AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Bourgne (Préfacier, etc.)
ISBN : 2070747115
Éditeur : Gallimard (03/10/1996)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Spinoza. suivi de Souvenirs concernant Jules Lagneau

Par Alain
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LeGil
  22 juin 2014
Texte lumineux d'Alain sur la pensée de Spinoza. Très belle introduction, claire, non réductrice bien au contraire. Non seulement les concepts sont synthétisés, mais l'évolution, le mouvement de la pensée de Spinoza sont repris, du concept de vérité jusqu'à la Vertu, de l'esclavage à la liberté. Enfin on saisit comment ce paradoxe: la liberté et la nécessité ne font qu'un est possible et fondamental. Indispensable donc!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JacopoJacopo   25 novembre 2017
Les hommes sont pour la plupart méchants et malheureux. Ils sont méchants parce qu'ils mettent leur bonheur dans la possession d'objets qui ne peuvent être à la fois à plusieurs, comme les honneurs et l'argent, et qu'ainsi le bonheur d'autrui les rend malheureux, et qu'ils ne peuvent, en revanche, être heureux que si leurs semblables souffrent. De là naissent l'envie, la haine, le mépris ; de là naissent les injures, les calomnies, les violences et les guerres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   06 mars 2018
L'âme, comme tout ce qui est, s'efforce de persévérer dans son être seulement elle a conscience de cet effort en d'autres termes, l'âme a conscience des idées dont elle est faite, et qui sont les idées des modifications du corps, et elle ne trouve jamais rien dans ses idées qui implique sa destruction ; l'âme ne trouve jamais en elle-même l'idée de sa propre destruction ; l'âme ne peut pas penser qu'elle ne pense plus ; telle est l'idée claire de notre attachement à l'être. Cet attachement à l'être, lorsqu'il est rapporté à l'âme seule, c'est-à-dire à l'âme en tant qu'elle a des idées adéquates, s'appelle volonté; en tant qu'il est rapporté en même temps à l'âme et au corps, c'est-à-dire à l'âme en tant qu'elle a des idées inadéquates, il s'appelle l'appétit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   06 mars 2018
Dieu est unique. En effet, une multiplicité de choses ne résulte jamais d'une définition, c'est-à-dire d'une essence. Par exemple, pour expliquer qu'il existe vingt hommes, il ne suffira pas d'invoquer la nature humaine ; il faudra de plus trouver la cause de l'existence de chacun de ces hommes. Mais la cause de l'existence de Dieu c'est son essence même; Dieu est donc unique.
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   25 novembre 2017
Ainsi, la vérité d'une idée résulte de la manière dont elle est pensée, c'est à-dire d'un certain usage que l'on fait de l'intellect, d'une certaine méthode que l'on suit. Et cette méthode semble être la déduction correcte, c'est-à-dire la représentation précise des causes et des propriétés de ce qui est affirmé.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alain (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Alain
Vidéo de Alain
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
283 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre