AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.13 /5 (sur 106 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 04/04/1980
Biographie :

Mariette Navarro est une poétesse française née à Lyon le 4 avril 1980.

Après des études de lettres modernes et d'arts du spectacle, elle est formée en tant que dramaturge à l'école du Théâtre national de Strasbourg (2004-2007).

Elle a notamment travaillé au Centre des auteurs dramatiques de Montréal (2007 et 2011), à la Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon (2007), à Théâtre Ouvert (2008 et 2010), au Théâtre Paris-Villette (2009), et fait partie du comité de lecture du Théâtre national de la Colline. Elle est aussi dramaturge auprès de Dominique Pitoiset au Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine pour la création de Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee (2009) et Mort d'un commis voyageur d’Arthur Miller (2010), auprès de Matthieu Roy pour Qui a peur du loup ? de Christophe Pellet (2011) et auprès de Caroline Guiela pour Se souvenir de Violetta (2011).

+ Voir plus
Source : wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Mariette Navarro   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Librairie La Virevolte Le 3 mai 2018, la librairie La Virevolte a invité Mariette Navarro pour ses livres "Zone à étendre" et "Nous les vagues" (édition Quartett). Voici quelques extraits de cette très belle soirée.


Citations et extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
HordeduContrevent   22 août 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
Derrière son hublot, elle regarde le soleil percer la brume pour mieux plonger dans l’eau, dans une belle verticale orange, qu’un dernier brouillard étale à gros traits. Saignée ocre, de nouveau, mais elle aimerait que ce soit la cicatrice plutôt que la blessure, et que dès demain on retrouve la santé bleue du voyage.
Commenter  J’apprécie          260
HordeduContrevent   21 août 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
À chacun son image secrète de liberté, à chacun son choc en changeant d’élément. On voit sous leurs paupières passer des paysages, des vacances d’enfance, des plaines si vastes qu’on les croit préhistoriques, des pluies de déluge, des vélos lancés sous des soleils de plomb, des maisons minuscules cachées dans les rochers, des champs de tournesols et des champs de colza, des plages, des épices, des cabanes.



Voilà les visages extatiques, abandonnés, les corps arqués par le plaisir. Et chacun sait que c’est dans sa langue que la mer est la mer et l’océan, puissant.
Commenter  J’apprécie          250
PRP   25 octobre 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
Oui, d’une seconde à l’autre, quelque chose va me revenir, quelque chose va traverser la nuit, et profiter d’une vague un peu plus haute pour m’éclater au visage. C’est bien comme ça que les choses sont censées se passer ? Un petit détail, une odeur, une couleur, la qualité d’un silence, et tout va me revenir en bloc…. (p.132)

Plus je vieillis, plus ce qui m’échappe accélère sa course et me file entre les doigts (p.133)
Commenter  J’apprécie          10
BereniceBMO   24 octobre 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
- J’ai compris ce que vous avez à me dire. Laissez-moi le temps de remonter l’allée jusqu’à vous. Laissez-moi quelques secondes avant la déflagration.
Commenter  J’apprécie          10
BereniceBMO   24 octobre 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
- Vous êtes marin vous aussi? Vous savez ce que je veux dire par marin. Je ne parle pas de profession ni de carrière. Mais cette autre chose. Je crois que vous l’êtes. Marin. Rejeté par la terre.
Commenter  J’apprécie          00
sld09   16 octobre 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
Parce qu’ici au début, son corps ne sait plus rien faire, et que son corps est arrêté où qu’elle aille, pas une barrière, un escalier, un règlement, une garde-fou, une nouvelle porte, un danger, un coup de vente, un chaudière, une rampe, un indécision, un panneau, un parapet, un jet d’eau, une illusion d’optique, un pluie, une sonnerie, une vibration, une échelle, un doute, un horaire, un changement de température, un radar, une consigne de sécurité, un somnolence, une voix, une alerte incendie, une totale impuissance. Les ecchymoses font partie de la transformation.
Commenter  J’apprécie          60
HordeduContrevent   23 août 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
On peut respirer encore et être déjà mort. On peut être discret, terriblement vivant. On peut porter la mer en soi, en n’ayant jamais senti l’odeur du sel, en n’ayant même jamais quitté la campagne ou la ville.
Commenter  J’apprécie          130
Harmonide   26 avril 2018
Zone à étendre de Mariette Navarro
C’est la forêt qui bouge, qui fait tomber les rois. Dire que certains croient à la fin du monde, alors que ce n’est que le début.
Commenter  J’apprécie          90
HordeduContrevent   21 août 2021
Ultramarins de Mariette Navarro
Dans le geste connu, le geste de travail, dans le geste refait chaque jour, un espace s’est glissé. Un tout petit espace blanc inexistant jusqu’alors, une seconde suspendue. Et dans la seconde suspendue, la seconde imprécise, toute la suite de la vie s’est engouffrée, a pris ses aises, a déroulé ses conséquences.



(Incipit)
Commenter  J’apprécie          60
Lagagne   31 janvier 2015
Prodiges de Mariette Navarro
Devenir présentatrice, c’est une façon d’oublier les moments difficiles, de renouer avec une vie sociale, d’être pleinement une femme de sa génération, reconstruire quelque chose, accompagner l’essor économique de son pays.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le guide du scoutisme : êtes-vous toujours prêt ?

Quand fût lancer le premier camp scout de l'histoire ?

1 Janvier 1789 à 12H00
1 avril à 15H59
1 août 1907 à 8H00
1 décembre 1999 à 0H01

12 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Le guide du scoutisme de Robert Baden-PowellCréer un quiz sur cet auteur

.. ..