AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.64/5 (sur 5018 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Columbus, Ohio , le 08/10/1943
Biographie :

Robert Lawrence Stine, aussi connu sous le nom de R. L. Stine, est un écrivain américain. Il utilise aussi les pseudonymes suivants : Eric Affabee, Jovial Bob Stine, Zachary Blue

Il est l'auteur de nombreuses histoires d'horreur "grand public", notamment à travers la collection Chair de Poule.

Diplômé de l'université de l'Ohio en 1965, il part pour New York en 1967 dans l'espoir de devenir écrivain.

Dans un premier temps, il écrit plusieurs livres humoristiques pour enfants, sous le nom de Jovial Bob Stine et crée le magazine humoristique pour la jeunesse Bananas dont il sera le rédacteur en chef durant dix ans.

En 1968, il rencontre sa femme, Jane Waldhorn, avec qui il aura un fils, Matt, en 1980.

Il change alors de voie et décide d'écrire des livres d'épouvante pour les enfants. Son succès est énorme.

Il écrit sa première histoire d'horreur pour adolescents, Blind Date, en 1986. Bien d'autres suivent ensuite.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Robert Lawrence Stine   (283)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La collection de livres "Chair de Poule" est une série de thrillers captivants pour les jeunes lecteurs, écrite par l'auteur à succès R.L. Stine. Chaque livre transporte les lecteurs dans des aventures effrayantes remplies de mystères, de créatures surnaturelles et de rebondissements inattendus. Un incontournable pour ceux qui aiment les frissons littéraires ! ------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg


Citations et extraits (198) Voir plus Ajouter une citation
J’arrachai mon masque et respirai à pleins poumons.
- Qu’est-ce qui t’arrive, Homme des Mers ? s’écria-t-elle. Tu t’es fait piquer par une vilaine méduse ? Ma coéquipière est très courageuse. Face au danger, elle plaisante toujours.
J’avais du mal à retrouver mon souffle.
- Plus d’air ! Quelqu’un… quelqu’un a… saboté… ma… bouteille…
Et puis, brusquement, tout devint noir.
Commenter  J’apprécie          190
"Je pense que je vais tenir un peu la bride à mon imagination. Après tout, la réalité est bien assez intéressante !"
Commenter  J’apprécie          190
Soudain le docteur Brouwer apparut. Il avait l’air furieux. Son teint semblait légèrement vert sous la lumière vive des halogènes. Il s’était blessé la main droite. Quelques gouttes de sang avaient taché sa blouse blanche.
- Ne descendez jamais dans ce sous-sol, jamais ! hurla-t-il d’une voix que ni Jane ni Michaël ne lui connaissaient.
Les deux enfants reculèrent, surpris d’entendre leur père parler sur ce ton. Lui, d’habitude si doux, si gentil.
- Ne descendez jamais. Je vous l’interdis !...
Commenter  J’apprécie          160
« Il a touché le rocher, ça mérite une punition ! C’est la règle. »
« Mais on ne les connait pas, vos règles ! C’est injuste ! »
Commenter  J’apprécie          170
Le sang martelait mes tempes. J’avais chaud et froid en même temps.
Encore quelques centimètres…
Soudain, quelque chose m’attrapa la main.
C’était une horrible pince de homard. Elle était géante, noire et poilue… Elle ne me lâchait pas…
Je n’avais qu’une solution : hurler !
Commenter  J’apprécie          160
- Ce n'est pas le travail qui manque. Tu ferais mieux de nous aider !
Il me tendit le balai.
Je me croisai les bras tout en reculant.
- Attention ! criai-je. Tu sais bien que je suis allergique !
- Allergique à la poussière ? demanda-t-il étonné.
- Non ! Allergique au travail !
Commenter  J’apprécie          150
- Sais-tu comment les Égyptiens de l'Antiquité déplaçaient des pierres de mille tonnes ? reprit-il.
Le jeu des devinettes n'était pas terminé.
- Heu... avec des camions ? suggérai-je.
Commenter  J’apprécie          151
- On sera peut-être obligé d’employer l’activateur d’intelligence, murmura le chef. On doit ramener deux esclaves humains. Et il faut qu’ils soient jeunes, forts et malins. Suffisamment intelligents pour nous servir.
- Où allons-nous les dénicher si ces deux-là ne vont pas ? demanda Morggul.
Gobbul allait répondre quand le carillon de la porte d’entrée retentit.
- Chuut ! fit-il. Le professeur Leroy a des visiteurs. Vite, cachons-nous !
Commenter  J’apprécie          130
Attention, je ne cherche pas à vivre une de ces histoires à l'eau de rose pour ados, mais je n'aurais pas été contre une histoire, tout court... avec Jake, en tout cas. On se connaissait depuis toujours, ou presque, et il me voyait comme une "amie". Vous imaginez ? C'est le pire mot du dictionnaire.
Commenter  J’apprécie          130
Avant que je puisse prononcer un autre mot, la palissade s’écroula et le monstre se précipita. Il avait une tête de loup, avec des babines retroussées sur de grandes dents blanches, et son corps ressemblait à celui d’un crabe géant. Lentement, il balança quatre immenses pinces griffues devant lui, et les fit cliqueter les unes contre les autres. Puis il ouvrit sa gueule en grand et laissa échapper un grognement guttural.
- NOOONNNNN !
Martin hurla de terreur, et moi aussi. Nous essayâmes de nous enfuir.
Mais où aller ?
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Robert Lawrence Stine Voir plus

¤¤

{* *} .._..