AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782234094192
168 pages
Stock (14/02/2024)
4.71/5   7 notes
Résumé :
Le lendemain de la rafle du Vel d’Hiv., le 17 juillet 1942, alors qu’il allait rentrer dans l’épicerie familiale, Robert Birenbaum, jeune Français juif de bientôt 16 ans (ses parents sont Français comme lui, bien que nés en Pologne) rencontre sa tante Dora, avenue Secrétan.

C’est lui qui raconte : « Elle était jeune, trente-deux ou trente-trois ans, et très belle ; c’était ma tante préférée. Elle me raconta pourquoi mon oncle avait été arrêté et m... >Voir plus
Que lire après 16 ans, résistantVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Voici mon retour de lecture sur le témoignage 16 ans, résistant de Robert Birenbaum.
Le lendemain de la rafle du Vel d'Hiv., le 17 juillet 1942, alors qu'il allait rentrer dans l'épicerie familiale, Robert Birenbaum, jeune Français juif de bientôt 16 ans (ses parents sont Français comme lui, bien que nés en Pologne) rencontre sa tante Dora, avenue Secrétan.
Elle avait comme son mari un poste de responsable au sein du MOI (Mouvement Ouvrier Immigré) et lui donna tout de suite un rendez-vous avec un camarade de la Jeunesse communiste.
C'est ainsi que le jeune garçon, à seulement 16 ans, entrait dans la Résistance, le 17 juillet 1942.
le 18 juin 2023, le même Robert Birenbaum reçoit – enfin – des mains du Président Emmanuel Macron, la Légion d'honneur au Mont Valérien, après s'être recueilli dans la clairière où reposent nombre de ses camarades de résistance.
81 ans après avoir pris sans s'en rendre compte la décision la plus importante de sa vie…
A 97 ans, il nous livre son incroyable récit, avant qu'il ne soit trop tard..
16 ans, résistant est un témoignage qui nous raconte l'incroyable destin de ce jeune garçon.
Il n'avait que 16 ans (vous vous rendez compte ! ) et pourtant, très vite, il a tenu un rôle important dans la résistance.
Sous le pseudo de "Guy", il fit partie de ceux qui recrutaient justement les résistants FTP MOI.
Il devait d'ailleurs les intégrer à son tour lorsque les membres de l'Affiche rouge furent pris.
Son grand regret est de ne pas avoir pu participer activement à ce mouvement ci. En sachant pertinemment que s'il en avait fait partie, son destin n'aurait pas été le même.
Son témoignage est très intéressant et poignant.
Ce jeune homme a pris énormément de risques. Lui même reconnait d'ailleurs à la fin avoir eu beaucoup de chance. Il lui en a fallu vu tous les risques pris !
Si jeune, il n'était pas paré pour faire partie des résistants, ni pour participer à une telle guerre. Et pourtant, il s'en est sortit. Il a mentit à ses parents, qui ont compris après coups tout ce que leur fils avait vécu.
"Guy" a porté une arme, en risquant sa vie car il ne faisant pas bon en ce temps là d'être armé ! En cas d'arrestation il risquait la déportation et même, peut-être, la torture.
Lancers de tracts, vols d'armes, de machines à écrire, planques, attentats, sabotages et arrestations.. Tout était bon pour faire la nique aux allemands.
C'est fou d'imaginer que des hommes (et femmes) aussi jeunes aient pu prendre de tels risques pour sauver leur patrie. Cela force l'admiration.
16 ans, résistant, est un récit que j'ai lu d'une traite. Il est important pour le devoir de mémoire, pour ne surtout pas oublier ce qui s'est passé il y a 80 ans.
Je vous le recommande évidemment, et le note cinq étoiles.
Commenter  J’apprécie          290
Un récit que tout le monde devrait lire, ne serait-ce pour le devoir de mémoire.
J'ai aimé découvrir cette personne.
À 97 ans, Robert Birenbaum nous livre son récit dans la résistance au cours de la seconde guerre mondiale lorsque celui-ci était encore qu'un adolescent.
Ce livre pourrait s'adresser autant à des jeunes (14-15 ans) et aux adultes.
Il y a, quand c'est nécessaire, des explications sur certains termes ou les acronymes et/ou sigles.
J'ai trouvé ce récit assez factuel. On reste un peu loin des émotions mais ce n'est, selon moi, pas très grave car le principal y est. Donner la parole aux personnes qui ont fait parti de la résistance.
Commenter  J’apprécie          00
Un témoignage poignant et humble d'un résistant du quotidien qui a bravé de nombreux dangers pour la Liberté. Ce roman nous permet de nous plonger complètement dans la vie de ce jeune résistant d'à peine 16 ans. Ainsi, pendant toute la lecture de ce bijou, on a l'impression d'être un petit enfant qui écoute, bouche bée, l'histoire d'un homme qui ne souhaite que nous partager sa vie. Des extraits de vie qui nous en apprennent beaucoup sur la période de l'Occupation et l'idéologie qu'on imposait. Facile à comprendre, on voit enfin la vision d'un petit résistant de la grande organisation FTP.
Commenter  J’apprécie          00
Un témoignage unique, d'un homme de 97 ans qui s'est engagé dans la résistance à 16 ans, et qui n'a obtenu la reconnaissance qu'il mérite qu'en 2022 et 2023. le récit est chronologique, factuel et documenté mais aussi émouvant et prenant. Une lecture à recommander dans cette période de panthéonisation de Missak Manouchian.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
"Je n'étais pas le colonel Rol-Tanguy. Ni un héro. Seulement un petit gradé de la Résistance qui n'avait fait qu'accomplir son devoir.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robert Birenbaum (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Birenbaum
Augustin Trapenard est parti à la rencontre de Robert Birenbaum, résistant à l'âge de 16 ans. Dans son récit, "16 ans, résistant," paru le 14 février chez Stock, offre un témoignage poignant sur son engagement résistant à l'âge de 16 ans pendant la Seconde Guerre mondiale. Son histoire débute par un rendez-vous crucial le 17 novembre 1943, où il devait rejoindre le groupe des Francs-tireurs et partisans (FTP). Malheureusement, l'arrestation du groupe la veille bouleverse ses plans. "J'avais insisté pendant des jours pour les rejoindre, pour moi, cela signifiait que j'allais prendre part à la lutte armée, ils m'avaient admis parmi eux, et ils ont été pris", confie-t-il.
L'arrestation de ses camarades et la diffusion ultérieure de l'Affiche rouge, en février 1944, sur les murs de Paris, dénonçant "l'armée du crime", auraient pu décourager les résistants. Au contraire, ces événements ont renforcé leur détermination.
+ Lire la suite
autres livres classés : résistanceVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Lecteurs (97) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3163 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..