AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092577530
Éditeur : Nathan (20/06/2019)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Amber, grande rousse et grande gueule, quitte l'Angleterre et ses amies du Club des Vieilles Filles pour l'été. Sa mission ? Renouer avec sa mère, qu'elle n'a pas vue depuis deux ans, et qui est partie diriger un camp de vacances aux Etats-Unis. Une situation explosive, d'autant qu'Amber n'a jamais eu la langue dans sa poche. Heureusement qu'il y a Kyle, le beau gosse (à la réputation sulfureuse, hélas), pour lui redonner le sourire. Mais comment tomber amoureuse de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
argali
  18 août 2019
Ce roman est le deuxième d'une trilogie qui raconte les aventures de trois amies. Je n'ai pas lu le premier mais je pensais qu'ils pouvaient se lire indépendamment, chacun ayant pour héroïne une des adolescentes : Evie dans le premier tome et Amber dans celui-ci. Avec Lottie, elles forment « le Club des Vieilles filles
Amber, jeune fille complexée et en proie à de multiples questionnements existentiels, quitte l'Angleterre pour ses vacances afin de renouer avec sa mère vivant aux Etats-Unis et qu'elle n'a plus vue depuis deux ans. Sa mère y tient un camp de vacances et elle l'y aidera tout en restant en contact avec ses amies par skype ou mails. Si Amber a été tenue éloignée de sa mère c'est en raison de son alcoolisme ; c'est donc avec crainte et espoir qu'elle part la retrouver.
Peu attirée par les enfants, Amber est sûre qu'elle va détester son travail là-bas ; elle a, de plus, des a priori envers les jeunes Américains. (Jusqu'à sa rencontre avec Kyle). Elle se réjouit aussi de fuir sa belle-mère et son demi-frère quelques semaines mais très vite se prend la tête avec Kevin, son beau-père, encore plus agaçant. Et sa mère la déçoit car ses réactions ne sont jamais celles qu'elle attend.
Pendant une bonne partie de l'histoire, on a donc droit à une Amber geignarde, qui se plaint de tout, n'est jamais contente et pense qu'elle est la plus malheureuse du monde. Elle a le droit de le penser, ses parents sont divorcés, elle ne trouve pas sa place dans la famille recomposée de son père et n'a plus vu sa mère depuis deux ans et en garde de douloureux souvenirs d'enfance. Il y avait là de quoi développer une très bonne histoire et de profondes réflexions. Mais l'auteure nous distrait avec une amourette qui prend vite le dessus sur le reste. C'est dommage.
Bien que les réparties entre copines soient parfois savoureuses, le reste du récit m'a paru lourd. Les échanges entre Amber et Kyle sont fades, les descriptions des lieux que découvre l'héroïne plates… Rien dans l'écriture n'a suscité mon enthousiasme. de plus, l'histoire est convenue, sans réelle surprise, et quelques fois irréaliste, comme la liberté laissée à une ado de 16 ans, dans un pays qu'elle ne connait pas !
Ce livre parle de thèmes qui auraient mérité d'être mieux traités, que ce soit le mal être à l'adolescence, les relations familiales, l'alcoolisme, les idées féministes des filles… mais tous les propos prêtés aux personnages de l'histoire m'ont paru assez clichés et peu personnalisés. Ainsi les réflexions d'Amber au sujet de l'alcoolisme sont des idées d'adulte mises dans la bouche d'une adolescente. Cela sonnait faux.
Bref, j'ai trouvé cette histoire assez prévisible dans son ensemble. Et le côté romance, qui prend le dessus, malgré d'autres thèmes forts qui auraient pu être développés davantage, ne m'a pas intéressée. Quant à la situation finale, elle m'a carrément achevée En six pages, l'auteure règle les souffrances d'Amber et les problèmes relatés en 430 pages. Waouw !
J'ai lu beaucoup de critiques dithyrambiques à propos de ce volume émanant de très jeunes lectrices. Peut-être aurais-je apprécié ce roman si j'avais été adolescente. Ce n'est pas le cas. Mais je ne le donnerais certainement pas à lire à mes élèves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
theannashaw
  04 septembre 2019
Après avoir lu et passé un très bon moment avec le premier tome de la trilogie féministe et bourrée d'humour d'Holly Bourne, il me tardait de découvrir le second volet des aventures du « club des vieilles filles ». Un second volet que j'ai préféré au premier et qui n'est pas raconté par Evie mais cette fois-ci par le second membre du trio, Amber.
Alors que l'été arrive, Amber quitte l'Angleterre et ses copines pour les montagnes californiennes où elle va travailler dans un camp de vacances et tenter de rattraper le temps perdu avec sa mère qu'elle n'a pas vu depuis deux ans. Mais tout le monde le sait, on a beau planifier les choses autant que possible, rien ne se passe jamais comme prévu, et l'été d'Amber pourrait bien prendre un tout autre tour que celui qu'elle avait imaginé pour le pire mais aussi pour le meilleur.
Autant j'avais passé un très bon moment avec le premier tome, autant j'ai vraiment adoré ce second volet avec son ambiance estivale aux différents sujets aussi importants qu'essentiels et donc trop peu présents dans la littérature qui l'aborde, en passant par le panel de personnages en tous genres qui peuplent les pages de cet excellent roman sur l'été, l'amour et tant d'autres choses encore.
Commençons par l'ambiance, parce qu'il faut bien commencer quelque part. J'ai adoré l'ambiance colonie de vacances de ce roman qui m'a rappelé ma propre expérience en tant qu'animatrice. Tout y est des journées épuisantes avec les enfants, aux soirées inoubliables entre animateurs en passant par les enfants attachants et ceux qui deviennent instantanément l'ennemi public numéro un.
À présent passons aux personnages. On est touché par Amber, par son sarcasme et son ironie qui cache beaucoup de douleur et de chagrin, par la manière dont elle évalue tous les risques d'une situation avant de prendre la décision de plonger dedans ou non, au risque parfois de passer à côté de bons moments. Il y a quelque chose chez cette jeune fille - qui traverse les mêmes angoisses que nous sur son corps, son rapport aux autres mais qui a aussi été forcée de grandir trop vite - qui nous la rend immédiatement attachante.
Et puis il y a les autres personnages de l'histoire bien sûr : Lottie et Evie, les copines restées en Angleterre mais qui sont malgré tout un support de premier choix ; Kyle qui malgré ses airs de roi du bal a lui aussi des soucis et pourrait bien aider Amber à s'épanouir ; Whinnie et Russ qui deviennent rapidement de très bons amis. Et puis il y a la mère d'Amber pour qui on a d'abord de la peine avant d'être franchement agacé par sa mauvaise foi, son égoïsme voire parfois sa cruauté. Et ne parlons même pas de son odieux mari dont les airs proprets cache en réalité une personnalité bien moins reluisante.
Grâce à ce panel de personnages, l'autrice a l'occasion d'évoquer de très nombreux sujets parmi lesquels l'alcoolisme et ses ravages sur la personne concernée par cette maladie ainsi que sur son entourage, mais également de très nombreux sujets liés au féminisme, comme l'hypersexualisation des filles par la société entre autres, le tout à grand renfort de faits, de pédagogie et de lucidité quant à la difficulté d'allier ses convictions à d'autres sentiments comme l'amour ou la jalousie. Une nouvelle fois Holly Bourne nous éduque et nous fait réfléchir avec beaucoup d'humour et sans jamais sonner moralisatrice.
Un second tome encore meilleur que le premier qui fleure bon l'été et les premiers amours mais aussi les petites et grandes réflexions sur l'amour, la vie, le féminisme et sur toutes ces situations à risques qui pourraient bien nous faire souffrir mais qui valent la peine d'être vécues juste pour les souvenirs qu'elles nous permettent de créer. Autant vous dire que j'ai vraiment hâte de retrouver le club des vielles filles dans le troisième volet de leurs aventures, raconté cette fois-ci par Lottie
Lien : HTTP://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
culturevsnews
  09 juillet 2019
Dans ce Tome 2 nous suivons l'histoire d'Amber cette fois-ci, alors qu'elle s'envole pour la Californie afin de passer l'été avec sa mère, qu'elle n'a pas vue depuis plus de deux ans. Tout ce qu'elle veut, c'est renouer avec sa mère et obtenir des excuses pour avoir été abandonnée pour vivre avec son père, sa belle-mère et son frère. Au lieu de cela, sa mère s'est organisée pour qu'elle passe son été en tant que monitrice dans le camp qu'elle et son nouveau partenaire possèdent, et qu'elle passe autant de temps qu'elle le peut. Alors qu'Amber s'efforce d'accepter que sa mère l'évite, elle se rapproche de son collègue conseiller, Kyle, qui incarne tous les vieux clichés américains et qui, en plus, était le roi du bal. Amber n'a jamais pensé qu'un garçon l'aimerait un jour, mais elle tombe durement, même si elle rentre en Angleterre dans quelques semaines, et ne le reverra jamais.
J'aimais beaucoup Amber, mais pas à la même échelle que j'avais aimé Evie. Elle était un peu plus effrontée, mais cela rendait les choses encore plus réalistes. le livre était parfois sombre et traitait du vrai problème d'avoir un parent alcoolique qui n'est pas là pour vous. Nous avons pu voir des flashbacks sur la vie d'Amber quand sa mère vivait avec eux, et à quel point l'alcoolisme a affecté toute la famille. Même si Amber s'était bien débrouillée au fil des ans, elle ressentait toujours la perte de sa mère avec acharnement et voulait tout simplement avoir une relation avec elle - c'est tant à demander ?
La réponse est, tout simplement, oui. Je vais sûrement ennuyer quelqu'un, mais je détestais la mère d'Amber. Je comprends à quel point l'alcoolisme peut être difficile pour la personne qui souffre et ses proches, mais j'avais l'impression que la mère d'Amber avait toujours une excuse, ou blâmerait quelqu'un d'autre. La principale raison pour laquelle elle ne voulait pas voir Amber si longtemps, c'était parce que ça pouvait la pousser à bout, et elle traitait Amber comme de la merde quand elle était en Californie. Elle savait combien Amber détestait sa belle-famille, mais elle se contentait de la laisser souffrir tant que cela ne l'affectait pas. Ce n'est pas le meilleur exemple du rôle parental. La seule fois où je l'aimais vraiment, c'était à la toute fin, et même là, ce n'était pas grand-chose.
J'adore tout l'aspect féministe de cette série. C'est complètement reprendre le mot, et le mot "vieille fille" pour cela, et c'est ce dont cette génération d'adolescents a besoin. le féminisme est un mot tellement " sale ", ce qui est ridicule quand il signifie " égalité ". Je ne saurais trop recommander ces livres aux adolescentes d'aujourd'hui, avec l'espoir qu'un jour, être féministe ne sera plus aussi controversé.
J'ai aimé l'aspect romantique, et j'ai aimé Kyle. J'avais l'impression qu'Amber et lui s'entendaient bien, et qu'ils s'allaient bien l'un à l'autre. Elle avait besoin de quelqu'un qui ne la pousserait pas et qui comprendrait ses insécurités et ses croyances - comme le féminisme Il s'agit d'une série qui devrait être lue afin d'essayer d'éliminer les préjugés contre le féminisme et tout ce qu'il implique. Holly Bourne est à suivre.
Note : 9/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Analire
  15 août 2019
Quelques mois après avoir découvert le premier tome de Strong Girls Forever : Comment ne pas devenir cinglée, je m'attaque au second tome, Pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ?
Ce second tome est la suite logique du premier, mais la particularité, c'est que le point de vue change entre les deux volumes : alors que dans Comment ne pas devenir cinglée nous suivions Evie, atteinte de TOCs, dans Pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? nous suivons Amber, une des trois amies du trio du Club des Vieilles Filles. Amber est grande, rousse, pas très à l'aise avec sa personne et son physique. Elle n'a jamais côtoyée de garçon, alors qu'elle a bientôt 18 ans. Durant ses vacances d'été, Amber quitte ses amies Evie et Lottie, quitte son père, sa belle-mère et son beau-frère, quitte également son pays l'Angleterre, pour rejoindre sa mère, qu'elle n'a pas vue depuis deux, expatriée en Amérique. Là-bas, elle va aider sa mère et son beau-père Kévin, alias Tête-de-Fesses, a faire tourner un camp de vacances pour enfants. Mais rien ne va se passer comme prévu.
Ce roman est une lecture feel-good, qu'il est bon de lire en plein été pour se détendre et passer un bon moment. L'histoire n'est pas exceptionnelle, mais elle se laisse néanmoins lire. J'ai apprécié le cadre de l'histoire – ce camp de vacances pour enfants, perdu dans la forêt a de quoi dépayser et faire voyager le lecteur.
Mais j'avoue que je me suis passablement ennuyée durant plus de la moitié de ma lecture. Certains passages s'étiraient en longueur, comme si l'auteure avait voulu remplir les pages sans toutefois tenir compte du récit en lui-même. En soit, je trouve qu'il ne se passe pas grand chose dans ce livre, hormis une amourette de vacances, quelques belles rencontres et des conflits familiaux. Rien de très original, et je pense que c'est la raison principale qui m'a fait bâiller durant plus de la moitié du récit.
Je pense qu'il y aura une suite à cette histoire – logiquement, celle-ci nous placerait dans la peau de la troisième fille du trio, à savoir Lottie. Mais je doute de la découvrir, tant je n'ai pas adhéré à ce second tome.
Un second tome conforme au premier, mais qui s'étire en longueur inutiles. Je me suis passablement ennuyée durant plus de la moitié du récit. Dommage !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Livheryn
  11 juillet 2019
J'attendais ce tome 2 avec impatience ! le précédent m'avait conquise. J'ai été agréablement surprise que ce soit Amber l'héroïne cette fois-ci; certes, j'aurais préféré que ce soit la troisième membre du club des Vieilles Filles, Lottie (mon personnage favori), mais d'un autre côté, Amber était si discrète dans la première partie de cette trilogie que j'étais curieuse de connaître son histoire.
L'ambiance familiale oppressante est vite installée : des parents divorcés avec un père d'avantage tourné vers sa nouvelle compagne et son fils, et une mère revue après deux ans d'absence et de silence (et qui semble vouloir le conserver). Ce malaise constant ressenti en présence des adultes est très bien travaillé et formait, à mon sens, une intrigue suffisamment solide et complexe pour ne pas y rajouter des déboires sentimentaux. La mère a des réactions (voire même non-réactions) absolument effarantes qui m'ont donné envie de la secouer comme un prunier ! J'aime quand une histoire me fait ressentir ce genre d'émotion forte.
Bien heureusement pour Amber, une pléiade de jeunes adultes américains vont être là pour lui venir en aide. Parmi eux, il y a une nouvelle amie et surtout LE mec de l'histoire : Kyle. Je vais être honnête, ce garçon est d'une horrible fadeur. Il n'a pas de personnalité, et le pire c'est que lui-même en a conscience puisque cela apparaît comme une sorte de complexe : Kyle fait ce que les autres attendent de lui. Point. Ceci n'est justifié par aucun vécu, aucune mauvaise expérience; on ne connaît strictement rien de lui, hormis sa description physique. C'est là où, selon moi, cette série perd totalement sa crédibilité en matière de féminisme. On créé une histoire d'amour (car il FAUT une histoire d'amour dans un roman ado contemporain avec une fille comme personnage principale); donc on lui pond un mec beau, mystérieux mais romantique avec elle et le tour est joué ! Cette facilité et cette redondance de scénario m'a vraiment déçue (sans compter que, comme je le disais précédemment, les problèmes familiaux d'Amber prenaient déjà une grande place dans l'intrigue). Et que dire de la pauvre Lottie qui est passée d'un tome à l'autre de l'intello révolutionnaire du groupe à la folledingue aux hormones en furie ?
Malgré une écriture toujours aussi agréable et quelques passages d'humour, ce livre ne me laissera pas un bon souvenir car je trouve que la série a perdu tout ce qui faisait sa singularité et son charme. J'ai le sentiment d'avoir lu une romance parmi tant d'autres, avec une fin qui ne m'a pas séduite non plus... Pourvu que le dernier tome ne parte pas dans cette direction.
Lien : https://bullesetchapitres.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   01 août 2019
Pourquoi les enfants sont-ils si cruels ? On parle toujours de leur "innocence", alors que, d'après mes souvenirs de cour de récré, ils se comportent plutôt comme des petits cons. Il suffit d'être un peu trop gros, un peu trop grand, un peu trop roux, de sentir un peu trop fort... Il n'y avait rien d'innocent dans les horreurs qu'on m'a balancées quand j'étais petite.
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   02 août 2019
On tombe facilement amoureux quand on est jeune, que le soleil brille et qu'on a l'impression d'être deux contre le reste du monde. Mais ensuite, la vie reprend son cours, et on finit par se battre contre cette personne qu'on trouvait merveilleuse...
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   31 juillet 2019
Bips intermittents, ronronnement de la clim, voyageurs se partageant poliment mais pas trop non plus l'espace dans les compartiments à bagages. On allait être coincés ensemble pendant dix heures dans une boîte de conserve flottant en plein ciel, et ensuite on ne se reverrait plus jamais.
C'était quand même bizarre, comme concept.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   05 août 2019
Dans la vie, il y a deux types d'amour. L'amour qu'on ne contrôlait pas, qui nous submergeait malgré nous, qui ne nous laissait jamais de répit, qui nous torturait, nous bouleversait et nous abîmait au point qu'on ne pouvait plus rien éprouver. Et l'amour qu'on choisissait, celui qu'on accordait sans y être obligé.
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   01 août 2019
Les drames font toujours fantasmer ceux qui n'en ont pas vécu. Ils croient sans doute que ça rendrait leur vie plus importante, plus profonde, ou je ne sais quelle connerie. Qu'ils écriraient des trucs plus intéressants dans leurs journaux intimes. Mais tu sais quoi ? Je donnerais n'importe quoi pour avoir une vie ennuyeuse. La plus barbante possible, s'il vous plaît.
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1059 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..