AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0062310631
Éditeur : HarperTeen (10/02/2015)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Mare Barrow, dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle s'avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l'existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Cielvariable
  24 janvier 2019
Le roman jeunesse Red Queen (les éditeurs auraient franchement pu faire une traduction facilement puisque dans le roman, on appelle le personnage principale La Reine Rouge! C'est toujours déroutant d'en voir certains faire le choix de garder un anglais qui n'a pas plus de sens que la traduction), est difficile à classer rapidement. Il oscille entre la science-fiction (dystopie) et le fantastique. Aucunement situé dans le temps, sans trop de référence à un monde "connu", le récit début dans un monde où les humains "normaux" (tels que nous les connaissons) sont des sous-catégorie d'hommes au sang rouge (signe de faiblesse), esclaves au service des hommes de sang argent (les purs, les royaux, dotés de superpouvoirs non expliqués). Donc, pour la partie "scientifique", on repassera. C'est pourquoi ça ressemble tout autant à un récit fantastique. le personnage principal est une jeune fille de 17 ans, Mare Barrow, faisant partie évidemment de la caste méprisée des sang rouge. C'est une voleuse qui aimerait bien échapper à la conscription obligatoire (à 18 ans) qui envoie inévitablement les Rouges vers une mort certaine. Par hasard, elle fait la rencontre d'un prince Argent (déguisé, elle ne sait pas qu'il est différent d'elle) et elle lui fait une assez forte impression pour qu'il la fasse venir au château pour lui donner un travail et la sortir de sa misère. À cause d'un malheureux hasard, un événement lui fera connaître un destin tout autre que celui qui était prévu (mais tout aussi dangereux) et de là l'histoire prendra réellement son envol.
Même si j'ai trouvé le récit fort intéressant (parfois même captivant, quoique le début soit vraiment long pour rien - j'ai failli abandonner ma lecture), on ne peut pas dire que ce roman soit original. On y retrouve sans cesse des éléments comparables à des romans déjà très connus, ce qui est tout de même désagréable et teinte négativement le plaisir de la lecture. Je me suis cru dans Hunger Games plusieurs fois avec les combats dans les arènes, avec des adversaires tentant de se tuer ou de se détruire, avec les descriptions de costumes et d'accessoires, ainsi qu'avec la description des conditions de vie des gens éloignés du cercle des puissants et la guerre (et la révolte) qui s'en suivent. J'ai aussi pensé à X-Men bien des fois avec les superpouvoirs de chaque personnage et leur manière de les utiliser. Enfin, plusieurs éléments (personnages, péripéties...) m'ont beaucoup rappelé Coeur d'Acier de Brandon Sanderson .
Un bon moment de lecture (surtout si le lecteur n'a pas lu les autres romans mentionnés) qui ne passera pas à l'histoire (contrairement aux dits romans) et dont je ne lirai pas la suite (c'est une série, autre point négatif) puisque j'ai l'impression de déjà la connaître et n'ai donc aucun intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AlexianeTh
  28 août 2018
Red Queen, une dystopie aux reliefs très fantastiques, est devenu populaire ; les chroniques abondent ainsi que les commentaires et les ventes. J'ai découvert ce roman grâce au blog de la Fille en Rouge (plutôt, sur sa page officielle Facebook) après le partage du booktrailer du dernier tome qui m'a ébahi. Je n'en revenais pas d'une telle qualité pour un livre. J'ai tout de suite été conquise et désireuse de découvrir ce récit, aussi encouragée par Marine Level — le booktrailer a rempli son objectif premier ! Les deux premiers tomes dans ma PAL, je me suis accordée la lecture du premier entre deux phases de travail et service de presse.
Mais quittons désormais le « je » et commençons cette chronique !

Dans un monde où la monarchie gouverne, Mare Barrow fait partie de la caste méprisée, asservie en esclavage par ceux considérés comme des dieux ou presque.
Mare Barrow est une Rouge. Son sang vermeil fait d'elle une moins que rien au regard de la société Argent, des êtres aux pouvoirs surnaturels si puissants qu'ils règnent en maîtres sur le monde.
Mais la jeune femme aspire à une autre vie, loin de celle dictée par ces individus qui la débectent, la vouant à rejoindre les tranchées de la guerre pour y mourir en guise de chair à canon. Elle souhaite la liberté, des droits. Un jour nouveau. Lorsqu'elle fait la rencontre d'un homme étrange, mais d'une affabilité qui la prend au dépourvu, Mare est loin de s'imaginer le destin qui l'attend. Se découvrant des capacités extraordinaires, en totale contradiction avec les croyances de son époque, elle se place sur l'échiquier du pouvoir Argent, devenant une pièce maitresse qui risquerait de lui coûter la vie et celle de tant d'autres.

Victoria Aveyard a imaginé du tout au tout un univers entier, des castes, un fonctionnement monarchique précis tout en utilisant la totalité comme appui pour, dans le fond, faire passer quelques messages sur les dérives de l'Humain et de sa gourmandise.
Ce monde dépeint mêle un aspect très médiéval (sans doute lié à la monarchie, aux tenues vestimentaires et aux conditions de vie des Rouges) et un aspect purement fantastique et à la fois science-fiction (armements, véhicules, les palais, les cités et arènes…)
Somme toute, le schéma narratif est quelque peu déjà vu : les bons, les moins bons, une héroïne exceptionnelle qui se retrouve entre deux chaises et destinée à changer le monde, une romance, des rebelles… le fait étant qu'il est malgré tout agréable de redécouvrir ces « plans » abordés d'une façon unique. Victoria prend ce parti en s'emparant de cette tendance pour en ressortir l'identité de sa plume et l'étendue de son imagination.
Il est vrai que l'on peut penser à Hunger Games, avec ces Arènes, le sentiment puissant d'injustice de Mare Barrow, l'horrible traitement infligé aux Rouges qui n'ont pour seul tort que la couleur de ce qui coule dans leurs veines.
Un autre côté Divergente (comme d'autres récits dans ce goût-là) avec ces deux castes, mais surtout avec les particularités des Argents qui se regroupent finalement en catégorie : Nymphus, Magnetron, etc.
Ce sont juste de potentielles impressions, mais rassurez-vous : l'histoire est bien différente et emprunte son propre sentier.
Red Queen joue des thématiques bien connues tout en étant susceptibles de s'en affranchir.
[...]
Pour lire la suite :
Lien : http://marmiteauxplumes.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lucille1
  12 décembre 2018
Même si j'avais déjà lu une partie du livre l'année dernière, j'ai tout de même adoré me replonger dans cet univers pour le découvrir cette fois ci dans sa totalité. L'intrigue est captivante. Il y a un vrai mystère qui s est mis en place quant aux pouvoirs de Mare une rouge. Jai adore découvrir comment une rouge allait faire pour survivre au milieu d Argents tout en faisant son possible pour garder son secret. Jai beaucoup aimé aussi découvrir les frères Maven et Cal. Les deux personnages très attachants à leur manière. Chacun essaye d'aider Mare à s'adapter à cet univers qui lui est totalement inconnu. Tout au long de l'aventure on sent et on remarque que les deux frères ne sont pas indifférents au charme de Maven ce qui peut créer des tensions entre eux deux. Mais au vu de ce qui s est passé durant ce premier tome j'ai eu une nette préférence pour Cal.
Commenter  J’apprécie          00
rynas
  29 août 2018
J'ai trouvé que c'était un très bon livre avec une histoire très captivante, j'ai d'ailleurs hâte de lire la suite.
Les personnages sont attachants et l'héroïne à un fort caractère, ce qui rend l'histoire plus agréable.
Apres, je trouve décevant que le thème de l'histoire ressemble à beaucoup de livre qui sont sorti ces derniers temps, un effet de tendance peut être.
Du coup j'avais déjà deviné la majeure partie de la fin au bout de 4-5 chapitres, ce qui est un peu dommage.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   19 janvier 2019
Je n'ai jamais connu une telle colère. Pas même quand mes frères sont partis, pas même quand Kilorn m'a annoncé la nouvelle. Pas même quand ils ont fracturé la main de Gisa.

Une plainte stridente résonne dans la maison tandis que le réfrigérateur, les ampoules et les fils encastrés dans les murs sont parcourus d'un courant de plus en plus intense. Ce flux me nourrit : je suis vivante, en colère et dangereuse. Je crée cette énergie, alimentant moi-même l'installation électrique qui m'entoure, ainsi que Julian me l'a appris.

Cal hurle et me secoue de toutes ses forces pour tenter de m'atteindre, d'une façon ou d'une autre. Il n'en a pas les moyens. Je refuse d'abandonner le pouvoir qui est en moi. Ça ne fais pas mal, contrairement au chagrin.

Des bris de verre pleuvent sur nous lorsque les ampoules explosent avec un bruit de pop-corn. Pop Pop Pop. Ce son noie presque les cris de ma mère.

Quelqu'un me relève d'un geste brusque. Je sens ses mains sur mon visage, il m'immobilise tout en parlant. Il n'est pas là pour me rassurer ni pour compatir. Il est là pour m'arracher à ma transe. je reconnaîtrais cette voix entre toutes...

-Mare, ressaisis-toi maintenant!

J'ouvre les yeux sur des prunelles vert clair et un visage plissé par l'inquiétude.

-Kilorn.

Ses mains, bien que rêches, m'apaisent. Il me ramène à la réalité, à ce monde où mon frère est mort. La dernière ampoule intacte oscille au-dessus de nous. Sa lumière suffit à peine à éclairer la pièce et ma famille ahurie.

Une autre source lumineuse dissipe l'obscurité. Des étincelles blanches et violettes s'enroulent autour de mes mains, faiblissant de seconde en seconde, mais parfaitement visibles. Mon pouvoir. Jamais je ne pourrai m'en sortir avec un mensonge.

Kilorn m'attire vers une chaise. Son visage est un abîme de perplexité. Les autres se contentent de me fixer et, avec un pincement de tristesse, je comprends qu'ils ont peur. Kilorn, lui, n'éprouve rien de tel. Il est furieux.

-Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ? gronde-t-il, ses mains à quelques centimètres des miennes.

Les dernières étincelles disparaissent, abandonnant ma peau et mes doigts frémissants.

-Ils n'ont rien fait.

Si seulement ça pouvait être leur faute. Si seulement je pouvais accuser quelqu'un.

Je croise le regard de Cal, au-dessus de visage de Kilorn. D'un hochement de tête presque imperceptible, il m'encourage sans le moindre mot. Je n'ai pas à mentir.

-Je suis comme ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   19 janvier 2019
- Tu vas vraiment partir avec la Légion ?

Le simple fait de prononcer ses mots me terrorise. Son hochement de tête est presque imperceptible.

- Le place d'un général est au côté de ses hommes.

- La place d'un prince est au côté de sa princesse. D'Evangeline, m'empressé-je d'ajouter.

Bien joué, Mare !

La chaleur épaissit soudain l'atmosphère de la pièce, alors que Cal n'a pas esquissé le moindre mouvement.

- Elle s'en sortira sans moi. On ne peut pas dire qu'elle me soit très attaché. Et elle ne me manquera pas non plus.

Incapable de croiser son regard, je garde le mien rivé droit devant. Par malheur, il tombe sur le torse de Cal, et sur sa chemise beaucoup trop fine. Je l'entends inspirer brusquement, puis ses doigts se glissent sous mon menton, et font basculer ma tête en arrière. Des flammes dorées vacillent dans ses yeux, reflet de la chaleur qui monte en lui.

- Toi, tu me manqueras, Mare.

J'ai beau désirer de tout mon être rester immobile, arrêter le temps et prolonger ce moment indéfiniment, je sais que c'est impossible. Quels que soient mes sentiments, ou mes convictions, Cal n'est pas le prince auquel je suis promise. Plus important encore, il est du mauvais côté. Il est mon ennemi. Il représente l'interdiction absolue.

A contrecœur, d'un pas hésitant, je recule pour quitter cette bulle de chaleur à laquelle je me suis habituée.

- Je ne peux pas ...

Ce sont les seuls mots que je réussis à articuler. Bien sûr mes yeux me trahissent. Je sens monter des larmes de rage et de regret, des larmes que je m'étais juré de ne jamais verser. Peut-être que l'approche de son départ à rendu Cal intrépide et imprudent, autant de choses qu'il n'était pas avant. Il me prend par la main et m'attire vers lui. Il est en train de trahir son seul frère. Je suis en train de trahir ma cause, de trahir Maven et de me trahir, moi, pourtant je n'ai aucune envie d'arrêter.

N'importe qui peut trahir n'importe qui.

Ses lèvres rencontrent les miennes, brûlantes et insistantes. Le contact m'électrise de façon inédite. Cette étincelle n'a rien de destructeur, c'est une étincelle de vie.

J'ai beau vouloir me dérober, je m'en sens incapable. Cal est une falaise et je me jette dans le vide avec délectation. Un jour, il comprendra que je suis son ennemi, et tout ceci ne sera plus qu'un souvenir oublié. Mais pas encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   19 janvier 2019
- Je peux te sauver.

Sa proposition me donne la chair de poule.

- Ton père t'aimait, Maven. Tu ne le voyais pas, mais c'était le cas.

- Mensonge !

Les mots coulent sur ma langue comme le sang dans les veines :

- Il t'aimait et tu l'as tué ! Ton frère t'aimait et tu le fais passer pour un assassin. Je...je t'aimais. Je t'avais donné ma confiance. J'avais besoin de toi. Et je vais mourir parce que je t'ai cru.

- Je suis le roi. Tu vivras si je le décide. Je ferais en sorte que ce soit possible.

- En mentant, tu veux dire ? Un jour, tes mensonges t'étoufferont, roi Maven. Mon seul regret est que je ne serai plus en vie pour le voir.

C'est mon tour de l'empoigner. Je tire de toutes mes forces et il se retrouve plaqué contre les barreaux. Mon poing vient se presser sur sa jour et il jappe tel un chien qui vient de prendre un coup.

- Je ne commettrai plus jamais l'erreur de t'aimer, lui asséné-je.

A mon déplaisir, il se ressaisit vite et lisse ses cheveux.

- Alors tu le choisis, lui ?

Il n'a donc jamais été question d'autre chose. Jalousie. Rivalité. Prouver qu'une ombre peut l'emporter sur la flamme. Je rejette la tête en arrière pour rire aux éclats. Je sens le regard des frères sur moi.

- Cal m'a trahie, et je l'ai trahi. Tu nous as trahis tous les deux, d'un millier de façons différentes.

Ces mots sont durs mais honnêtes. Si honnêtes...

- Je ne choisis personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   19 janvier 2019
— Promis à une fille qui n’avait d’yeux que pour un autre, pour le frère, le prince qui ne pouvait passer inaperçu.

Ses mots se teintent d’une colère sourde et sauvage. Ils contiennent une certaine vérité toutefois, une vérité que je me suis efforcée si souvent d’oublier. Les poils se dressent sur mes bras.

— Tu m’as pris tout ce qui aurait dû être à moi, Cal. Tout.

Soudain, je suis debout, tremblant comme une feuille, mais debout. Il nous a menti depuis si longtemps… Je ne peux pas le laisser continuer.

— Je n’ai jamais été tienne, Maven, et tu n’as jamais été mien, grondé-je. Cela n’a rien à voir avec lui. Je te croyais parfait, je te croyais fort et courageux et bon. Je te croyais meilleur que lui.

Meilleur que Cal. Ces mots-là, Maven ne s’attendait pas à les entendre un jour. Il flanche et, l’espace d’une seconde, j’aperçois le garçon d’autrefois. Un garçon qui n’existait pas. Il plonge la main entre deux barreaux et la referme sur la peau nue de mon poignet. Je n’éprouve rien d’autre que du dégoût. Il s’agrippe à moi de toutes ses forces – à croire que je suis sa planche de salut. Un déclic s’est produit en lui, réveillant l’enfant désespéré, et pathétique, qui refuse de se séparer de son jouet préféré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   19 janvier 2019
-Lady Mareena, annonce t-il.

M’efforçant de ne pas flancher, je me redresse pour lui faire face.

- En présence de mon père le roi et des nobles seigneurs ici réunis, j'aimerais vous demandez votre main.

Accepterez-vous d'être ma promise, Mareena Tetanos?

Mon cœur bat la chamade pendant qu'il parle. Ses paroles prennent la forme d'une question, mais en réalité on me donne pas le choix. J'ai beau vouloir détourner le regard, il reste fixé sur Maven. Il m'encourage d'un sourire minuscule. Je me demande quel genre de fille il aurait choisi.

Et moi? Qui aurais-je choisi? Si rien de tout ceci n'avait eu lieu, si le maître de Kilorn n'était pas mort, si la main de Gisa n'avait pas été brisé, si rien n'avait changé... SI. Le pire mot du monde.

Aller au front. Survivre. Voir grandir des enfants aux yeux verts, qui auraient hérité de mes pieds agiles et du nom de Kilorn.

- J'accepte, Maven Calore, répondis-je, achevant de sceller mon destin.

Ma voix tremble, mais je vais jusqu'au bout:

- Je serai votre épouse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Victoria Aveyard (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Aveyard
Victoria Aveyard: how to calm down after reading Red Queen. MP! Books
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quizz Red Queen Tome1

Comment s'appelle le personnage principal ?

Marrena
Mare
Marie
Je ne sais pas

8 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Red Queen, tome 1 de Victoria AveyardCréer un quiz sur ce livre