AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290144150
Éditeur : J'ai Lu (13/06/2018)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c'était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu'elle n'a pas revu Rider Stark, son protecteur.Entourée de parents adoptifs aimants et à l'aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s'apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale.Le jour de la rentrée, la jeune fille était loin de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Beliwei
  08 juin 2018
Impossible de résister à une sortie de Jennifer L. Armentrout. Sans avoir lu le résumé, je savais que je lirai ce roman. C'est une romance Young-Adult que nous propose de découvrir l'auteure.
Petite, l'univers de Mallory se résumait à peu de choses : sa poupée, cette histoire de lapin et lui. Lui, c'était Rider, celui qui a toujours été là pour elle, celui qui lui a permis de rester en vie, celui qui l'a sauvé à de maintes reprises. Tous les enfants ont une image bien précise du héros, et Rider fut celui de Mallory durant de longues années. Un lien très particulier s'est tissé entre eux, il a été cette image fraternelle et plus encore, celui qui lui a permis de tenir le coup. le lien qui les unit, vous le découvrirez, est très fort, inqualifiable, il est de ceux que l'on n'oublie pas. Nous faisons la connaissance de Mallory, alors qu'elle a dix-sept ans, elle vit dans une famille d'accueil, un couple de médecins bons et gentils, qui s'occupent d'elle depuis quatre ans maintenant. Cette jeune fille va entamer sa dernière année de lycée, et si jusque là, elle étudiait de chez elle, elle décide enfin à aller au lycée. Il est temps de se frotter aux autres avant d'entamer des études à l'université.
Mallory est l'image même de la jeune fille sensible et fragile, elle ne parle quasiment pas, ne s'exprimant ainsi que très peu, beaucoup pensent qu'elle est muette. Mais c'est ainsi qu'elle a du oeuvrer une partie de sa vie, dans le silence : "Ne fais pas de bruit" était ce qu'elle devait faire pour se protéger. La voilà, qui se retrouve dans un lycée : ce lieu foisonnant et bruyant qui va lui causer tant d'angoisses. Mallory va se fixer des petits objectifs, qui vont lui permettre d'avancer et la moindre petite victoire deviendra grande pour elle. Elle est confrontée aux autres, et va même suivre un cours d'expression orale, de quoi la mettre en déroute plus d'une fois. le choc de cette rentrée et l'importance que cela revêt pour elle, vont être heurter par la venue de Rider. Rider est dans le même lycée qu'elle, elle l'a tout de suite reconnu. Il a grandi, c'est devenu un jeune homme mais c'est toujours son Rider, celui auquel elle était tant attachée et dont elle n'a pas de nouvelles depuis des années.
Rider, ce jeune homme est l'image même du bel adulte en devenir, déjà tout petit, il n'avait que quelques mois de plus qu'elle, mais il dégageait cette aura de bienveillance et d'amour. Il est impossible de ne pas apprécier un personnage tel que lui, il a tout sacrifier pour elle. le retrouver bien des années plus tard, alors qu'il semble bien dans ses baskets, à l'aise avec la vie qui mène, nous permet aussi de voir de quelles façons son passé a su creuser en lui un fossé énorme. Qui est-il devenu durant toutes ces années ? Quel sera son avenir ? Et si, lui ne croyait plus en rien. Il n'a pas eu la chance de Mallory de trouver un foyer comme celui où elle vit depuis quelques années, il a du être confronté à d'autres types de problèmes. La société qui a parqué des enfants dans des familles d'accueil peu respectables, cette société qui pense alors que certains "déchets" ne valent pas le coup que l'on s'intéresse à eux, c'est cette société qui forge certains personnages vers le néant, qui s'imagine que jamais ils ne pourront réaliser quoi que se soit.
J'ai aimé la proposition de Jennifer L. Armentrout, qui nous permet de découvrir petit à petit ses personnages. Elle nous propose une narration unique, c'est Mallory qui s'exprime, elle vit ce présent mais la présence de Riley dans sa vie, fait remonter à la surface leur passé commun. C'est à travers ses cauchemars, ses souvenirs qu'elle va ainsi nous dévoiler quelle a été leur vie quand ils étaient tous deux enfants, mais aussi quel événement tragique les a séparé. Ce qu'ils ont vécu engendre forcément des traumatismes, nous en avons totalement conscience quand nous appréhendons le personnage de Mallory. Mais elle n'était pas seule, Rider a lui aussi beaucoup subit, quand est-il de lui ? Nous le découvrons au fil des pages, et c'est de plus en plus poignant de constater l'opinion qu'a Rider de lui-même et de ce qu'il est capable de faire.
Ces retrouvailles, c'était un signe du destin, ces deux-là ne pouvaient pas ne pas se retrouver. Quand ils étaient plus jeunes et qu'il y a eu cet événement tragique, ils n'ont pas eu la possibilité de continuer à voir l'autre. La société les a séparé et n'a pas tenu compte de l'importance du lien qui les unissait. Ici, ils se retrouvent : Mallory va réussir à avancer dans son apprentissage de cette vie au contact des autres, en partie grâce à lui. Sa présence dérange les gens "biens" comme ils sont qualifiés dans cette société, et on aimerait que cette jeune fille qui vit dans un foyer respectable, ne traine pas avec le délinquant qu'est devenu Rider.
La culpabilité est un des sentiments exploité dans ce roman. Riley se sent coupable de n'avoir pas su l'aider comme il aurait du. Ce sentiment ne l'a jamais quitté. Dans le présent, on pourrait même croire que celui-ci le pousse à se rapprocher de Mallory, mais il n'en est pas ainsi. Si tous deux ressentent le besoin de se rapprocher, c'est que tout simplement car ils ont un passif qui les avait déjà prédisposé à finir ensemble. L'un sans l'autre, ils n'étaient que brouillard, ensemble, ils vont pouvoir s'épanouir, une fois passés les sentiments d'échec qu'ils éprouvent par rapport à leur passé. Ils vont devoir traverser des moments de doute, d'autres moments poignants et déchirants qui nous rappellent où vit Rider et ce qu'il a vécu ces dernières années. Ce sentiment de culpabilité provoquera bien des interrogations sur sa façon d'agir, il sera à la fois noble et lâche, et la Mallory qui s'épanouit, leur permettra d'y voir plus clair et d'avancer.
Un roman que j'ai dévoré, il n'aura pas fait longs feux dans mes mains, mais je l'ai tellement adoré que je m'en voulais presque de le lire si vite car je n'avais pas envie d'en sortir, mais je n'ai jamais trouvé comment freiner mes lectures. Ici, je me suis sentie concernée, par les personnages que nous proposent de découvrir Jennifer L. Armentrout : tous, sans exception sont attachants, tous ont un vécu ou vivent une expérience qui les a marqué. le thème abordé à travers les personnages de Mallory et Rider, les enfants maltraités et abandonnés, oubliés nous permet aussi d'entrevoir ce message d'espoir que chacun peut s'en sortir. J'ai lu ce roman avec le coeur qui s'est serré à de maintes reprises tellement les émotions ressenties par les personnages y sont si bien retranscrites.
La plume de Jennifer L. Armentrout a su encore une fois me toucher. Cette histoire qu'elle nous propose est belle et déchirante à la fois. Elle arrive avec Mallory et Rider à nous conter un beau moment, une relation particulière, une de ces histoires qui vous touchera. Tout comme Mallory, je suis moi même tombée amoureuse de Rider, et j'ai adoré le voir lui aussi face à elle, la façon dont il a eu de s'en occuper et lui aussi de tomber amoureux de celle qu'elle était et de celle qu'elle est devenue. Vous aimerez aussi les autres personnages, tellement d'ailleurs que vous serez certainement, comme moi, profondément meurtrie de voir ce qui peut se passer dans ces quartiers où les jeunes sont laissés de côté car personne ne croit en eux. Un roman Young-adult coup de coeur, très beau et porteur de tant de messages qui nous interpellent, à découvrir absolument.
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sami33
  24 juillet 2018

Comme vous le savez à présent, Jennifer L. Armentrout est devenue un auteur chouchou cher à mon coeur que j'ai décidé de suivre les yeux fermés ! En effet, je n'ai pas encore été déçue par ses écrits et celui-ci ne fait pas exception à la règle !

Je n'ai pas lu le résumé de ce titre lorsque je me suis lancée dans cette lecture mais il faut dire que son titre parle de lui-même et nous donne envie de nous jeter corps et âme dans ce livre. Je vous livre un avis à chaud de cette lecture mais il fallait à tout prix que je vous parle de ce récit qui m'a toute chamboulé !

Lorsque Mallory était enfant, sa vie lui convenait parfaitement avec sa poupée, lui et cette histoire de lapin. Lui, c'était Rider. Rider a toujours été présent pour elle, il a été le point d'encrage afin qu'elle reste accrochée à la vie. Il est tout simplement son héros, celui qui peut la sauver de toutes les situations possibles et inimaginables. Entre eux, un lien invisible s'est tissé, un lien indéfectible, indestructible.

Mallory a dix-sept ans lorsque nous faisons sa connaissance, elle vit dans une famille d'accueil. Un couple de médecins gentils et bienveillants l'ont accueilli et s'occupent d'elle depuis quatre ans. Mallory va entamer sa dernière année de lycée et pour sa dernière année, elle a décidé de mettre les pieds au bahut, chose qu'elle n'avait pas faite avant car elle restait chez elle pour apprendre jusque là mais elle est bien décidée à affronter le monde maintenant.

Mallory est une jeune fille toute douce, toute gentille, très sensible, fragile, elle parle peu et ne dit pas ce qu'elle ressent. Beaucoup de personnes pensent qu'elle est muette mais ce n'est pas le cas, c'est un mécanisme de défense. Depuis son plus jeune âge, on lui a dit, on l'a conditionné pour qu'elle ne fasse pas de bruit, il valait mieux pour elle, si elle ne voulait pas qui lui arrive quelque chose. Lorsqu'elle va faire ses premiers pas dans le lycée, ça va totalement la changer de ce qu'elle a connu jusqu'alors. Il y a du bruit, beaucoup de bruits, il y a beaucoup de personnes également ce qui va la mettre dans des situations de stress, à la limite de l'angoisse. Mallory va se fixer de petits objectifs simples à atteindre mais tellement dur pour elle que chaque fois qu'elle passera un cap, elle le vivra comme une petite victoire. D'ailleurs, pour repousser plus loin ses limites, elle va s'inscrire à un cours d'expression oral, ce qui ne sera pas une mince à faire pour la demoiselle mais c'est une battante, elle ne lâchera rien. Sauf que voilà, Rider est dans le même lycée qu'elle, dès qu'elle l'a vu, elle l'a reconnu. Il est devenu un beau jeune homme mais ça n'empêche que c'est "son" Rider, celui pour lequel elle a un attachement sans nom... Et dont elle n'a pas eu de nouvelles depuis quelques années...

Rider est un beau jeune homme qui a un charisme incroyable. Rider est le genre de personnage qui ferait fondre n'importe quel coeur. Ce jeune homme qui a le coeur sur la main a sacrifié sa vie pour cette jeune femme. le fait de le retrouver quelques années plus tard, nous permet de voir à quel point il a évolué par rapport à avant. Il est bien dans sa peau, bien dans sa tête. On se demande ce qui s'est passé entre aujourd'hui et il y a quelques années en arrière. Il n'a pas eu la chance de trouver un foyer d'accueil comme Mallory, il a dû faire face à des choses que l'on ne soupçonne même pas. On a envie de savoir, ce n'est pas un besoin mal sain, c'est pour mieux le comprendre. On aurait envie de le protéger même si c'est trop tard...

Même si j'aurai aimé que l'auteur joue de la double narration dans ce récit, du moins à certains moments, c'est Mallory qui prend la parole et qui va nous raconter son histoire sous son regard de jeune fille. Nous vivons le présent avec elle même si la présence de Rider va inévitablement faire remonter des souvenirs du passé à la surface. C'est à travers ses souvenirs, ses cauchemars qu'elle va nous dévoiler leur vie commune passée, lorsqu'ils étaient petits jusqu'à ce que nous comprenons ce qui les a séparés tous les deux... Ce qu'ils ont vécu est traumatisant, nous en avons pleinement conscience, ça nous déchire le coeur, en tout cas le mien était en miette. Si j'avais mon coeur a ramassé à la petite cuillère en découvrant l'histoire que nous dévoile Mallory, imaginez ce que Rider a lui aussi subi, cela m'a fendu doublement le coeur ! Nous le découvrons au fil des pages et c'est poignant de pages en pages, surtout lorsque l'on découvre la piètre opinion qu'il a de lui-même...

Ils se sont perdus de vus lorsque Mallory a été accueilli dans une famille d'accueil qui a pris soin d'elle, elle est devenue une belle jeune fille tandis que Rider n'a malheureusement pas eu la même chance qu'elle, il était devenu délinquant, un jeune homme à ne pas fréquenter tandis que Mallory est devenue une jeune fille bien sous tout rapport... Leur rapprochement ne plaît pas, elle n'est pas au goût des adultes alors que lorsqu'ils sont ensembles, ils sont comme entiers...

J'ai littéralement dévoré ce roman tant j'ai été happé par les pages de ce nouveau roman de Jennifer L. Armentrout ! J'ai tout aimé, les personnages, l'histoire, la plume de l'auteur qui est un délice ! La seule chose que j'aurai à reprocher c'est que c'est trop court, j'aurai tellement aimé en avoir plus ! Je m'en veux un peu de l'avoir lu aussi vite mais en même temps comment résister à ce récit qui nous fait ressentir tant d'émotions. Les personnages sont attachants, ils ont tous vécu des choses marquantes.

La culpabilité qui touche nos protagonistes est un sentiment vraiment effroyable. Ils sont tellement jeunes et se sentent déjà tellement assaillis par le doute, la culpabilité que c'en est inquiétant. On se dit qu'à cet âge, ils devraient être insouciants, vivre leur vie dans la joie et la bonne humeur mais ils n'ont pas eu cette chance malheureusement...

Je me suis sentie concernée par le sujet abordé par l'auteur, par ces enfants abandonnés, maltraités, j'ai eu un pincement au coeur pour qu'il finisse en miette à la fin de ma lecture. Les larmes me sont venues naturellement, j'ai eu tellement le coeur serré que je ne pouvais plus me contenir, ce surplus d'émotions était trop fort pour moi. Mais sous ce sujet grave, l'auteur nous transmet un beau message d'espoir qui redonne du baume au coeur.

La plume de l'auteur est touchante, vibrante, émotive, sensible, fluide, très addictive ! Cette histoire est magnifique et très poignante à la fois. Mallory et Rider sont des personnages attachants qui ont une histoire à nous raconter. Ils ont un lien particuliers qui les relient que rien ni personne pourront défaire.

"L'éternité c'est compliqué" est un roman coup de coeur que je vous propose de découvrir pour son histoire, pour ses personnages, pour ce message que veut porter Jennifer dans son roman.

Un titre que je vous recommande à 100%, que vous ne pourrez qu'apprécier ! A emporter à la plage ! A découvrir de toute urgence !
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TheLovelyTeacherAddictions
  26 juin 2018
Ce roman est un roman qui me fait de l'oeil depuis sa sortie VO et dès que je l'ai reçu, je l'ai dévoré car je savais que je ne sortirai pas de cette lecture indemne car l'histoire est émouvante, touchante et incroyable. Je suis fan des romances de Jennifer Armentrout et une fois de plus , je me suis plongée avec délice dans cette histoire que je ne suis pas prête d'oublier.
Mallory Dodge a connu l'enfer pendant sa jeunesse. de 4 à 13 ans, elle a vécu dans une famille d'accueil qui a bousillé sa vie à bien des reprises. Depuis quatre ans, elle tente de sortir la tête de l'eau et surpasser sa difficulté à parler devant les autres . Elle n'est pas muette mais souffre véritablement de stress post traumatiques car Mr Henry et Melle Becky sont marqués à jamais dans son esprit. Grâce à quelques flashbacks, nous avons un aperçu de ce qu'elle a pu vivre et du rôle primordial que Rider a joué dans sa survie . Compagnon de mauvaise fortune, il a été son protecteur et un rempart contre les coups de cet odieux personnage. Comment peut on se relever d'une telle épreuve? En étant accueilli dans une famille d'accueil qui saura enfin prendre soin d'elle et l'écouter. Carl et Rosa Rivas sont tous les deux dans le milieu médical et eux aussi sont confrontés à la douleur, à la souffrance ou à la perte. Ils pourraient être de très bons conseils s'ils n'étaient pas ancrés dans le passé mais on peut espérer qu'ils seront ouverts à la discussion. Mallory a donc retrouvé une cellule familiale . J'ai adoré ce personnage car elle va nous permettre de vivre avec elle son évolution, son combat et ses révélations.
En effet, quand elle prend le chemin du lycée , elle ne s'attendait absolument pas à revoir son sauveur, celui qui l'a maintenu en vie et qu'elle n'a jamais pu oublier . Rider revient dans sa vie et avec lui les cauchemars vont aussi resurgir car il fera remonter à la surface ses peurs et le fait qu'elle a beau avoir avancé , le chemin est encore long. J'ai adoré leur relation car d'un point de vue extérieur, elle est unique et tellement belle. de l'horreur est née une superbe amitié et il est bien le seul à savoir tout ce qu'ils ont subi et vu. le lycée ne sera pas de tout repos et elle se mettra de nouvelles barrières à soulever. Ce que j'ai apprécié dans cette histoire est le fait que Jennifer Armentrout prend le temps de développer son histoire , ses personnages et cela donne un sentiment d'authenticité. La vulnérabilité de la jeune femme est à fleur de peau mais elle pourra compter sur de nombreuses personnes au lycée. Parviendra t-elle à renouer les liens indéfectibles qu'elle avait autrefois avec Rider? Parviendra t-elle à prendre son destin en main?
Rider Stark est un sacré héros aussi et je l'ai adoré. Il est actuellement dans la famille de Mme Luna et de ce fait, Hector et Jayden sont comme des frères pour lui. Il a un talent fou et une sacrée maturité et pourtant on découvrira qu'il n'a pas un image très positive de lui même. Sous cette armure de protecteur, on en vient à se demander s'il est parvenu à tirer un trait sur le mal qu'il l'a rongé et s'il a pu tourner la page. Une chose est sûre : Mallory a définitivement une place dans sa vie et il compte bien la retrouver et voir de ses propres yeux son évolution. Mais Rider dégage aussi cette aura de mystère et même un peu de noirceur. On a envie de savoir ce qu'il nous cache car il est très fort pour empêcher les gens de le faire parler. C'est une oreille très attentive mais se donne t-il la peine de se confier à quelqu'un? J'ai adoré les personnages d'Hector mais surtout de Jayden car ce dernier apporte une énorme légèreté à l'intrigue qui fait du bien. Les thématiques abordées sont fortes et Jayden saura offrir un peu d'humour dans ce monde de brutes.
De nouveau Rider va être aux côtés de sa "Souris" comme il aime la surnommer et petit à petit ils vont avancer. On a envie que Rider parle un peu plus de lui et de ses projets car on sent tout son potentiel artistique , un aspect qu'il partage d'ailleurs avec Mallory. Il tentera de retrouver une place dans sa vie mais il sera confronté au regard des autres et parfois aussi au jugement. de plus, il est très proche de Paige et cette dernière ne compte pas laisser sa places facilement. On en vient aussi à se demander comment il parvient à ne pas être sanctionné pour les cours qu'il sèche ou pour les remarques qu'il fait au sein de son établissement. Il a bien compris qu'il est invisible aux yeux de certains adultes mais surement pas aux yeux de leur professeur d'expression orale . Parviendra t-il à ouvrir les yeux et se laisser une chance de réussir?
Bref, ne passez absolument pas à côté de L'éternité c'est compliqué car ce roman m'a bouleversé et je sais qu'il saura vous conquérir vous aussi. Les thématiques sont fortes, intenses et émouvantes et j'ai souvent eu les larmes aux yeux. La destinée de Rider et Mallory nous frappe en plein coeur et on a juste envie de voir une happy end.
Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeslivresdeRose
  03 octobre 2018
C'est grâce au Bookclub d'eduam que je me suis lancée dans cette lecture. Je ne pense pas, autrement, que je me serais penchée dessus. En effet, le sujet abordé dans ce roman n'est, habituellement, pas de ceux qui m'attirent….Bien que, en y réfléchissant, The Silent Waters a une thématique assez semblable puisqu'il y est question d'une jeune fille devenue muette suite à une expérience traumatisante…, mais les raisons qui poussent Malory, l'héroïne de « L'éternité, c'est compliqué », à se taire sont bien différentes. de plus, au moment où débute cette histoire, elle a déjà fait d'énormes progrès à ce niveau.
C'est le nom de l'auteure qui m'a finalement convaincue de me lancer : Jennifer L. Armentrout ! J'ai lu les deux premiers tomes de sa saga Lux et j'avais beaucoup aimé son écriture fluide et addictive ! J'ai donc décidé de lui faire à nouveau confiance pour m'embarquer dans son histoire malgré une thématique qui ne me plaisait a priori pas spécialement ! Et elle y est totalement parvenue ! Maude (l'organisatrice du bookclub) m'avait conseillé de passer en mode « Young Adult » si je ne voulais pas être déçue…ce que j'ai fait et j'en ressors tout à fait satisfaite. J'ai été prise par le récit et par les personnages et même si l'effet addictif était moins significatif que pour Lux, je l'ai dévoré assez vite ! J'avoue, toutefois, qu'une fois le livre refermé et l'enthousiasme de base retombé, j'ai assez rapidement repéré ses défauts (parce que oui, il y en a, je trouve). D'où l'importance de se mettre en mode « Young Adult » ... Les quelques points négatifs que je vais évoquer dans cette chroniques ne m'ont donc absolument pas gênée durant ma lecture puisque je ne les ai relevés qu'une fois celle-ci achevée. Si ce genre vous plait, je suis sûre que vous passerez également aisément au-dessus !
Avant de passer à la suite, je voudrais revenir sur la thématique pour laquelle, comme je vous l'ai dit, j'étais assez frileuse. Les maltraitances faites aux enfants, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. Cependant, je l'ai finalement trouvée bien traitée par l'auteure. Certains pourront peut-être regretter un manque de profondeur au niveau du passé des deux adolescents. Pour ma part, j'ai apprécié le fait que Jennifer L. Armentrout ne s'y attarde pas trop et préfère exploiter le présent : leur combat quotidien pour vivre avec ce passé qui les hante, leur (re)construction, leur évolution…Leur vie adolescente, en somme, qu'ils essayent de rendre le plus « normale » possible malgré une enfance anormale et traumatisante ! Les détails sur cette enfance restent ainsi assez vagues, mise à part pour un événement en particulier, ce qui m'a, personnellement, bien arrangée.
Malory est une héroïne attachante, une battante, qui met tout en oeuvre pour vivre les mêmes expériences que les autres jeunes de son âge même si ce n'est pas simple tous les jours. Par moments, toutefois, elle m'a un peu agacée ; le surnom que Rider lui donne : « Souris » (qui me gênait en tant que tel, d'ailleurs) lui allait parfois un peu trop bien. Heureusement, elle se rattrape à la fin et prouve, par la même occasion, que ce surnom et ce qu'il représente sont obsolètes ! En quelques mois, son évolution est impressionnante. Un peu trop peut-être ? J'avoue que je ne saurais dire si elle est réaliste ou non ! Elle ne m'a pas choquée en tout cas puisque Malory suit des thérapies depuis quatre ans. de plus, le fait de retourner à l'école, de rencontrer de nombreux jeunes de son âge et de vivre des expériences inédites peuvent tout à fait justifier cette évolution à mes yeux. Rider quant à lui est mignon, attentionné, protecteur...Parfait, si ce n'est sa propension à appeler Malory « Souris » (oui j'ai un problème avec ce surnom^^) ? Non, parce qu'il se montrait souvent trop protecteur à mon goût et de temps en temps un brin cucul (mais ça c'était mignon en même temps…). Leur fameux passé commun affecte nos deux héros de manière totalement différente. Leurs réactions face au traumatisme vécu sont presque à l'opposé. Rider est un personnage torturé mais qui le cache, contrairement à Malory qui, elle, est bien incapable de dissimuler ses faiblesses et s'appuie sur elles pour aller de l'avant et s'en sortir !
L'intrigue tourne principalement autour de Rider et Mallory. Si la fin est sans doute un peu facile et un peu rapide, elle m'a parfaitement convenue sur le moment. Je l'ai trouvé logique et approprié ! Les autres personnages ont très peu de place et ne sont pas spécialement très bien développés, à l'exception peut-être des parents adoptifs de Mallory ou d'Ashley. Cependant, même en ce qui les concerne, l'auteure reste fort en surface. Elle nous livre des événements et des éléments notables de leur passé et/ou de leur présent mais elle ne va pas beaucoup plus loin dans leurs réflexions…Encore une fois, heureusement, je m'y attendais et cela ne m'a pas dérangée.
En bref, j'ai passé un très bon moment même si, après coup, j'ai trouvé que le scénarioétait un peu trop simple parfois et que certains sujets et/ou personnages auraient clairement mérité d'être plus approfondi. Toutefois, je ne me suis pas du tout souciée de ces détails durant ma lecture ! Je vous conseille donc ce roman, surtout si, comme moi, vous aimez la plume de Jennifer L. Armentrout. Je serais ravie, pour ma part, de lire une « suite » dont Ashley serait le personnage principal !
J'avais aussi ajouté ce livre dans mon Pumkin Autumn Challenge, dans la catégorie….

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carole94p
  18 juin 2018
Il y a des auteurs que vous affectionnez tellement que chaque nouvelle sortie se révèle être un combo d'attentes toutes plus inimaginables les unes que les autres. Jennifer L. Armentrout fait partie d'eux. Ca ne sera un secret pour personne, depuis plusieurs années elle est à la tête de ma bibliothèque et chacun de ses romans et précommandé des mois et des mois à l'avance. L'éternité c'est compliqué était donc, attendu de pieds fermes.

L'éternité c'est compliqué ou The Problem with forever en VO, aborde des sujets encore jamais évoqué dans les romans de Jennifer L. Armentrout. Ici, il est à la fois question de famille d'accueil mais aussi de maltraitance. Mallory et Rider ont eu une enfance plus que difficile. Pendant de nombreuses années ils n'ont dû compter que l'un sur l'autre, jusqu'à ce que tout s'arrête brutalement et qu'ils se perdent de vue. Quatre ans plus tard, Mallory fait son entrée au lycée pour sa dernière année et tombe sur un visage qu'elle ne pensait jamais revoir... celui de Rider !

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais vraiment très curieuse de découvrir L'éternité c'est compliqué. A vrai dire, j'ai pour habitude de ne lire le résumé d'auteures chouchous qu'à la précommande et attendre son arrivée sans rien lire dessus ensuite. Ce qui veut également dire que je me plonge dans ce genre de roman un peu à l'aveugle.

Le feeling est de suite passé. C'est un roman de Jennifer L. Armentrout et ça se sent. Les pages défilent, les personnages sont attachants et mystérieux à souhait. Tout allait donc parfaitement jusqu'à ce que je bloque avec le personnage principal, Rider.

C'est là que les choses se gâtent. Nous allons donc commencer cette chronique avec les quelques détails qui m'ont fait louper le coup de coeur attendu. Vous avez déjà eu cette impression que tout allait trop bien ? Eh bien c'est ce qu'il s'est passé pour moi. Je développais un intérêt certain pour le héros, Rider quand tout à coup il a baissé dans mon estime. Pour ne pas vous en dire trop et vous laisser le découvrir par vous-même, deux points m'ont dérangé le concernant.

Le premier, sa copine au début du roman. Et là, vous comprenez sans doute ou ça coince. Je hais les triangle amoureux, c'est connu, et quand le roman commence, notre cher Rider a plus ou moins une copine. Une chose en entraînant une autre, il est clair que cette relation va virer à l'échec, vous vous en doutez. le problème c'est que notre cher Rider continue sa relation un peu trop longtemps à mon goût étant donné les circonstances. Ca peut paraître ridicule et vraiment peu embêtant pour certain, mais moi, ça m'a vraiment faite grincer des dents.

Le second point et là c'est nettement plus dérangeant. C'est son comportement vis-à-vis de Mallory. Si au démarrage j'ai fondu pour son affection, ce lien entre eux et ce passif si compliqué, par la suite j'ai trouvé qu'il se montrait un peu trop défaitiste, négatif et culpabilisateur envers Mallory, dans le sens où il lui faisait bien sentir sa chance dans son histoire alors que lui n'a rien eu.

Pourtant, ce dernier point est vraiment essentiel à l'histoire et reflète aisément les problèmes lorsque l'on fait partit du système et que l'on tombe sur des êtres ignobles ou que l'on ai ignoré. Mais j'ai trouvé qu'avec Mallory, il allait vraiment trop loin. Sous prétexte que sa situation est aujourd'hui meilleure que la sienne, il se permet de la juger en la faisant douter sur son mérite....

Cette parenthèse terminée, L'éternité c'est compliqué m'a tout de même tenu en haleine et plu. N'ayez pas de doute la dessus. Mais dans l'excellence, il y a toujours quelques loupés. Avec le recul, je me dis que j'en attendais tellement que peut-être cela à jouer en sa défaveur.

Je terminerais cette chronique sur une note positive, puisque comme toujours, les romans de Jennifer L. Armentrout sont géniaux. L'éternité c'est compliqué aborde avec brio et sincérité des sujets d'actualité. La maltraitance et le système adoptif a de bons et de mauvais côtés mais l'auteure arrive à toujours donner espoir et nous laisse avec une morale sans faille à travers ses personnages.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Marine45510Marine45510   15 juillet 2018
Au bout du compte, je ne conduisait pas sans but. Trente minutes après avoir quitté la maison d'Hector, je me retrouvai devant la porte d'Ainsley. Heureusement, ce fut elle qui m'ouvrit. Elle portait un short en coton, des chaussettes hautes et un sweat à capuche bien trop grand pour elle.
- Hé ! Qu'est ce que tu fais...?
En me voyant, elle se tut et m'attrapa par la main pour tirer à l'intérieur. La douce chaleur rechauffa ma peau glacée.
- Maman ! Cria-t-elle en me guidant vers l'escalier. C'est Mallory. On monte dans ma chambre.
- D'accord (il y eut une pause, puis le son de la télévision fut coupé) Vous voulez du chocolat chaud ?
- Du chocolat chaud articula-t-elle en levant les yeux au ciel. Non maman. On n'a plus dix ans !
Moi, j'aurais bien aimé un chocolat chaud.
- Vous êtes sûres ? (La voix de sa mère paraissait de plus en plus proche. On était à la moitié des marches.) J'ai acheté les petits chamallows que vous aimez tant.
- Oh, mon Dieu...(puis plus fort) Oui, maman, on est sûres.
- Ok, Répondit sa mère.
- il nous faudrait plutôt de la tequila, marmonna Ainsley en haut de l'escalier.
Sa mère apparut en bas.
- Qu'est ce que tu as dit ?
- rien du tout ! S'exclama Ainsley avec un grand sourire avant de me traîner dans sa chambre. ( elle ferma la porte derrière elle) bon sang. Elle a l'ouïe d'une chauve souris, c'est dingue ! Enfin, je ne sais même pas si les chauve-souris entendent bien. Sans doute (elle s'éloigna de la porte) qu'est ce qui se passe ? On dirait que tu as de la fièvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
Quand j’étais petite, je me cachais dans mon placard. Il était sombre et plein de poussière, et il sentait le renfermé. Mais c’était le seul endroit où les monstres me laissaient tranquille. En grandissant, j’ai rêvé que je vivais dans une maison où les placards enfermaient les monstres et où je pouvais dormir sans peur dans mon lit. Que je vivais dans une maison avec des parents que j’aurais pu admirer et qui seraient devenus un jour le sujet d’un discours comme celui-ci. Je ne vivais pas dans ce genre de maison. Les monstres que je fuyais ont façonné celle que je suis aujourd’hui, en m’apprenant que la gentillesse et l’amour devraient être gratuits. Grâce à eux, je sais qui je ne veux pas être. C’est pour cela qu’ils sont encore importants pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
Les foyers n’étaient pas tous mauvais. Les familles d’accueil n’étaient pas toutes horribles. Carl et Rosa en étaient le parfait exemple. Ils étaient tout simplement incroyables. Ils m’avaient adoptée, mais avant d’en arriver là, ce garçon et moi n’avions pas eu de chance. Nous avions vécu chez des gens de la pire espèce qui avaient réussi à contourner les inspections. Les assistants sociaux manquaient de fonds et de moyens. Et même si la majorité faisait de son mieux, certains enfants passaient entre les mailles du filet et nous, nous étions tombés dans un trou sans fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   22 juillet 2018
L'éternité, ce n'étaient pas la douleur et le chagrin.
L'éternité n'était pas un problème.
L'éternité, c'étaient les battements de mon cœur et l'espoir que portait en lui le jour suivant.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
Il ne restait rien du garçon de treize ans que j’avais connu, mais c’était bien lui. C’étaient ses yeux bruns chaleureux parsemés d’éclats dorés et sa peau mordorée qu’il avait sans doute héritée de son père aux origines supposément sud-américaines. Il ignorait d’où venaient sa mère et sa famille. L’une des… personnes qui s’occupaient de nos dossiers lui avait dit qu’elle était peut-être à moitié brésilienne, mais il n’en avait jamais eu le cœur net.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jennifer L. Armentrout (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jennifer L. Armentrout
Aujourd'hui et si on parlait de VOS lectures ? Grace à un formulaire j'ai établie le TOP 5 de VOS lectures préférés de l'année 2015 ! Plus de vidéos : https://goo.gl/03Vjvg
_________________________________________
Si je ne réponds jamais à vos commentaires c'est que google+ m'en empêche. N'hésitez pas à vérifier dans vos paramètres ;)
______________________________________
⚆ POUR ME SUIVRE :
⚈ BLOG : http://bulledop-bouquine.blogspot.fr ⚈ FACEBOOK: http://facebook.com/Bulledop ⚈ TWITTER: http://twitter.com/Bulledop ⚈ INSTAGRAM : http://instagra.com/Emiliebuu ⚈ Ask : http://ask.fm/Bulledop ⚈Snapchat : ibulledop
______________________________________
♡Questions fréquentes :
Mes musiques sont libres de droits et trouvées sur internet Je monte avec Imovie. Mes cheveux sont naturellement frisés ( et oui ... ^^ )
_______________________________________
Musiques :
-New Generation Whistle / GAL134 : Whistle Rock - Julien Vonarb [SACEM]
-Busy Little Feet / BR556 : The Acoustic Tent - Darren B Loveday [PRS], Stephen Loveday [PRS]
_______________________________________
N'hésites donc pas ! Abonne toi c'est gratuit et ça fait toujours plaisir 😙
_______________________________________
Cette vidéo ne contient aucune placement de produit
_____________________________________
_______________________________________
Si tu as des suggestions de vidéos ou de livres que tu aimerais voir par ici, n'hésites pas à m'en faire part en commentaires ! ;)
Merci pour tout !
Emilie ⚆
+ Lire la suite
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

lux:obsidienne

quelle sont les prénoms des Black?

Dez,Darla et John
Dee,Dawson et Deamon
Andrew,Dee et Deamon
Katy,Dee et Dawson

10 questions
82 lecteurs ont répondu
Thème : Lux, tome 1 : Obsidienne de Jennifer L. ArmentroutCréer un quiz sur ce livre
.. ..