AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070515168
Éditeur : Gallimard (20/06/1997)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.93/5 (sur 1775 notes)
Résumé :
Une année, avec ses joies et ses peines, de la vie de Meg, Jo, Beth et Amy March, quatre sœurs âgées de onze à seize ans. Leur père absent - la guerre de Sécession fait rage et il est aumônier dans l'armée nordiste -, elles aident leur mère à assumer les tâches quotidiennes. Ce qu'elles font avec leur caractère bien différent: Meg, la romantique, qui va éprouver les émois d'un premier amour; Jo, qui ne se départit jamais d'un humour à toute épreuve; la généreuse Bet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (147) Voir plus Ajouter une critique
juliette2a
  20 février 2012
"Les Quatre filles du docteur March" est un très beau roman. Il raconte la vie de la famille March, dont le père est parti comme médecin dans la Guerre de Sécession qui sévit à cette époque (au XIXème siècle donc) aux Etats-Unis. Nous suivons les aventures de quatre soeurs : Margaret, aussi appelée "Meg", une grande romantique, âgée de seize ans, elle est l'ainée de la famille; Joséphine ou "Jo", l'héroine de l'histoire, qui se décrit comme un garçon manqué mais qui est sans aucun doute le personnage le plus profond et le plus émouvant; Elisabeth "Beth" qui est une petite sainte, s'occupant sans cesse du bonheur de ceux qu'elle aime avant le sien; Amy, la dernière qui, malgré sa vanité et son égoïsme, découvrira le plaisir d'aider les autres. le roman met également en scène Laurie, le meilleur ami de Jo (qui éprouve pour elle de l'amour) et un proche ami de la famille March; M. Laurence, le grand-père de Laurie, un vieil homme touchant et attentionné; M. Brooke, le précepteur de Laurie qui est amoureux de Meg; Mme March, une maman gentille, qui a transmis toutes ses qualités à ses filles;et encore bien d'autres personnages...
Même si ce roman est avant tout destiné aux enfants, je l'ai adoré : le style de l'auteure, Louisa May Alcott est simple mais j'ai été transporté dans l'univers parfois difficile mais qui connaît un dénouement heureux des "Quatre filles du docteur March".
A noter qu'il existe une suite à ce roman intitulée "Les Filles du docteur March se marient". Je recommande aussi le film sorti en 1995 avec Winona Ryder, Kirsten Dunst, Christian Bale et Claire Danes entre autres, qui offre au spectateur une fidèle adaptation de ce MERVEILLEUX roman.
A lire !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          590
Gwen21
  25 octobre 2012
Classique parmi les Classiques, ce roman palpitant (bien qu'ayant pour décor plutôt "pépère" une maison exclusivement habitée par des femmes) se différencie par la pureté juvénile de son récit liée à de beaux portraits psychologiques.
Si l'auteur avait choisi non pas 4 mais 1 seule héroïne, je suis persuadée que son roman aurait davantage lutté pour acquérir sa notoriété. La grande richesse de l'oeuvre, selon moi, est de faire cohabiter dans ses pages les destins croisés de quatre jeunes femmes au tempérament et aux aspirations totalement différents !
Déjà, s'intéresser aux pensées des femmes en littérature à cette époque est remarquable en soi ; mais permettre à ces femmes de s'épanouir dans des voies différentes voire marginale en ce qui concerne Joséphine, c'est inouï ! Là est la vraie force du roman.
La sage Meg, la frivole Amy, la douce Beth et la frondeuse Jo font des Quatre filles du Dr March une oeuvre unique en son genre, trépidante, poignante, résolument moderne et encore promise à un bel avenir auprès des lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
missmolko1
  10 novembre 2013
Un classique de la littérature jeunesse que je découvre seulement maintenant a l'âge de 25 ans (vous savez ce que l'on dit : mieux faut tard que jamais...).
Louisa May Alcott nous plonge dans un épisode tragique qui a marqué l'histoire des États-Unis : la Guerre de Sécession. Alors rassurez vous ici, pas de scène de combat car l'auteure nous invite a entrer dans le foyer de Madame March (dont le mari est parti a la guerre) et de ses quatre filles très attachantes.
Au fil des chapitres on découvre leur vie et chacun d'entre eux fini par une "morale" ou devrais-je dire leçon de vie (comme ne pas envier les autres, partager avec les plus démunis, ne pas être égoïste, travailler dur...)
C'est un roman touchant et sincère qui ne peut qu'être un coup de coeur.
J'ai d'ailleurs profité de ce week-end pluvieux et gris pour visionner une des nombreuses adaptations cinématographique. Ne sachant pas laquelle était la meilleure, j'ai choisi la plus récente : celle de 1994 signé par Gillian Armstrong et j'ai vraiment adoré et j'y ai retrouvé l'ambiance du roman.
Je vous conseille donc vraiment de lire ce roman si ce n'est pas encore fait et de voir le film qui est vraiment très bon.

Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          564
lecottageauxlivresFanny
  02 octobre 2014
J'ai tellement aimé et j'aime tellement encore Les quatre filles du docteur March qu'il me semble difficile d'écrire quelque chose sur ce livre.
Il a bercé mon enfance et mon adolescence et c'est avec une grande joie que je l'ai relu pour la première fois depuis mes 11 ans. Il fait partie des livres qui me touchent profondément et je crois que cela tient à mon grand attachement pour ma soeur et mon frère. Cette relecture fut douce et me replongea dans mon enfance.
Je pense néanmoins que Les quatre filles du docteur March se lisent enfant mais ne se découvrent pas en étant adulte... Les aventures de ces jeunes filles bien élevées et parfois un peu trop gentilles peuvent paraître nunuches à un lecteur qui ne se serait pas attaché à ces quatre personnages lorsqu'il était enfant.
Les quatre filles du docteur March: Meg, Jo, Beth et Amy font presque partie de ma famille et j'ai l'impression de les connaître. J'ai une préférence pour Jo la téméraire et pour la nostalgique et tendre Beth. May Alcott se serait inspirée de sa vie et de sa famille pour écrire ce roman et elle prêterait ses traits à Jo qui rêve d'être écrivain.
Je crois que toutes les lectrices qui aiment ce livre sont une cinquième soeur qui attend le retour du docteur March de la guerre de Sécession, considère Teddy comme un frère, espionne les amours de Meg, enrage lorsque le professeur bat Amy, admire le geste de Jo qui décide généreusement de couper sa chevelure ou craint pour les jours en danger de Beth.
Même si ce roman est parfois un peu trop moralisateur, ces héroïnes sont tellement attachantes! Ce roman tendre a pour moi aujourd'hui le goût de la madeleine de Proust.
Lien : http://lecottageauxlivres.ha..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          396
NathalC
  29 janvier 2018
Un classique de la littérature américaine.
C'est gentillet, c'est d'une autre époque.
C'est à lire.
Cependant, ce n'est pas mon classique jeunesse préféré. Peut-être suis-je trop vieille !!
Cela reste le portrait d'une belle famille de 4 filles dont chacune a son propre caractère.
Ce qui m'a quelque peu dérangé, c'est le côté très moralisateur, la perfection que cherchent à atteindre des jeunes filles âgées de moins de quinze ans ! de vraies petites filles modèles !! Heureusement, Jo tente de se rebeller (gentiment) !!
Mais cela doit être dû à l'époque à laquelle l'auteur a écrit ce roman...
Commenter  J’apprécie          361
Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   12 janvier 2018
... vous devriez vous souvenir que vous êtres une demoiselle.
- Je n'en suis pas une, et si mes cheveux relevés m'en donnent l'air, je me ferai deux queues jusqu'à ce que j'aie vingt ans, s'écria Jo en arrachant sa résille et secouant ses longs cheveux bruns. Je déteste penser que je deviens grande, que bientôt on m'appellera Miss Marsch, qu'il me faudra porter des robes longues et avoir l'air aussi raide qu'une rose trémière ! C'est déjà bien assez désagréable d'être une fille quand j'aime les jeux, le travail et les habitudes des garçons. Je ne me résignerai jamais à n'être pas un homme. Maintenant c'est pire que jamais, car je meurs d'envie d'aller à la guerre pour vaincre ou mourir avec papa, et je ne puis que rester au coin du feu à tricoter comme une vieille femme !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ssstellassstella   06 décembre 2013
Tante Marsch lui répliqua aigrement qu’une fortune à faire n’était pas une fortune faite ; qu’une position à conquérir n’était pas une position conquise, et que la seconde déclaration qu’elle la priait de faire à Meg était que, bien qu’elle se fût proposée de lui donner 50 000 dollars le jour de son mariage, elle devait se tenir pour dit que, si elle se mariait avec M. Brooke, « un homme sans le sou », elle ne lui donnerait rien du tout.
Jo, indignée, n’avait pu se retenir de répliquer à tante Marsch qu’elle trouvait la raison qu’elle donnait du changement de ses dispositions envers Meg absolument inique, attendu que plus Meg épouserait un homme pauvre, plus sa libéralité aurait eu sa raison d’être ; tandis que, si elle épousait un homme riche, elle n’en aurait que faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
NathalCNathalC   23 janvier 2018
Ce dîner de Jo resta bien longtemps célèbre dans toutes les mémoires comme un sujet de rires sans fin. Sans doute, elle avait fait de son mieux ; mais elle découvrit, ce jour-là, que, pour faire une cuisinière, il faut quelque chose de plus que de l'audace et de la bonne volonté.
Commenter  J’apprécie          340
JaneEyreJaneEyre   14 mai 2015
« Je veux que mes filles soient agréables et bonnes, qu’elles aient beaucoup de qualités, qu’on les trouve non seulement capables de plaire, mais surtout dignes d’être aimées et respectées. Je veux, après leur avoir fait une enfance et une jeunesse heureuses, pouvoir un jour les marier honnêtement et sagement. Je rêve pour elles une vie simple, modeste et utile, où le bonheur, avec l’aide de Dieu, pourra trouver sa place à côté du devoir. Je suis ambitieuse à ma façon pour vous, mes chères filles, mais mon ambition n’est pas que vous soyez jamais en situation de faire du bruit dans le monde par la fortune de vos maris. Je ne vous souhaite donc pas d’habiter jamais quelqu’une de ces maisons fastueuses qui ne sont pas des chez-soi, d’où le luxe chasse si souvent la paix, la bonne humeur, la santé, le bonheur et même les vrais plaisirs. Un bon, un courageux et laborieux mari comme le mien, des enfants comme vous, avec un peu plus d’aisance, si c’est possible, voilà ce que je voudrais vous assurer à chacune, mes chéries. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
NathalCNathalC   16 janvier 2018
- Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de belles dames qui se soient autant amusées que nous ! Nos cheveux brûlés, nos vieilles robes, nos gants dépareillés et nos bottines trop étroites qui nous donnent des entorses quand nous sommes assez bêtes pour les mettre, répondit Jo, n'ont rien ôté de ses agréments à la soirée.
Commenter  J’apprécie          280
Videos de Louisa May Alcott (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louisa May Alcott
Bande annonce de la série Little women (BBC, 2017), adaptation du roman de Louisa May Alcott
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
6968 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre
. .