AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791023601091
Éditeur : Publishroom (01/03/2016)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Suivez les aventures d'un trio de détectives pas comme les autres :
Sorah, Miriel et Hénora, sont des triplettes un peu particulières. En effet, ce sont de puissantes sorcières, transportées du XVIIème au XXIème siècle pour échapper au bûcher par leur "oncle" Jin, lui-même génie. Depuis leur maison près de Salers, elles s'efforcent désormais de résoudre toutes sortes d'affaires mystérieuses. Ce qu'elles ignorent c'est que leur voyage dans le temps a engendré ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Agillian
  11 janvier 2019
Les soeurs Armaciès sont sorcières. Mais fait plus rare, elles sont aussi triplées, ce qui dans le monde magique est synonyme d'un immense pouvoir. Elles mènent depuis deux ans une vie paisible dans le village de Salers lorsqu'un inconnu vient sonner à leur porte pour quérir leur aide. Très vite elles comprennent qu'elles n'ont pas affaire à un humain ordinaire et quand l'inconnu leur explique les raisons de sa venue la réponse à sa demande sonne comme une évidence : elle doivent aider cette âme en peine à retrouver la femme qu'il aime, prisonnière d'un livre magique depuis près de quatre cent ans.
Ce roman est vraiment une belle surprise et dans ce premier tome des Sorcières de Salers on ne s'ennuie pas une seule seconde. En plus du folklore européen, la mythologie japonaise s'invite très rapidement dans le récit et le lecteur est emporté dans une aventure hors du temps et de l'espace.
Mais si beaucoup de personnages font échos a des légendes préexistantes, aucun d'entre eux n'est amené là par hasard, gratuitement : chacun a sa place et son importance, et même s'il n'est pas une création originale, chacun s'inscrit à merveille dans ce récit qui, lui, est on ne peut plus original. Comme je le disais plus haut, les légendes japonaises ont la part belle dans ce fantastique univers et en ce qui me concerne j'ai trouvé bienvenu le glossaire présent en fin d'ouvrage pour donner quelques repères au néophytes (dont je fais partie) de cette culture légendaire.
En ce qui concerne l'intrigue, celle-ci est bien construite, elle se met en place rapidement et le rythme devient vite entraînant et addictif. le suspense est bien dosé et la touche de mystère qui persiste même après la fin de cette première aventure nous pousse a en redemander.
On sent toutefois quelques faiblesses, même si celles-ci sont en général habillement déjouées par l'autrice. Il y a par exemple plusieurs longues ellipses, certaines nous épargnent le récits de voyages qui auraient été un peu longuets et auraient pu nuire à la fluidité ; mais d'autres coupures interviennent durant les combats dont on ne voit souvent que les prémices, puis directement le dénouement ! Cela m'a fait un peu tiquer, mais finalement je me dis que l'absence de descriptions est tout de même préférable à de mauvaises descriptions ou à des récits d'action totalement incompréhensibles. Ce sont deux points qui, mal maîtrisés, mal écrits, peuvent rapidement nuire au récit alors que les ellipses ne le font finalement pas tant que ça.
Le renard à neuf queue est un récit assez adulte mais qui fait malgré tout vibrer la corde enfantine avec tout ce qu'il emprunte aux contes, que ce soit les personnages, le cheminement initiatique ou même la prose presque onirique adoptée par l'autrice dans certains passages. C'est un bon moment de lecture qui m'a fait voyager loin, et Madame Besson Robilliard c'est avec plaisir que je repartirai dans votre univers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aliybooks
  10 octobre 2016
Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur, Virginia Besson Robilliard, pour sa confiance et pour m'avoir fait découvrir son univers.
En lisant le résumé, Les sorcières de Salers m'ont vaguement fait penser aux trois célèbres soeurs Halliwell. J'étais donc impatiente de me plonger dans cet univers, d'autant plus que la couverture est vraiment superbe.
Nous suivons des triplées, Sorah, Miriel et Hénora, de puissantes sorcières transportées de la France du 17ème siècle à nos jours pour échapper à la mort. Malheureusement, leur voyage dans le temps a bouleversé tout le monde magique et provoqué de désastreuses conséquences. Elles seront alors contactées par le Prince Dragon, afin de l'aider à retrouver sa femme disparue dans un livre de contes japonais…
L'univers proposé par l'auteur est vraiment très peu décrit. Nous savons plus ou moins où se situe l'histoire, mais c'est tout. Allant du génie de la lampe à la Mort en personne, nous retrouvons vraiment toutes les créatures magiques et même bien plus.
Nous sommes ensuite amenés à découvrir un tout autre pays, le Japon. Étant une grande fan de cette culture, j'ai tout simplement été ravie qu'une partie du récit s'y déroule. Toutefois, quand on ne connaît pas un minimum la culture nipponne on peut vite se sentir largué par le vocabulaire employé pour nommer les démons de ce pays. Dans la version numérique du roman, un glossaire est disponible. Pour ma part, il me suffisait de cliquer sur le vocabulaire spécifique afin d'en trouver la définition. Seulement, j'étais conduite à la fin du roman, ce qui est, avouons-le, pas pratique du tout et nous oblige à faire des allers/retours entre notre page et le glossaire. Si je peux vous conseiller une chose, ce serait de regarder ces définitions avant de débuter ce roman, afin d'être au point pendant votre lecture.
J'ai beaucoup aimé vivre les aventures aux côtés des trois héroïnes, mais j'avoue ne pas avoir été surprise par le dénouement de la principale intrigue et de la mission que menait les personnages.
Les actions s'enchaînaient avec simplicité et efficacité, mais n'était pas réellement aboutie. J'aurais aimé un peu plus de détails lors des scènes de combat. Maintenant, tout cela peut s'expliquer par la longueur du roman. Il est assez court, moins de 200 pages et s'adresse principalement à un jeune public.
En revanche, la fin du roman m'a laissé perplexe et pleine de questions. Il s'agit là d'un joli petit cliffhanger.
Les héroïnes ne m'ont pas réellement charmé. À vrai dire, je n'ai pas su les apprécier. J'ai eu énormément de mal avec leur caractère que je trouvais en inadéquation avec leur âge. Autant elles pouvaient être très mâture, autant elles étaient parfois trop enfantines.
En revanche, j'ai eu un énorme coup de coeur pour deux mercenaires, qu'elles rencontrerons un peu plus tard dans le roman. Ces deux personnages apportent un peu d'humour et de profondeur. Ils sont tous les deux très différents, mais attachants.
Concernant l'écriture, si on laisse de côté le vocabulaire complexe, est relativement simple -peut-être un peu trop pour moi-, mais accessible à tous. Ce n'est pas une faiblesse, loin de là, mais je suis connue pour être intransigeante avec la plume dans la littérature jeunesse.
En conclusion, je dirais que ce premier tome est en demi-teinte. Je me laisserais, malgré tout tenter par la suite, puisqu'elle me semble prometteuse et pleine de bonnes surprises.
Lien : http://aliybooks.weebly.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszs
  19 juin 2016

Dans le cadre des partenariats avec Livraddict, j'ai eu la chance d'être tirée au sort pour cette lecture. Je les remercie ainsi que l'auteur qui me l'a fait parvenir.
Déjà j'adore la couverture ! Les couleurs, les jeunes femmes, leurs expressions, bref un gros coup de coeur pour elle.
Concernant l'histoire, nous débutons avec trois soeurs, des triplées et sorcières de surcroit. Très rapidement nous apprenons comment elles sont arrivées ici, en France à notre époque. Cachées aux yeux de tous grâce à leurs pouvoirs, elles vont pourtant avoir la visite d'un prince dragon qui a besoin de leur aide. Sa femme a disparu depuis pas mal de temps. Les jeunes femmes acceptent, ainsi que leur oncle Jin de le suivre jusqu'au Japon afin de découvrir où elle peut bien être.
La quatrième de couverture en dit beaucoup et pourtant le livre garde encore des secrets. Deux d'entre elles vont partir dans ce recueil de contes Japonais afin de délivrer la princesse. Bien entendu cela ne se fera pas sans mal pour y entrer. La troisième qui reste est dans un état à surveiller car elle est le lien entre le monde réel et les contes. J'ai beaucoup aimé ce point de détail.
Ensuite les histoires dans le livre sont apparemment tirés de conte japonais existant (j'avoue ne pas les connaître pour être affirmative ou non). Ce qui m'a quelque peu gênée fut justement les mots utilisée. Ne lisant pas couramment ce style de livre, il y a des mots dont je n'ai pas compris le sens (les définitions sont en fin pour les ebook et aller du début à la fin sans cesse, cela m'a un peu énervée de le faire sans cesse). Au bout d'un moment j'ai arrêté et lu sans avoir tout saisi au sujet des personnages. Après il s'agit de descriptifs et de caractéristiques donc bon, cela ne change pas l'histoire.
Côté personnages, il y a une ressemblance physique (au niveau des cheveux) avec les soeurs de charmes, mais cela s'arrête là ! (Phoebe, Piper et Paige) Ses triplées sont puissantes, dangereuses et pourtant ne veulent le mal de personnes. Elles veulent juste vivre en paix sans avoir peur du bucher. Chacune à des dons spécifiques et toutes se complètent admirablement. Nous en avons la preuve à plusieurs reprises dans l'histoire.
Il y a beaucoup de personnages en plus des soeurs, des mercenaires, des bons, des méchants, de vrais méchants méchants, des Gobelins, un serpent à huit têtes, des "fantômes", des monstres en tout genre. Bref il y a un panel d'ennuis qui s'annonce. Je dois dire que je me suis attachée aux mercenaires, surtout Yoshitune et Avicenne.
Il se lit très vite, trop vite même. Certaines scènes sont si rapides que je n'ai pas eu l'impression d'avoir toutes les descriptions qu'il fallait. Disons que l'histoire se suit très bien, il y a beaucoup d'actions et de quoi réfléchir, par contre je m'attendais à plus. L'originalité du récit c'est qu'il s'agit de sorcières qui vivent en France et qui vont vivre des aventures au Japon, pardon dans un livre qui se trouve au Japon. J'oubliais la pointe d'humour qui allège le récit.
En conclusion, il s'agit d'une bonne lecture entraînante dans un pays que je ne connais pas (que de nom bien entendu). Avoir des contes mélangés à notre monde, le fait que l'action se situe essentiellement dans un livre est très intéressant, car les règles diffèrent du monde réel. Et le pire dans tout cela, c'est que c'est cohérent ! Il est vrai qu'un prince dragon qui perd sa femme dans un livre semble logique – ironie – mais l'auteur explique très bien comment cela s'est produit et nous embarque sans qu'on s'en aperçoive. Vivement la suite !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-sorcieres-de-salers-tome-1-le-renard-a-neuf-queues-virginia-besson-a126196788
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cavernedhaifa
  29 août 2017
L'histoire en quelques mots :
C'est l'histoire de trois soeurs triplées. Ces trois soeurs ne sont pas quelconques, ce sont de véritables sorcières ! Alors qu'elles sont accusées de sorcellerie, les trois soeurs décident, avec l'aide du Jin, de quitter le XVII° siècle pour se réfugier dans notre époque. Mais ce voyage à travers le temps à causer de gros soucis dans le monde magique.
La princesse du dragon a été enfermée dans un livre sacré, il faut la sauver pour racheter leur faute.
Les trois sorcières vont alors partir dans une aventure exceptionnelle où elles vont faire la rencontre de plusieurs créatures féériques issues de la culture japonaise...
Arriveront-elles à réparer les dégâts qu'elles ont causé ?
sans-titre
Les cordes sensibles :
Nous suivons ces trois sorcières tombées dans notre époque actuelle qui vont devoir réparer leur faute en allant sauvait la princesse du dragon enfermée dans un livre de contes asiatiques.
Commencent alors un voyage extraordinaire où l'on va découvrir de multiples créatures du folklore asiatique mais aussi de la culture occidentale comme les vampires et les chimères.
Cette lecture m'a été tout à fait sympathique : c'est drôle et frais, il y a de l'action pratiquement à chaque pages ; on ne s'ennuie pas une seule seconde !
Je n'attendais pas grand chose de cette lecture mise à part un moment détente. Et je n'ai pas été déçue par ma lecture et en plus j'ai appris beaucoup de choses sur les créatures du folklore asiatique ! Un glossaire à la fin nous explique ce que sont ces créatures (parfait pour les néophytes comme moi !)
J'ai aimé découvrir ces créatures mi-humaines, mi-animales que l'on imagine très bien sous la plume de l'autrice.
sans-titre
C'est aussi un roman qu'il faut prendre au second degré. Il y a de l'humour tout le temps ! Parfois c'est un peu kitch, mais jamais too much. Mais Les sorcières de Salers n'est sûrement pas un roman qui se prend au sérieux : et ça marche !
L'univers développé est complet et sans fausses notes.
Même si parfois je n'aimais pas trop la manière dont certains personnages parlaient aux soeurs, notamment en les rabaissant dans leur conditions féminines, avec du recul j'ai tout de suite compris qu'il faut se mettre à la place des personnages du roman : pour eux ils sont encore au XVII° siècle, la condition de la femme n'était pas celle qu'elle est aujourd'hui dans le monde occidental. C'est donc normal que certains personnages soient choqués de la force et de l'intelligence de ces femmes !
Ce roman m'a également fait penser à la série Charmed que je regardais lorsque j'étais plus jeune (tapes dans tes mains si tu es né dans les années 1990 !). Ces trois sorcières qui vivent dans une grande maison et doivent protéger la ville et leur vie des démons.
Pour résumé, Les sorcières de Salers, est un roman détente pour ceux qui aiment l'univers des sorcières et de la magie, mais aussi aux amateurs de la culture asiatique qui aimeront trouver à l'intérieur les personnages et les histoires de ces contes qui ont forgés cette culture asiatique.
UNE BONNE LECTURE !
Lien : http://lacavernedhaifa.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Errant
  07 mars 2019
Ce premier tome de la série “Les sorcières de Salers” met en vedette des triplées sorcières qui doivent rapatrier une femme dragon emprisonnée dans une livre... un peu comme dans la série de Jasper Fforde quoi! La dynamique entre les trois est vivante, le génie de la lampe complète bien le tableau. L'aventure met en scène plusieurs combattants et créatures magiques japonaises, ce qui donne une pointe d'exotisme au tout. Au sein du livre enchanté se constitue lentement un groupe qui aidera les sorcières à passer à travers différentes épreuves. le récit est clair, rythmé et bien qu'il fasse intervenir une multitude de personnages, on ne s'y perd jamais. Bref tout invite à poursuivre l'odyssée des soeurs Armaciès.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   19 juin 2016
Le nouveau venu s’inclina.
–   Je suis moi aussi heureux de te voir kyūbi-no-Kitsune.
Un sourire bon enfant se dessina sur les lèvres de Yoshitsune.
–    Toujours pas décidé à m’appeler par mon prénom je vois. Je ne croyais pas te revoir, cela fait si longtemps. Viens te joindre à nous, fit-il en désignant un espace vide à ses côtés.
Il se tourna vers le reste de la petite troupe.
–    Shou est un Nūe, expliqua-t-il, et lui aussi est un envoyé du prince dragon. Il était déjà coincé dans ce livre lorsque j’y suis moi-même arrivé. Il m’a beaucoup aidé à m’adapter pour survivre ici. Et au fait, dit-il en se tournant vers son ancien camarade retrouvé, où sont passés les jumeaux tengus ?
Une ombre passa sur le visage taillé à la serpe du Nūe.
–    Ils sont morts tous les deux. Les deux Bakeneko et les deux Inugami également.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AgillianAgillian   06 janvier 2019
Il y a un peu moins de 400 ans, une immense vague de pouvoir a secoué le monde invisible. Pendant les trois jours qui ont suivi cet évènement, les ondes magiques de tout l'univers féerique ont été particulièrement instables. Nombre de choses bizarres, qui semblaient inconcevables un moment auparavant, se sont produites.
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   19 juin 2016
Cette femme était un démon camouflé en ange, peut-être la pire des trois sœurs. Le dénommé Grimpel était bien placé pour le savoir. Un frisson glacé lui parcourut l’échine à ces mots et brisa ce qui lui restait de fierté lutine.
–       C’est d’accord ! C’est d’accord ! glapit-il de sa voix fluette. Je vais tout vous dire, sortez-moi de là !
Une créature aux yeux vairons, l’un orange, l’autre bleu, avait été témoin de toute la scène. Apparemment satisfaite, elle disparut sans se faire remarquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   19 juin 2016
Yoshitsune esquissa un sourire de prédateur.
–    Nous allons donc l’obliger à porter son regard partout à la fois. Si esprits inférieurs il y a, nous nous chargerons de les renvoyer à leurs régions infernales.
Une étincelle s’alluma dans le regard d’Avicenne. Étincelle qui se propagea très vite aux prunelles de Míriel et d’Hénora. Ils partageaient tous cette montée d’adrénaline due à l’excitation de passer enfin à l’action.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   19 juin 2016
Míriel et Hénora s’effondrèrent en même temps sur le sol.
–    C’est pas vrai, s’exclama Avicenne, pas encore !
Commenter  J’apprécie          00
Video de Virginia Besson Robilliard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginia Besson Robilliard
Les Sorcières de Salers - Book Trailer
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La plus grande chance de ma vie

Quel est le prénom du personnage principale ?

Juliette
Julia
Julie

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : La plus grande chance de ma vie de Catherine GriveCréer un quiz sur ce livre
.. ..