AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268090566
Éditeur : Les Editions du Rocher (19/04/2017)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 7 notes)
Résumé :
«Penser à» n'est pas la même chose que penser tout court. La tâche de l'historien des idées consiste à étudier et à faire connaître l'oeuvre de ceux qui ont proposé diverses grilles d'interprétation, diverses façons de voir et de comprendre le monde, révélant ainsi ce que penser veut dire.
À l'époque moderne, Rousseau s'est efforcé de penser la nature de l'homme et l'origine de la société, Cari Schmitt la nature du politique, Karl Marx l'essence du capitalism... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fklevesque
  05 août 2017
Un ouvrage admirable en tout point tant de part la variété des penseurs présentés dans toute leur diversité d'opinion que de par la clarté du discours de l'auteur.
Dans cet ouvrage Alain de BENOIST évoque des philosophes plus ou moins connus du grand public et met brillamment en exergue la richesse de leurs réflexion en mettant toutefois en exergue Friedrich NIETZSCHE et Charles PEGUY du fait de l'originalité et de la puissance de leur pensée parfois mal interprétée voire déformée à des fins politiques.
En l'espèce, je considère cet ouvrage comme un petit "bijou" parfaitement en mesure d'alimenter positivement la pensée de tous les lecteurs quels que soient leurs options philosophiques de départ. Un style parfaitement limpide au service de l'histoire des idées.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   16 avril 2017
«Penser à» et «penser» tout court ne sont pas la même chose. «Penser à», c'est d'abord simplement ne pas oublier : penser à ce que l'on doit faire le lendemain, penser à faire ses courses, à ne pas manquer un rendez-vous, à aller chercher les enfants à la sortie de l'école. C'est aussi penser au film qu'on vient de voir, à ce qu'on doit faire la semaine prochaine, évoquer des souvenirs, se fixer des projets, caresser des fantasmes. On pense à ce qui nous traverse l'esprit. Penser tout court est un travail. C'est le travail de la pensée : penser la nature de l'homme, penser les lois de l'univers, penser l'essence du politique, le sens de la technique, le sens du moment historique, le sens de notre présence au monde
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   16 avril 2017
À toutes les époques, des penseurs - des philosophes, des idéologues, des théoriciens, mais aussi des essayistes et des écrivains - se sont consacrés au travail de la pensée. En s'efforçant de penser le monde, ils ont proposé autant de conceptions du monde permettant (ou non) de mieux le comprendre. Le rôle de l'historien des idées est d'examiner ces théories et ces doctrines, d'en comprendre la signification, d'en évaluer la cohérence et la portée, d'en exposer la généalogie, d'en repérer les filiations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Lire un extrait
Videos de Alain de Benoist (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain de Benoist
Nous avons rencontré Alain de Benoist, philosophe qui nous a invité chez lui pour nous présenter son nouvel essai "Contre le libéralisme" à paraître le 1er Février aux éditions du Rocher.
Une société libérale est une société où dominent la primauté de l'individu isolé, l'idéologie du progrès, l'idéologie des droits de l'homme, l'obsession de la croissance, la place disproportionnée des valeurs marchandes, l'assujettissement de l'imaginaire symbolique à l'axiomatique de l'intérêt. le libéralisme a acquis en outre une portée mondiale depuis que la mondialisation a institué le capital en tant que réel sujet historique de la modernité. Il est à l'origine de cette mondialisation, qui n'est jamais que la transformation de la planète en un immense marché. Il inspire ce qu'on appelle aujourd'hui la « pensée unique » libérale-libertaire. Et bien entendu, comme toute idéologie dominante, il est aussi l'idéologie de la classe dominante. Le libéralisme est une doctrine philosophique, économique et politique, et c'est comme tel qu'il doit être étudié et jugé. le vieux clivage droite-gauche est à cet égard de peu d'utilité, puisque la gauche morale, oubliant le socialisme, s'est ralliée à la société de marché, tandis qu'une certaine droite conservatrice ne parvient toujours pas à comprendre que le capitalisme libéral détruit systématiquement tout ce qu'elle veut conserver. Ce livre se propose d'aller à l'essentiel, au coeur de l'idéologie libérale, à partir d'une analyse critique de ses fondements, c'est-à-dire d'une anthropologie essentiellement fondée sur l'individualisme et sur l'économisme ? celle de l'Homo oeconomicus.
Réalisation : Christophe Lafosse
+ Lire la suite
autres livres classés : éthiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre