AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782820525147
571 pages
Éditeur : Bragelonne (16/03/2016)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 147 notes)
Résumé :
« Anne Bishop crée des univers avec un talent unique. » Fresh Fiction Les Autres ont libéré les cassandra sangue de l'esclavage. Mais à présent, les fragiles prophétesses du sang courent un encore plus grave danger. Simon Wolfgard, le chef des terra indigene de l'Enclos de Lakeside, n'a d'autre choix que de demander l'aide de Meg Corbyn. Chaque entaille la rapproche de la mort mais Autres comme humains ont besoin de réponses, et ses visions représentent le seul es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
Lectrice-Lambda
  19 décembre 2019
Comment vous dire combien je suis tombée amoureuse de cette série ?
A chaque fois que je termine un tome, je me rue littéralement sur le prochain. Heureusement que je découvre cette saga alors qu'elle est déjà terminée et entièrement publiée en français !
Dans « Gris présages », nous retrouvons Meg Corbyn dans l'Enclos de Lakeside après les terribles évènements survenus.
Les cassandra sangue ont été libérées, il faut maintenant leur trouver une place pour qu'elles puissent enfin s'épanouir… Chose qui n'est pas aisée. le moindre changement les font basculer dans la folie et ce n'est pas les nombreuses années d'endoctrinement qui vont les aider. Meg a d'ailleurs d'étranges visions à ce propos, des prophéties qui glacent le sang…
Pendant ce temps, un groupe humain extrémiste est en train de monter, faisant planer l'ombre d'une prochaine guerre.
J'ai adoré ce tome !
« Gris présages » est pour moi l'opus charnière de cette série, celui qui annonce le début de la fin et les grands changements.
Il y a comme toujours plusieurs intrigues dans cet opus, plusieurs histoires qui se mêlent pour former un tout encore une fois très bien réussi.
Tout d'abord la question des prophétesses de sang et comment elles peuvent survivre « dehors ». Les Autres veulent les aider, de peur que les humains ne recommencent et n'apprennent pas de leurs erreurs. Contrairement à ce que je pensais, ce n'est pas l'intrigue la plus importante. J'imaginais qu'elle aurait pris plus de place, j'en attendais un peu plus à ce sujet, surtout vu les évènements et les révélations présents dans la première partie du livre.
Heureusement, nous allons suivre petit-à-petit une prophétesse en particulier. Elle est différente des autres et nous allons le découvrir avec elle. A travers de quelques chapitres, nous allons apprendre à la connaitre. J'ai trouvé son histoire touchante et ses apparitions étaient trop peu nombreuses à mon goût tellement je l'ai adoré.
La politique a par contre une place très importante dans ce tome.
Certains humains extrémistes se rassemblent, sous le sigle HAT. Au fur et à mesure de l'intrigue, ils prennent de plus en plus de place. D'abord tapis dans l'ombre, ils n'ont finalement plus peur. Son leader s'impose de plus en plus, comme une menace noire qui plane au-dessus de tous les Autres. Attisant la haine, complotant pour faire fulminer le peuple.
Si au début on pense que ce ne sont que des coïncidences qui profitent à ce groupe, on se rend compte qu'ils ne sont pas aussi innocents et inactifs qu'ils ne veulent le montrer.
Avec tout cela, il y a aussi Lizzy, la fille de l'inspecteur Montgomery qui apparaît. Elle traîne avec elle de nombreux problèmes qu'il va falloir résoudre.
J'ai été surprise de la découvrir, je l'ai trouvé bien différente de l'image dont je me faisais d'elle. Avec son arrivée, c'est un pan de la vie de l'inspecteur que nous allons découvrir, mais aussi de sa femme.
C'est une intrigue que j'ai adoré suivre, entre complot et enquête policière. C'est une idée qui change et qui donne un nouveau souffle au récit.
Il y a comme toujours la question de si Meg doit se couper ou non, une question qui devient de plus en plus complexe. La vie de la femme est mise en danger, elle mourra ou deviendra folle au bout de 1000 coupures. Seulement, Meg veut aider les Autres et son meilleur moyen est d'avoir des visions.
Ce tome met vraiment en avant le conflit entre ceux qui ne veulent surtout pas qu'elle se coupe et la jeune femme qui veut absolument aider, quitte à parfois commettre des erreurs.
Dans ce livre, il y a une vraie évolution du personnage de Meg, qui devient plus adulte notamment à cause de cette problématique. C'était très intéressant à suivre.
La romance entre Meg et Simon n'est toujours pas présente et pourtant ! Les changements sont bien là à qui veut les voir.
Il y a des signes, des petits gestes et des regards dérobés qui ne trompent pas et qui laissent présager des changements dans le prochain opus. J'ai hâte de les voir évoluer tous les deux, ensemble.
Le final est pour une fois sous une note un peu plus optimiste, contrairement aux deux précédents opus. Comme si l'auteur avait voulu donner un peu de répit aux personnages, avant les terribles évènements qui vont s'abattre sur eux.
En conclusion, « Meg Corbyn, tome 3 : Gris présages » est un livre réussi. Meg CORBYN m'a une nouvelle fois envoûtée, elle m'a emportée à Lakeside avec une facilité toujours aussi déconcertante.
J'ai vraiment apprécié le savant mélange des genres dans cet opus : entre fantastique, complots politiques, manigances et enquêtes policières, de nombreuses intrigues se mêlent pour former un tout qui frôle la perfection.
Il me manque juste un peu de romance pour que ce tome soit parfait, mais c'est un détail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeslivresdeRose
  11 novembre 2018
Meg Corbyn est une saga bit-lit que j'ai commencée il y a environ deux ans. Si ma lecture du second tome remonte à quelques mois à peine, celle du tome 1 est beaucoup plus ancienne (plus d'un an avant malgré que ce fut un joli coup de coeur). Comme, je n'avais aucune envie de reproduire ce schéma avec le troisième opus, j'ai mis celui-ci dans ma PAL du « Pumpkin Autumn Challenge ».
En replongeant dans l'univers de Thaisia, j'ai presque eu l'impression de rentrer chez moi ou, du moins, de revoir des amis proches. Et j'exagère à peine ! Une sensation de bien-être cocooning m'a réellement envahie quand j'ai retrouvé Meg Corbyn et les autres personnages (humains et Terra Indigene) de Lakeside ! Depuis les prémices de cette série, le groupe entourant la prophétesse de sang s'est bien étoffé. Une jolie pléiade de personnages, appartenant ou non à l'enclos et vivant ou non à Lakeside (puisque le rayon d'action du récit s'étend, à présent, bien au-delà de la ville) évolue dans ce roman. Et l'auteure prend le temps de développer la personnalité de la majorité d'entre eux ! Autour de Meg Corbyn et de Simon Wolfgard, qui restent les deux personnages principaux, gravitent Tess (que j'adore), Nathan, Henry le beargard (que j'adore), Jamie (que j'adore), Vlad le vampire (que j'adore), la meute humaine de Meg composée, entre autres, de Ruth et Meri Lee (deux jeunes femmes fort sympathiques) ainsi que la troupe de policiers dont Burke, Montgomery et Lily, sa fille (personnage central de ce titre). Et d'autres encore, mais dont le rôle est moindre dans ce tome. J'ai une nette préférence, vous l'aurez compris, pour les Terra Indigene, même si tous les protagonistes, sans exception, ont un petit quelque chose d'attachant. Vu leur grand nombre, ils n'ont pas toujours la même importance d'un tome à l'autre ! Cependant, de façon générale, aucun (ou presque) n'apparait comme simple figurant. Tous ont un rôle, plus ou moins important, à jouer dans l'histoire.
J'aimerais revenir un instant sur Meg qui continue doucement d'évoluer dans cet opus! Elle a pris ses marques dans l'enclos et a assez de recul, maintenant, pour essayer de comprendre ses réactions, surtout celles inhérentes au conditionnement qu'elle a subi sous l'emprise du Collecteur ! Elle s'affirme de plus en plus tout en gardant un petit côté naïf (mais pas niais pour autant) très rafraichissant. J'apprécie toujours autant sa relation avec Simon. Une relation tout en douceur et en subtilité ; pas du tout envahissante ou omniprésente pour ceux qui ne gouterait pas la romance (surtout que de romance il n'en est pas encore réellement question ici…).
Dans ce tome, l'essentiel de l'intrigue tourne autour d'une petite fille, Lily, de son ours en peluche et de pierres précieuses ! La fin du second tome clôturait une sorte de premier cycle ; ce troisième titre en débute donc un nouveau qui s'inscrit dans la lignée du précédent. Les événements de la fin du tome 2 ne sont, en effet, pas sans conséquence et ces dernières sont largement exploitées dans cette suite. (J'espère que mon explication n'est pas trop nébuleuse.^^)
Si vous aimez les romans remplis de courses poursuites et d'affrontements en tout genre, cette série n'est peut-être pas faite pour vous. Cependant, pour ma part, je n'ai pas du tout été gênée par ce constat ni ne me suis ennuyée un seul instant puisqu'une tension constante sous-tend toute l'histoire. Tension qui ne fait qu'augmenter et s'intensifier au fil du temps et qui maintient le lecteur en haleine jusqu'à l'explosion finale. Je trouve donc le rythme bien dosé, même si l'essentiel de l'action se concentre en fin d'ouvrage ! Entre temps, l'auteure s'attarde sur la psychologie des personnages, leurs relations quotidiennes et les décisions qu'ils prennent pour tenter de vivre en harmonie tous ensemble. L'équilibre entre Terra Indigene et humains est, en effet, précaire. Les hommes, bien qu'ils n'en n'aient pour la plupart pas conscience, sont sur la sellette. le moindre faux-pas pourrait leur être fatal. Heureusement, un petit nombre d'entre eux plus éclairés et prudents que les autres arrivent, pour le moment, à maintenir le statu quo (enfin plus ou moins).
Anne Bishop narre son histoire d'un point de vue externe tout en se focalisant alternativement sur les pensées et impressions des différents protagonistes. le lecteur fait ainsi intimement connaissance avec nombre d'entre eux. J'aime beaucoup sa plume et la manière dont elle arrive à nous immerger dans son récit et à nous donner ce sentiment d'appartenance vis-à-vis de son groupe de personnages ! Elle met l'accent sur des petits riens de la vie de tous les jours, petits riens qui nous touchent (moments simples de joie, de doute ou de tristesse) et qui en réalité signifient bien plus qu'il n'y parait.
L'univers oscille entre fantasy et fantastique puisque la base ressemble fortement à notre propre société occidentale mais les continents, les pays, les villes, les jours ne portent pas le même nom. L'histoire des origines de ce monde et de la race humaine diffère aussi largement de la nôtre ! Les Autres sont des créatures très anciennes, pour la plupart d'origine animale, qui ont pris le pas de se transformer en humain pour profiter des savoirs de ces derniers (technologie, industrie,…). Cette conception des métamorphes diverge donc de celle présente dans la plupart des sagas bit-lit (que j'ai lues en tout cas). le fait d'être loup/ours/vampire/corbeau,.. avant d'être humain change complètement la donne ! le regard qu'ils portent sur le monde et sur ses autres habitants s'en trouve fortement modifié.
En bref, un troisième tome qui continue sur la lancée des deux premiers ! Ce récit a un côté sombre ; les événements qui s'y déroulent sont, en effet, loin d'être joyeux. Malgré tout, l'auteure arrive à contrebalancer cet aspect inquiétant et à nous transmettre une impression de douceur et de bien-être. Elle jongle avec brio entre tension, mystère, humour et tranches de vie ! Un régal ! J'adore tout simplement cette série. Et si ce n'est pas encore le cas, il FAUT que vous la commenciez, vraiment ! Là, maintenant, tout de suite !^^

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ghiblitotoro
  25 février 2018
En me plongeant dans ce tome 3 de Meg Corbyn, je me dis : "Quel plaisir de me retrouver sur Namid, la terre des Autres, au sein de l'enclos et de sa communauté !"
Mais !
Mais ?
Nous ne sommes plus seulement dans l'Enclos ! Il n'est plus uniquement question des créatures de l'Enclos, que j'ai appris à apprécier : les Loups, Simon et Sam, les Poneys gourmands, les Elémentaires, les Corbeaux et le Grizzly, les Sanguinati... Il n'est plus uniquement question de l'adaptation de Meg Corbyn au sein des Autres. Je suis déçue. Je me sentais chez moi, dans l'Enclos de Lakeside ! 😢 (...)
L'enchaînement est logique, je le reconnais, toutefois ce tome devient par là même bien plus complexe que les autres : beaucoup d'intrigues se mêlent, ce qui perd le lecteur (En tout cas, MOI, ça m'a perdue.), et ce qui affaiblit également la narration.
D'accord, il était difficile d'écrire autrement le tome 3, quand le tome 2, invitait déjà à tirer les fils du mouvement HAT et des Cassandra Sangues, mais je pense tout de même qu'Anne Bishop a commis là une maladresse.
D'une part, son univers, (extrêmement bien construit, pas de doute là-dessus), s'élargit trop vite : il était encore possible de le développer sur quelques tomes, uniquement à l'intérieur de la ville de Lakeside et du continent Thaïsia.
D'autre part, il est assez visible qu'Anne Bishop a éprouvé des difficultés à rattacher tous les fils des intrigues qu'elle avait développées jusque-là. Il y a des points qui pêchent dans sa narration. (...)
Toutefois, il y a un point que j'ai particulièrement apprécié dans Gris Présages : c'est la manière, décalée, souvent comique, dont les Autres interprètent le comportement humain. J'ai trouvé que l'autrice traitait magnifiquement bien l'écart de conceptions entre les êtres humains et les Autres.
Je me souviens qu'Anne Bishop avait très bien su mettre en avant le caractère commère et vénal des Corbeaux dans le tome 2. Dans ce tome 3, ce serait plutôt le point de vue des Loups qui serait adopté. Bien sûr, l'autrice a déjà abordé leur odorat et bien d'autres points, mais ici, il était absolument tordant de voir comment les Loups avaient une envie viscérale de mordre un bon coup pour régler un souci d'éducation ou de conflit ! 😂
J'ai pris beaucoup de plaisir à me replonger dans l'univers de Meg Corbyn, même si j'ai regretté que la narration soit moins centrée sur son personnage principal et son entourage direct. Un peu déçue par le traitement narratif tortueux des différentes intrigues, j'ai quand même beaucoup apprécié l'humour apporté par le regard des Autres sur le comportement des êtres humains.
Vous voulez en savoir plus ? Rendes-vous sur mon blog !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sexyreading
  24 mai 2016
De quoi ça parle?
Alors que les Autres ont libérés les prophétesses de sang, celles-ci sont en danger. Incapables de s'acclimater à la vie en dehors des instituts où elles étaient prisonnières, elles finissent par s'entailler jusqu'à la mort. Afin de les sauver, Simon n'a d'autres choix que de faire appel à Meg Corbyn, la cassandra sangue qu'il protège au sein de l'Enclos dont il est le chef. Grâce aux coupures de la jeune femme, il tente de déjouer les plans de leurs ennemis humains. En effet, une guerre se prépare de l'autre côté de l'Atlantik mettant en conflit les humains et les Terra indigene.
Un mystère plane également sur la mort d'Elayne, l'ex femme du lieutenant Montgomerry. La fille du lieutenant est retrouvée avec son ours en peluche contenant une grande quantité de pierres précieuses. Qui s'en est pris à la mère de la fillette?
A quoi faut-il s'attendre en lisant ce livre?
Le suspens tient une place primordiale dans ce roman. Il y a énormément d'intrigues et de questions soulevées. En plus de l'intrigue principale, il y a également plusieurs intrigues secondaires qui tiennent le lecteur en haleine. Certaines réponses sont données, d'autres non, laissant le lecteur sur sa faim.
Il y a énormément de personnages principaux et secondaires qui interviennent au cours du récit. Tellement que le lecteur a parfois un peu de mal à s'y retrouver. Les humains se mélangent aux Autres formant des rencontres assez surprenantes et intéressantes. L'histoire tourne toujours autour de Meg et de Simon mais ceux-ci sont un peu moins mis en avant dans ce tome, laissant la place à d'autres personnages un peu plus secondaires.
Il s'agit d'un roman de bit lit mettant en scène des créatures extraordinaires côtoyant les humains. Souvent, dans les romans de bit lit, il y a de l'érotisme et de l'amour. Ici, ce n'est pas le cas. Il n'y a aucune scène de sexe et quasiment pas de romance. Alors que dans les tomes précédents, le lecteur sentait qu'une histoire naissait entre Meg et Simon, ici, on tourne en rond. On aimerait que leurs sentiments évoluent mais c'est tout le contraire.
L'histoire est écrite à la troisième personne du singulier. le style d'écriture est vraiment bon et recherché. le vocabulaire est judicieusement choisi.
Mon avis:
Je suis assez déçue par ce tome que j'ai moins apprécié que les deux précédents.
Je trouve que l'histoire n'avance pas assez. J'attendais un rapprochement entre Meg et Simon mais je reste sur ma faim. Leur relation stagne et rien ne laisse présager qu'elle pourrait évoluer en histoire d'amour. Or, c'est tout ce que j'attends!
Il y a pas mal de suspens et d'intrigues dans ce tome mais, encore une fois, j'ai trouvé que ça n'avançait pas assez vite. Je me suis d'ailleurs pas mal ennuyée face à toutes ces intrigues qui mettaient du temps à être résolues.
Etant férue de romances, j'ai eu du mal à parvenir au bout de ce roman car je n'ai pas retrouvé ce qui m'avait plus dans les tomes précédents.
Certes, l'univers créé par l'auteure est vraiment sympa et sort de l'ordinaire mais je déplore la longueur des événements.
J'espère que le tome 4 sera mieux rythmé. Je n'ai aucune idée du nombre de tomes prévus mais j'ose espérer que l'auteure ne va pas nous faire tourner en rond comme ça pendant une dizaine de tomes.
Ma note: 3/5
Pour qui?
Pour ceux et celles qui sont férus de bit lit mais qui n'attendent pas spécialement de l'érotisme, ni de la romance. Cette saga pourrait plaire aussi bien aux hommes qu'aux femmes car il s'agit avant tout d'une histoire pleine de suspens et d'intrigues en tous genres.
Lien : http://readingissosexy.com/m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lea87971
  23 octobre 2020
Encore un excellent tome !!! J'ai énormément apprécié l'évolution de certains personnages, notamment des Cassandra Sangue recueillies ou encore Monty (on apprend énormément de choses sur ce personnage, sa fille et son ancienne femme) , et également les alliances qui se mettent en place entre les terra indigene de l'Enclos et les humains de Lakeside.
Ils forment désormais une équipe hétérogène mais qui apprend des autres.
Enfin, l'apparition de nouvelles créatures plus mystiques parmi les Autres et les Élémentaires offrent de belles perspectives pour la suite...
C'est à nouveau une lecture très agréable !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Lea87971Lea87971   17 octobre 2020
Rien n'échapperait à Feu s'il lui prenait l'envie de tout consumer, particulièrement si Air attisait la rage de sa soeur.
Commenter  J’apprécie          30
viedefunviedefun   09 avril 2016
-Comme nous n'acceptons plus dans la librairie les humains qui ne font pas partie de la meute de l'Enclos, il est temps d'enlever les livres qui n'intéressent personne. Vlad en saisit un. En couverture figurait un mâle musclé à demi dévêtu et à l'air menaçant qui était sans doute censé représenter un terra indigene. A ses pieds était allongée une femelle tout aussi peu habillée, probablement humaine, et qui, malgré sa posture soumise, levait le menton dans une attitude provocante en arquant le dos, exposant une poitrine impressionnante.
-Tu crois que les humains comprendront un jour que les seins ne nous font plus aucun effet après le sevrage ? demanda Vlad en ouvrant une page au hasard.
-Comment pourraient-ils le comprendre ? rétorqua Simon en désignant le livre d'un signe de tête. Aucun de nous ne penserait à le mentionner, vu que cette histoire n'intéresse personne chez nous, et les éditeurs terra indigene savent pertinemment que des couvertures comme celles-là nous laissent indifférents. La question qu'il fallait se poser, à son avis, c'était comment ce bouquin avait atterri sur les étagères en premier lieu. Vlad lut quelques pages avant de remiser l'ouvrage sur le chariot.
-Certains d'entre nous le prendraient peut-être si tu le rangeais avec les comédies. Simon le dévisagea, puis examina la couverture.
-Ou avec les manuels de cuisine ?
-Les idées que nous éveillent les seins apparaîtraient de façon trop évidente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AelleAelle   14 mai 2016
Vlad enflamma les deux bougies qu’il avait posées sur la vieille table et regarda Grand-père Erebus incliner la boite pour répandre délicatement les joyaux sur le bois sombre.
– Une fortune, commenta Erebus. Des humains se sont déjà entre-tués par le passé pour un seul diamant. Ils n’hésiteraient pas à tuer une femme et un enfant pour ces jolies pierres précieuses.
– Des choses, répliqua Vlad en dévoilant ses crocs. Ils tuent pour des choses.
Erebus remua les pierres.
– Nous aussi.
– Nous tuons pour manger, pour protéger notre territoire et nos foyers. Pour protéger notre espèce.
– Nourriture, territoire, foyer, tout cela vaut la peine qu’on le défende, mais ce sont toujours des choses, Vladimir. Quelle quantité de nourriture peut-on s’offrir avec ces joyaux, à ton avis ?
– On ne peut pas acheter ce qui n’est pas disponible.
Vlad réfléchit à ce qu’il venait de dire. Depuis quand exactement ces rumeurs de pénuries circulaient-elles ? Il considéra les pierres précieuses.
– Il est possible que la nourriture ne soit pas disponible parce qu’elle a déjà été achetée. Et que ces pierres constituent le moyen de paiement. Mais pourquoi stocker de la nourriture et faire croire aux gens qu’ils vont mourir de faim ?
– Nous connaitrons bientôt la réponde à cette question. La faim aiguise les pulsions. (Erebus rangea de nouveau les joyaux dans la boite en bois habillée de velours.) Parle-moi donc des humains qui élevaient les sang doux pour la reproduction. Les a-t-on retrouvés ?
– Non, confia Vlad avec une amertume contenue. J’ai interrogé les Sanguinati qui résident dans les régions où on a retrouvé des files abandonnées ou repêché des cadavres de bébés D’après eux, personne ne fournit le moindre effort pour localiser ces fermes ou identifier les humains qui les dirigeaient.
– Et ici, qu’a fait la police ? Et le gouvernement ?
– Pour le gouvernement, tu devrais poser la question à Elliot. Quant aux policiers, ils ont menés des recherches, je le sais de source sûre. Ils ont confirmé qu’aucun des ces centres n’existait dans la région de Lakeside. Aucune fille abandonnée. Aucun cadavre de bébé.
Erebus garda le silence quelques instants. Puis :
– Tout a un prix, Vladimir, pas uniquement les choses. La loyauté aussi. (Il toucha la boite de l’un de ses épais ongles jaunis.) Sil les humains ne cherchent pas à localiser ces fermes, nous le ferons à leur place. Dis au Sanguinati de retrouver ceux qui ont fait du mal aux sang doux et à leurs petits.
– Dois-je parler aux filles du lac ? Leurs semblables pourraient détruire les bâtimetns qui seront découvert.
– Du bois. De la pierre. Du verre. (Erebus secoua la tête.) Ne touchez pas aux bâtiments. Ils n’ont aucune importance. Trouvez les humains qui y ont travaillé et tuez-les.
– Les cadavres doivent-ils être laissés en évidence ?
En d’autres termes, Erebus souhaitait-il faire comprendre aux humains que les Sanguinati avaient exercé leur propre forme de justice ?
Le patriarche le considéra avec un étonnement dont Vlad ne sut dire s’ il était feint ou sincère.
– Il n’y a aucune raison de gâcher la viande une fois que les Sanguinatiu auront satisfait leur appétit, Vladimir, le réprimanda doucement le vieux vampire. Non, non. Emportez-la dans les territoires sauvages là où elle sera utile. De nombreuses créatures autres que les terra indigene apprécieront de ne pas avoir à chasser pour nourrir leurs petits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   09 avril 2016
-Je crois qu'il existe plusieurs niveaux d'indigènes. Le premier comprend ceux qui traitent avec nous. Quand nos ancêtres ont débarqué sur ce continent, ces indigènes les ont observés et ont vu des compétences qu'ils souhaitaient acquérir. Peut-être qu'ils utilisaient déjà des outils très simples et que les nôtres leur ont paru plus élaborés. Certes, nous étions des envahisseurs, à la fois des prédateurs rivaux et une nouvelle source de nourriture, mais nous vivions en meutes, et les terra indigene nous comprenaient, dans une certaine mesure. Quelques Autres se sont révélés assez curieux ou assez dévoués pour nous étudier, pour se....contaminer en absorbant en partie notre forme et des comportement qui font de nous des humains. Le deuxième niveau est constitué des indigènes qui vivent dans les zones tampons ou en lisière des espaces sauvages et qui adoptent les mêmes formes que les Autres des Enclos. Peut-être parviennent-ils à prendre un aspect suffisamment humain pour manier nos outils et apprécient-ils certaines de nos inventions. Il est possible, par exemple, qu'ils coupent des arbres sur leur territoire pour fabriquer du papier destiné à la confection de livres ou qu'ils permettent l'exploitation partielle de gisements de charbon, d'or, d'argent ou de ce qui peut se trouver sur leurs terres. Partielle seulement. Et, d'ordinaire, s'ils ne traitent pas directement avec les humains, mais avec le premier niveau de terra indigene.
-Et le troisième niveau ? demanda Roger.
-Le troisième niveau n'a aucun contact avec les humains et vit dans ce qui est considéré comme les véritables espaces sauvages, c'est à dire la plus grande partie de Thaisia. Ces indigènes ne veulent pas de nous. Ils n'ont jamais voulu de nous. Tant que nous n'attirons pas trop leur attention, que nous ne représenterons pas une menace pour eux, ils nous toléreront. Mais le jour où ils jugeront que nous sommes devenus indésirables....Steve frissonna.
-C'est ça que vous pressentez ? demanda Roger en le dévisageant. Que c'est le troisième niveau d'indigènes qui nous observe en ce moment ?
-Oui. Je pense que Simon Wolfgard n'aime pas la plupart des humains et ne leur fait pas confiance. Si j'étais un Loup, j'adopterais sans doute la même attitude. Il y a six mois de cela, ça ne lui aurait fait ni chaud ni froid de découvrir en se réveillant un matin que l'humanité avait disparu. Aujourd'hui, il s'intéresse personnellement à certains humains qu'il souhaiterait voir survivre, et nous devons l'aider à croire qu'il faut que nous fassions partie de ceux-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ArcaaleaArcaalea   27 février 2017
Meg avait de l'air de bonne humeur, détendue, et a parlé de quelque chose qui symboliserait un nouveau départ, mais, quand Vlad a tenté de découvrir ce qu'elle voulait dire par là, elle a coupé court à ses questions en déclarant que c'était un truc de fille.
Simon n'avait aucune envie de mettre le nez dans un "truc de fille". Territoire potentiellement dangereux.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien le monde de Meg ?

A quelle espèce appartient Meg Corbyn ?

Elle est humaine
C'est une elfe bien sûr
Elle fait partie des cassandra sangue
C'est une sorcière

11 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Meg Corbyn, tome 5 : Cartes ivoire de Anne BishopCréer un quiz sur ce livre

.. ..