AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782955375907
280 pages
Mediapolitain (11/10/2015)
4.4/5   5 notes
Résumé :
Premier livre d'une auteure funambule, Ames Frères se lit d'un trait, sans reprendre son souffle. On y traverse les épreuves d'une vie à perdre haleine, qui, follement émouvante, oscille entre le tragi-comique, de la même façon qu'on ne saurait dire s'il s'agit d'un roman ou d'un témoignage. Kidnappée dès son plus jeune âge, sauvée par Robert Broussard, qui devient sa figure de référence avant d'être le flic préféré des français, élevée par un père fou et tyrannique... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Victor10
  12 avril 2016
Ce qui m'a tout d'abord attiré , c'est son genre : une autobiographie avec une part historique. L'autobiographie est un genre que je lis assez rarement voir quasiment jamais. Cette lecture était l'occasion rêvée pour me lancer.

La première surprise qui m'attend en commençant ce bouquin, c'est sa "configuration": il n'y a aucun chapitre, seulement des paragraphes aux tailles variées. C'est quelque chose que je n'avais encore jamais vu ou très rarement. C'est une bonne surprise qui rajoute encore de l'originalité à une lecture qui n'était déjà pas banale.

Ce bouquin étant une autobiographie, je ne peux me permettre de juger l'histoire de Laure Blagojevic. Je tiens juste à dire que j'ai à plusieurs reprises vérifié les dires de l'auteur sur internet, notamment pour l'affaire judiciaire concernant l'état japonais et le père de Laure. C'est une affaire invraisemblable que nous décrit là l'auteure qui met en jeu une somme d'argent considérable qui plus est !

Je rajouterais juste que si vous cherchez une lecture joyeuse et fraîche, ce livre ne sera sûrement pas votre tasse de thé... Cette lecture m'a montré à quel point une enfance peut être malheureuse, avec des parents qui ne vous offrent que de la haine et du mépris. Malgré cela, Laure garde la tête froide, elle tente malgré tout de s'en sortir, de retrouver une vie normale, sans problèmes judiciaires ou liés à l'argent. Laura n'a pas sombré. Elle s'est maintenue hors de l'eau alors que d'autres auraient sombré dans un océan de démence. J'admire vraiment son courage.
J'ai su dès les premières lignes du roman que j'allais savourer ma lecture, et ce grâce à l'écriture. Un langage soutenu avec lequel il faut être concentré pour comprendre le sens qui s'en dégage. Une écriture remplie de métaphores et de comparaisons, qui rendent la lecture très agréable et mettent des étoiles pleins les yeux car c'est une histoire triste mais une écriture splendide que nous sert l'auteure dans ce roman.

Que vous dire de la fin ? Elle est très triste, cela ne fait aucun doute. Elle nous délivre un beau message sur l'espoir, la vie et la mort... C'est une fin à l'image du roman : triste mais belle...
Âmes Frères est superbe découverte. Une histoire triste relatée avec talent par la principale protagoniste de l'histoire. Ce roman m'a bien changé de mes habitudes livresques, et ce n'est pas pour me déplaire. Je pense lire plus d'autobiographies à l'avenir. Merci aux éditions Médiapolitain et a Véronique Guillerme pour cette belle découverte

Lien : http://lecture-pour-tous-les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lesmiscellaneesdepapier
  06 janvier 2016
Résumé : Laure n'a pas eu une vie banale, mais plutôt bancale. Les drames familiaux, elle connaît, un père visiblement narcissique manipulateur, une mère soumise, un oncle kidnappeur etc...
Le mot de la fin : un ouvrage qui me perturbe personnellement par la lourdeur de mon passé. Un style d'écriture vif et précis, son humour vitriolé est efficace. Les sentiments sont touchants et sincères, et sans doute grâce à l'extraordinaire capacité de résilience de l'auteur ce témoignage ne tombe, heureusement, pas dans le pathos.
Un beau bravo.
Lien : http://www.lesmiscellaneesde..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   06 janvier 2016
Il avait tenté de créer autour de moi une bulle artificielle pensant savoir ce qui manquait à mon bonheur. Une sorte de bouclier magique qui me protégerait des réalités de ma vie – la prison, les flics, l’alcool, la déchéance, la folie, la violence, la misère -et surtout de mes frères. En voulant me garder d’eux, il s’est exclu de la fratrie et est redevenu l’étranger. En me protégeant d’eaux, il tue le seul lien qui me reste. Il me tue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   06 janvier 2016
C’est terrifiant de voir la folie de ceux que l’on aime. C’est même insupportable. On se dit que non, ils ne sont pas fous, ce n’est pas possible, et donc puisque ce n’est pas possible, c’est surement qu’une partie de ce qu’ils disent est réelle. Et tout s’inverse. On se dit c’est moi qui vais devenir folle. A trente ans, c’est sûr, je serai folle. Mon esprit ne pourra contenir tout ça. Mon esprit n’a pas été fabriqué pour ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   06 janvier 2016
Il découvre quant à lui la mienne de chienne de vie aux bouleversements perpétuels d’un volcan toujours en éruption.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1243 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre