AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782092524749
28 pages
Éditeur : Nathan (17/04/2009)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Tout le monde a un jour regardé au fond de son verre, à la cantine, ces fameux verres avec un chiffre dedans, censé figurer un âge. Nico et sa bande de copains connaissent le jeu, mais l'agrémentent d'un gage : le plus jeune dans son verre sera désigné pour débarrasser la table. Et, comme par hasard, c'est toujours Nico qui s'y colle? Par hasard ? Pas sûr. "À malin, malin et demi !" pourrait être la morale de l'histoire. Le jeune héros aurait pu se fâcher, mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ziliz
  03 décembre 2015
« Dura lex, sed lex », disait-on en Latinie. En français ça donne : « La loi est dure, mais c'est la loi. »
Un exemple : t'as 12 ans dans ton verre Duralex, j'en ai 30, j'ai gagné, c'est toi qui seras de corvée à la cantine. Si ton verre a la lose, c'est pas de bol (un Duralex aussi, le bol). La loi est dure, mais c'est la loi, CQFD.
Je n'ai jamais joué à ça à la cantine, faute de l'avoir fréquentée en primaire, mais chez mes grands-parents le 1e janvier avec mes cousin(e)s, si. Et comme par hasard, c'est les mêmes qui gagnaient à ce jeu et à la Bonne Paye, aux 1 000 Bornes, au Monopoly, avant que billets et cartes valdinguent et que les filles se tirent les cheveux pendant que les garçons sautaient sur les lits parce qu'ils avaient le poil trop court (on n'était pas en mode beatnik, dans la famille, malgré l'époque).
Bref, tout ça pour dire qu'on peut tricher au jeu de l'âge dans les verres, et c'est vraisemblablement ce qui arrive à Nico, qui se retrouve toujours désigné pour aider la dame de cantine. Mais avec un peu de ruse, il devrait pouvoir s'en sortir...
Roman amusant qui fait forcément écho chez les enfants : vacherie, vengeance, arroseur arrosé, etc. Par contre, j'ai trouvé rude que Nico se fasse piéger comme ça. J'ai lu d'autres romans de cette série il y a quelques années, j'ai oublié si Samuel, Farid, Leo, Pierrick sont vraiment SES copains, et si Nico est leur victime attitrée et durable(x) comme ici...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Analire
  24 août 2017
Ce petit ouvrage jeunesse aurait pu passer pour un ouvrage jeunesse comme les autres. Or, il a une particularité qui lui est propre et qui devrait en intéresser un certain nombre. En effet, ce livre est le fruit d'un partenariat avec Dyscool, une filiale des éditions Nathan, qui propose des livres adaptés aux enfants dyslexiques. La police est lisible, le texte aéré et le vocabulaire simplifié. Des codes couleurs sont ajoutés pour permettre aux enfants de mieux se repérer notamment avec les personnages. Certains mots de vocabulaire jugés trop complexes sont définis en bas de page ; et d'autres mots stylistiquement problématiques sont mis en avant (comme « débarrasser », avec ses deux r et ses deux s, qui posent problème même aux adultes).
Pour en revenir à l'histoire même : Nico et ses copains mangent tout les jours à la cantine, et au moment de débarrasser les assiettes, ils jouent au jeu des verres. La personne qui a le plus petit chiffre au fond de son verre débarrasse. Manque de chance, c'est Nico qui se retrouve à chaque fois de corvée. Pour tenter de pallier à cela, Nico va ruser et imaginer un plan démoniaque…
En lisant cette histoire, on est obligé de retomber un instant en enfance. En effet, qui n'a jamais regardé l'âge qu'il avait au fond de son verre ? Moi, en tout cas, je l'ai fait maintes fois ; et c'est avec une pointe de nostalgie que j'ai donc lu l'histoire de Nico et de ses copains.
Pour les plus jeunes, cette petite histoire peut leur perdre de les responsabiliser davantage, notamment en leur apprenant l'entraide, la solidarité envers les camarades, mais également les bonnes manières.
Une histoire marrante, qui fera échos aux plus jeunes comme aux plus âgés, mais de manière différente. le gros point positif, c'est que tout le monde pourra se marrer, puisqu'il est adapté aux enfants dyslexiques.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
zagzaguel
  30 janvier 2015
Qui n'a jamais regarder au fond de son verre à la cantine pour connaître son âge?
C'est à partir de ce souvenir qu'Hubert Ben Kemoun a écrit cette petite histoire:
Nico et ses copains vont à la cantine, et celui qui est le moins âgé dans son verre se verra de corvée pour débarrasser la table entière. Oui mais voilà, c'est Nico qui tout les jours se retrouve avec un verre ayant le plus petit chiffre... Il doit y avoir un truc. Et comment faire pour changer cela?
Ce livre fait partie de la série des Nico, un héros très proche des lecteurs visé, car comme eux, il se trouve dans les même situations. L'auteur aborde avec malice et bienveillance les tracas des enfants à l'école primaire.
J'utilise ce petit roman illustré pour démarrer l'année en CE1.
A lire en autonomie à partir de 7 ans
Commenter  J’apprécie          20
zazimuth
  19 septembre 2012
Nico est de « corvée » à la cantine pour aider à débarrasser tous les jours... car il perd au jeu des verres. A chaque table, les enfants comparent les chiffres dans le fond de leur verre et celui qui a le plus petit a perdu. Mais cela fait plus d'une semaine que Nico perd systématiquement... Il y a un truc. Un beau livre où le héros trouve une manière intelligente et civique de résoudre la question.
Commenter  J’apprécie          40
BMSierre
  22 décembre 2017
Très jolie histoire d'enfants. A la cantine scolaire chacun doit participer pour débarrasser la table. La tâche incombe à celui qui a le plus petit nombre dans son verre.....mais pourquoi Nico est-il toujours de corvée ? Il trouvera une solution pour changer le cours des choses sans se fâcher mais en usant de ruse et d'ingéniosité : en conclusion tout le monde va s'entraider. Une belle leçon de vie pour régler des problèmes. de plus ce livre est adapté aux enfants dyslexiques à savoir des caractères plus grands, des lettres en couleur et une présentation plus aérée. GB
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AnalireAnalire   24 août 2017
Chacun regarde le nombre qu'il y a au fond de son verre. On dit que c'est notre âge, et le plus jeune a perdu ! Le perdant doit débarrasser. Il faut déposer les assiettes, les plats et les déchets sur le chariot roulant. Ce n'est pas fatigant, mais ça fait arriver en retard pour la récré !
Commenter  J’apprécie          30
zagzaguelzagzaguel   30 janvier 2015
Le lendemain midi, j'avais 3 ans dans mon verre, alors que mes copains annonçaient des nombres entre 20 et 40. Le hasard ne pouvait pas me désigner neuf fois de suite, c'était impossible!
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Hubert Ben Kemoun (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hubert  Ben Kemoun
Interview d'Hubert Ben Kemoun à propos du second tome de sa série "Piégés", chez Flammarion Jeunesse.
autres livres classés : cantineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fille seule dans le vestiaire des garçons

Quel est le prénom du garçon qui la harcèle?

Enzo
Barnabé
Jean-jaques
Hugo

5 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : La fille seule dans le vestiaire des garçons de Hubert Ben KemounCréer un quiz sur ce livre