AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782205062656
136 pages
Dargaud (02/10/2009)
4.03/5   131 notes
Résumé :
Une petite ville d'Espagne, dans les années 1920. Isolés, les habitants de cette campagne, proche d'une immense forêt, vivent encore avec les croyances d'un monde ancien. C'est ici que vit Artemisa, une jeune fille qui développe une attirance inexplicable pour la lune. C'est aussi dans cette forêt qu'un drame va se nouer...

Un conte fantastique noir et fascinant par José-Luis Munuera qui, après Spirou, se livre à un exercice personnel d'une beauté éb... >Voir plus
Que lire après Le signe de la LuneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 131 notes
5
9 avis
4
10 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis
Un soir, à la tombée de la nuit, j'ai ouvert cet album, alors que le vent se levait et faisait bruisser les feuilles dans les arbres au-dessus de moi, et je suis ainsi entrée tout doucement dans ce conte fantastique. A la lisière du village, une forêt sombre et inquiétante, pleine de légendes et d'interdits, qui ne demandent qu'à être bravés par les enfants. La lune, par dessus les toits comme dans le poème de Verlaine, exerce une fascination sur la belle Artemis. Brindille, qui l'aime par dessus tout, a le pouvoir de communiquer avec les animaux, il est le bouc émissaire de Rufo, le jeune seigneur du village, bête et méchant qui s'acharne sur Pif, son serviteur. Ajoutez à cela une autre histoire d'amour, celle de la guérisseuse, et vous avez tous les ingrédients d'un conte assez fascinant dont l'histoire en deux parties nous est dite par une vieille femme qui nous parle de sa mère. le scénario d'Enrique Bonet est bien rythmé et fait la part belle à l'ambivalence de ces nombreux personnages. le dessin de José Luis Munuera privilégie les grandes cases et en conjuguant aquarelles et palette graphique, réussit à rendre les ombres et lumières de cette BD en noir et blanc, en de multiples nuances douces de gris. Une seule touche de couleur, c'est la cape rouge d'Artemis. Tout est mouvement, les humains, les animaux, l'enchaînement entre les plans, pour nous conter cette histoire tragique faite de deuils, de destins contrariés et d'amours impossibles. Un excellent moment de lecture, un régal pour les yeux, et une leçon peut-être, les plus humains sont ceux qui savent communiquer avec les éléments et qui sont fidèles à eux-mêmes et aux autres.

Commenter  J’apprécie          39-6
Telle la lune, je dois encore avoir les yeux qui brillent, après avoir refermé cet album...
Nous sommes à Aldéa, en Espagne, dans les années 1920... Une vieille femme, la lune gravée sur le front, se souvient de son enfance et surtout de l'histoire de sa maman.
La jeune Artémis et son petit frère jouent dans la forêt. Dans leur course effrénée, ils n'ont qu'un but: aller observer la lune. Obsédée par celle-ci, Artémis lui voue un véritable culte.
Au même instant, Rufo et sa bande maltraitent un jeune homme, surnommé Brindille. Attiré par Artémis, celui-ci la protégera lorsque Rufo tentera de s'attaquer à elle.
C'est malheureusement au cours d'une mystérieuse chasse au trésor que le destin de ces jeunes gens va basculer...

Tout simplement un graphisme à couper le souffle !
La première de couverture est déjà somptueuse alors que dire de l'album !
Du noir et blanc absolument magnifique, des pages pleines de toute beauté, des dessins superbes... Dès les premières pages, on est plongé dans cet univers fantastique, crépusculaire et onirique.
Des personnages attendrissants et attachants, une atmosphère poétique et envoutante, un scénario digne d'un joli conte...
Une oeuvre vraiment magique...

Le signe de la lune, aucune éclipse de plaisir à l'horizon...
Commenter  J’apprécie          322
C'est un magnifique conte en bande dessinée ! Honnêtement, j'étais à deux doigts du coup de coeur… J'ai rapidement été conquise par le style de dessin et, bien que ce soit en noir et blanc (hormis la cape rouge d'Artémis), j'ai adoré les ambiances qui se dégageaient des planches. le superbe coup de crayon est signé José Luis Munuera, l'illustrateur de Spirou et Fantasio. J'avais oublié à quel point il savait créer des pages aussi somptueuses que mystérieuses… Côté scénario, on va découvrir l'histoire émouvante de Brindille et d'Artémis. Cette dernière voue un culte à la lune qu'elle espère voir le mieux possible avec son frère. Hélas, c'était sans compter l'arrivée de Rufo, une sorte de Gaston dans « La Belle et la Bête » : il est dragueur, tyrannique, violent, cruel, vantard et n'hésite pas à manipuler ou rafler ce qu'il lui pense dû avec son groupe. Bien que l'on découvre les raisons pour lesquelles il a hérité de ce caractère ainsi que son quotidien, il est difficile de faire preuve d'empathie tant il est mauvais. Que ce soit durant sa jeunesse ou lorsqu'il sera seigneur, Rufo va tout faire pour s'accaparer la peau douce d'Artémis, apparemment la seule demoiselle à s'opposer à ses avances… Hélas, Rufo ne fut pas le seul à marquer la vie de la demoiselle : le défi de Pif dans les bois va également être douloureux…

Le récit est émouvant, drôle et onirique. Bien que les personnages soient des archétypes, j'ai pris plaisir à découvrir leur enfance puis leur évolution au fil des pages. Brindille est un homme courageux, attachant et mystérieux. J'aurais souhaité en savoir plus sur son lien avec la nature, malheureusement ce n'était pas l'élément central de l'histoire. Artémis est une héroïne valeureuse, naïve et torturée. J'ai trouvé que ce qu'elle a vécu était bien retranscrit : on ressent facilement sa peine et l'horreur après l'épreuve de Pif… Ce dernier m'a fait rire et m'a rappelé un lutin farceur. Il encaisse les railleries ou les tortures de certains personnages et n'hésite pas à agir lorsqu'il le faut… C'est un personnage aussi mystérieux que Merveilles… D'ailleurs, je pense qu'il s'agit du même personnage : malgré les apparences, ils sont tous deux vifs, rusés, intrigants et parlent d'eux à la troisième personne… C'est une supposition, mais c'est un plaisir de se poser plein de questions et d'observer les planches pour confirmer cette théorie… Cette BD appelle à la relecture tant elle est magnifique.

Si vous aimez les bandes dessinées et les contes, venez voyager à Aldéa ! Nul doute que vous passerez un moment magique… Pour ma part, je pense que je vais la recommander au club des lecteurs auquel je participe et croise les doigts pour que les membres soient également sous le charme…

Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          170
Une BD dégotée au hasard. Les dessins en noir et blanc et l'ambiance sombre m'ont tout de suite envie de la lire.
Je ne sais pas vraiment où on voulut nous mener les auteurs avec cette histoire car la résolution est un peu nébuleuse. Mais la lecture et le voyage furent très prenant et agréable. L'ambiance est particulière avec la lune presque vivante, les personnages atypiques et le deuil qui frappe chacun des personnages, même si il est de nature différente. Il y règne aussi une certaine violence, dans les évènements et de la part de certains personnages. Contre balancer avec une touche de poésie et de douceur. Si ce n'est pas entièrement glauque, c'est loin d'être humoristique.
Mais c'est touchant grâce aux personnages qui ont une histoire. Même le plus méchant arrive à nous émouvoir par moment. On s'attache très vite à Oriane et son frère, ainsi qu'à Brindille.
Les dessins apportent une douceur dans leurs traits clairs et simples avec cette colorisation nuancée. J'ai trouvé la découpe des cases très poétique, nous offrant de belles planches.
Commenter  J’apprécie          140
j'avais une trop forte attente avec cette bd "Le signe de la lune" et j'avoue que j'ai été déçue. D'une part sans couleurs, j'ai trouvé l'album trop sombre et puis l'histoire ne m'a pas touché vraiment. J'ai trouvé trop cliché cette histoire de violence et de vengeance dans une ambiance lunaire. Dommage.
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Quelqu'un a créé la forêt pour que les enfants s'y perdent.
Appelons-le Dieu. Appelons-le Grimm le bicéphale.
Il l'a semée d'arbres noueux, irriguée de rivières dont les eaux donnent la vie et la mort, et enveloppée d'un voile de brouillard. Ensuite, il a suspendu au-dessus des arbres la lune et l'étoile Polaire, car il fallait que les enfants se perdent, mais pas complètement.
Puis il a lâché les loups.
Leur mission était simple : ils devaient rendre un culte à la lune et lui jouer de la musique, comme il convient aux fils de la nuit. Ah ! et ils devaient aussi manger les enfants. (...)
Cependant, il arrive que ce soit le loup qui se perde.
Lui qui connaît si bien les raccourcis. Lui qui rend un culte à la lune.
Il arrive aussi parfois que la lune joue à se cacher au plus profond des puits pour égarer ceux qui la suivent. Et puis, dans certains cas, il arrive que les enfants croient être sortis de la forêt, grandissent comme prévu, mais qu'en réalité ils se trompent car ils sont toujours perdus dans la brume. Quand tout cela arrive, mieux vaut se préparer pour le voyage de sa vie.
(préface)
Commenter  J’apprécie          30
Trop d'années ont passé... Trop d'années à se cacher... Trop d'années à souffrir... Trop d'années, et pourtant tu n'as rien oublié Artémis ! Mais on ne peut pas enfermer les désirs dans une boîte et les oublier...
Commenter  J’apprécie          110
- Ecartez-vous, braves gens ! Laissez passer le grand seigneur d'Aldea ! Laissez passer Rufo !
- Jamais un grand seigneur n'a été si peu de chose...
- Tais-toi, si tu tiens à ton cou... Ses laquais sont partout... Les pierres ont des yeux et des oreilles.
Commenter  J’apprécie          30
Les seuls seigneurs qui me gouvernement sont le ciel qui nourrit mes pensées et la terre qui porte le poids de mes bottes.
Commenter  J’apprécie          70
- Tu remues mieux entre les draps qu'au son de la flûte, diable de fille ! Tu m'as encore marché sur les pieds !
- Alors nous sommes quittes ... Mon grand seigneur pratique beaucoup mieux la danse en musique que celle de l'amour ...

(page 106)
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Autres livres de Enrique Bonet (1) Voir plus

Lecteurs (215) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5218 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..