AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782371022454
594 pages
Éditeur : Lumen (22/08/2019)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Faites tomber les masques... sans jamais abaisser le vôtre !

Sage Fowler, entremetteuse et espionne prodige, est désormais ambassadrice du royaume auprès du pays voisin de Casmun. Quelques mois après la bataille où elle a été gravement brûlée, elle se voit confier la mission de représenter le roi Raymond au cours de pourparlers avec Kimisara, leur ennemi de toujours.

Que de chemin parcouru pour l'ancienne tutrice des enfants royaux, à p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Royalbook
  24 octobre 2020
Je ressors de ma lecture avec un avis assez mitigé. Comme le tome précédent, j'ai trouvé qu'il ne se passait pas grand chose du moins au début. L'action se concentrait surtout dans les dernières pages.
Les événements étaient assez redondants, cela rappelé énormément le second tome, à la différence que cette fois ci, il n'est plus question des Casmunis mais des Kimisars.
J'ai relevé tout de même quelques bons points.
Déjà, la relation entre Sage et Alex évolue beaucoup mieux. Alors que dans le second tome ils passaient leur temps à se disputer et ça en devenait presque agaçant, ici on voit qu'ils ont beaucoup plus mûri et se comportent de manières beaucoup plus responsables.
J'ai également apprécié le fait que même si certains événements étaient assez prévisibles, d'autres détails l'étaient beaucoup moins et donc nous a surpris à la fin.
Pour résumer, la fin riche en rebondissements et en émotion rattrape quelque peu un début vide et monotone.
C'est une belle fin qui conclut une saga avec un univers et des personnages plutôt intéressants, même si je n'ai pas été très captivé par la relation entre Sage et Alex.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Gaoulette
  08 novembre 2019
Oh j'attendais une apothéose et je me retrouve avec une fin en demi teinte. Je n'ai pas eu toutes les émotions fortes des premiers tomes. Il faut dire que j'ai eu du mal à me remettre dans les conflits politiques qui ont fait le succès de la saga La couleur du mensonge. Kimisar, Domoran, Casmuni et Tasmet vont-ils cesser le traité de paix? ON reprend les bases du premier tome et on revient sur la trame c'est à dire les enjeux politiques et les conséquences d'un bon mariage arrangé.
Au niveau conflit politique, Erin Beaty gère parfaitement son effet. Ca fuse dans tous les sens on ne sait pas d'où vient l'attaque. On cherche le traitre qui je suis désolée le lecteur trouve très vite. Les indices n'étaient pas très subtiles. Mais j'ai adoré quand même.
Tous les messages forts de cette saga m'ont parlé. Tout n'était que manipulation, trahison, confiance avec des jeunes adultes qui devaient représenter l'espoir, un avenir meilleur et surtout se faire leur propre opinion.
Encore une fois, j'ai adoré le personnage principal : Sage. Jeune femme qui va gravir les échelons par la force de ses convictions. D'ailleurs un tome beaucoup plus centré sur leur relation de couple un peu bancal malgré eux. Avec Alex ils devront affronter des problèmes de couple plutôt contemporain même si nous sommes dans un roman fantastique : l'ascension professionnelle de la femme, sa place dans la société et dans la vie politique, équilibré avec sa vie de couple. Erin Beaty nous offre en fait un roman féministe en se servant de la fantasy médiéval. Une sorte de remaniement de l'histoire des Rois….
Franchement j'ai passé un super moment et cela dés le premier tome. Est-ce qu'il faut une suite? Non, laissons Alex et Sage vivre heureux. Ils ont mérité leur happy end. Par contre, je ne serais pas contre une adaptation Netflix ou cinématographique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
MadameRatou
  06 février 2020
Avant de vous parler de ce troisième et dernier tome, je voulais revenir sur le commencement de la saga. Nous y faisions la connaissance de Sage Fowler, une orpheline de seize ans qui vivait avec sa tante Braelaura et son oncle William. Ce dernier, désireux de se débarrasser d'elle au plus vite, a fait appel à une entremetteuse dès que sa nièce fut assez âgée pour se trouver un époux. La rencontre entre les deux femmes fut explosive et la marieuse, amusée par le répondant de notre héroïne, lui proposa un travail plutôt qu'un conjoint. Son nouveau rôle ? Accompagner Darnessa Rodelle à la capitale avec les plus beaux partis féminins de la région pour les marier à de riches hommes, se faire passer pour l'une d'elles, récolter des informations sur chaque personne, et former les couples. Elles seront escortées par une compagnie de l'armée. Dans le second opus nous retrouvions Sage, désormais préceptrice des enfants du roi et fiancée à Alexander Quinn. Il va se voir confier une mission de la plus haute importance et n'aura le droit d'en parler à personne. La jeune femme, vexée, va décider de se mêler de ce qui ne la regarde pas et s'incruster dans le bataillon dirigé par celui qu'elle aime.
Après avoir lu les premier et deuxième tome de cette saga (la couleur du mensonge / le parfum de la trahison), j'étais plus qu'impatiente de replonger dans l'univers imaginé par Erin Beaty pour voir où elle allait mener le lecteur. Nos héros ont déjà vécu bien des choses et surmonté de difficiles épreuves, du coup, j'étais curieuse de savoir ce qu'elle allait leur réserver ici. Finalement, je ressors satisfaite de ma lecture. Après avoir été apprentie entremetteuse, espionne et préceptrice, Sage Fowler se voit confier un nouveau statut : celui d'ambassadrice. Elle va donc devoir participer aux pourparlers avec le pays voisin, Kimisara, en tant que représentante du roi, et prendre des décisions importantes. Mais une fois sur place, elle va vite réaliser que la paix entre ces deux contrées ennemies sera plus compliquée à obtenir que ce qu'elle pensait. Alexander Quinn, quant à lui, a beaucoup trop d'obligations pour s'absenter, quitter son camp d'entraînement et rejoindre sa bien-aimée. D'autant que lui aussi a une mission à accomplir. À cause de leurs responsabilités respectives, ils se retrouvent encore une fois séparés. Mais pas pour très longtemps.
J'ai eu du mal à savourer pleinement la première partie du roman. Certes on plonge aisément dans l'intrigue et on prend plaisir à retrouver certains personnages, cependant, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs inutiles. La partie « politique », bien plus présente ici que dans les volumes précédents, m'a un peu ennuyée. Même si, dans un sens, c'était vraiment passionnant, j'ai eu une sensation de « trop » au bout d'un moment. Fort heureusement, il n'y a pas que ça : rebondissements, action, imprévus, drames, machinations, complots, conspirations, manigances, conflits et bien sûr amour, sont au rendez-vous !
Parlons maintenant des protagonistes. Ici, Sage m'a fortement agacée. Pas tout le temps, mais assez souvent quand même pour le souligner. Elle reproche beaucoup de choses à Alexander qui fait de son mieux de son côté et qui essaie de gérer ses propres problèmes avant de s'occuper d'elle. Il a un poste important, ce qui n'est pas rien, et elle refuse de le comprendre. Aussi, elle a un côté impulsif horripilant et fonce tête baissée vers le danger sans prendre la peine de penser à celles et ceux qui l'accompagnent dans son périple. Mais elle a également de bonnes qualités : loyale, gentille, intelligente, pleine de ressources, futée, c'est une héroïne badass qui a fait ses preuves et qui continue de montrer qu'elle est compétente. Alex, quant à lui, m'a plus touchée. Il court de droite à gauche et s'épuise un peu plus chaque jour qui passe, il endure bien des épreuves, son travail accompli et ses compétences ne sont pas reconnus à leur juste valeur, il n'est pas respecté de tous, et comme si ça ne suffisait pas, sa fiancée lui prend la tête. Maintes et maintes fois, j'ai eu envie de le prendre dans mes bras et de lui dire que tout allait s'arranger, qu'il s'en était merveilleusement bien sorti, que ce qu'il avait fait jusque là était incroyable (il m'échange avec Sage quand il veut). Pour les autres, nous avons Clare Holloway, toujours aussi attendrissante et forte malgré son coeur brisé ; Alaniah Limistraleddai – autrement appelée « Lani », une princesse au tempérament de feu qui dit ce qu'elle pense ; Cassek, le capitaine pas assez mis en avant à mon goût ; Malkim Huzar, mystérieux mais prometteur ; Zoraya, la reine charismatique dont les réelles intentions restent floues ; et tant d'autres encore.
Ce tome clôt superbement bien la trilogie, d'autant que la fin était excellente. J'aurais aimé une fin plus développée ainsi que plus de moments Sage / Alex sans crêpage de chignons. Même si, je l'admets volontiers, certains passages étaient plus qu'adorables. le roman était addictif, fluide, happant, et les enjeux politiques étaient plus présents que jamais. Ce fut une belle aventure auprès de tous ces protagonistes.. Ils vont me manquer (surtout Alexander ♥) !
Lien : http://madameratou.com/la-co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Colibrille
  01 avril 2020
Suite et fin de cette série historique et d'aventures avec un troisième tome où manipulations et trahisons en tous genres viennent menacer une nouvelle fois la paix du royaume de Demora. Bien que l'histoire se lise facilement et avec plaisir, j'ai quand même trouvé ce tome moins abouti que les deux autres. Comparée à celles des tomes précédents, l'intrigue manque un peu de rythme et de consistance à mon goût. Finalement, mis à part 2-3 événements notoires, l'intrigue est essentiellement constituée d'interminables discussions (ou plutôt de jeux de dupes) entre les différents personnages. Je comprends que l'auteure ait souhaité montrer toute la complexité des interactions entre les représentants des différents pays composant son univers, néanmoins, cela aurait mérité plus de nuances avec des dialogues plus condensées et des scènes d'action peut-être un peu plus nombreuses où développées. Malgré des tomes selon moi inégaux (le deuxième étant de loin mon préféré), j'ai bien apprécié cette série qui mêle intrigues politiques et aventures. Selon moi, l'un des atouts principaux de la série est la belle place qui y est réservée aux femmes. Tous les personnages féminins (qu'ils soient bons ou mauvais ou entre-deux) sont forts, indépendants, complexes, fait suffisamment rare pour être mentionné !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
starmornielna
  12 septembre 2019
Quand j'ai commencé cette saga, j'étais malade et je voulais juste un livre pour passer le temps. Je ne m'attendais pas à ce que j'ai lu, j'ai donc été agréablement surprise ! Depuis, je suis donc tombée dedans et j'ai enchaîné les tomes jusqu'à la sortie ce ce dernier.
On y retrouve Sage qui se languit d'Alex, dans son rôle d'ambassadrice qui lui a été accordé au tome précédent. Sage est guéri mais le traumatisme est toujours là, ainsi que les cicatrices. Elle est appelée par le roi à diriger des pourparlers avec le pays voisin Kimisara, dans le but d'obtenir une paix durable entre eux.
Entre complots politiques et amours impossibles, nous suivons Sage qui essaie d'éviter une guerre.
Dans ce tome, j'ai trouvé Clare particulièrement insupportable. Elle ne fait que râler tout le temps, elle est jamais contente et pendant un temps j'ai bien cru qu'elle allait changer de camp ! Par contre, j'aime beaucoup Lani qui, bien qu'elle soit princesse, ne mâche pas ses mots. La relation entre Alex et Sage est un peu mièvre, ils s'aiment , ils se disputent, et on sait d'avance comment cela va se finir entre eux ! Cependant, cela leur donne plus de profondeur et de maturité, ils affrontent des problèmes avant de s'engager durablement...
J'ai également trouvé ce livre plus féministe. Dans les autres tomes, on sent déjà que Sage, en tant qu'héroïne forte, combat ce patriarcat permanent pour exister. Les femmes peuvent avoir du pouvoir mais dans l'ombre seulement. Seuls les hommes ont les titres et le pouvoir affiché. Avec Lani, cela cassait déjà un peu les codes. Mais dans ce troisième tome, les femmes résolvent le problème que le patriarcat a produit, les choses doivent changer pour la paix !
Pour résumer, ce tome clôt avec brio les aventures de Sage et Alex, qui vont pas mal me manquer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
RoyalbookRoyalbook   24 octobre 2020
— Moi, Sage Fowler, fille d’Astelyn et Peter, jure au nom de l’Esprit, qui est si saint que des lèvres humaines ne peuvent le prononcer, que je t’aimerai, t’honorerai, t’o…Alex venait de la pincer pour l’interrompre.
— Ne te donne pas la peine de dire que tu m’obéiras, murmura-t-il. Nous savons tous les deux que tu n’en feras rien. Sage laissa échapper un petit rire sous le regard contrarié du prêtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
RoyalbookRoyalbook   17 octobre 2020
La naissance est une malédiction, mais mon père disait que c'est à nous qu'il appartient de la briser.
Commenter  J’apprécie          210
MadameRatouMadameRatou   22 septembre 2019
Mais même après la bataille du Verre noir, je croyais toujours pouvoir te protéger, peut-être parce que je n'arrivais pas à comprendre qu'on puisse vraiment vouloir te faire du mal.. Je me voilais la face, car la vérité était trop difficile à affronter. (...) Je te remettais à demain au lieu de profiter du temps que nous pouvions passer ensemble sans attendre, murmura-t-il. Toute ma vie, j'ai sacrifié ou repoussé ce que je désirais le plus parce que j'aspirais toujours à mieux. Si je m'obstinais à attendre avant de pouvoir me consacrer à toi, c'est justement parce que tu étais plus importante que tout le reste, que je ne désirais rien tant que toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MadameRatouMadameRatou   22 septembre 2019
- Je t'aime, Sage, souffla le soldat. C'est tout ce qui aurait dû compter. Je suis désolé qu'il m'ait fallu tant de temps pour m'en apercevoir.
- Je t'aime, Alexander Quinn, murmura-t-elle, une larme lui coulant de la joue sur celle de son bien-aimé. Voilà la seule et unique vérité.
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   29 mars 2020
Le corps de la jeune femme était marqué à vie et son sommeil hanté par les flammes, pourtant elle arrivait à pardonner.
Clare avait vu son avenir partir en fumée et elle parvenait, elle aussi, à accorder son pardon.
Durant la bataille, le capitaine kimisar Malkim Huzar, entouré de ses compatriotes morts ou agonisants, avait fait don à l'officier demoran de sa cape afin qu'il puisse transporter Sage à l'écart, bien qu'il la sache responsable du carnage. Il était donc également capable de pardonner.
Alex, lui, ne pensait pas y être prêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1607 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..