AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330062866
347 pages
Actes Sud (13/04/2016)
4.2/5   5 notes
Résumé :
Un jeune homme difforme exploité par un prestidigitateur cynique s'abîme dans le monde de l'illusion et de la solitude jusqu'à l'arrivée salvatrice d'une nouvelle assistante avec laquelle il noue peu à peu une amitié subversive. Illusions, disparitions, jeux de miroirs, fantasmes et désirs démultipliés, à la scène comme à la ville  : dans l'univers de la magie en parfait théâtre de la cruauté, un fascinant roman sur les avatars du corps souffrant, désirant ?  et émi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ys
  26 mars 2017
Le garçon dans l'ombre, c'est celui que personne ne voit, dont personne ne soupçonne la présence et sans qui pourtant rien ne serait possible. Caché dans la boite du magicien, entre faux plancher et miroirs truqués, c'est lui qui actionne les mécanismes, aide aux métamorphoses, aux disparitions et réapparitions spectaculaires. Un rôle parfait pour le jeune Reggie Rainbow, dont le corps déformé par la polio n'aspire guère aux feux de la rampe mais qui dès l'enfance a appris l'habileté et l'endurance en apprenant, vaille que vaille, à tenir debout, à marcher.
Sur scène, le très beau, très séduisant, très manipulateur Mr. Brookes attire tous les regards avec ses tours de passe-passe. Une jolie assistante finit prestement ligotée, dans la boîte, disparaît, revient saluer du fond de la scène, dans une nouvelle robe ébouriffante, la main du prestidigitateur au creux des reins : le numéro bien huilé pourrait tourner à l'infini. Sauf que le trop manipulateur et très glacial Mr. Brookes se lasse de ses jolies assistantes aussi vite que de toutes ses conquêtes féminines, que ses manières de grand prédateur insensible éveillent des échos pénibles chez Reggie - et qu'en cette année 1952, dans une Angleterre encore marquée par la guerre, le music-hall a clairement amorcé son déclin.
Mais voilà qu'un nouveau contrat dans un théâtre de Brighton offre l'occasion d'engager une nouvelle assistante, de dépoussiérer un peu le numéro. Et Pamela Rose, avec ses cheveux ébouriffés, ses manières franches, son expérience de la vie, n'est pas du genre à se laisser abuser par un arnaqueur professionnel, n'est-ce pas ?
Alors que se préparent les festivités du couronnement de la reine, une amitié un peu hésitante mais solide s'instaure entre les deux nouveaux partenaires. Une amitié bien utile pour affronter les rigueurs du métier et du patron, pour surmonter les failles en eux qui se creusent et les désirs qui s'exacerbent dans le vent du printemps.
Derrière les rouages d'un vieux numéro de magie où l'homme est le maître, dominateur impeccable, la femme potiche consentante sur talons hauts et l'homosexuel planqué très concrètement au fond du placard, infirme de surcroît, c'est toute la cruauté malsaine de la vieille société patriarcale qui est ici mise en scène. Non sans malice ni poésie, et avec au bout du compte une fort jolie revanche des deux seconds sur le premier !
On pourrait reprocher à Mr. Brookes d'être un peu monolithique, d'être une idée plus qu'un caractère à part entière, mais serait-il aussi jubilatoire de le voire vaincu si ce n'était le cas ? Reg et Pam, pour leur part, sont deux personnages assez délicieux, très attachants, de ceux qui gardent une place dans le coeur du lecteur bien après la dernière page tournée, et leur relation se nourrit de sentiments aussi ambigus qu'intéressants qui leur donne à tous deux une belle profondeur.
Pas un total coup de coeur, en raison surtout d'un style qui m'a parfois un peu agacée (mise en scène très démonstrative de l'auteur-narrateur, assez en accord avec le thème du magicien mais un peu artificielle à mon goût) et que quelques bizarreries de traduction n'arrangent guère, mais une belle découverte, qui me donne très envie d'explorer les autres titres de l'auteur.
Lien : http://ys-melmoth.livejourna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ZefirZefir   16 septembre 2017
Je vais commencer par là, si vous voulez bien.
C'est l'histoire d'un garçon, debout sur les rails d'une voie de chemin de fer.
Un petit garçon, de huit ou neuf ans tout au plus, semble-t-il, pas bien grand, pas bien épais non plus pour son âge. Il se tient les bras le long du corps, les jambes rivées l'une à l'autre. Vu de dos, on dirait qu'il fixe quelque chose droit devant lui, en une sorte de défi - mais dans un instant, nous allons voir qu'en fait il ferme les yeux, le plus fort possible. Ses épaules sont étrangement musclées, ses cheveux sont en bataille, et il est quasiment nu. Il porte un caleçon de toile usée, rien d'autre, et, au pied droit, une chaussure en cuir lacée à la hâte. Son corps est tout bronzé, comme du pain d'épices. Devant lui, la voie de chemin de fer s'étire en ligne droite, et les rails se perdent au loin dans la campagne anglaise, dans la brume d'un de ces beaux matins de la mi-septembre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Neil Bartlett (1) Voir plusAjouter une vidéo

Neil Bartlett : Ainsi soient-ils
En cette veille de St Valentin, c'est depuis le Musée de l'érotisme qu'Olivier BARROT présente le livre de Neil Bartlett "Ainsi soient-ils", un roman sur l'homsexualité. [Différents plans] de rues de Paris alors qu'il neige.
autres livres classés : illusionismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
887 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre