AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290144150
Éditeur : J'ai Lu (13/06/2018)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c'était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu'elle n'a pas revu Rider Stark, son protecteur.Entourée de parents adoptifs aimants et à l'aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s'apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale.Le jour de la rentrée, la jeune fille était loin de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Beliwei
  08 juin 2018
Impossible de résister à une sortie de Jennifer L. Armentrout. Sans avoir lu le résumé, je savais que je lirai ce roman. C'est une romance Young-Adult que nous propose de découvrir l'auteure.
Petite, l'univers de Mallory se résumait à peu de choses : sa poupée, cette histoire de lapin et lui. Lui, c'était Rider, celui qui a toujours été là pour elle, celui qui lui a permis de rester en vie, celui qui l'a sauvé à de maintes reprises. Tous les enfants ont une image bien précise du héros, et Rider fut celui de Mallory durant de longues années. Un lien très particulier s'est tissé entre eux, il a été cette image fraternelle et plus encore, celui qui lui a permis de tenir le coup. le lien qui les unit, vous le découvrirez, est très fort, inqualifiable, il est de ceux que l'on n'oublie pas. Nous faisons la connaissance de Mallory, alors qu'elle a dix-sept ans, elle vit dans une famille d'accueil, un couple de médecins bons et gentils, qui s'occupent d'elle depuis quatre ans maintenant. Cette jeune fille va entamer sa dernière année de lycée, et si jusque là, elle étudiait de chez elle, elle décide enfin à aller au lycée. Il est temps de se frotter aux autres avant d'entamer des études à l'université.
Mallory est l'image même de la jeune fille sensible et fragile, elle ne parle quasiment pas, ne s'exprimant ainsi que très peu, beaucoup pensent qu'elle est muette. Mais c'est ainsi qu'elle a du oeuvrer une partie de sa vie, dans le silence : "Ne fais pas de bruit" était ce qu'elle devait faire pour se protéger. La voilà, qui se retrouve dans un lycée : ce lieu foisonnant et bruyant qui va lui causer tant d'angoisses. Mallory va se fixer des petits objectifs, qui vont lui permettre d'avancer et la moindre petite victoire deviendra grande pour elle. Elle est confrontée aux autres, et va même suivre un cours d'expression orale, de quoi la mettre en déroute plus d'une fois. le choc de cette rentrée et l'importance que cela revêt pour elle, vont être heurter par la venue de Rider. Rider est dans le même lycée qu'elle, elle l'a tout de suite reconnu. Il a grandi, c'est devenu un jeune homme mais c'est toujours son Rider, celui auquel elle était tant attachée et dont elle n'a pas de nouvelles depuis des années.
Rider, ce jeune homme est l'image même du bel adulte en devenir, déjà tout petit, il n'avait que quelques mois de plus qu'elle, mais il dégageait cette aura de bienveillance et d'amour. Il est impossible de ne pas apprécier un personnage tel que lui, il a tout sacrifier pour elle. le retrouver bien des années plus tard, alors qu'il semble bien dans ses baskets, à l'aise avec la vie qui mène, nous permet aussi de voir de quelles façons son passé a su creuser en lui un fossé énorme. Qui est-il devenu durant toutes ces années ? Quel sera son avenir ? Et si, lui ne croyait plus en rien. Il n'a pas eu la chance de Mallory de trouver un foyer comme celui où elle vit depuis quelques années, il a du être confronté à d'autres types de problèmes. La société qui a parqué des enfants dans des familles d'accueil peu respectables, cette société qui pense alors que certains "déchets" ne valent pas le coup que l'on s'intéresse à eux, c'est cette société qui forge certains personnages vers le néant, qui s'imagine que jamais ils ne pourront réaliser quoi que se soit.
J'ai aimé la proposition de Jennifer L. Armentrout, qui nous permet de découvrir petit à petit ses personnages. Elle nous propose une narration unique, c'est Mallory qui s'exprime, elle vit ce présent mais la présence de Riley dans sa vie, fait remonter à la surface leur passé commun. C'est à travers ses cauchemars, ses souvenirs qu'elle va ainsi nous dévoiler quelle a été leur vie quand ils étaient tous deux enfants, mais aussi quel événement tragique les a séparé. Ce qu'ils ont vécu engendre forcément des traumatismes, nous en avons totalement conscience quand nous appréhendons le personnage de Mallory. Mais elle n'était pas seule, Rider a lui aussi beaucoup subit, quand est-il de lui ? Nous le découvrons au fil des pages, et c'est de plus en plus poignant de constater l'opinion qu'a Rider de lui-même et de ce qu'il est capable de faire.
Ces retrouvailles, c'était un signe du destin, ces deux-là ne pouvaient pas ne pas se retrouver. Quand ils étaient plus jeunes et qu'il y a eu cet événement tragique, ils n'ont pas eu la possibilité de continuer à voir l'autre. La société les a séparé et n'a pas tenu compte de l'importance du lien qui les unissait. Ici, ils se retrouvent : Mallory va réussir à avancer dans son apprentissage de cette vie au contact des autres, en partie grâce à lui. Sa présence dérange les gens "biens" comme ils sont qualifiés dans cette société, et on aimerait que cette jeune fille qui vit dans un foyer respectable, ne traine pas avec le délinquant qu'est devenu Rider.
La culpabilité est un des sentiments exploité dans ce roman. Riley se sent coupable de n'avoir pas su l'aider comme il aurait du. Ce sentiment ne l'a jamais quitté. Dans le présent, on pourrait même croire que celui-ci le pousse à se rapprocher de Mallory, mais il n'en est pas ainsi. Si tous deux ressentent le besoin de se rapprocher, c'est que tout simplement car ils ont un passif qui les avait déjà prédisposé à finir ensemble. L'un sans l'autre, ils n'étaient que brouillard, ensemble, ils vont pouvoir s'épanouir, une fois passés les sentiments d'échec qu'ils éprouvent par rapport à leur passé. Ils vont devoir traverser des moments de doute, d'autres moments poignants et déchirants qui nous rappellent où vit Rider et ce qu'il a vécu ces dernières années. Ce sentiment de culpabilité provoquera bien des interrogations sur sa façon d'agir, il sera à la fois noble et lâche, et la Mallory qui s'épanouit, leur permettra d'y voir plus clair et d'avancer.
Un roman que j'ai dévoré, il n'aura pas fait longs feux dans mes mains, mais je l'ai tellement adoré que je m'en voulais presque de le lire si vite car je n'avais pas envie d'en sortir, mais je n'ai jamais trouvé comment freiner mes lectures. Ici, je me suis sentie concernée, par les personnages que nous proposent de découvrir Jennifer L. Armentrout : tous, sans exception sont attachants, tous ont un vécu ou vivent une expérience qui les a marqué. le thème abordé à travers les personnages de Mallory et Rider, les enfants maltraités et abandonnés, oubliés nous permet aussi d'entrevoir ce message d'espoir que chacun peut s'en sortir. J'ai lu ce roman avec le coeur qui s'est serré à de maintes reprises tellement les émotions ressenties par les personnages y sont si bien retranscrites.
La plume de Jennifer L. Armentrout a su encore une fois me toucher. Cette histoire qu'elle nous propose est belle et déchirante à la fois. Elle arrive avec Mallory et Rider à nous conter un beau moment, une relation particulière, une de ces histoires qui vous touchera. Tout comme Mallory, je suis moi même tombée amoureuse de Rider, et j'ai adoré le voir lui aussi face à elle, la façon dont il a eu de s'en occuper et lui aussi de tomber amoureux de celle qu'elle était et de celle qu'elle est devenue. Vous aimerez aussi les autres personnages, tellement d'ailleurs que vous serez certainement, comme moi, profondément meurtrie de voir ce qui peut se passer dans ces quartiers où les jeunes sont laissés de côté car personne ne croit en eux. Un roman Young-adult coup de coeur, très beau et porteur de tant de messages qui nous interpellent, à découvrir absolument.
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carole94p
  18 juin 2018
Il y a des auteurs que vous affectionnez tellement que chaque nouvelle sortie se révèle être un combo d'attentes toutes plus inimaginables les unes que les autres. Jennifer L. Armentrout fait partie d'eux. Ca ne sera un secret pour personne, depuis plusieurs années elle est à la tête de ma bibliothèque et chacun de ses romans et précommandé des mois et des mois à l'avance. L'éternité c'est compliqué était donc, attendu de pieds fermes.

L'éternité c'est compliqué ou The Problem with forever en VO, aborde des sujets encore jamais évoqué dans les romans de Jennifer L. Armentrout. Ici, il est à la fois question de famille d'accueil mais aussi de maltraitance. Mallory et Rider ont eu une enfance plus que difficile. Pendant de nombreuses années ils n'ont dû compter que l'un sur l'autre, jusqu'à ce que tout s'arrête brutalement et qu'ils se perdent de vue. Quatre ans plus tard, Mallory fait son entrée au lycée pour sa dernière année et tombe sur un visage qu'elle ne pensait jamais revoir... celui de Rider !

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais vraiment très curieuse de découvrir L'éternité c'est compliqué. A vrai dire, j'ai pour habitude de ne lire le résumé d'auteures chouchous qu'à la précommande et attendre son arrivée sans rien lire dessus ensuite. Ce qui veut également dire que je me plonge dans ce genre de roman un peu à l'aveugle.

Le feeling est de suite passé. C'est un roman de Jennifer L. Armentrout et ça se sent. Les pages défilent, les personnages sont attachants et mystérieux à souhait. Tout allait donc parfaitement jusqu'à ce que je bloque avec le personnage principal, Rider.

C'est là que les choses se gâtent. Nous allons donc commencer cette chronique avec les quelques détails qui m'ont fait louper le coup de coeur attendu. Vous avez déjà eu cette impression que tout allait trop bien ? Eh bien c'est ce qu'il s'est passé pour moi. Je développais un intérêt certain pour le héros, Rider quand tout à coup il a baissé dans mon estime. Pour ne pas vous en dire trop et vous laisser le découvrir par vous-même, deux points m'ont dérangé le concernant.

Le premier, sa copine au début du roman. Et là, vous comprenez sans doute ou ça coince. Je hais les triangle amoureux, c'est connu, et quand le roman commence, notre cher Rider a plus ou moins une copine. Une chose en entraînant une autre, il est clair que cette relation va virer à l'échec, vous vous en doutez. le problème c'est que notre cher Rider continue sa relation un peu trop longtemps à mon goût étant donné les circonstances. Ca peut paraître ridicule et vraiment peu embêtant pour certain, mais moi, ça m'a vraiment faite grincer des dents.

Le second point et là c'est nettement plus dérangeant. C'est son comportement vis-à-vis de Mallory. Si au démarrage j'ai fondu pour son affection, ce lien entre eux et ce passif si compliqué, par la suite j'ai trouvé qu'il se montrait un peu trop défaitiste, négatif et culpabilisateur envers Mallory, dans le sens où il lui faisait bien sentir sa chance dans son histoire alors que lui n'a rien eu.

Pourtant, ce dernier point est vraiment essentiel à l'histoire et reflète aisément les problèmes lorsque l'on fait partit du système et que l'on tombe sur des êtres ignobles ou que l'on ai ignoré. Mais j'ai trouvé qu'avec Mallory, il allait vraiment trop loin. Sous prétexte que sa situation est aujourd'hui meilleure que la sienne, il se permet de la juger en la faisant douter sur son mérite....

Cette parenthèse terminée, L'éternité c'est compliqué m'a tout de même tenu en haleine et plu. N'ayez pas de doute la dessus. Mais dans l'excellence, il y a toujours quelques loupés. Avec le recul, je me dis que j'en attendais tellement que peut-être cela à jouer en sa défaveur.

Je terminerais cette chronique sur une note positive, puisque comme toujours, les romans de Jennifer L. Armentrout sont géniaux. L'éternité c'est compliqué aborde avec brio et sincérité des sujets d'actualité. La maltraitance et le système adoptif a de bons et de mauvais côtés mais l'auteure arrive à toujours donner espoir et nous laisse avec une morale sans faille à travers ses personnages.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesTentatrices
  22 juin 2018
[JENNI] : -Coup de Coeur !-
Pffiou quelle histoire !

Lorsque Mallory intègre son premier jour d'école qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle y retrouve Rider…
Rider c'est un tout… A la fois son héros, son repère, sa douleur, son meilleur ami… ainsi que son passé. Si en quatre ans elle a pu avancer et se reconstruire pour se fortifier autant que possible pour devenir la meilleure version d'elle-même… ses retrouvailles avec lui vont réveiller des choses en elle qu'elle pensait endormies…
Chaque jour elle est impatiente de le retrouver… mais penser à Rider c'est donc également laisser un tas d'émotions refaire surface. Des émotions qu'elle cherche à laisser derrière elle… car elle n'est plus ce qu'elle était. du moins elle cherche à ne plus être comme ça. N'est plus sa souris. N'est plus lâche ni faible…
Malgré tout entre eux il existe une connexion qui reste inébranlable. Unique et incroyable ! Ils ont été le yin et le yang. Sa lâcheté et son courage. Sa force et sa faiblesse… Et si aujourd'hui les choses s'inversaient entre eux ? Entre eux tout est comme avant, et en même temps … c'est différent et étrange…
Il représente une partie importante de son passé et ce qu'il réveille chez elle ne sera pas facile à gérer. Vivre à l'instant présent et profiter tant qu'on le peut car l'éternité, ça ne veut rien dire, ça peut vous être arraché… La vie lui offre une seconde chance… elle fera son possible pour essayer. Tenter d'avancer malgré les horreurs vécus dans le passé pour s'assurer un présent et un avenir heureux. Tous les deux mènent leur combat vers une quête de reconnaissance qui les prend au dépourvu. Ils ont la chance de prendre un nouveau départ mais quel sens lui donneront-il ?

Ce livre m'a chamboulé en tout point ! J'ai adoré cette histoire et pourtant cela reste étonnant, voire même incompréhensible compte tenu le thème exploité… Mais c'est grâce à la finesse, la délicatesse, ainsi que la profondeur de la plume de l'auteure qui fait qu'on s'aventure dans le récit à y dévorer page après page en s'y accrochant comme à une bouée de sauvetage tellement c'est divinement bien écrit. C'est tendre et doux lorsqu'elle traite de la relation des protagonistes tandis que lorsqu'elle parle de leurs parcours et de leurs vies sa plume prend un ton plus profond, plus dur pour révéler l'enfer qu'ils ont vécu, l'incompréhension la solitude le calvaire… mais surtout la peur. La peur face aux représailles qu'ils subissent, aux angoisses qu'ils doivent apprendre à gérer au quotidien.
L'histoire se dévoile à travers les yeux de Mallory en présentant chez nos héros un passé qui leur a mené la vie dure et qui les a abîmés ! Il aurait été intéressant d'avoir la vision de Rider. Néanmoins, on apprécie quand même l'ensemble, et je ne peux que rejoindre l'avis de Jennifer L. Armentrout lorsqu'elle dit que quelque part on a tous une part de Souris en soi… car OUI l'héroïne va parler à chacun de nous ! Tôt ou tard on est touché dans notre vie par une remise en question pour savoir quel sens on souhaite donner à notre vie. C'est le cas pour nos héros. Ils n'ont certes pas choisi de vivre un tel passé et ont dû encaisser beaucoup pour tenter de se reconstruire à leur manière. Ils supportent un sacré fardeau sur leurs épaules pour se relever et tenter d'avancer mais malgré cela ils parviennent à changer et à évoluer en menant leur propre réflexion et en acceptant de saisir la seconde chance que leur offre la vie pour avancer sans regarder en arrière même si le passé ne s'oublie pas. Ce passé aussi destructeur soit-il fait ce qu'ils sont mais il les pousse aussi à se challenger pour aller chercher le meilleur au fond d'eux même et autour d'eux… Ce qui nous fait ressentir beaucoup de compassion et d'empathie et qui nous touche tant les mots sont bien choisi pour donner de la profondeur au récit…
Je ne cache pas la frustration ressentie une fois le mot « fin » atteint. Mais pas dans le mauvais sens du terme… J'étais tellement bien avec eux que j'aurais voulu poursuivre l'histoire et les garder avec moi un peu plus longtemps. On s'attache aux personnages principaux avec tellement de tendresse que c'en est déconcertant. de même pour les personnages secondaires, en raison des chamboulements et bouleversements que l'on rencontre au cours des chapitres… Je suis triste de les quitter je l'admets mais cette histoire restera dans ma tête et dans mon coeur un long moment tant la beauté du message qui émane de cette histoire nous bouscule pour nous toucher profondément. L'amour panse les blessures certes mais pas sans conséquences… !
Lien : https://wp.me/p6618l-eli
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sorello
  18 juin 2018
un roman feel good,
un thème fort mais plein d'espoir et de bons sentiments.
mallory et rider on passé de longues années à s'aider, se soutenir et évoluer ensemble jusqu'à ce qu'ils soient séparés pendant quatre longues années et évoluent de manière différente.
jennifer l. armentrout, sans en être une fan inconditionnelle, j'ai toujours eu beaucoup de facilité à rentrer dans ses histoires, sa plume me plaît, elle est toujours fluide, détaillée sans trop l'être et son récit passe finalement très vite.
ici ça ne fait pas exception, l'histoire ne m'a pourtant pas transcendée mais j'ai été touchée quand même, emportée dans son univers. elle aborde un thème quand même assez important: la maltraitance des enfants et les déviances des systèmes censés les aider (malgré de nombreuses réussites), la reconstruction après un traumatisme aussi (surtout), qui peut durer des années ou même ne jamais être apaisé si on ne le remarque pas. et j'avoue que de base c'est déjà un thème qui me touche.
au delà de ça, le romance est mignonne, pas faites de mille twist fatiguant dont on connait déjà le dénouement (mais elle n'échappe quand même pas a certaines facilités propre à de nombreuse romance NA ou YA) mes émotions n'ont pas été malmenées, je n'ai pas versé de larmes ni eu le coeur qui battait la chamade mais c'était quand même une bonne lecture. entraînante et mignonne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stella62
  13 juin 2018
Mallory Dodge n'a pas eu une enfance facile, son credo : « Ne pas faire de bruit ». Depuis quatre ans, les choses ont changé. Adoptée, elle avance petit à petit, mais les cauchemars de son passé sont toujours enfouis en elle. Son silence, est un moyen de défense. Aujourd'hui, il est temps pour elle de faire un grand pas en avant : terminés les cours à domicile, elle va reprendre le chemin du lycée. le jour de sa rentrée, elle était loin de s'imaginer voir ressurgir son passé. C'est bien Rider Stark, son fidèle ami, complice de son enfance qui se tient face à elle. D'emblée, leur lien refait surface, cependant, tous deux ont grandi. Si elle semble prête à avancer, bien que toujours hantée par ses démons, Rider, lui, est-il prêt à combattre les siens et aller de l'avant ? Où leurs retrouvailles vont-elles les mener ?
Je ne résiste jamais à un nouveau titre de Jennifer L. Armentrout, qui fait partie de mes auteures favorites, du coup, je me suis laissée tenter. L'intrigue, qui doit son originalité à la thématique abordée, est bien menée, bien ficelée. Dès le début de ma lecture, je me suis laissée embarquer dans l'histoire, qui m'a tenue captive tant par ses rebondissements que par les émotions qui en découlent. le récit est très bien rythmé, on ne note aucun temps mort, aucun signe d'ennui.
Les personnages sont attachants, touchants, chacun à leur façon. Placée en famille d'accueil à l'âge de trois ans, Mallory a vécu des années de calvaire tout comme Rider, qui l'a rejointe dans cette famille. Très vite, sous les actes malveillants dont ils ont été tributaires, la petite fille qu'elle était a choisi le silence comme moyen de défense, alors que Rider, lui, s'est montré très protecteur envers elle, accusant même les coups à sa place. A l'heure actuelle, Mallory vit avec ses parents adoptifs qui l'aiment comme leur propre fille, et elle évolue dans un milieu tout autant serein qu'aisé. Restant encore conditionnée dans son silence, elle cherche à avancer et cela commence par son entrée au lycée. Petit à petit, même si la difficulté est présente, elle apprendra à nouer des liens avec l'extérieur. C'est une adolescente déterminée, pleine de courage qui va, tel un papillon finir par « déployer ses ailes ».
Rider, est l'adolescent sur lequel on se retourner à son passage. Sous ses airs « cools », se cache une réelle souffrance. A contrario de Mallory, ce dernier reste figé dans ce passé sombre et malsain. Il ne cherche pas à avancer bien que la famille dans laquelle il a été placé, se soucie de lui mais il n'a pas l'air de s'en rendre compte, pour lui, tout espoir est vain. Revoir son amie lui fait un choc, pourtant dans un même temps, il ressent à nouveau ce besoin de protection, ce lien qui au final, n'a jamais été brisé, malgré le temps qui a passé.
J'ai apprécié également les protagonistes secondaires qui ont tous quelque chose à nous apporter.
En bref : j'ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une histoire haletante et intense. Jennifer L. Armentrout m'a fait vivre un véritable ascenseur émotionnel avec ce roman !
Lien : https://stellasbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
Quand j’étais petite, je me cachais dans mon placard. Il était sombre et plein de poussière, et il sentait le renfermé. Mais c’était le seul endroit où les monstres me laissaient tranquille. En grandissant, j’ai rêvé que je vivais dans une maison où les placards enfermaient les monstres et où je pouvais dormir sans peur dans mon lit. Que je vivais dans une maison avec des parents que j’aurais pu admirer et qui seraient devenus un jour le sujet d’un discours comme celui-ci. Je ne vivais pas dans ce genre de maison. Les monstres que je fuyais ont façonné celle que je suis aujourd’hui, en m’apprenant que la gentillesse et l’amour devraient être gratuits. Grâce à eux, je sais qui je ne veux pas être. C’est pour cela qu’ils sont encore importants pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
Les foyers n’étaient pas tous mauvais. Les familles d’accueil n’étaient pas toutes horribles. Carl et Rosa en étaient le parfait exemple. Ils étaient tout simplement incroyables. Ils m’avaient adoptée, mais avant d’en arriver là, ce garçon et moi n’avions pas eu de chance. Nous avions vécu chez des gens de la pire espèce qui avaient réussi à contourner les inspections. Les assistants sociaux manquaient de fonds et de moyens. Et même si la majorité faisait de son mieux, certains enfants passaient entre les mailles du filet et nous, nous étions tombés dans un trou sans fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
Il ne restait rien du garçon de treize ans que j’avais connu, mais c’était bien lui. C’étaient ses yeux bruns chaleureux parsemés d’éclats dorés et sa peau mordorée qu’il avait sans doute héritée de son père aux origines supposément sud-américaines. Il ignorait d’où venaient sa mère et sa famille. L’une des… personnes qui s’occupaient de nos dossiers lui avait dit qu’elle était peut-être à moitié brésilienne, mais il n’en avait jamais eu le cœur net.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
Un mot.
Un simple mot qui n’était pas assez puissant, qui ne serait jamais suffisant pour signifier ma gratitude à Carl et Rosa. Ils m’avaient sauvé la vie. Au propre comme au figuré. Dans mon malheur, j’avais eu la chance de les rencontrer. Notre histoire était digne d’un talk-show américain ou d’un téléfilm de l’après-midi. C’était incroyable. À côté de ce qu’ils avaient fait pour moi, un merci ne serait jamais suffisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2018
— Quelle attardée, celle-là !
.../...Ce mot, ce mot horrible, avait creusé un trou de la taille d’un poing dans mon cœur. En foyer et à l’école primaire, j’avais souvent entendu ce terme. Il me suivait comme une étiquette collée sur mon front. Et au fond de moi, je croyais sans doute que c’était la vérité. C’était peut-être pour cela que je ne parlais pas, alors que je savais parfaitement que ce n’était qu’une insulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jennifer L. Armentrout (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jennifer L. Armentrout
Aujourd'hui et si on parlait de VOS lectures ? Grace à un formulaire j'ai établie le TOP 5 de VOS lectures préférés de l'année 2015 ! Plus de vidéos : https://goo.gl/03Vjvg
_________________________________________
Si je ne réponds jamais à vos commentaires c'est que google+ m'en empêche. N'hésitez pas à vérifier dans vos paramètres ;)
______________________________________
⚆ POUR ME SUIVRE :
⚈ BLOG : http://bulledop-bouquine.blogspot.fr ⚈ FACEBOOK: http://facebook.com/Bulledop ⚈ TWITTER: http://twitter.com/Bulledop ⚈ INSTAGRAM : http://instagra.com/Emiliebuu ⚈ Ask : http://ask.fm/Bulledop ⚈Snapchat : ibulledop
______________________________________
♡Questions fréquentes :
Mes musiques sont libres de droits et trouvées sur internet Je monte avec Imovie. Mes cheveux sont naturellement frisés ( et oui ... ^^ )
_______________________________________
Musiques :
-New Generation Whistle / GAL134 : Whistle Rock - Julien Vonarb [SACEM]
-Busy Little Feet / BR556 : The Acoustic Tent - Darren B Loveday [PRS], Stephen Loveday [PRS]
_______________________________________
N'hésites donc pas ! Abonne toi c'est gratuit et ça fait toujours plaisir 😙
_______________________________________
Cette vidéo ne contient aucune placement de produit
_____________________________________
_______________________________________
Si tu as des suggestions de vidéos ou de livres que tu aimerais voir par ici, n'hésites pas à m'en faire part en commentaires ! ;)
Merci pour tout !
Emilie ⚆
+ Lire la suite
autres livres classés : reconstructionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

lux:obsidienne

quelle sont les prénoms des Black?

Dez,Darla et John
Dee,Dawson et Deamon
Andrew,Dee et Deamon
Katy,Dee et Dawson

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : Lux, tome 1 : Obsidienne de Jennifer L. ArmentroutCréer un quiz sur ce livre