AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702448502
Éditeur : Le Masque (12/04/2017)
4.07/5   174 notes
Résumé :
Mare Barrow a échangé sa liberté contre celle de ses amis. Retenue prisonnière par l'homme qu'elle aimait autrefois et désormais roi, Maven, elle est dans l'incapacité d'utiliser son pouvoir et subit maintes humiliations et mauvais traitements.Pendant ce temps, la rébellion continue de s'organiser, de s'entraîner et d'étendre son influence, plus que jamais décidée à lutter contre l'oppresseur. Mais en l'absence de la faiseuse d'éclairs, qui mènera cette armée au bou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 174 notes
5
14 avis
4
23 avis
3
9 avis
2
1 avis
1
0 avis

Lesperanza
  04 avril 2021
Après un deuxième tome où j'étais un peu mitigée, j'ai commencé "King's Cage" avec un peu d'appréhension. Mais je fus agréablement surprise. J'ai bien plus apprécié ce volet que le précédent ! J'ai davantage été dedans, je l'ai trouvé plus riche et plus dynamique. :)
Nous avons dans ce tome plusieurs points de vue. Pas seulement celui de Mare mais aussi celui de Cameron, qui est un personnage auquel je me suis pas mal attaché. Au dernier tiers, nous avons également celui d'Evangeline.
J'ai été assez contente de l'avoir, je dois bien l'avouer. J'aime vraiment ce personnage donc j'ai beaucoup apprécié avoir son point de vue. Evangeline arrive à me toucher sans même que je ne comprenne pourquoi... (surtout dans ce volet) Ce n'est pourtant pas la fille la plus gentille de l'univers, je dois bien le reconnaître, mais un quelque chose chez elle m'a donné envie de la connaitre davantage. D'ailleurs à un moment, je l'avais trop shipé avec Mare xD (oui oui ça parait improbable, mais j'adore les ship entre le héros et son ennemi...bon, j'ai dû trop lire de FanFic Drarry je crois. Ou alors je suis un peu trop fan de 'Carry On' de Rainbow Rowell. Oups.)
Enfin bref, tout ça pour dire que j'ai vraiment pris plaisir à lire ce troisième tome ! A la base je pensais que c'était une trilogie mais en fait non, il y a bien une suite... J'espère pouvoir rapidement me procurer le quatrième volet !!
*c'est là que toutes les bibliothèques ont fermé à cause de la crise sanitaire et que je vais pleurer toutes les larmes de mon corps... TwT*
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Saiwhisper
  11 avril 2021
En refermant ce troisième tome de la quadrilogie Red Queen, je me suis longuement demandé ce que je devais en penser. Certains éléments m'ont énormément plu, tandis que d'autres m'ont profondément ennuyée. de ce fait, je suis totalement divisée par cette suite qui aura eu le mérite de me déstabiliser au fil des chapitres…
La moitié du livre va placer Mare aux côtés du jeune prince Maven… L'héroïne s'étant livrée pour sauver les rebelles, elle est à présent condamnée à servir de pantin à ce roi sadique me faisant songer à Jeffrey (série GOT). En effet, les deux souverains ont en commun le goût de la douleur d'autrui, le manque d'amour, le pouvoir, la gouvernance par la peur, l'âge et la langue acerbe. Appréciant les « méchants » complexes, je me suis régalée dès que la faiseuse d'éclairs se retrouvait à ses côtés. Comme lui, elle le hait autant qu'elle l'aime. C'est très perturbant. Ces passages étaient toujours pleins de tension, d'émotions brutes et de manipulation. Certes, Maven est un sociopathe au passé lourd que je n'aurais pas aimé rencontrer toutefois, il fait clairement la force de cette série ! Il écrase totalement les autres protagonistes par son tempérament bien marqué et par ses actes révoltants. Pourtant, derrière ce masque constant, on sent énormément de fragilité. C'est un gamin brisé, notamment par sa mère ou par celle sur laquelle il fait une fixation. Plus d'une fois, je me suis questionnée sur le fait que ce binôme aurait pu fonctionner : ensemble, ils auraient pu changer. Je suis certaine qu'il ne manque pas grand-chose à ce jeune seigneur pour revenir dans le droit chemin…
La captivité, la torture, l'humiliation et le rapprochement avec Maven durera plus de la moitié de l'ouvrage. Or, si j'ai apprécié la remise en question de la narratrice et la pression omniprésente de son bourreau, j'ai malheureusement trouvé le temps long. Il ne se passera que peu de chose durant ces trois-cents pages. Bien souvent, je me suis dit que l'auteure aurait pu aller à l'essentiel, éviter certaines répétitions ou moins se perdre dans quelques descriptions. Mon ressenti a donc oscillé entre le plaisir, l'intérêt et l'ennui… Cela dit, je pense que si ce roi fou complètement à la dérive avait été narrateur, mon ressenti aurait été différent. Il manque clairement son point de vue. Cela aurait été génial d'enfin le comprendre, de ressentir ses failles ou ses doutes, de saisir ce qu'il attend réellement de Mare… Hélas, la narration de « King's cage » est exclusivement féminine : elle se concentrera principalement sur la faiseuse d'éclairs, sur Cameron (qui permettra d'avoir un aperçu de l'organisation des rebelles et d'avoir un oeil sur Cal) ainsi qu'avec Evangeline. Cette dernière m'a agréablement surprise. Victoria Aveyard va oser développer cette antagoniste qui, finalement, est bien moins stéréotypée qu'il n'y paraît. Connaître ses pensées intimes, ses réactions face à certaines situations ainsi que ses intérêts ou ses projets fut très intéressant ! Evangeline est un personnage prometteur.
Une fois la détention à la cour terminée, l'auteure a privilégié un rapprochement de certains personnages. Néanmoins, j'avoue ne pas avoir adhéré au personnage de Cal. C'est sans doute volontaire toutefois, je le trouve creux et passif par rapport à son frère ou à d'autres protagonistes ! Au passage, j'estime que ces derniers auraient pu être davantage développés ! On est trop sur le trio principal… Dans cette seconde partie, le récit reprendra également du peps avec des entraînements, des stratégies, des complots, des batailles et des marchés surprenants entre certains partis ! Or, comme les autres tomes, ce T3 va proposer un final aussi renversant que surprenant ! Je ne pensais pas que les choses partiraient dans cette direction. Ainsi, malgré les redondances et les longueurs ressenties au cours de ma lecture, je compte tout de même achever cette série. J'ai d'ailleurs commencé la suite à l'heure où j'écris ces mots. Merci encore à L_Bookine pour m'avoir offert ce troisième opus qui ne m'aura pas laissée indifférente.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
cici899
  26 mai 2020
A la fin du deuxième tome, Mare acceptait de partir avec Maven en échange de la liberté de ses amis.
King's Cage commence tout de suite après.
Pour ce troisième tome, l'auteure nous propose le point de vue de trois personnages différents. Nous suivons évidement ce qui arrive à Mare, mais nous découvrons aussi le fonctionnement de la Garde écarlate, sans leur faiseuse d'éclairs, à travers Cameron, et nous faisons une percée dans l'univers impitoyable des Sang-Argents via Evangeline.
Cette alternance dynamise le récit et nous permet de découvrir les personnages sous un autre jour.
Il y a deux parties dans l'histoire : pendant et après l'emprisonnement.
L'emprisonnement de Mare est une période très triste, très linéaire au niveau des émotions. Cela n'est pas un point négatif, au contraire, je trouve que l'auteure arrive à doser justement l'atmosphère de cette partie.
La relation entre Maven et Mare est assez bien travaillée. Oui Maven est monstrueux mais malgré tout, Mare se souvient du garçon dont elle est tombée amoureuse, et elle espère retrouver ce garçon dans les failles que lui laisse entrevoir le jeune Roi. L'intérêt de Maven pour elle est moins facile à saisir ; est-ce un caprice d'enfant gâté ou une obsession de son cerveau complètement détraqué par les pouvoirs de sa mère Elara ?
Il se révèle être un roi machiavélique, il très rusé et il arrive à exploiter les gens et les événements à ses desseins.
Durant son emprisonnement, Mare est affaiblie par la pierre du silence et les mesquineries des Argents. Elle essaie d'emmagasiner le peut d'informations qui lui parvient, mais son personnage est assez passif.
De son coté, la Garde Écarlate n'a pas chômé et la guerre contre les Sang-Argents est lancée.
Cal, soldat dans l'âme, les aide à la stratégie militaire bien qu'il reste réfractaire à lutter contre ses semblables.
La partie suivant la libération de Mare est beaucoup plus "légère". On découvre avec elle l'évolution de la Garde ainsi que l'organisation et l'entraînement des Sang-Neufs.
Au lieu de se refermer sur elle-même, comme dans les tomes précédents, elle s'ouvre aux sentiments et retrouve sa famille ainsi que son amitié avec Kilorn.
L'auteur nous propose finalement la romance, attendue, entre Cal et Mare. Bien que ce soit un élément cruciale du dénouement de ce troisième tome, je ne la trouve pas très crédible, surtout en continuant d'exploiter les sentiments de Mare envers Maven dans la première partie.
L'intrigue nous révèle des tensions au sein des familles Argents qui seront bénéfiques pour la Garde Écarlate. De nouveaux personnages entrent dans l'équation, des ennemis deviendront alliés, et encore une fois toutes nos certitudes sont chamboulées.
L'univers de Victoria Aveyard continue de se développer.
Bien que prévisible, la fin du tome nous laisse avec beaucoup d'interrogations.
Vivement la suite !
*Challenge auteure sfff 2020
* Challenge pavé 2020 (10)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
eTemporel
  02 juin 2021
On se retrouve aujourd'hui avec la chronique de King's cage, le troisième tome de la saga Red Queen, de Victoria Aveyard. Ma lecture du volume précédent remonte à déjà plus de quatre ans alors autant dire que les débuts ont été un peu difficiles. Mais je ne m'en prends qu'à moi, il me suffirait de m'astreindre à davantage de discipline et d'enchaîner les tomes d'un peu plus près pour régler ce problème. Toujours est-il que j'ai retrouvé Mare sans déplaisir, malgré quelques petites longueurs.
L'histoire reprend peu ou prou là où elle s'était arrêtée. Pour épargner la vie de ses compagnons après la disparition de son frère Shade, Mare a accepté de négocier avec Maven, désormais roi de Norta, et de se porter prisonnière. Toute la première partie du roman est donc consacrée à cette détention auprès d'un roi fou et obsessionnel, dont elle va avoir l'occasion de mesurer l'intelligence vive et machiavélique. Cet enfant-roi est vraiment un personnage intéressant, à la mesure du Joffrey Baratheon de George R.R. Martin. Bien qu'elle soit complètement coupée de son pouvoir et de ses éclairs, les tortures sont plus mentales que physiques, et pourtant Mare s'étiole à petit feu.
En parallèle de son point de vue, Victoria Aveyard nous propose de suivre ce qui se passe du côté de la Garde Écarlate avec celui de Cameron, puis plus tard celui d'Evangeline, intéressant lui aussi. Les rebelles rassemblent leurs forces et tentent de rallier un maximum de sangs-neufs, mais c'est compter sans l'habileté de Maven à manipuler l'opinion publique. Ces chapitres sont aussi l'occasion d'avoir un point de vue plus politique sur les événements, ainsi que des nouvelles de Cal et de Farley notamment.
Le seconde partie bouleverse complètement le rythme du roman. Après s'être attachée à la psychologie de ses personnages, l'autrice fait place à l'action. Dès lors, les choses s'enchaînent. Si les événements sont somme toute assez prévisibles - on sent venir le final à des kilomètres, soyons clairs -, je me suis pourtant surprise à tourner les pages à toute allure. La toile de fond de l'intrigue se complexifie avec l'entrée en scène de nouveaux protagonistes, dont certains s'avèrent aussi retors que Maven lui-même. Cette pauvre Mare n'y voit que du feu, ou disons plutôt qu'elle ne réalise ce qui est en train de se passer que beaucoup trop tard.
De quoi nous amener en douceur aux portes du quatrième et dernier tome, War storm, paru l'année dernière aux éditions le Masque. Je vais tâcher de le lire dès sa sortie en poche, histoire d'avoir encore les idées claires. Malgré quelques longueurs durant sa première moitié, King's cage aura donc été une lecture plaisante et fluide. J'ai apprécié l'évolution politique de l'intrigue et la psychologie complexe des personnages, et je suis curieuse de découvrir comment tout cela va se terminer.
Lien : http://etemporel.blogspot.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
izabulle
  05 mai 2017
Mare se retrouve entre les mains de Maven, le nouveau  roi de Norta, après avoir négocié la libération de ses amis. Nous suivons ses mois de captivité entre tortures psychologiques par "les chuchoteurs" et humiliations par Evangéline, la futur Reine. Mare oscille entre capitulation et crise de nerfs. Sa relation avec Maven est ambigüe et troublante. Celui-ci ne cache pas son obsession pour elle, mais n'est pas prêt à mettre fin à son calvaire.
Le personnage de Maven est celui qui m'a le plus attiré car torturé, enigmatique et en même temps imposant.  Nous retrouvons également Cal, le prince en exil, ainsi que tous les membres de la garde écarlate. Ils semblent avoir tous mûri et cela fait du bien de les découvrir sous un autre jour, avec des enjeux moins personnels.
En plus du point de vue de Mare, l'auteur nos offres les points de vue de Cameron et Evangeline, ce qui est une vraie nouveauté et une fraicheur bienvenue dans la narration. Là où le second tome m'avait, pour une grande part, ennuyée, car les intrigues politiques et retournements étaient peu présents en faveur des manoeuvres militaires et de combats, ce troisième tome a complétement rempli mes attentes. Il constitue d'ailleurs pour moi le meilleur tome de cette saga, alors qu'il sagit même d'un  pavé de 600 pages.
Nous alternons entre trois phases très intéressantes et différentes  les unes des autres. A ce stade de la saga, nous commençons à bien maitriser le contexte politique, géographique et les particularités de chaque maison noble. Aussi, les manoeuvres de déstabilisaton sont juste un régal et j'ai pris plaisir à laisser l'auteur me malmener en m'envoyant sur de fausses pistes pour mieux me surprendre à des moments clés de l'histoire.
Victoria Aveyard sait soigner ses fins de tome et celui-ci ne fait pas exception. La fin de ce troisième tome est juste insoutenable. J'en ai eu la gorge serrée, la rage au ventre. C'était douloureux, mais tellement bon à la fois. Je prie pour qu'un quatrième tome soit écrit et ce rapidement,  sinon mon petit coeur fort éprouvé riquerait de ne pas s'en remettre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
AprilisAprilis   06 juin 2017
— N’oublie pas qui tu es, murmure-t-il.

Je devine aussitôt de quoi il s’agit : une boucle d’oreille, une minuscule pierre de couleur sertie dans du métal. Un cadeau d’adieu, pour me demander d’être prudente, pour me demander de me souvenir de lui si nous sommes séparés. Une autre tradition du passé. Je serre la pierre dans mon poing, et la petite tige me transperce presque la peau. Ce n’est qu’une fois que Cal s’est assis en face de moi que j’écarte les doigts.

La pierre est rouge, bien sûr. Rouge comme le sang, rouge comme le feu. Rouge comme la colère qui nous ronge tous les deux.

Incapable de me percer l’oreille immédiatement, je range la minuscule boucle en faisant bien attention de ne pas l’égarer. Elle rejoindra bientôt les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesperanzaLesperanza   01 avril 2021
Il m’a dit un jour que c’était cruel de donner de l’espoir quand il n’y en avait pas. Il n’avait aucun espoir de remarcher un jour, de redevenir l’homme d’autrefois. Aujourd’hui il est la preuve vivante du contraire : l’espoir, aussi maigre soit-il, aussi impossible semble-t-il, peut finir par porter ses fruits.
Commenter  J’apprécie          80
AprilisAprilis   06 juin 2017
Je croyais savoir ce que c’était qu’avoir le cœur brisé. Je croyais que Maven l’avait piétiné. Quand il s’est relevé et m’a laissée à genoux. Quand il m’a avoué que tout ce que je pensais savoir de lui n’était que mensonge. Mais à l’époque, j’étais persuadée que je l’aimais.

Je sais, désormais, que j’ignorais tout de l’amour. Et de la souffrance d’un cœur brisé.

Se tenir face à celui qui est tout pour vous et s’entendre dire que vous n’êtes pas suffisante. Que vous n’êtes pas celle qu’il choisit. Que vous n’êtes qu’une ombre à côté du soleil qu’il continue à représenter à vos yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ElineTirantElineTirant   04 mai 2018
-Et vous, Barrow?
En redressant la tête, je constate que Davidson rive sur moi ses yeux impénétrables. Impossible de savoir ce qu'il pense.
-Pouvons-nous aussi compter sur vous ?
Je vois ma famille défiler dans ma tête, mais ça ne dure qu'un instant. Je devrais avoir honte de ma propre colère, de la rage qui couve au fond de mon ventre et dans les recoins de mon cerveau, car elle me les fait oublier. Mes parents me tueront quand ils apprendront que je repars. Et pourtant je suis prête à participer à une autre guerre pour trouver un semblant de paix.
-Oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesperanzaLesperanza   03 avril 2021
- La peur a du bon, Cam, insiste t’il. La peur empêche d’oublier. Et cette peur que t’inspire ton pouvoir mortel, je crois, moi, que c’est une force aussi.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Victoria Aveyard (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Aveyard
Victoria Aveyard: how to calm down after reading Red Queen. MP! Books
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quizz Red Queen Tome1

Comment s'appelle le personnage principal ?

Marrena
Mare
Marie
Je ne sais pas

8 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : Red Queen, tome 1 de Victoria AveyardCréer un quiz sur ce livre

.. ..