AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2759226859
Éditeur : Quae (31/08/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
« Vulgariser ? Je n'ai pas de temps à perdre avec ça ! » Voilà l'un des arguments fréquemment avancés par les chercheurs ou doctorants, parfois peu enthousiastes à l'idée de se lancer dans des actions de dialogue ou de partage vers le grand public. En choisissant de traiter une à une ces idées reçues que l'on entend parfois dans les laboratoires, l'auteur propose d'observer la vulgarisation scientifique sous l'angle de ceux qui y sont plutôt réticents et de se pench... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Lauryn
  08 octobre 2017
Un ouvrage très bien construit pour sensibiliser les chercheurs à la nécessité de partager leurs découvertes.
Lien : http://sciences.gloubik.info..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lanardlanard   15 février 2018
Dotés de directions de la communication et de services de relation presse, les organismes de recherche et les universités ont compris qu'il était essentiel de maîtriser au maximum la communication vers les médias. Si les attachés de presse servent d'intermédiaires, cela n'empêche pas des journalistes de contacter directement des chercheurs, ou l'inverse. Les institutions se lancent donc dans une démarche proactive, essayant de préparer au mieux leurs scientifiques à répondre aux questions des journalistes. Des séances de formation (ou media-training) sont proposées à la communauté scientifique, avec l'objectif affiché de mieux comprendre le monde des médias, mais surtout de s'entraîner à déjouer les pièges des interviews et de répondre clairement aux questions. On trouve sur le site web du CNRS une série de conseils et de fiches pratiques destinés à ceux qui vont être interviewés. Pour ceux qui ne le savaient pas encore, on y apprend que "dans la plupart des cas, le journaliste ne vous laissera pas relire son article. Il n'en a aucune obligation". Et en gras, on rappelle au passage au chercheur - futur interviewé - qu'il ne doit pas "omettre de signaler son appartenance au CNRS". Les directions de la communication des établissements d'enseignement supérieur et de recherche contrôlent scrupuleusement et décortiquent leur présence dans les médias. Cette démarche pose question si elle se concentre davantage sur l'image de marque de l'établissement que sur le contenu scientifique produit en son sein.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : vulgarisation scientifiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Nicolas Beck (1) Voir plus

Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
264 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre