AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 81 notes)

Nationalité : Grèce
Né(e) à : Héraklion , 1980
Biographie :

Chrìstos Markogiannàkis est né en 1980 à Héraklion. Il a étudié le droit et la criminologie à Athènes et à Paris et travaillé pendant plusieurs années comme avocat pénaliste. Auteur de romans policiers et d'installations mêlant l'art et le crime, ses " Criminarts ", il réside actuellement à Paris où il effectue un travail de recherche sur la représentation du meurtre dans l'art.

En 2017, il publie "Scènes de crime au Louvre".

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Un été torride sur les bords de la Riviera athénienne. Tandis que des hauts parleurs déversent des mélodies pop, une foule électrisée danse pieds nus sur le sable devant une chanteuse propulsée jusqu'à la scène par un monte-charge pneumatique, telle Aphrodite jaillie des eaux. Cinquante mille fans de tous âges assistent aux adieux de leur idole lors d'un concert retransmis en direct par la seule chaîne musicale ayant survécu à la crise grecque. le capitaine de la police Christophoros Markou, numéro deux du département des homicides de l'Attique, n'est pas là pour s'amuser mais pour assurer le service d'ordre de la star avec ses équipes. Lorsque, tout à coup, la fête tourne au cauchemar : la scène prend feu avant d'exploser. Accident ou attentat ? Après Au 5e étage de la faculté de droit, Christos Markogiannakis nous plonge dans les eaux troubles des milieux du show biz grec et des médias… https://www.albin-michel.fr/ouvrages/mourir-en-scene-9782226396457
+ Lire la suite
Citations et extraits (67) Voir plus Ajouter une citation
Yggdrasila   18 décembre 2018
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
À la chute de l’Ancien Régime, les procès criminels deviennent accessibles au grand public. On découvre alors que les meurtriers ne sont pas les personnages hors du commun tels qu’ils sont définis dans les textes sacrés ou mythologiques, ce ne sont pas les héros tragiques de la Grèce antique ni les femmes fatales de la Bible. Les assassinats sont perpétrés par des citoyens lambda.
Commenter  J’apprécie          304
Yggdrasila   26 décembre 2018
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
D’après des études, plus de 90% des tueuses en série connaissent leurs victimes et la moitié environ assassinent leurs enfants. Bien qu’elles soient généralement motivées par l’appât du gain, certaines tuent pour attirer l’attention ou la compassion. Souffrant du syndrome de Münchhausen par procuration, ces femmes recherchent la « récompense » émotionnelle qu’elles reçoivent quand les gens qu’elles aiment sont malades ou meurent.
Commenter  J’apprécie          280
Yggdrasila   22 décembre 2018
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
Il y a de nombreuses études sur les gangs d’hommes, mais les gangs de femmes restent un mystère, en raison du peu de recherches sur le sujet. De plus, c’est un phénomène qui est jugé scandaleux, car il enfreint les normes de genre. Récemment encore, les gangs féminins n’étaient pas même considérés comme de véritables gangs, mais plutôt comme des bandes de « petites garces ».
Commenter  J’apprécie          282
Yggdrasila   03 janvier 2019
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
Les Romains ont emprunté la peine du crucifiement à des civilisations plus anciennes. Mais bien qu’ils ne l’aient pas inventée, ils l’ont perfectionnée pour en faire une des méthodes d’exécution les plus lentes et les plus atroces qui soient. Comme la flagellation, le crucifiement était réservé aux non Romains, aux esclaves, aux rebelles et aux pires criminels.

Selon la rigueur de la flagellation préalable, la mort survenait en l’espace de quelques heures où pouvait prendre jusqu’à trois ou quatre jours. La position anormale du corps, la peau écorchée, exposée aux insectes et aux infections, les crampes, la fièvre, la faim et la soif faisaient souffrir le crucifié sans répit. Loin d’être anesthésiée par toutes ces souffrances, la victime conservait toute sa sensibilité et attendait désespérément que la mort vienne la délivrer par asphyxie, épuisement ou arrêt cardiaque.
Commenter  J’apprécie          270
Yggdrasila   31 décembre 2018
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
À l’époque médiévale, l’adultère était un délit. Et les femmes étaient punies bien plus sévèrement que les hommes. Jusqu’au XVIe siècle, les femmes adultères étaient tondues et fouettées avant d’être réduites en servitude dans un couvent jusqu’à la fin de leurs jours. Au XIXe et XXe siècles, cette peine fut peu à peu remplacée par l’emprisonnement. Leurs pendants masculins, quant à eux, écopaient d’une simple amende. Les preuves d’adultère étaient définies de façon floue. « Deux êtres, de sexe différent, enfermés dans une chambre à un seul lit suffit pour constituer le délit d’adultère. » La dépénalisation de l’adultère est récente, même dans le monde occidental. En France, l’adultère n’est plus un délit depuis 1975.
Commenter  J’apprécie          250
Yggdrasila   02 janvier 2019
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
En visant un membre d’un groupe, l’agresseur adresse un message non pas à la victime en tant qu’individu, mais à l’ensemble de sa communauté. C’est pourquoi les crimes de haine sont parfois qualifiés de crimes symboliques.
Commenter  J’apprécie          260
Yggdrasila   02 janvier 2019
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
La vision de la haine sous la forme de l’Hydre de Lerne, le monstre à neuf têtes de la mythologie grecque, est très évocatrice. Chaque fois que l’on coupe une tête de l’Hydre, il en repousse deux. Tout comme la haine, c’est un perpétuel cercle de violence.
Commenter  J’apprécie          240
Yggdrasila   03 janvier 2019
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
C’est un meurtrier auquel personne n’a jamais échappé et auquel personne n’échappera jamais. Car le temps, dirait Agatha Christie, est le plus habile des assassins. Le seul que l’on ne peut jamais arrêter.
Commenter  J’apprécie          230
Yggdrasila   26 décembre 2018
Scènes de crime à Orsay de Christos Markogiannakis
Contrairement aux hommes dont les meurtres ont généralement un caractère sexuel ou traduisent une volonté de contrôle, les tueuses en série ont plutôt tendance à tuer pour de l’argent, pour leur confort ou par vengeance - comme Méduse. À l’inverse des hommes, elles ne tuent généralement pas des inconnus. Leurs victimes sont souvent des gens dont elles sont extrêmement proches d’un point de vue physique ou affectif.
Commenter  J’apprécie          220
iris29   03 septembre 2018
Au 5e étage de la faculté de droit de Christos Markogiannakis
Respirer un bon coup. Décider d'arrêter de gamberger, sinon ça va être comme dans les dessins animés, boum, avec la tête qui éclate comme une pastèque. Exactement ce qui est arrivé, à l'autre. Boum. Le crâne en morceaux, les cheveux , le sang et la cervelle qui giclent à trois mètres. Partout.
Commenter  J’apprécie          222
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..