AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Michel Houellebecq (2467)


Hebephrenie   24 août 2010
La carte et le territoire de Michel Houellebecq
Vous savez, ce sont les journalistes qui m'ont fait la réputation d'un ivrogne; ce qui est curieux, c'est qu'aucun d'entre eux n'ait jamais réalisé que si je buvais beaucoup en leur présence, c'était uniquement pour parvenir à les supporter. Comment est-ce que vous voudriez soutenir une conversation avec une fiotte comme Jean-Paul Marsouin sans être à peu près ivre mort? Comment est-ce que vous voudriez rencontrer quelqu'un qui travaille pour Marianne ou Le Parisien libéré sans être pris d'une envie de dégueuler immédiate? La presse est quand même d'une stupidité et d'un conformisme insupportables, vous ne trouvez pas?
Commenter  J’apprécie          1730
Michel Houellebecq
carre   15 mars 2013
Michel Houellebecq
"J'ai choisi les mots comme seule arme, j'ai une confiance tout à fait illimitée en leur pouvoir."
Commenter  J’apprécie          1322
elvuo   20 novembre 2010
Plateforme de Michel Houellebecq
Jusqu'au bout je resterai un enfant de l'Europe, du souci et de la honte ; je n'ai aucun message d'espérance à délivrer. Pour l'Occident je n'éprouve pas de haine, tout au plus un immense mépris. Je sais seulement que, tous autant que nous sommes, nous puons l'égoïsme, le masochisme et la mort. Nous avons créé un système dans lequel il est devenu simplement impossible de vivre ; et, de plus, nous continuons à l'exporter
Commenter  J’apprécie          1141
Michel Houellebecq
Nastasia-B   03 mars 2015
Michel Houellebecq
En vieillissant, peut-être que l'athéisme est difficile à tenir. C'est douloureux.

Interview durant le journal de 20h sur France 2, le 06/01/2015
Commenter  J’apprécie          1074
Ode   27 avril 2013
La carte et le territoire de Michel Houellebecq
J'ai connu plusieurs types, dans ma vie, qui voulaient devenir artistes, et qui étaient soutenus par leurs parents ; aucun n'a réussi à percer. C'est curieux, on pourrait croire que le besoin de s'exprimer, de laisser une trace dans le monde, est une force puissante ; et pourtant en général ça ne suffit pas. Ce qui marche le mieux, ce qui pousse avec la plus grande violence les gens à se dépasser, c'est encore le pur et simple besoin d'argent.
Commenter  J’apprécie          903
toto   28 septembre 2008
La Possibilité d'une île de Michel Houellebecq
"Je pense qu'elle va trouver que tu es trop vieux..."
Oui c'était ça, j'en fus convaincu dès qu'elle le dit, et la révélation ne ma causa aucune surprise, c'était comme l'écho d'un choc sourd, attendu. La différence d'âge était le dernier tabou, l'ultime limite, d'autant plus forte qu'elle restait la dernière, et qu'elle avait remplaçé toutes les autres. dans le monde moderne on pouvait être échangiste, bi, trans, zoophile, SM, mais il était interdit d'être vieux.
Commenter  J’apprécie          870
Michel Houellebecq
Nastasia-B   28 février 2015
Michel Houellebecq
N'ayez pas peur du bonheur, il n'existe pas.

RESTER VIVANT.
Commenter  J’apprécie          861
grisette   01 octobre 2010
Extension du domaine de la lutte de Michel Houellebecq
«Sous couvert de reconstruction du moi, les psychanalystes procèdent en réalité à une scandaleuse destruction de l'être humain.»
Commenter  J’apprécie          820
dnal   18 septembre 2010
La carte et le territoire de Michel Houellebecq
Qu'est-ce qui définit un homme ? Quelle est la question que l'on pose en premier à un homme lorsque l'on souhaite s'informer de son état ?
C'est sa place dans le processus de production qui définit avant tout l'homme occidental.
Commenter  J’apprécie          770
Hebephrenie   20 juin 2010
Plateforme de Michel Houellebecq
C'est dans le rapport à autrui qu'on prend conscience de soi ; c'est bien ce qui rend le rapport à autrui insupportable.
Commenter  J’apprécie          761
Sebthocal   09 février 2019
Sérotonine de Michel Houellebecq
Ainsi, une seule opération immobilière avait suffit à son père à gagner largement davantage que ce que le mien avait mis quarante ans à péniblement amasser, à force de rédaction d'actes authentiques et d'enregistrement d'hypothèques, l'argent n'avait jamais récompensé le travail, ça n'avait strictement rien à voir, aucune société humaine n'avait jamais été construite sur la rémunération du travail, et même la société communiste future n'était pas censée reposer sur ces bases, le principe de la répartition des richesses était réduit par Marx à cette formule parfaitement creuse : « À chacun selon ses besoins », source de chicaneries et d'ergotages sans fin si par malheur on avait tenté de la mettre en pratique, heureusement cela ne s'était jamais produit, dans les pays communistes pas davantage que dans les autres, l'argent allait à l'argent et accompagnait le pouvoir, tel était le dernier mot de l'organisation sociale.

Page 135, Flammarion, 2019.
Commenter  J’apprécie          700
Sebthocal   11 février 2019
Sérotonine de Michel Houellebecq
Le monde extérieur était dur, impitoyable aux faibles, il ne tenait presque jamais ses promesses, et l'amour restait la seule chose en laquelle on puisse encore, peut-être, avoir foi.

Page 180, Flammarion, 2019.
Commenter  J’apprécie          670
Erveine   02 mai 2014
La carte et le territoire de Michel Houellebecq
Au moment où il se dirigeait vers la cuisine, le téléphone sonna. Il se précipita pour décrocher. La voix d’Olga n’avait pas changé. La voix des gens ne change jamais, pas davantage que l’expression de leur regard. Au milieu de l’effondrement physique généralisé à quoi se résume, la vieillesse, la voix et le regard apportent le témoignage douloureusement irrécusable de la persistance du caractère, des aspirations, des désirs, de tout ce qui constitue une personnalité humaine.
Commenter  J’apprécie          643
Michel Houellebecq
Nastasia-B   28 février 2015
Michel Houellebecq
J'ai l'impression que les hommes politiques, c'est quand même pas des gens comme nous.

Interview durant le journal de 20h sur France 2, le 06/01/2015
Commenter  J’apprécie          633
Sebthocal   12 février 2019
Sérotonine de Michel Houellebecq
« Tu vois, dis-je, de temps en temps on ferme une usine, on délocalise une unité de production, mettons qu'il
y a soixante-dix ouvriers de virés, ça donne un reportage sur BFM, il y a un piquet de grève, ils font brûler des pneus, il y a un ou deux politiques locaux qui se déplacent, enfin ça fait un sujet d'actu, un sujet intéressant, avec des caractéristiques visuelles fortes, la sidérurgie ou la lingerie c'est pas pareil, on peut faire de l'image. Là, bon, tous les ans, tu as des centaines d'agriculteurs qui mettent la clef sous la porte.
— Ou qui se tirent une balle... intervint sobrement Frank, puis il secoua la main comme pour s'excuser d'avoir parlé, et son visage redevint triste, impénétrable.
— Ou qui se tirent une balle, confirmai-je. Le nombre d'agriculteurs a énormément baissé depuis cinquante ans en France, mais il n'a pas encore suffsamment baissé. Il faut encore le diviser par deux ou trois pour arriver aux standards européens, aux standards du Danemark ou de la Hollande – enfin, j'en parle parce qu'on parle des produits laitiers, pour les fruits ça serait le Maroc ou l'Espagne. Là, il y a un peu plus de soixante mille éleveurs laitiers ; dans quinze ans, à mon avis, il en restera vingt mille. Bref, ce qui se passe en ce moment avec l'agriculture en France, c'est un énorme plan social, le plus gros plan social à l'œuvre à l'heure actuelle, mais c'est un plan social secret, invisible, où les gens disparaissent individuellement, dans leur coin, sans jamais donner matière à un sujet pour BFM. »

Page 248, Flammarion, 2019.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          610
Sebthocal   10 février 2019
Sérotonine de Michel Houellebecq
Elle était contente, me dit-elle, qu'Aymeric reçoive une visite, ils travaillaient trop, ils ne voyaient plus personne, ils s'enterraient alors qu'ils n'avaient pas trente ans. À vrai dire j'étais dans la même situation, à cela près que ma charge de travail n'avait rien d'excessif, et au fond tout le monde était dans la même situation, les années d'études sont les seules années heureuses, les seules années où l'avenir paraît ouvert, où tout paraît possible, la vie d'adulte ensuite, la vie professionnelle n'est qu'un lent et progressif enlisement, c'est même sans doute pour cette raison que les amitiés de jeunesse, celles qu'on noue pendant ses années d'étudiant et qui sont au fond les seules amitiés véritables, ne survivent jamais à l'entrée dans la vie adulte, on évite de revoir ses amis de jeunesse pour éviter d'être confronté aux témoins de ses espérances déçues, à l'évidence de son propre écrasement.

Page 148, Flammarion, 2019.
Commenter  J’apprécie          590
Luniver   07 janvier 2015
Soumission de Michel Houellebecq
« Et je ne pense pas non plus que vous soyez véritablement athée. Les vrais athées, au fond, sont rares.
— Vous croyez ? J'avais l'impression, au contraire, que l'athéisme était universellement répandu dans le monde occidental.
— À mon avis, c'est superficiel. Les seuls vrais athées que j'ai rencontrés étaient des révoltés ; ils ne se contentaient pas de constater froidement la non-existence de Dieu, ils refusaient cette existence, à la manière de Bakounine : “Et même si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser…”, enfin c'étaient des athées à la Kirilov, ils rejetaient Dieu parce qu'ils voulaient mettre l'homme à sa place, ils étaient humanistes, ils se faisaient une haute idée de la liberté humaine, de la dignité humaine. Je suppose que vous ne vous reconnaissez pas, non plus, dans ce portrait ? »

Non, là non plus, en effet ; rien que le mot d'humanisme me donnait légèrement envie de vomir, mais c'était peut-être les pâtés chauds, aussi, j'avais abusé ; je repris un verre de Meursault pour faire passer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          576
elvuo   02 décembre 2010
Extension du domaine de la lutte de Michel Houellebecq
Je n'aime pas ce monde. Décidément, je ne l'aime pas. La société dans laquelle je vis me dégoûte ; la publicité m'écoeure ; l'informatique me fait vomir. Tout mon travail d'informaticien consiste à multiplier les références, les recoupements, les critères de décision rationnelle. Ça n'a aucun sens. Pour parler franchement, c'est même plutôt négatif ; un encombrement inutile pour les neurones. Ce monde a besoin de tout, sauf d'informations supplémentaires.
Commenter  J’apprécie          570
Sebthocal   08 février 2019
Sérotonine de Michel Houellebecq
Elles partirent enfin, avec de grands gestes de la main, la Coccinelle Volkswagen effectua un demitour sur le parking, puis s'engagea sur la voie d'accès à la nationale.
Là, plusieurs choses auraient pu se produire. Si nous avions été dans une comédie romantique, j'aurais, après quelques secondes d'une hésitation dramatique (importance à ce stade du jeu d'acteur, je pense que Kev Adams aurait pu le faire), bref j'aurais bondi au volant de mon 4x4 Mercedes, j'aurais rapidement rejoint la Coccinelle sur l'autoroute, la dépassant en lui faisant de grands gestes du bras un peu sots (comme en font les acteurs de rom'com), elle se serait arrêtée sur la bande d'arrêt d'urgence (en fait, dans une rom’com classique, il y aurait probablement eu une seule fille, sans doute la châtain), et différents actes humains émouvants se seraient produits, dans le soume des poids lourds qui nous auraient frôlés à quelques mètres. Le dialoguiste, pour cette scène, aurait eu intérêt à chiader son texte.
Eussions-nous été dans un film porno que la suite eût encore été bien davantage prévisible, mais l'importance du dialogue moindre. Tous les hommes souhaitent des filles fraîches, écologiques et triolistes — enfin presque tous les hommes, moi en tout cas.

Pages 17-18, Flammarion, 2019.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
Loutre_des_Rivieres   12 novembre 2010
La carte et le territoire de Michel Houellebecq
Pour ce qu'il avait pu en observer l'existence des hommes s'organisait autour du travail, qui occupait la plus grande partie de la vie, et s'accomplissait dans des organisations de dimension variable. A l'issue des années de travail s'ouvrait une période plus brève, marquée par le developpement de différentes pathologies. Certains êtres humains, pendant la période la plus active de leur vie, tentaient en outre de s'associer dans des micro-regroupements, qualifiés de famille, ayant pour but la reproduction de l' espèce ; mais ces tentatives, le plus souvent, tournaient court, pour des raisons liées à la " nature des temps" se disait-il vaguement en partageant un expresso avec son amante. p.105
Commenter  J’apprécie          510



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Michel Houellebecq Voir plus


Quiz Voir plus

Michel Houellebecq, presque...

Les particules ... ?

élémentaires
maternelles

5 questions
269 lecteurs ont répondu
Thème : Michel HouellebecqCréer un quiz sur cet auteur
.. ..