AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Élisabeth Luc (Traducteur)
ISBN : 2811203745
Éditeur : Milady (20/08/2010)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Jaenelle Angelline est désormais reine: Le Lignage corrompu ne pourra plus massacrer les siens et souiller ses terres. Malheureusement, nul n’est jamais à l’abri d’une intrusion… Sans aide, même Sorcière ne peut protéger son pays. Seul l’amour inconditionnel de Daimon pour Jaenelle pourrait renforcer la cour et asseoir le pouvoir de la Reine. Or ce dernier s’est perdu dans la folie du Royaume Perverti. Pourtant, même s’ils étaient réunis, leurs forces suffiraient-el... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Galadriel
  10 mai 2013
Encore une fois, nous retrouvons avec plaisir l'univers d'Anne Bishop, qui a su nous enchanter dans les tomes précédents. Nous pouvons donc facilement nous attendre à un livre qui saura clôturer en beauté une trilogie qui a su pour l'instant tenir toutes ses promesses...
Nous retrouvons Jaenelle, désormais Reine, qui est contrainte d'accomplir son destin : éradiquer la corruption présente depuis trop longtemps au sein du Lignage. Mais elle a face à elles de redoutables ennemies : Hékatah, l'ancienne épouse de Sahtan SaDiablo, et Dorothéa. Mais elle n'est pas seule : son consort, Daimon SaDiablo, prince de guerre orné au Noir, son père de substitution, Sahtan, ainsi que tous ses amis, comme la jeune Karla, la soutiennent. Vous qui vous apprêtez à lire cet ouvrage, préparez-vous à découvrir les secrets du Lignage, et surtout de Sorcière, figure des rêves faits chair....
Que dire ? Nous sommes happés dès le début par le climat oppressant qui règne dans ce tome, accentué par le fait qu'on sent le dénouement proche. Hékatah et Dorothéa préparent des plans tous plus diaboliques les uns que les autres, Karla, la Reine de Glacia, est hantée par ses prémonitions, Jaenelle doit assumer ses fonctions de Reine des Reines.
Comme vous vous en doutez, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer : on tremble devant la cruauté de Dorothéa et d'Hékatah, mais aussi devant celle du Sadique, qui doit revenir une fois encore pour défendre celle qu'il aime et ce en quoi il croit. Nous sourions devant la timidité qui s'est installée entre Jaenelle et Daimon, puis nous nous enflammons face à la dévorante passion qui les unit ensuite, passion née de cet amour inconditionnel, sauvage, et vraiment touchant. Nous suivons avec délice la savoureuse Onirie, qui décide enfin d'assumer son statut au sein de la famille SaDiablo, et donc sa parenté avec le cousin de Daimon.
Nous découvrons une Jaenelle devenue mûre, devenue femme, et qui garde toujours cette bipolarité, étant à un moment la jeune femme ordinaire, animée par des désirs véritablement humains, puis devenant Sorcière, une entité aussi sage que dangereuse. Encore une fois, Anne Bishop passe de l'un à l'autre avec une habileté qui n'est plus à prouver. Il faut dire qu'à certains moments, Sorcière est bien plus effrayante que le Sadique, qui pourtant fait frissonner n'importe quel lecteur, même le plus insensible ! Certains diront même que ça va un peu loin, et je dois avouer qu'à un certain moment, que je ne vous révélerai pas, j'ai bien failli avoir la nausée... Une scène qui montre à quel point l'homme peut être abominable.
Quant à Dorothéa et Hékatah, les deux sorcières diaboliques, un véritable jeu de pouvoir entre en action, déjà amorcé dans le second tome : on ne sait plus vraiment qui domine qui... Ce qui les rend d'autant plus vulnérables.
On prendra également plaisir à découvrir tous les secrets du Lignage, vraiment révélés dans ce tome, et on saluera la belle scène de fin, qui nous permet de dire adieu à ces personnages d'une jolie manière.
Un dernier tome digne de ce nom, avec tous les ingrédients : secrets révélés, relations qui se concluent, personnages qui se révèlent dans leur entièreté. Si vous ne l'avez pas encore lu, dépêchez-vous, maintenant que vous savez ce que vous risquez de rater.
Et, pour ceux qui, comme moi, ont vraiment du mal à dire adieu à l'univers d'Anne Bishop, ne vous en faites pas : elle a écrit une préquelle, l'Anneau invisible, qui met en scène deux personnages brièvement évoqués dans Reine des Ténèbres, ainsi que notre Daimon adoré (oui je l'avoue, je suis tombée amoureuse de ce personnage), même si c'est en coup de vent.^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
idevrieze
  19 février 2015
Un livre de complots
Et du coup, cela paraît long.... Cela ne gâche en rien la qualité de l'écriture et les personnages de la saga, attention. Mais j'ai eu l'impression de suivre 500 pages de discussions. Et j'avoue que cela m'a un peu coupée dans mon élan. On a Daimon qui revient à la surface. Il découvre ce qu'il a fait et pas fait, que Jaenelle est vivante, qu'elle l'aime, qu'elle veut faire de lui son consort. Il retrouve par la même occasion sa vie avec son père et son frère et enfin découvre ce qu'est une cour où l'on respecte les hommes (et croyez moi dans cet univers, c'est pas gagné). On découvre aussi son espèce de double féminin qui est une prostituée qui découvre du coup que les hommes ne sont pas tous mauvais. Les deux ont un humour à croquer et c'est ce qui m'a fait passer un très bon moment, je vous rassure.
Mais la famille (celle de sang, l'officielle) fait des complots pour destituer Jaenelle car ils ne croient pas que c'est la Reine des Ténèbres (les beuh) et du coup, s'ensuit tout un tome de discussions, de complots et de démêlages de noeuds pour nous pauvres lecteurs, car croyez moi, Anne Bishop ne fait pas dans le complot simple. Elle aime nous faire des fausses pistes et jusqu'à la fin, on se demande si tout va bien se passer, en fin de compte.

Et du coup, une belle conclusion, une nouvelle ère.
Et oui. Une fois tous les problèmes des gens un peu traumatisés du lot résolus (et cela nous a pris du temps, mazettes), l'auteure nous montre comment on peut se reconstruire même avec des séquelles. Et je dois dire que c'est un peu ce qui fait du charme dans cette saga. C'est toute cette équipe de bras cassés qui s'en sortent quand même, grâce à leur confiance mutuelle. Grâce à leur force aussi. Et en tenant compte de leurs faiblesses.
Ainsi, la saga s'achève sur une note toute personnelle de l'auteure. Mais ne vous inquiétez pas, un épisode Spin off a vu le jour : L'anneau Invisible, que je vous lirai dans la semaine. Ainsi, tout sera bien lu et l'univers sera aussi complet.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Carole94p
  13 octobre 2017

Je n'ai pas pu me retenir de me jeter sur ce troisième et dernier tome de la Trilogie des joyaux noirs. Il faut dire que le suspens était à son comble en terminant l'Héritière des ombres. A vos risques et périls, cette chronique abordera quelques points de cet ultime tome.

Ce troisième tome reprend exactement là où l'on s'était arrêté. Jaenelle qui n'a jamais cherché à devenir reine, l'est désormais. Elle se doit de protéger ceux qui l'entoure contre ses ennemis. D'un autre côté, elle a tout fait pour guider Daimon hors du royaume perverti. Désormais, elle et Lucivar guettent le moindre signe de vie de celui-ci en vain. Très bientôt l'inévitable arrivera et il faudra agir, peu importe le sacrifice demandé.

Parlons tout d'abord personnages. Je ne vous cache pas mon impatience quant au retour de Daimon. Un personnage qui m'avait énormément manqué durant toute ma lecture d'Héritière des ombres. Alors, forcément, le retrouver dans Reine des ténèbres a été comme une explosion de joie. Treize années ont passés depuis qu'il n'a pas vu véritablement celle qui fait battre son coeur, Jaenelle. Depuis tout ce temps, beaucoup de choses ont changé. A commencer par son statut de Reine. Persuadé d'avoir été oublié, nous découvrons une toute autre facette de son personnage. D'habitude si sûr de lui, nous le voyons réservé, voire limite effrayé et sachant pas quoi faire, ni comment agir.

De son côté, Jaenelle aura de nombreuses tâches à accomplir. Etre une Reine est loin d'être chose facile surtout lorsqu'il faut se méfier de quasiment tout le monde. Comme dans Héritière des ombres, elle continue de s'affirmer et est bien loin de la petite fille que nous avions découvert dans Fille du sang. Anne Bishop nous montre toute l'étendue de ses talents avec l'évolution croissante des pouvoirs de son héroine.

Des retrouvailles frustrantes, sous tension et tellement dingue que je n'ai pas pu lâcher mon livre avant de l'avoir terminé. Ce troisième tome de la Trilogie des joyaux noirs sera sous le signe des trahisons. Dorothéa et la prêtresse n'auront pas dit leur dernier mot et useront de tout ce qui est possible pour aboutir à leur fin. de leur côté, le couple Jaenelle/Daimon devra faire face à de nombreuses épreuves, dont la confiance à laquelle ils seront mis à rude épreuve. Je suis un peu déçue face à certains personnages qui se disaient loyaux et qui finalement doutent facilement...

Anne Bishop ne cessera de m'étonner au cours de ses histoires. Inutile de vous dire qu'elle m'a beaucoup surprise par la tournure des événements. Finalement, les prophéties énoncées sont toujours véridiques et certains personnages en surprendront plus d'un… Un final juste énorme pour une trilogie qui m'a véritablement tenue en haleine durant ses trois tomes. Finalement, quatre ans que j'attendais de pouvoir la découvrir, je peux vous assurer que cette attente valait vraiment la peine.

Un petit regret, quitter ses personnages bien sûr, mais ne pas avoir un petit épilogue plus conséquent… Que voulez-vous, on a jamais assez lorsque l'on aime un univers.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2017..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nepenthes
  23 janvier 2012
Troisième tome, apothéose de toute la somme de violence et d'érotisme latent dans les deux premiers livres. le rythme s'accélère dans ce dernier volet et de rebondissements en rebondissements, on atteint enfin le dénouement. Point de surprise, il faut bien l'avouer. Les personnages restent égaux à eux-mêmes. Ce dernier tome confirme l'originalité de cet univers, on aime que les concepts de bien et de mal soient renversés. La guerre qui se trame dans cette trilogie se fait entre des parangons du mal. Anne Bishop a émaillé son récit de personnages haut en couleur, certains que j'aurai aimé être plus développé. Comme je l'ai déjà dit dans ma critique de Héritière des Ombres, une petite carte des territoires aurait parachevé cette lecture (mais ce n'est que mon avis, peut-être que certains lecteurs n'aiment pas avoir à revenir sans arrêt sur une carte et préfèrent s'imaginer le monde créé par l'auteur). L'auteur ne bascule pas trop non plus dans la mièvrerie avec son histoire d'amour et c'est tant mieux. Au final, après avoir été assez déstabilisée lors de la lecture du premier tome, j'ai finalement apprécié cette trilogie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Distact
  16 janvier 2015
Jaenelle est reine et ses amis sont autour d'elle mais elle n'a toujours pas retrouvé la mémoire jusqu'au jour où.... Sa colère est terrible jusqu'à ce qu'elle comprenne que sa famille a tout fait pour la protéger. Il y a aussi autour d'elle des membres de la parentèle, ses animaux faisant parti du Lignage et ayant les capacités de se faire comprendre et aussi d'user de magie. On découvrira aussi d'où vient Jaenelle, " elle est le rêve faite chair".
Pendant ce temps Doréthéa et Hékatah redoublent d'ingéniosité pour la piéger et la faire passer pour une marionnette entre les mains du Sire d'Enfer contre qui elle veulent entrer en guerre.
Jaenelle retrouve Daimon et met tout en oeuvre pour le sauver mais cela prend plusieurs années.
Une fin excellente et j'ai préféré cette deuxième lecture de cette série où étant déjà familiarisé avec le monde de Anne Bishop il m'a été plus facile d'intégrer les autres éléments, car il y a beaucoup de complexité dans cette oeuvre. Une série à lire ou à relire absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LiliecatLiliecat   02 mai 2012
Sahtan tendit lentement la main. Son index gauche saisit la chaîne en or qu'elle portait autour du cou et la sortit de sa chemise jusqu'à ce que le Joyau gris pende entre eux.
Dans un premier temps, elle crut que la caresse qui accompagnait ce mouvement était une forme subtile de séduction. Puis elle se rendit compte que, pour lui, ce geste ne se voulait pas séducteur. Il lui était aussi naturel que respirer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TetiareTetiare   04 août 2012
Vous m'aviez fait promettre que je ne ferais pas de sacrifices. Mais comment qualifiez-vous ceci, Jaenelle ? Comment qualifiez-vous ceci ? A mon retour, nous devions nous m... marier...
Et vous m'avez quitté. Bon sang, Jaenelle, je l'ai fait pour vous, et vous m'avez quitté. Vous m'avez quitté.
Il s'écroula dans l'herbe, près de la statue, en sanglots.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1353 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre