AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Élisabeth Luc (Traducteur)
EAN : 9782811203740
475 pages
Milady (20/08/2010)
4.13/5   78 notes
Résumé :
Jaenelle Angelline est désormais reine : Le Lignage corrompu ne pourra plus massacrer les siens et souiller ses terres. Malheureusement, nul n’est jamais à l’abri d’une intrusion… Sans aide, même Sorcière ne peut protéger son pays. Seul l’amour inconditionnel de Daimon pour Jaenelle pourrait renforcer la cour et asseoir le pouvoir de la Reine. Or ce dernier s’est perdu dans la folie du Royaume Perverti. Pourtant, même s’ils étaient réunis, leurs forces suffiraient-e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 78 notes
5
7 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

Galadriel
  10 mai 2013
Encore une fois, nous retrouvons avec plaisir l'univers d'Anne Bishop, qui a su nous enchanter dans les tomes précédents. Nous pouvons donc facilement nous attendre à un livre qui saura clôturer en beauté une trilogie qui a su pour l'instant tenir toutes ses promesses...
Nous retrouvons Jaenelle, désormais Reine, qui est contrainte d'accomplir son destin : éradiquer la corruption présente depuis trop longtemps au sein du Lignage. Mais elle a face à elles de redoutables ennemies : Hékatah, l'ancienne épouse de Sahtan SaDiablo, et Dorothéa. Mais elle n'est pas seule : son consort, Daimon SaDiablo, prince de guerre orné au Noir, son père de substitution, Sahtan, ainsi que tous ses amis, comme la jeune Karla, la soutiennent. Vous qui vous apprêtez à lire cet ouvrage, préparez-vous à découvrir les secrets du Lignage, et surtout de Sorcière, figure des rêves faits chair....
Que dire ? Nous sommes happés dès le début par le climat oppressant qui règne dans ce tome, accentué par le fait qu'on sent le dénouement proche. Hékatah et Dorothéa préparent des plans tous plus diaboliques les uns que les autres, Karla, la Reine de Glacia, est hantée par ses prémonitions, Jaenelle doit assumer ses fonctions de Reine des Reines.
Comme vous vous en doutez, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer : on tremble devant la cruauté de Dorothéa et d'Hékatah, mais aussi devant celle du Sadique, qui doit revenir une fois encore pour défendre celle qu'il aime et ce en quoi il croit. Nous sourions devant la timidité qui s'est installée entre Jaenelle et Daimon, puis nous nous enflammons face à la dévorante passion qui les unit ensuite, passion née de cet amour inconditionnel, sauvage, et vraiment touchant. Nous suivons avec délice la savoureuse Onirie, qui décide enfin d'assumer son statut au sein de la famille SaDiablo, et donc sa parenté avec le cousin de Daimon.
Nous découvrons une Jaenelle devenue mûre, devenue femme, et qui garde toujours cette bipolarité, étant à un moment la jeune femme ordinaire, animée par des désirs véritablement humains, puis devenant Sorcière, une entité aussi sage que dangereuse. Encore une fois, Anne Bishop passe de l'un à l'autre avec une habileté qui n'est plus à prouver. Il faut dire qu'à certains moments, Sorcière est bien plus effrayante que le Sadique, qui pourtant fait frissonner n'importe quel lecteur, même le plus insensible ! Certains diront même que ça va un peu loin, et je dois avouer qu'à un certain moment, que je ne vous révélerai pas, j'ai bien failli avoir la nausée... Une scène qui montre à quel point l'homme peut être abominable.
Quant à Dorothéa et Hékatah, les deux sorcières diaboliques, un véritable jeu de pouvoir entre en action, déjà amorcé dans le second tome : on ne sait plus vraiment qui domine qui... Ce qui les rend d'autant plus vulnérables.
On prendra également plaisir à découvrir tous les secrets du Lignage, vraiment révélés dans ce tome, et on saluera la belle scène de fin, qui nous permet de dire adieu à ces personnages d'une jolie manière.
Un dernier tome digne de ce nom, avec tous les ingrédients : secrets révélés, relations qui se concluent, personnages qui se révèlent dans leur entièreté. Si vous ne l'avez pas encore lu, dépêchez-vous, maintenant que vous savez ce que vous risquez de rater.
Et, pour ceux qui, comme moi, ont vraiment du mal à dire adieu à l'univers d'Anne Bishop, ne vous en faites pas : elle a écrit une préquelle, l'Anneau invisible, qui met en scène deux personnages brièvement évoqués dans Reine des Ténèbres, ainsi que notre Daimon adoré (oui je l'avoue, je suis tombée amoureuse de ce personnage), même si c'est en coup de vent.^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Berellyn
  06 novembre 2020
La lecture du second tome avait été une véritable épreuve pour moi. Je l'avais abandonnée au bout de quelques chapitres seulement pour la reprendre quelques mois plus tard. Pas franchement emballée, j'ai commencé à lire le troisième et dernier tome avec une certaine appréhension. Mais finalement, je n'ai pas été autant déçue que ce à quoi je m'attendais.

Mon avis
Ce dernier tome était pour moi l'occasion d'obtenir les réponses à des questions que je me posais dès les premières pages du premier livre. D'où viennent les joyaux ? Pourquoi cette société est-elle matriarcale ? Quelle est la véritable histoire de Sathan et de ses deux fils Daimon et Lucivar ? Je n'ai concrètement pas eu toutes les réponses que je recherchais, mais j'en ai eu quelques unes qui ont su me satisfaire. Il faut dire que cette saga est vraiment complexe. J'ai longtemps eu du mal à en comprendre les tenants et les aboutissants. Et maintenant encore, alors que je l'ai terminée depuis un petit moment, j'ai du mal à assembler toutes les pièces du puzzle. L'un des éléments négatifs que j'aurais à reprocher à la saga des Joyaux Noirs est bien le suivant : l'univers était trop alambiqué. Il me manquait trop d'informations. J'ai cependant su surmonter ce petit inconvénient grâce aux nouveaux personnages introduits dans ce troisième livre. L'univers d'Anne Bishop était déjà riche de nombreux personnages, mais les quelques nouveaux étaient vraiment très intéressants. Certains apportaient avec eux de nombreuses informations sur le contexte de l'histoire, d'autres amenaient un vent de fraicheur. Je trouve que ce dernier tome était très riche de cela.
Évidemment, nous retrouverons ici les éléments qui faisaient déjà la marque des deux précédents opus. Violence et complots seront au rendez-vous. Cependant, le mal prendra ici d'autres formes, et ne viendra pas uniquement de là où on l'attendait. Alors que les antagonistes précédents tels que Dorothéa et Hékatah seront toujours de la partie, d'autres apparaitront, mais n'auront pas forcément les mêmes motivations que les deux Sorcières. Ces nombreux complots pousseront les différents protagonistes à se rejoindre sous le même toit, ce qui nous donnera l'occasion d'en savoir plus sur les liens familiaux qui les unissent, mais surtout, d'en voir leur évolution. Daimon par exemple, devra s'accoutumer à la vie de château, non pas en temps qu'esclave, mais en tant que membre de la cour à part entière. Il sera très plaisant de le voir vivre en compagnie de son frère Lucivar ou de son père Sathan. D'autres personnages tel qu'Onirie devront également s'habituer à leur nouvelle vie. Ce dernier tome se concentre vraiment sur les liens familiaux. Dans les précédents opus, tous les personnages étaient excentrés, éparpillés aux quatre coins des royaumes. Ils se rejoindront enfin autour du personnage de Jaenelle. J'ai trouvé cela vraiment très intéressant.
Malheureusement, si la tournure qu'ont pris les événements m'a plus ou moins séduite, certaines choses m'ont toutefois déplues. L'exemple le plus parlant, et que je citais déjà dans ma chronique du tome deux, est le personnage de Jaenelle. Aucun chapitre n'est écrit de son point de vue, comme à l'accoutumée, mais elle prend toujours une place trop importante dans le coeur, les pensées et les actions des autres personnages. J'ai cependant trouvé qu'il y avait du mieux, notamment du côté de Lucivar, qui aura finalement d'autres préoccupations, et qui de ce fait, nous permettra de respirer et de sortir de cette bulle créée autour du personnage de Jaenelle. C'est définitivement lui que j'ai trouvé le plus intéressant. Quant à Jaenelle, je n'ai vraiment pas réussi à m'intéresser à elle. C'est une figure qui n'est pas à la portée du lecteur. On ne sait jamais ce qu'elle pense, ni comment elle vit et ressent les événements de l'histoire. C'était pourtant un parti pris très intéressant, mais c'est malheureusement ce qui ne m'a pas permis de m'impliquer plus que cela dans cette histoire, et je le déplore vraiment. Car elle avait tout ce qui aurait pu me plaire : un contexte historique très recherché, des personnages intéressants, et une intrigue plutôt bien ficelée. Seulement, le personnage principal m'a laissée totalement de marbre. C'est dommage.

En conclusion
Cette saga n'est pas un coup de coeur, mais je trouve qu'elle a tout de même réussi à finir en beauté. Il existe d'ailleurs un spin-off, considéré par certains comme un quatrième tome dont le titre est L'Anneau Invisible. Mais très honnêtement, je ne pense pas le lire dans les prochains temps. Il paraît pourtant qu'il donne énormément de détails sur la société matriarcale créée et décrite par Anne Bishop. Un jour peut-être...
Lien : http://thewitchlibrary.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kryan
  06 mai 2022

« C'est mauvais ? demanda la grande araigne dorée de sa voix douce.
Oui, c'est mauvais. Une guerre s'annonce. Une guerre entre les royaumes. »
Jeux de pouvoir et de perversité, velours rouge foncé, piège, fragilité intérieure, chagrin, clapotis de la fontaine, colère, destruction, cheveux dorés, larmes, loyauté, souillure, calice de cristal, tristesse, joie féroce, sequins colorés, souffrance, le parfum des cheveux, champ de bataille, la voix de la toile, douceur trompeuse, gouttes de pluie, baiser désespéré, amis secrets, sanctuaire.

J'ai dévoré ce troisième tome, qui m'a emportée dans une envolée d'émotions avec l'esprit nourrit dans les Ténèbres, la belle, terrifiante et merveilleuse Reine Jaenelle Angélique de la Cour Sombre d' Ébénasky.
Commenter  J’apprécie          80
livinginbookstores
  17 avril 2021
Cette saga est une pépite. Je vais vous parler davantage du tome 3, ici, parce que c'est de celui là qu'il est question, mais je suis bien obligé de vous parler de la saga en elle-même. Je ne dirai pas que c'est un coup de coeur, parce que je crois que je suis dans une période où je lis beaucoup, et donc je deviens un peu plus difficile. Mais ça à été une très bonne lecture, et j'ai apprécié beaucoup beaucoup de chose, que je vais développer dans la suite !
C'est une saga que je recommande, si vous voulez de la bit lit, allez y, si vous voulez de la magie allez y, si vous voulez un univers travaillé jusqu'au bout des ongles allez y, et si vous voulez des personnages plus dingues les uns que les autres... ALLEZ Y. N'attendez plus. Foncez !
Bon, avec ça, je vous ai un peu spoiler mon avis quand même, mais déjà, vous le savez, très bonne découverte de cette saga. Je n'ai jamais lu de livre de cette auteure, c'est ma première, et quel truc de malade 😍
La première chose que j'ai envie de partager avec vous, c'est l'univers. Alors certes, quand on commence le premier tome, il faut s'accrocher, parce que y'a pleins d'informations qui nous tombent dessus, c'est un univers avec une richesse énorme, la magie est exploité au maximum de son potentiel, et ça nécessite de s'accrocher un peu dans les premiers chapitres, mais alors une fois que c'est passé. A chaque tome on re-découvre ce monde, cette magie, et c'est un peu plus éblouissant à chaque fois. Vraiment. Quand je lisais ce livre, j'avais des étoiles dans les yeux - vous savez, un peu comme les gosses devant une sucrerie géante (oui je compare la lecture à une sucrerie géante, parce que c'est clairement une drogue pour moi 😂).
En revanche, ca reste quand même un univers très difficile, très complexe, alors je pense que c'est pas à mettre entre toutes les mains..
Ce que je trouve exceptionnel dans ce roman, c'est la plume de l'auteure. Elle a un don unique pour vous embarquer, vous faire découvrir l'univers comme s'il s'agissait du votre, comme si vous étiez en train de le vivre ce bouquin en faite. C'est vraiment quelque chose de dingue, et d'autant plus avec la complexité de l'univers 😍 Et plus dingue encore : toute l'histoire tourne autour d'un personnage, une enfant, de base, une personne très puissante : Jaenelle. Et jamais nous n'avons son point de vue. Et oui 🤤 Vous allez me dire : comment est-ce possible ? Et bien c'est toute la beauté de cette histoire. On va suivre de multiples personnages qui sont en contact direct avec elle - ou non d'ailleurs - et toute l'histoire va être créé à partir de ça.
Et si vous me croyez pas, lisez le, vous verrez bien 😁
Et puis, y'a les personnages. Ils m'ont tous plu. En général, y'en a toujours un ou deux qui ne réussisse pas à m'accrocher, là je trouve qu'ils ont tous leurs charmes, leurs utilités. Ils ne sont pas là par hasard 👍
Cette lecture, c'est une lecture qui prend aux trippes. Quand on la commence, on ne la lâche pas. On est obligé d'y revenir. On est obligé de vouloir connaître la suite, parce que ce n'est pas possible d'une autre manière. Il se passe trop de chose pour en rester juste là. Non c'est pas possible !
C'est saga reste une de mes meilleures sagas bit lit que j'ai lu à ce jour, donc je vous recommande chaudement de vous laisser tenter 😘😍
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carole94p
  13 octobre 2017
Je n'ai pas pu me retenir de me jeter sur ce troisième et dernier tome de la Trilogie des joyaux noirs. Il faut dire que le suspens était à son comble en terminant l'Héritière des ombres. A vos risques et périls, cette chronique abordera quelques points de cet ultime tome.

Ce troisième tome reprend exactement là où l'on s'était arrêté. Jaenelle qui n'a jamais cherché à devenir reine, l'est désormais. Elle se doit de protéger ceux qui l'entoure contre ses ennemis. D'un autre côté, elle a tout fait pour guider Daimon hors du royaume perverti. Désormais, elle et Lucivar guettent le moindre signe de vie de celui-ci en vain. Très bientôt l'inévitable arrivera et il faudra agir, peu importe le sacrifice demandé.

Parlons tout d'abord personnages. Je ne vous cache pas mon impatience quant au retour de Daimon. Un personnage qui m'avait énormément manqué durant toute ma lecture d'Héritière des ombres. Alors, forcément, le retrouver dans Reine des ténèbres a été comme une explosion de joie. Treize années ont passés depuis qu'il n'a pas vu véritablement celle qui fait battre son coeur, Jaenelle. Depuis tout ce temps, beaucoup de choses ont changé. A commencer par son statut de Reine. Persuadé d'avoir été oublié, nous découvrons une toute autre facette de son personnage. D'habitude si sûr de lui, nous le voyons réservé, voire limite effrayé et sachant pas quoi faire, ni comment agir.

De son côté, Jaenelle aura de nombreuses tâches à accomplir. Etre une Reine est loin d'être chose facile surtout lorsqu'il faut se méfier de quasiment tout le monde. Comme dans Héritière des ombres, elle continue de s'affirmer et est bien loin de la petite fille que nous avions découvert dans Fille du sang. Anne Bishop nous montre toute l'étendue de ses talents avec l'évolution croissante des pouvoirs de son héroine.

Des retrouvailles frustrantes, sous tension et tellement dingue que je n'ai pas pu lâcher mon livre avant de l'avoir terminé. Ce troisième tome de la Trilogie des joyaux noirs sera sous le signe des trahisons. Dorothéa et la prêtresse n'auront pas dit leur dernier mot et useront de tout ce qui est possible pour aboutir à leur fin. de leur côté, le couple Jaenelle/Daimon devra faire face à de nombreuses épreuves, dont la confiance à laquelle ils seront mis à rude épreuve. Je suis un peu déçue face à certains personnages qui se disaient loyaux et qui finalement doutent facilement...

Anne Bishop ne cessera de m'étonner au cours de ses histoires. Inutile de vous dire qu'elle m'a beaucoup surprise par la tournure des événements. Finalement, les prophéties énoncées sont toujours véridiques et certains personnages en surprendront plus d'un… Un final juste énorme pour une trilogie qui m'a véritablement tenue en haleine durant ses trois tomes. Finalement, quatre ans que j'attendais de pouvoir la découvrir, je peux vous assurer que cette attente valait vraiment la peine.

Un petit regret, quitter ses personnages bien sûr, mais ne pas avoir un petit épilogue plus conséquent… Que voulez-vous, on a jamais assez lorsque l'on aime un univers.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LiliecatLiliecat   02 mai 2012
Sahtan tendit lentement la main. Son index gauche saisit la chaîne en or qu'elle portait autour du cou et la sortit de sa chemise jusqu'à ce que le Joyau gris pende entre eux.
Dans un premier temps, elle crut que la caresse qui accompagnait ce mouvement était une forme subtile de séduction. Puis elle se rendit compte que, pour lui, ce geste ne se voulait pas séducteur. Il lui était aussi naturel que respirer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TetiareTetiare   04 août 2012
Vous m'aviez fait promettre que je ne ferais pas de sacrifices. Mais comment qualifiez-vous ceci, Jaenelle ? Comment qualifiez-vous ceci ? A mon retour, nous devions nous m... marier...
Et vous m'avez quitté. Bon sang, Jaenelle, je l'ai fait pour vous, et vous m'avez quitté. Vous m'avez quitté.
Il s'écroula dans l'herbe, près de la statue, en sanglots.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien le monde de Meg ?

A quelle espèce appartient Meg Corbyn ?

Elle est humaine
C'est une elfe bien sûr
Elle fait partie des cassandra sangue
C'est une sorcière

11 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Meg Corbyn, tome 5 : Cartes ivoire de Anne BishopCréer un quiz sur ce livre