AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.73/5 (sur 4467 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Boulogne-Billancourt , le 06/01/1974
Biographie :

Romain Sardou est un écrivain français.

Issu d’une longue lignée d’artistes, il est le fils de Michel Sardou et d'Élisabeth Haas, dite Babette, le petit-fils de Fernand et Jackie Sardou et l'arrière-petit-fils de Valentin Sardou. Son frère est le comédien Davy Sardou.

Il se passionne très jeune pour l’opéra (principalement Wagner), cet amour le conduit à la découverte du théâtre, puis à celle de la littérature. L’engouement pour la lecture prend rapidement le pas sur la musique.
Il abandonne le lycée en début de première avec l'intention de devenir auteur dramatique. Il s’inscrit à un cours de théâtre – qu’il suit pendant trois ans – afin de mieux saisir la mécanique des textes de scène et de cerner le métier des comédiens. Il poursuit en parallèle de nombreux "exercices d’écriture," tous tournés vers le théâtre. Insatisfait, il s’installe à la campagne durant quatre ans pendant lesquels il complète sa bibliothèque et dévore les historiens.
Il part ensuite travailler deux ans à Los Angeles, où il écrit des scénarios pour enfants pour les studios Disney. Puis il rentre en France et se lance dans l’écriture.

Son premier roman, "Pardonnez nos offenses," publié en 2002 aux éditions XO, rencontre un certain succès (plus de 300 000 exemplaires et 16 traductions). Ce roman est un thriller médiéval mélangeant intrigues politico-religieuses et mysticisme. Un deuxième roman, "L'Éclat de Dieu," est paru en 2004, suivi de "Une seconde avant Noël," en 2005. En septembre 2006 est publié son quatrième roman : "Personne n'y échappera" aux éditions XO.

En 2008 il publie "Délivrez-nous du mal," suite de son premier roman, "Pardonnez nos offenses". Romain projette d'écrire neuf romans dans cette "série," ayant pour chacun une strophe du Notre Père pour titre.

En 2010, Romain Sardou s'aventure dans un nouveau genre littéraire avec "America." Dans ce roman, il conte la création de la treizième colonie américaine, la Géorgie. Il se base sur des faits et des personnages réels et y ajoute une rivalité entre deux familles fictives. Cette saga se divise en trois tomes dont le deuxième sort en septembre 2012 et s'intitule "La main rouge."

En juillet 2019, il fait jouer sa première pièce, Antigone, qu'il met également en scène avec Xavier Simonin au Festival Off d'Avignon de 2019.

Marié à Francesca Gobbi depuis 1999, il est père de trois enfants. La famille réside à Neuchâtel en Suisse.

BIBLIOGRAPHIE sélective :
Pardonnez nos offenses (2021) – Editions Xo
+ Voir plus
Source : http://www.romainsardou.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Romain Sardou   (26)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez l'émission intégrale ici : Il aurait pu choisir la chanson, comme son père. Il aurait pu choisir le cinéma ou le théâtre comme ses grands-parents. Mais non, c'est vers la littérature que Romain Sardou a choisi de se tourner, un peu comme une évidence, lui qui, tout gamin, dévorait les livres qui lui tombaient sous la main, souvent des classiques, des romans d'aventure ou des textes de théâtre. D'ailleurs, délaissant le lycée, il prend des cours de comédie, moins pour monter sur les planches que pour se frotter au texte. Finalement, en 2002, à 28 ans, il publie son premier roman, « Pardonnez nos offenses » formidable succès de librairie avec plus de 300 000 exemplaires vendus en France et traduits en 16 langues. Ce thriller médiéval mélangeant habilement intrigues politico-religieuses et mysticisme connait une suite avec « Délivrez nous du mal » et devrait même se poursuivre prochainement. Romain Sardou n'a pas fini d'égrener son Notre Père ! Ayant pris goût au roman historique, on doit aussi à Romain Sardou une autre saga inspirée de la création des Etats-Unis, entamée en 2012, avec « La 13ème colonie », premier tome du cycle « America ». Mais l'auteur aime surprendre son public et se surprendre lui-même. Il s'est ainsi essayé au roman contemporain, à l'écriture jeunesse, à la nouvelle ou à la dramaturgie avec une adaptation d'Antigone, présentée au festival d'Avignon. Bref, Romain Sardou est un aventurier de l'écriture et sait faire partager son enthousiasme. Il signe ce nouveau roman au titre enjôleur « Je t'aime ». Mais derrière ce titre tout simple et qui pourrait paraitre tellement anodin, combien d'histoires, combien de joies, combien de peines, combien de drames. C'est ce que nous raconte Romain Sardou à travers les personnages de Camille et Camille. Dans le Paris d'aujourd'hui, nos deux héros, un homme et une femme portant le même prénom donc, vont apprendre à se découvrir et à s'aimer. Mais derrière ce couple au bonheur parfait, gravitent tous les seconds rôles qui sont sans doute les plus intéressants car ce sont eux qui racontent la vraie histoire. Ce sont eux les vrais représentants de toutes les situations amoureuses. Et comme le dit la chanson, les histoires d'amour finissent mal… en général. Un roman drôle, tendre, cynique écrit avec beaucoup d'originalité qui redistribue les cartes du code amoureux et nous permet à nous, lecteurs, de plonger dans nos propres souvenirs et nos propres histoires d'amour, celles d'hier, celles d'aujourd'hui et peut-être celles de demain… Soulignons-le, ce livre est aussi prétexte à une balade bien sympathique dans les rues de Paris qui reste, quoi qu'on en dise, la ville de l'amour… « Je t'aime » de Romain Sardou est publié chez XO.

+ Lire la suite

Citations et extraits (327) Voir plus Ajouter une citation
Certaines femmes n’ont pas besoin de sortilèges. Elles sont elles-mêmes le poison.
Commenter  J’apprécie          310
N'attends pas que les choses arrivent comme tu le souhaites, mais décide de vouloir ce qui arrive, y compris le pire, ainsi seulement tu seras heureuse, ma femme, même dans l'adversité.
Commenter  J’apprécie          112
Elle se souvint que son oncle lui avait dit un soir : « Il n’y a rien de plus silencieux qu’un coup de foudre. Ceux qui le ressentent trop fort (trop bruyant ?) le confondent avec un coup de folie… Dans ces moments, couper le silence, c’est plus grave que couper la parole… »
Commenter  J’apprécie          292
Sois heureuse, ma petite. C'est important. Les gens heureux ne font pas de mal autour d'eux.
Commenter  J’apprécie          270
L’an 532, Justinien Ier règne sur tout l’Empire Romain. Constantinople était le joyau de l’Empire. Et l’hippodrome, le joyau de Constantinople. Les courses de chevaux étaient l’attraction favorite des Romains d’Orient. Deux camps de supporters avaient fini par se constituer : les Bleus et les Verts. Chaque citoyen de l’empire dévouait sa vie et sa fortune à la couleur dont il héritait ou qu’il adoptait. Avec le temps, la puissance et l’influence de ces deux factions irréconciliables se mesuraient à chaque compétition de chars. Pour les empereurs, l’hippodrome était une arme de stabilité du pouvoir. Tant que le peuple se divisait aux courses, le règne impérial n’était pas menacé. Diviser pour mieux régner, ce procédé fonctionna à merveille pendant deux siècles, jusqu’à cette sanglante semaine de janvier 532…
Commenter  J’apprécie          240
« Il existe chez certains auteurs romanesques un besoin de connaissance exacte, de vérité tangible, qui ne recule devant rien. Ils veulent savoir pour créer.
Et le paradoxe de ces immenses écrivains est qu’ils sont dotés, de surcroît, d’une imagination inouïe. Mais elle ne leur suffit jamais. »
Commenter  J’apprécie          250
Avec ses cheveux roux et sa mise de veuve, on aurait cru une bougie allumée dans un pot d'encre !
Commenter  J’apprécie          262
Le problème avec ces hommes de science, c’est qu’ils en oublient les délices de la foi : et on s’étonne après qu’ils tremblent comme des enfants.
Commenter  J’apprécie          247
Devant un océan, il y a ceux qui vont s'imaginer des voyages merveilleux et d'autres qui n'y verront que le mal de coeur qui les attend. Devant un ciel étoilé, il y a ceux qui sentiront partout des mondes porteurs de vie et d'autres qui n'y verront que du vide béant et silencieux. Chacun croit à l'invisible selon sa nature.
Commenter  J’apprécie          230
Chuquet voyait le cercueil de Haquin se couvrir peu à peu de terre noire mêlée de neige. Au-dessus de la fosse, les hommes avaient planté la pierre tumulaire requise par le défunt : sans nom, sans date, juste ce vers :

PARDONNEZ NOS OFFENSES

L'évêque de Draguan disparaissait enfin... emportant avec lui ses secrets.
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Romain Sardou Voir plus

Quiz Voir plus

Délivrez-nous du mal

L'histoire débute au cours de l'inter règne entre deux papes. Quel est le pape qui vient de mourir ?

Celestin V
Boniface VIII
Martin IV
Honorius IV

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Délivrez-nous du mal de Romain SardouCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}