AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352948401
Éditeur : Bragelonne (15/04/2015)

Note moyenne : 4.48/5 (sur 175 notes)
Résumé :
Meg Corbyn rêve de plumes noires ensanglantées dans la neige, sans savoir s'il s'agit d'une prophétie passée ou à venir. Lorsque les ennuis commencent, les Autres et quelques humains doivent s'allier pour protéger leur prophétesse et stopper le danger qui menace de tous les détruire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
verobleue
  14 mars 2018
Dans le premier tome, l'auteure nous a familiarisé avec son univers, nous a expliqué la nature des Autres et de leur rôle au sein de l'enclos.
Dans ce deuxième tome, « Volée Noire », Anne Bishop continue avec application à expliquer les divers modes de vie des humains, les différentes opinions politiques, apporte quelques considérations géo-politiques.
Sans affirmer qu'un système équilibré s'est établi entre les deux espèces, on peut dire que dans l'enclos les différents protagonistes luttent, chacun à leur façon, pour tenter de vivre en paix. Le lecteur en vient à prendre parti contre les humains égoïstes et pleins d'arrogance.
Ce deuxième tome est dans la continuité du 1er. Il n'y a pas de rupture temporelle. On découvre les conséquences de l'attaque du premier tome.
Meg, prophétesse de sang, ressent le besoin irrépressible de s'entailler la peau pour accéder à des visions prophétiques. Un don qui la rend unique et magnifique, sans compter la douceur et la tendresse qu'elle arrive à transmettre. Ce personnage est incroyable, si fragile.
Elle se remet doucement de ses blessures survenues quelques jours auparavant. Simon, le loup Alpha, chef de l'Enclos, veille et la protège, il aime son odeur et sa présence. Il lutte sans cesse entre son instinct de Loup et son désir de lui plaire.
Meg va avoir une vision qui lui montre que les Terra Indigene sont menacés par de dangereuses drogues. Les Terra Indigene découvrent que ces drogues proviennent du sang des cassandra sangue, comme Meg. Celui qui l'ingère peut entrer dans une colère féroce ou se plonger dans une catatonie.
Les Autres finissent par découvrir que le responsable est le Contrôleur, l'homme qui gardait Meg prisonnière et qu'il est toujours décidé à la récupérer car ses prophéties sont inestimables.
J'ai retrouvé avec plaisir les personnages du premier tome. De nouveaux personnages font leur apparition et leurs narrations s'additionnent. La suite des aventures de Meg et Simon avec la progression de leur relation ajoute une petite touche de romance qui passe très bien. Il y a beaucoup d'humour, un mélange de naïveté et de réalisme que j'aime bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
elliedenormandie
  22 juin 2015
Comme je le disais sur ma critique du tome 1 : "Je veux la suite !"
Haaa, je l'ai, enfin !
Tout comme le premier opus de cette saga, j'ai tourné les pages encore et encore pour avoir le fin de mot de l'histoire.
Dans ce deuxième tome, nous reprenons place dans l'Enclos de Lakeside pour y retrouver Meg, entourée de ces ami(e)s. Malheureusement, de sérieuses attaques débutent dans les villes voisines prenant pour cible les Corbeaux (entre autres) ... Deux drogues aux puissants effets font leur apparition, mettant en péril l'entente entre les Autres et les humains ... mais ceux-ci vont plutôt se serrer les coudes pour trouver l'origine du Mal et un homme ! le fameux contrôleur.
Maintenant, mon avis ... c'est vrai que j'ai dévoré l'ouvrage. J'ai comme été happée dans l'histoire, des scènes de la vie courante suivie de scènes violentes et sanglantes. Voilà comment se construit ce tome !
Toutefois, j'émets une nuance dans mon enthousiasme. En effet, quelques passages me paraissent vraiment niais. Je reconnais qu'il s'agit d'un roman du genre bit-lit mais le côté "je t'aime - moi non-plus" m'exaspère profondément.
En tant que lecteur, on se doute bien qu'il y e un petit quelque chose qui se trame entre Meg et Simon mais j'ai trouvé qu'écrire sur l'érection du loup devenu homme à cet instant était inappropriée. A mon sens, c'était cru. L'écriture aurait pu être plus nuancée, plus imagée pour rester dans le ton de l'auteure. En revanche, j'ai apprécié l'apprentissage des sentiments, la découverte des relations hommes / femmes et les difficultés entre amour et/ou amitié.
Je sais qu'un troisième opus est en cours de traduction. Mes sentiments sont partagés ... j'ai hâte de le lire et j'ai peur. Pour moi, l'histoire de la Prophétesse de Sang sauvée des griffes du Contrôleur c'est fini !
A quoi dois-je m'attendre ?
Que dis-je ?
A quoi devons-nous nous attendre ?
Quelques hypothèses couchées vite fait sur Babelio ... l'histoire croustillante entre Meg et Simon (par pitié, non) ? La découverte du personnage de Jean et son adaptation chez les Intuits (cela peut être sympa) ? Un nouveau méchant (ho oui, encore des métamorphes énervés, prêts à tout dévorer) ? Une rébellion chez les Élémentaires (ils font déjà la pluie et le beau temps donc non) ? ...
Bon, okay, j'avoue je crois bien que je suis addict en fait. Alors, vite, la suite !!
Et pour ceux qui hésitent encore, arrêtez et lisez cette saga illico presto ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
abookcatcher
  05 novembre 2018
Etant complètement tombée sous le charme de l'univers créé par Anne Bishop dans le tome 1 de sa saga Meg Corbyn, je n'ai pas attendu très longtemps avant de poursuivre avec le tome suivant. Mon engouement est un peu redescendu mais je dois dire que je suis quand même impressionnée par la richesse de ce monde mêlant métamorphes, humains, et pas que.
A vrai dire, ce qui a freiné mon enthousiasme à propos de cette saga est que j'ai eu énormément de mal à me mettre dans l'histoire. Alors que ça ne m'avait absolument pas gêné dans le premier tome, ici j'ai trouvé qu'il y avait énormément d'informations, énormément de petits détails et d'évènements qui peuvent sembler insignifiants ce qui a pu parfois me rendre la tâche difficile au niveau de la compréhension de la chronologie de l'histoire. Alors que dans le premier tome les choses se mettent en place assez lentement, ici j'ai trouvé qu'il y avait pas mal d'actions qui s'enchaînaient si bien que j'ai parfois eu du mal à les intégrer correctement. J'étais en réalité parfois un peu perdue.
L'histoire en elle-même est toujours aussi intéressante, et même plus d'ailleurs puisque l'on rentre vraiment dans le vif du sujet. Alors que Meg, que j'ai adoré retrouver, trouve de plus en plus sa place au sein de l'Enclos, aux quatre coins du pays ont lieu des attaques mettant en cause une drogue destinée à combattre les Autres et à les tuer. Evidemment, les terra indigenes vont intervenir et va s'en suivre une intrigue plutôt politique, mêlant les différents camps qui vont devoir chacun faire des concessions pour assurer la préservation de leur espèce et éviter la guerre qui menace d'éclater à tout instant, les Autres n'hésitant pas à rappeler et à démontrer leur position de supériorité par rapport aux humains.
Alors que le premier tome se cantonnait globalement à l'Enclos de Lakeside, dans ce tome Anne Bishop élargit considérablement le champ d'action de son histoire puisque l'on va avoir un enchaînement d'évènements qui vont se dérouler dans plusieurs lieux différents. de même, l'histoire va mettre en scène différents points de vue, au niveau de Lakeside, au niveau du Contrôleur et de l'institution qui abrite les cassandra sangsues ou encore Port-Batelier, nouveau lieu hautement menacé si l'on en croit les prophéties de notre héroïne et où l'on rencontre un nouveau type de personne, les Intuits. Qui dit nouveaux lieux, dit forcément nouveaux personnages. Encore une fois, l'autrice montre l'étendue de son imagination en allant encore plus loin dans son univers et en créant encore d'autres espèces de personnages, mais j'ai parfois eu du mal à suivre le cours de l'histoire notamment à cause de l'alternance de point de vue.
Toutefois, ce choix d'écriture a eu l'avantage de nous en dire plus sur les cassandra sangsues et sur cette institution qui utilise les filles pour faire du profit. J'ai adoré ce pan de l'histoire car à la fin du tome 1, j'avais réellement envie d'en savoir plus sur ce point. On va dire qu'Anne Bishop a donc assouvi ma soif d'informations à ce sujet. S'agissant du reste et du côté plus politique, je l'ai trouvé parfois un peu complexe et même un peu ennuyant, si bien que j'ai ressenti quelques longueurs dans ma lecture contrairement au premier tome.
Ce qui m'a aussi dérangée dans ce tome, est le relation entre Meg et Simon, ou plus particulièrement le comportement de Simon que j'ai trouvé peu crédible et agaçant. Alors que c'est Meg qui est censée être la plus naïve et immature sur les deux, j'ai trouvé qu'il adoptait un comportement incompréhensible avec elle, ne sachant pas ce qu'il voulait, étant capricieux, grincheux. Je n'ai pas vraiment adhéré avec Simon dans ce tome, à vrai dire, car j'ai trouvé qu'il en faisait souvent trop pour pas grand chose. Après, j'apprécie toujours le fait que la relation entre les deux personnages n'aille pas trop vite à l'image de la plupart des romans du genre, mais évolue au contraire très progressivement. J'espère simplement que l'on ne va pas tomber dans le patos et que Simon va se ressaisir dans les tomes suivants.
Pour le reste, j'ai adoré retrouver les personnages rencontrés dans le premier tome : Vlad, Henry, Nathan… Il n'y a pas à dire, je suis toujours aussi attachée à tous ces métamorphes. de même, on retrouve Burke et Morty, que j'apprécie toujours autant. J'ai aussi beaucoup aimé le fait que dans ce tome, on se concentre un peu plus sur l'entourage humain de Meg qui s'affirme de plus en plus face aux Autres qui sont parfois dans l'incompréhension face à des comportements qui sont étrangers à leur nature. J'ai bien aimé voir comment l'autrice articulait la nature de chacun de ces personnages qui apprennent progressivement à vivre ensemble.
Si je me suis parfois ennuyée durant ma lecture, je dois quand même souligner que durant les 150 dernières pages, j'ai été happée par l'histoire si bien que je n'ai pas décroché avant d'en voir la fin. Tout se précipite et se dénoue à la fin du tome, et j'ai donc retrouvé le rythme soutenu qui m'avait accrochée dans le tome 1.
Au final, malgré quelques défauts qui ont parfois rendu ma lecture laborieuse, le tome 2 de Meg Corbyn nous offre un univers encore très riche et complet si bien qu'on ne peut qu'avoir envie de connaître la suite des aventures de Meg qui s'affirme de plus en plus et dont les capacités ne cessent de se révéler aussi bien utiles pour les Autres que dangereuses pour elle-même. En bref, ne vous arrêtez pas aux défauts de ce tome 2, le monde créé par Anne Bishop vaut franchement le détour et nous fait vite oublier les quelques désagréments rencontrés durant la lecture.
Lien : https://abookcatcher.fr/chro..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ptitelfe
  10 mai 2015
Eh oui! Après un avis plus que mitigé pour le tome 1, j'ai eu envie de poursuivre malgré tout la découverte de l'univers de Lakeside. Car après quelques mois, je me suis rendue compte que je m'étais bien attachée à Meg, Simon, et toute l'équipe de surnaturels!
Et puis comme je savais à quoi m'attendre au niveau du style de l'auteur, j'y suis allée calmement, en me "conditionnant" à lire un roman d'ambiance plutôt que d'action. Et pour finir, j'ai A-DO-RE ce tome!
On se retrouve immédiatement après la fin du tome 1. Meg se fait soigner, un premier quiproquo très hilarant se produit entre elle et Simon, qui tout au long du roman, vont continuer de s'apprivoiser et se rendre compte de leur attachement. Mais entre une jeune femme qui a toujours été enfermée et un loup alpha qui est très instinctif et peu humain, ils ont beaucoup de choses à apprendre sur les relations humaines. J'adore leur lien, qui prend du temps à se construire, ça rend les évènements très crédibles. de chamailleries en mini déclaration, je me suis laissée emportée par leur histoire.
D'autre part, les Autres sont très solidaires et sont rigides sur la protection de leurs membres.
Au niveau de l'intrigue, il se passe quelques meurtres de Corbeaux empoisonnés à certains produits peu connus jusqu'à présent par les Autres ou les Terra Indigène. Les deux policiers du tome 1 vont être positionnés sur l'enquête et vont une nouvelle fois s'allier aux Autres. J'ai beaucoup aimé découvrir leurs parties dédiées. On en apprend plus sur eux, sur leur vie privée, j'ai aimé découvrir ces élèments sur la vie de Monty. Burke reste encore en retrait mais je l'ai tout de même plus apprécié que dans le tome 1.

Le lecteur va aussi découvrir de nombreuses choses sur les cassandra sangue. Leur vie dans l'internat, leur relation avec les humains, la façon dont les prophéties se déroulent.. Et petit à petit, l'auteure développe son univers, sa mythologie, et on est de plus en plus investis auprès de ces prophetesses. J'ai particulièrement aimé Jean que j'ai hâte de voir évoluer.
L'aspect politique prend également un essor dans cet opus. Anne Bishop met en scène un groupuscule d'humains qui pronent le mouvement HAT (Humain avant Tout) et on découvre tout ce que ce mouvement peut déclencher s'ils tombent entre les mains de mauvais décideurs.
Pendant ma lecture, je n'ai cessé de penser que cette saga pourrait parfaitement convenir à un format série tv, car tout est fourni en détails, l'auteure prend son temps de poser les bases, les élèments. Par moment, il ne se passe pas grand chose, mais tout comme à la tv, cela nous permet de bien s'immerger dans le monde.
En gros, je n'ai absolument aucun reproche à faire à ce tome, qui pour moi surpasse "lettres écarlates".
Une très belle découverte livresque en ce début de mois de mai
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bea285
  03 décembre 2015
Volée Noire est le second tome de la série d'Urban Fantasy, Meg Corbyn. Elle a été écrite par Anne Bishop et est publié en poche chez Milady (en grand format chez Bragelonne).
Commençons les choses bien. Si vous aimez la Bit-lit, si vous êtes friands d'univers travaillés et originaux, ne cherchez pas plus loin. Meg Corbyn est une série pour vous. Oui, car Meg Corbyn est à mes yeux, LA série incontournable de l'année 2014/2015. le premier tome m'avait déjà émerveillé, et le second tome m'en a encore une fois mis pleins les yeux.
J'aimerais vous en dire le moins possible sur l'univers, pour que vous puissiez plonger comme moi, à pieds joints dans ce livre, et le savourer. Car soyons honnête, pour moi, Volée Noire m'a fait le même effet que Lettres Écarlates. C'est le genre de livres qu'on attend avec autant d'impatience, qu'une veille de Noel et qui est l'équivalent d'une bouchée de chocolat à la lecture.
Pour autant, je vais quand même vous en dire un peu plus sur ce tome deux, donc à partir d'ici la chronique peux comporter des éléments que l'on retrouve dans le tome précédent. (Et donc SPOILER)
Dans ce second tome, on y retrouve donc notre héroïne en train de continuer sa routine au sein de l'enclos des Autres. Elle s'adapte de plus en plus et renforce les liens entre les humains et les créatures de l'enclos. Mais une menace guette et très rapidement Meg aura différentes visions concernant le danger sous-jacent.
Il faut savoir que Anne Bishop avant de s'attaquer à l'Urban Fantasy écrivait de la fantasy. Sa série Les joyaux Noirs (publié chez Bragelonne) avait conquis de nombreux lecteurs. L'auteur maîtrise donc toutes les ficelles pour nous construire un monde complexe et structuré. Comme je l'avais remarqué dans le premier tome, elle reprend les codes de l'Urban Fantasy classique en utilisant divers créatures surnaturels bien connus du grand public: métamorphes, vampire, loups-garous. Et pourtant, elle crée d'autres créatures qui dénote une première pointe d'originalité. Elle pose très vite le décor. Sa série ne ressemblera à aucunes autres. Et c'est vrai.
Mais ce qui rend l'univers véritablement fascinant, c'est la place que donne l'auteur à ces créatures surnaturels. Elle les place dans un univers alternatif aux autres. Ils ne sont pas considérés comme des personnes de "l'ombre", cachés. Ce sont eux qui contrôle le monde. Ils sont les êtres dominants de l'histoire, dictant les lois et considérant les humains comme de la viande.
S'ajoute à cela, un travail autour du monde. L'auteur modifie les jours de la semaine, tel que nous les connaissons, les mois, et elle crée même une religion particulière. Tout est bien construit et bien travaillé.
Concernant l'intrigue, si vous cherchez un livre bourré d'actions, passez votre tour. Ici l'intrigue de base est plutôt lente. le gros de l'action a lieu à la fin du livre. (Elle a globalement le même schéma que le premier tome). Institutions, conflits entre clans, révolte des humains... L'intrigue prend un aspect beaucoup politique. Elle se concentre aussi beaucoup plus sur les prophétesses de sang. On en apprend donc beaucoup plus sur Meg et ce qu'elle a traversé. J'ai beaucoup aimé en savoir plus sur son passé et sur son éventuel avenir.
Du côté des personnages, Meg est une héroïne très originale. Son absence d'éducation la rendait très candide dans le premier volume. Dans ce second tome, on observe une réelle évolution du personnage. Elle est intelligente, et son interaction avec les autres et les humains du clan la fait mûrir. C'est très plaisant à voir. Comme il faut un beau mâle dans chaque bonne série de fantasy, Simon a déjà creusé une place très particulière dans mon coeur. C'est le mal bourru par définition. Mais c'est également un chef de clan. Il se montre très protecteur envers ces proches. Mesdemoiselles, je vous mets au défi de ne pas fondre devant ce héros unique en son genre.
L'auteur nous propose tout un lot de personnages secondaires plus attachants les uns que les autres: que ce soit Vlad le sanguinari, Tess l'Autre mystérieuse, ou Sam le louveteau. J'aime beaucoup voir évoluer les autres personnages de l'enclos.
Ce livre présente une narration omnisciente. Ainsi, nous suivons autant le point de vue de Simon, de Meg ou d'autres personnages secondaires. Je trouve plaisant d'avoir différents points de vues. Cela nous ancre encore plus dans le récit car nous avons également les points de vues des "méchants". Je trouve qu'une fois encore, c'est originale dans ce genre de la littérature.
Et un bon livre ne peut pas être un bon livre à mes yeux sans une bonne romance. Et elle est belle et bien présente dans cette série. La romance, qui se met en place entre Meg et Simon est juste sublime. Encore une fois, on ne tombe pas dans les clichés habituelles (Les deux héros qui se jettent l'un sur l'autre). Ici, l'auteur nous offre une romance impossible et totalement platonique. Mais à mes yeux, elle a plus des valeurs que n'importe quel histoire d'amour que j'ai pu livre. Bref, je suis conquise de ce point de vue.
Volée Noire est un petit coup de coeur. le mot d'ordre de cette série est l'originalité. Pour ma part, je trouve que cette série est vraiment une pépite. Et je ne peux que vous dire une chose: Lisez-la. Oui, c'est un ordre.

Lien : http://leblogduneblondinette..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Koneko-ChanKoneko-Chan   24 avril 2015
« Simon, c’est Meg. Je m’apprête à fermer le bureau et… Ce n’est pas la première fois que tu t’absentes, mais cette fois c’est… différent. Vide. Je ne sais pas. Je veux que mon ami revienne. Je vais chez Merri Lee pour regarder des films qui font pleurer, mais je préférerais me cacher derrière toi pendant un film d’horreur. Quand tu es là, je ne vois plus trop ce qui est effrayant. Bon, à bientôt. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Carole94pCarole94p   02 novembre 2015
P. 438

- Meg, tu veux que je te prenne dans mes bras ? C'est ce que font les amis quand l'un d'eux s'en va.

Quand elle hocha la tête, il enroula ses bras autour d'elle, l'attirant contre lui. Elle l'enlaça fermement.
Il respira son odeur jusqu'à ce que Vlad l'appelle :
- Simon ? Il est temps d'y aller.
Il la libéra et plongea le regard dans ses yeux gris.
- Ne cause pas trop d'ennuis à Vlad et Henry.
- Je ne cause jamais d'ennuis ! s'indigna-t-elle.
Sa répartie le fit rire. Lorsqu'il sortit, elle tempêtait toujours. Et ses vêtements à lui étaient imprégnés d'un parfum réconfortant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Koneko-ChanKoneko-Chan   19 avril 2015
- J’ai fait un cauchemar. Simon te l’a dit ? (Elle attendit le hochement de tête d’Henry.) Dans mon rêve, je donnais un coup de pied. C’est Simon qui l’a reçu, et il est tombé du lit. Mais je ne l’ai pas volontairement chassé. Éjecté. Bref. (Elle marqua une pause.) Il est en colère ?
- Il boite, et tout le monde lui demande pourquoi. C’est gênant pour lui, parce que tous les autres trouvent ça amusant.
- Oui, eh bien, il n’a qu’à pas me toucher avec sa truffe quand je fais un cauchemar !
Henry éclata d’un rire tonitruant.
- Je crois qu’il a retenu la leçon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Koneko-ChanKoneko-Chan   19 avril 2015
Il se coucha à côté d’elle et sombra instantanément dans le sommeil, exactement comme lorsqu’il se trouvait sous forme de Loup. Sauf qu’il ne se trouvait pas sous forme de Loup et qu’elle ne savait pas comment lui dire que le fait qu’il dorme dans son lit sous l’aspect d’un homme avait changé quelque chose entre eux.
Commenter  J’apprécie          40
AelleAelle   08 mai 2016
– Dites-moi, Karl, combien de terra indigene parmi tous ceux qui vivent sur ce continent ont un contact avec les humains, à votre avis ? Essayez De me donner une estimation en prenant tout en compte : les villes, les villages, les hameaux et les petites colonies humaines disséminées sur les territoires sauvages.
Kowalski réfléchit pendant une minute.
– Cinq pour cent ? Peut-être moins.
– Il doit y avoir des millions d’indigènes à Thaisia, et des centaines de millions, voire des milliards, dans tout Namid. Seul un petit pourcentage d’entre eux a déjà vu un humain, et une plus petite proportion encore nous porte assez d’intérêt pour nous considérer autrement que comme de la viande. (Monty esquissa un sourire lugubre.) Nos ancêtres ont enseigné aux Autres à tisser, à bâtir des cabanes, à cultiver la terre, à construire des bateaux, à pêcher, à faire du feu. Ils ont appris tout ce dont ils avaient besoin il y a des siècles. Toute notre technologie tous nos gadgets… Quel intérêt représentent-ils pour les terra indigene qui ne vivent pas à proximité directe des humains ?
–Aucun, vu comme ça, répondit Kowalski
– Je n’arrête pas de penser à ce mouvement, Les Humains Avant Tout. Je me demande si un seul de ceux qui en font partie a prêté attention à l’histoire du monde, et à celle de Thaisia en particulier.
– C’est-à-dire ?
– Généralement, les Autres laissent les humains tranquilles. Jusqu’à ce que nos actions les forcent à s’intéresser à nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1711 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre
.. ..