AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Christine Angot (253)


GabySensei   07 août 2012
Une semaine de vacances de Christine Angot
Il est assis sur la lunette en bois blanc des toilettes, la porte est restée entrouverte, il bande. Riant à l’intérieur de lui-même, il sort de son papier une tranche de jambon blanc qu’ils ont achetée à la supérette du village, et la place sur son sexe. Elle est dans le couloir, elle sort de la salle de bain, elle marche, elle prend la direction de la chambre pour aller s’habiller, il l’appelle, lui dit de pousser la porte.
- Tu as pris ton petit déjeuner ce matin ? Tu n’as pas faim ? Tu ne veux pas un peu de jambon ?
(Première page)
Commenter  J’apprécie          523
Ladybirdy   16 mars 2019
Un amour impossible de Christine Angot
Il est là mon plus beau collier. C’est les deux bras de ma petite fille.
Commenter  J’apprécie          4510
Josephine2   15 juillet 2015
Un amour impossible de Christine Angot
Page 103
- Voyons. Comment t’expliquer ? L’amour pour son enfant, c’est un amour très très grand. Immense. Sûrement le plus grand, si vraiment on devait dire quel est le plus grand. Mais il n’est pas de la même nature.

- C’est quoi les différences ?

- Tu te souviens du poème de Victor Hugo ? « Oh l’amour d’une mère, amour que nul n’oublie… Chacun en a sa part et tous l’ont tout entier… ? » Bon. Ca, c’est l’amour entre une mère et son enfant. Il ne meurt jamais. Il ne finit jamais. C’est un amour éternel. L’amour entre un homme et une femme c’est autre chose. Il peut ne pas être éternel. Mais il est très fort aussi.
Commenter  J’apprécie          320
AgatheDumaurier   12 février 2016
Les petits de Christine Angot
C'était des yeux marron, avec des reflets jaunes, dorés. Lui, ç'a été sa couleur préférée pendant huit ans. C'était quelque chose qui illuminait. C'était une lumière.
Commenter  J’apprécie          300
Annette55   29 novembre 2015
Un amour impossible de Christine Angot
"Physiquement, mon père ne correspondait pas aux goûts de l'époque.On aimait les hommes grands aux cheveux coupés en brosse. Il était de taille moyenne, plutôt maigre, il était très myope, il avait les yeux un peu globuleux, des verres de lunettes épais,et n'était pas soucieux d'élégance vestimentaire. Mais il avait un charme, une assurance, un sourire, qui faisait que les autres hommes n'existaient plus pour elle. Ceux qui les voyaient marcher main dans la main voyaient une très belle jeune femme accompagnée d'un homme sans intérêt ......"
Commenter  J’apprécie          262
AgatheDumaurier   12 février 2016
Les petits de Christine Angot
Ce regard.Ce regard doré. Irisé sous certaines lumières. C'a été ce regard pendant longtemps qui le portait.
Commenter  J’apprécie          230
Wictoriane   19 juin 2010
L'Inceste de Christine Angot
Je ne sais plus ce qu'il faut faire, je ne sais plus ce qu'il faut dire. Je vais raconter cette anecdote, je ne suis pas Nietzsche, je ne suis pas Nijinski, je ne suis pas Artaud, je ne suis pas Genet, je suis Christine Angot, j'ai les moyens que j'ai, je fais avec. Il y aura une anecdote, tant pis, la description d'un déclic, ce sera Noël, ce sera descriptif. Ma folie sera décrite à travers un déclic. J'en étais à peine consciente, jusqu'à la page précédente. C'était pire.
Commenter  J’apprécie          220
ChezLo   27 novembre 2010
Pourquoi le Brésil ? de Christine Angot
Ensuite. Le lendemain. Il revient. On passe comme ça plusieurs jours, à se revoir, il me téléphone la journée, un peu, on se voit. Rien n'est difficile. Je ne sais pas raconter ça. Ca glissait. Enfin. Ca glissait enfin. Enfin quelque chose qui allait. Quelqu'un qui allait. Qui pouvait aller.
Commenter  J’apprécie          180
moklos   12 octobre 2007
Rendez-vous de Christine Angot
Quand je plaisais à quelqu’un qui me plaisait, et que je me l’avouais, j’étais heureuse mais tellement impatiente que ça se fasse, je voulais en être sûre trop vite, je faisais tout rater. J’étais incapable d’attendre que les gestes viennent au bon moment, j’étais trop angoissée. Je préférais partir ou poser une question brutale avant que les choses arrivent naturellement, une question sur un ton tragique et énervé, en disant que je ne pouvais plus dormir et qu’il fallait qu’on arrête de se voir. Les choses légères prenaient alors les proportions du drame, il n’y avait plus de fluidité, de souplesse, de liberté, l’autre était coincé et moi aussi, la question était réglée. A contraire, quand je n’admirais pas, je trouvais érotique de craquer sous la pression au bout de plusieurs semaines ou de plusieurs mois. Ca ne me dérangeais pas, je n’étais pas stressée.
Commenter  J’apprécie          180
moklos   10 octobre 2007
Rendez-vous de Christine Angot
La sincérité n’existait pas. Il y a toujours un moment où on finissait par apercevoir le fond où ça s’écrasait, il ne restait rien entre les gens, aucune parole ne restait vraie, rien ne tenait. Personne ne disait jamais rien de vrai, les vérités étaient valables par secondes. Je pensais la même chose, moi qui avais cessé d’aimer tous ceux que j’avais aimés les uns après les autres, j’en avait fait le tour.
Commenter  J’apprécie          171
Sdaeneris   13 septembre 2015
Un amour impossible de Christine Angot
Les gens veulent l'amour conjugal parce qu'il leur apporte un bien être, une certaine paix. C'est un amour prévisible puisqu'ils l'attendent , qu'ils l'attendent pour des raisons précises. Un peu ennuyeux, comme tout ce qui est prévisible.
La passion amoureuse, elle, est liée au surgissement. Elle brouille l'ordre, elle surprend.
Il y a une troisième catégorie. Moins connue que j'appellerai... la rencontre inévitable. Elle atteint une extrême intensité et aurait pu ne pas avoir lieu. Dans la plupart des vies elle n'a pas lieu. On ne la recherche pas, elle ne surgit pas non plus. Elle apparaît. Quand elle est la on est frappé de son évidence. Elle a pour particularité de se vivre avec des êtres dont on n'imaginait pas l'existence , ou qu'on pensait ne jamais connaître. La rencontre inévitable est imprévisible, incongrue, elle ne s'intègre pas à une vie raisonnable. Mais, elle est d'une nature tellement autre, qu'elle ne perturbe pas l'ordre social puisqu'elle y échappe.
Commenter  J’apprécie          160
Marti94   02 mars 2017
Un amour impossible de Christine Angot
C'est pas un arrangement personnel, c'est un arrangement social auquel tout le monde participe, y compris toi. C'est l'histoire d'un rejet social. Et de la sélection.
Commenter  J’apprécie          140
JIEMDE   21 août 2015
Un amour impossible de Christine Angot
C'est fort, ils sont forts. Tu approches quelqu'un tout près du but qu'il atteindra jamais, et au dernier moment, tu le mets K.O. En lui disant, avec ton pied sur la poitrine, que tu lui avais dit depuis le début qu'il ne pouvait pas gagner. Que c'est lui qui a voulu se mettre en compétition. Tu lui rappelles, au dernier moment, qu'il est qu'une merde.
Commenter  J’apprécie          140
luis1952   16 mai 2012
L'Inceste de Christine Angot
Ce livre va être pris comme une merde de témoignage. Le Codec, Le Touquet, la sodomisation, la voiture, le sucer orteils et pieds nus dans la voiture, lui manger des clémentines sur la queue, tendue, le voir aux toilettes, l'entendre pousser sa crotte, les pharaons d'Egypte, Champollion, le jour où on n'est pas allés à Carcassonne. Je vais essayer dans cet ordre.
Commenter  J’apprécie          141
Bazart   08 mai 2017
Un amour impossible de Christine Angot
" elle a reçu une deuxième lettre quelques jours plus tard. Il annoncçait son arrivée pour la fin du mois ou le début du suivant. Probablement un dimanche. La phrase roulait dans sa tête : j'ai envie de vous voir, j'en ai très envie. On n'écrivait pas cela sans raison. Ce " vous n'était pas anodin"
Commenter  J’apprécie          121
tamara29   27 mars 2016
Un amour impossible de Christine Angot
Depuis deux mois, j'essaye de faire un livre qui serait une longue lettre où je te parlerais. ça me donne du mal. Je pleure souvent. Je ne sais pas ce que ça donnera, je n'en ferai peut-être rien. Je suis arrivée à un terme heureusement. Cela commençait à me faire souffrir de parler de toi, surtout de notre amour, de l'image que j'ai de toi, faite de souvenirs, d'attente, de tellement de bonheur. J'espère que tu continueras à m'aimer.
Commenter  J’apprécie          110
mlseditions   14 février 2016
Un amour impossible de Christine Angot
Tu sais quand je pense au passé, je me demande où tout ce monde est parti. Et s'il a vraiment existé. Je me dis :"Mais où est ce monde que j'ai connu ?"
Commenter  J’apprécie          110
moklos   12 octobre 2007
Rendez-vous de Christine Angot
Le risque de l’amour pour un être humain, je ne l’avais jamais pris, comme ça je n’étais jamais emportée par la vague. Je me dégoûtais. Au sens propre j’avais la nausée, après un repas j’étais dégoûtée pendant des heures, j ‘avais une impression de faim et de satiété. Le soir, en me nettoyant le visage, je me regardais dans la glace, et je pleurais. Je ne pouvais pas vivre comme tout le monde. Et je ne pouvais plus donner le change.
Commenter  J’apprécie          110
michfred   16 décembre 2019
Un amour impossible de Christine Angot
Le but était de te faire perdre. Vous pouviez avoir une relation, mais à condition de respecter certaines règles, qui garantissaient que tu ne t'infiltrerais pas dans son monde. Qu'il y aurait des limites.
Commenter  J’apprécie          100
Croquignolle   26 mars 2018
Le marché des amants de Christine Angot
Sur Internet, il y avait une photo de Bruno, où il avait les yeux hagards, et un sourire ébloui, qui me bouleversaient. Ses yeux étaient des soleils trop brillants pour ce monde, trop fous, trop beaux, trop à part.
Commenter  J’apprécie          100



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'autre - Le souffle de la Hyène

Au début du roman, Natan habite avec ses parents au...

Pérou
Japon
Canada
Pôle Nord

7 questions
108 lecteurs ont répondu
Thème : L'autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène de Pierre BotteroCréer un quiz sur cet auteur

.. ..