AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 421 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Tours , le 04/10/1969
Biographie :

David Prudhomme est un scénariste, dessinateur et coloriste de bandes dessinées français.

Après avoir étudié la bande dessinée à l'Ecole d'Angoulême, il crée Ninon Secrète en 1992, sur un scénario de Patrick Cothias.
Il poursuit cette série jusqu'en 2004, le temps de six albums parus aux Éditions Glénat.

En 1998 et 1999 il collabore avec Pascal Rabaté le temps de deux ouvrages, Jacques a dit et Le jeu du foulard publiés aux éditions de La charrette. Et un peu plus tard ils publieront ensemble les deux tomes de La Marie en Plastique aux Éditions Futuropolis.

Il réalise également avec Etienne Davodeau en 2003, l'adaptation du roman de Georges Brassens, La tour des miracles.

En 2006, il s'attaque aux grands textes du répertoire français en illustrant La farce de maître Pathelin et J'entr'oubliay de François Villon. En 2009 parution de Rebetiko, aux éditions Futuropolis.
Le prix 2012 de La Nouvelle République, qui vise à promouvoir un auteur originaire ou habitant la zone de diffusion du quotidien (en gros de Blois à Niort en passant par Poitiers), a été remis à David Prudhomme, pour La Traversée du Louvre, lors du festival BD Boum de Blois ainsi que le Prix de la ville de Genève pour la bande dessinée, catégorie International.

Il habite à Bordeaux.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

11 novembre 2009 : Mot de l'éditeur : Pain d'Alouette : Après le succès de L¹Aigle sans orteils, la suite que l¹on attendait! Sur les pavés de Paris-Roubaix, dans les entrailles des mines du Nord ou dans la noirceur de l¹orphelinat, Pain d¹alouette est le récit sublime de l¹humaine condition! le vélo, métaphore de la souffrance et de la dignité des humblesŠ Avril 1919, dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Quentin Ternois, ancien coureur cycliste, gazé à Ypres deux années plus tôt, emmène son neveu Élie découvrir Paris-Roubaix, «l¹Enfer du Nord». La souffrance et la persévérance de ces trimards du vélo forcent le respect du jeune mineur, qui sait ce qu¹« aller au charbon » veut dire. Et pour lui, ce sera une révélation. Au même moment, dans un orphelinat du Sud-Ouest, une très jeune enfant est en butte à la brutalité du directeur. C¹est Reine Fario, la fille d¹Amédée, «l¹Aigle sans orteils», tué sur le frontŠ Quatre ans plus tard, Camille Peyroulet, ingénieur en retraite de l¹observatoire du pic du Midi, grand ami d¹Amédée, apprend l¹existence de Reine, et la mort d¹Adeline, sa mère. Désormais, dans le souvenir ému d¹Amédée, Camille n¹aura de cesse de retrouver Reine, pour l¹adopter. Ce ne sera pas une mince affaire... Rebetiko : À travers ces musiciens grecs qui, avant guerre, chantaient la nuit ce qu¹ils vivaient le jour, brûlant leur vie par les deux bouts, David Prudhomme signe l¹un des tout grand roman graphique de ces dernières années! Fin des années 30, en Grèce. La dictature militaire s¹installe et les libertés fondent comme neige au soleil. L¹esprit frondeur de Stavros, amateur de jolies filles, de hachisch, (et vendeur occasionnel) a du mal à se plier aux lois en vigueur. Il retrouve son ami Markos à sa sortie de prison. Ensemble, autour d¹un narguilé, ils refont le monde, avant d¹aller jouer et danser le rebetiko toute la nuit au son du bouzouki. Il fallait l¹invention et l¹élégance naturelle de David Prudhomme pour réussir à restituer l¹ambiance des bouges d¹Athènes dans les années trente, et l'atmosphère électrique qui y régnait. Pour ce récit, David Prudhomme puise son graphisme noir et charbonneux aux sources du cinéma néo-réaliste italien. Quant à cette musique populaire grecque d¹avant-guerre, elle est dans Rebetiko ce que Casque D¹Or a été aux guinguettes du bord de la Marne : omniprésente et le moteur essentiel du récit. Mauvais garçons : Comment rendre en bande dessinée toute la force émotionnelle du flamenco ? le projet était si ambitieux et les planches si expressives qu¹il a fallu en faire deux tomes dans un format plus grand! Un mois seulement après la sortie du 1er volume, Flao & Dabitch nous entraînent dans le sillage de deux "mauvais garçons" qui vivent le jour ce qu¹ils chanteront et danseront la nuit. En Andalousie, de nos jours. Il se nomme Manuel, sa famille est originaire d¹Andalousie, mais il a vécu en France jusqu'à ce qu'il décide de revenir s'y installer. Il a un ami gitan qui se nomme Benito, un chanteur hors norme. Manuel et Bénito sont inséparables. Car, ce qui lie avant tous les deux jeunes hommes, c¹est l¹amour du flamenco, le vrai, le pur, pas le flamenco rock comme peuvent le jouer certains frimeurs méprisables (mais qui, à contrario, gagnent très bien leur vie). Ces «mauvais garçons» vivent au jour le jour d¹expédients. Seul leur amour des femmes leur fait tourner la tête.

+ Lire la suite

Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
marina53   15 mars 2016
Vive la marée ! de David Prudhomme
Des tatouages en veux-tu en voilà... Les gens s'écrivent dessus parce qu'ils n'ont plus rien à se dire !
Commenter  J’apprécie          340
marina53   15 mars 2016
Vive la marée ! de David Prudhomme
Tout change, rien ne change... Les adultes rêvent et restent les enfants qu'ils ont toujours été...
Commenter  J’apprécie          320
marina53   15 mars 2016
Vive la marée ! de David Prudhomme
L'homme affiche ses atouts, la femme ses appas.
Commenter  J’apprécie          274
Jumax   07 décembre 2015
Vive la marée ! de David Prudhomme
Les adultes rêvent et restent les enfants qu'ils ont toujours été.
Commenter  J’apprécie          170
Mahpee   24 janvier 2015
La traversée du Louvre de David Prudhomme
Allo Seb? Oui... J'y suis, ... Oui... Chez Rembrandt. Oui, avec Jeanne, on déambule. Hein? Si j'avance sur le bouquin? Un peu, j'ai l'impression de marcher dans une BD géante. Sur tous les murs il y des cases. Tous les formats, les styles. Des lecteurs de partout, venus du monde entier, plus fort que Tintin!
Commenter  J’apprécie          150
Zalvec   10 septembre 2015
Vive la marée ! de David Prudhomme
Vois-tu, en voiture, tu rentres dans le paysage, en train tu l'accompagnes.
Commenter  J’apprécie          160
Jumax   06 décembre 2015
Vive la marée ! de David Prudhomme
Y a à voir et à regarder..
Commenter  J’apprécie          150
milado   24 septembre 2012
Rebetiko (la Mauvaise Herbe) de David Prudhomme
Quelques fumeurs de haschich ont rencontré la mort,

lui demandent si aux enfers les gars s'amusent encore.

Dis, la mort, c'est comment, la vie au fond de la nuit ?

Y a du fric dans l'hadès ? On y boit du raki ?

Y'a des chansons ? Du bouzouki ? Des fêtes ?

Des coups fumants ? des coins sympas pour les rébètes ?

Dis-nous, y'a des poupées chez toi, des bonnes frangines

qui prennent leur pied, soufflant le hash par les narines ?

Dis-nous , la mort, soit bonne : les clodos, pauvres mecs,

ils picolent aux enfers, ou sont au régime sec ?

Ceux qui arrivent chez toi dans la plus noire déprime,

ils guérissent, dans l'hadès, ou plongent au fond de l'abîme ?

Prends cette poignée de kif, du fort, du parfumé :

c'est pour nos potes en bas, qu'ils puissent un peu fumer.
Commenter  J’apprécie          110
moustafette   15 janvier 2012
Rebetiko (la Mauvaise Herbe) de David Prudhomme
Je me suis adapté à tout. Ils nous ont adoptés. Maintenant, chaque nuit, je remâche nos mots à ces âmes bien nées qui aiment sentir par procuration le piment que nous, les Rébètes, on avalait par poignées. Nos brûlures étaient bien réelles. Il n'en reste qu'une écume, une mélancolie, des assiettes cassées... Nous étions des petits poulpes des bas-fonds. A la bile bien noire. Ils ne pouvaient pas nous aimer quand nous étions vivants, dans nos eaux sombres. Une fois sortis de notre jus, nous sommes devenus comestibles. (extrait de la fin, propos d'un des personnages vieillissant qui se souvient de cette époque alors qu'il joue et chante dans une taverne d'Athènes)

Commenter  J’apprécie          80
jovidalens   02 octobre 2013
Rupestres de David Prudhomme
Les dessinateurs sont des sismographes : ils enregistrent les émotions et les restituent.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Tintin : quelques énigmes

Très à la mode en ce moment le vélo ! Dans quel(s) album(s) peut-on voir Tintin rouler à bicyclette ?

Les bijoux de La Castafiore
Le Lotus Bleu
Les 2

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : tintinophile , bande dessinée française , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur