AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092548727
Éditeur : Nathan (30/04/2014)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 286 notes)
Résumé :
Elle sait qu'un chat a trente deux muscles par oreille, qu'un "rien de temps" dure un centième de seconde et qu'une personne normale rit quinze fois par jour. Mais elle n'est pas sûre de savoir pourquoi personne ne semble vraiment l'apprécier à l'école. Aussi, lorsqu'elle est repérée par un agent de top modèle, Harriet saisit cette chance de se réinventer. Même si cela signifie voler le rêve de sa meilleure amie, s'exposer à la rage de son ennemie jurée Alexa, et s'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (126) Voir plus Ajouter une critique
Analire
02 juin 2014
Intriguée par le titre accrocheur, tentée par le résumé et charmée par la couverture, je me suis lancée dans l'aventure Geek Girl sans soupçonner une seule seconde ce que j'allais y découvrir.
Ma première surprise est survenue lors de la découverte de la définition qu'Holly Smale a attribuée au mot "geek". Très loin des clichés de notre société française moderne, des garçons accros aux jeux-vidéos, ordinateurs ou invention électronique quelconque, l'auteure choisie de présenter une jeune fille intelligente, voire surdouée, aliénée de la société, différente des autres adolescents de son âge, désireuse d'apprendre et de compléter son intellect déjà avancé. Cette double signification du geek m'a embrouillée au début ; Holly Smale a-t-elle voulue revisiter à sa façon ce mythe du geek ? En flânant sur internet, je suis tombée sur l'éclaircissement de ce mystère, et découvert la réelle définition de ce mot "personne très pointue dans un domaine précis", "trop cérébral", pouvant donc s'appliquer à tout type d'environnement.
Bien que dotée d'un esprit très brillant, la jeune héroïne, comme la plupart des adolescentes de son âge, en est encore à se chercher, se découvrir, à parfaire son identité. Très méthodique, cette jeune fille ne dévoile pas directement ses sentiments ; seule affirmation possible, elle aime sa meilleure amie, surnommée Pire Pote, son père et sa belle-mère, et ne pleure pas la mort prématurée de sa mère à sa naissance. L'espion Toby, geek lui aussi, l'ennuie, tandis qu'Alexa est présentée comme sa pire ennemie.
Une vie plutôt banale et studieuse, qui va prendre un tournant décisif et spectaculaire dans un endroit improbable ; sous une table, à la Mode Expo, accompagné d'un parfait inconnu, Nick, à la plastique parfaite. Peu flattée, encore moins complimentée pour sa beauté, cette jeune geek va voir sa beauté mise en avant, sans préambule ni avertissement. Projetée sur les devants de la scène, elle est repérée par Wilbur, un étrange homme, singulier et original, qui la présente à l'une des stars du milieu de la mode. Harriet Manners, notre héroïne, va signer son premier contrat de mannequinat, alors même qu'elle exècre la mode. Etrange, me direz-vous.
En acceptant cette proposition impromptue, Harriet voulait transformer sa vie, changer la vision des autres sur elle, devenir une autre personne, plus ouverte, plus jolie... normale, sommes toutes.
Un rythme soutenu, voire rapide dans certains tableaux. le temps semble envolé, impossible de distinguer l'espace spatio-temporel de l'histoire, tout s'enchaîne à une vitesse folle, comme illusoire. Bienvenue dans le monde de la gloire, de la célébrité, des strass et paillettes de ce milieu très privé mais prisé.
Comme plongée dans un conte de fée, en plein milieu d'un rêve éveillé, la protagoniste va rapidement réaliser que la vie de star, de podium, défilés et shootings ne coïncide strictement pas avec son existence d'étudiante.
Ce milieu mondain, bourgeois et chichiteux, va lui attirer des ennuis, de tristes mésaventures qui la fera s'éloigner des gens qu'elle aime le plus au monde. Les inconvénients sont plus nombreux que les avantages, et propulse la jeune fille entre deux chaises instables, dans une indécision totale. Que choisir entre l'amitié et l'amour sincère, une vie bien rangée, paisible et simple et un monde guindé, étoilé et brillant de voyages et rencontres fabuleuses ? Vu sous cet angle, le choix parait assez simple. Remis dans un contexte plus approprié, il l'est sensiblement moins.
Un roman frais et léger, une quête d'identité personnelle et de transformation d'apparence, parfaitement adapté aux adolescents et autres jeunes enfants. Saupoudré d'une dose d'humour subtile et girly, Geek Girl se lit d'une traite, sans ennuie ni lassitude.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
murielan
12 octobre 2014
A 15 ans, Harriet est une intellectuelle plutôt solitaire et mal dans sa peau, surnommée "geek" par ses camarades. Sa seule amie, Nat, est son opposé, ne rêvant que de mode. Pourtant, lorsqu'Harriet est repérée par une agence de mannequinat pour son originalité, elle y voit l'occasion de changer le regard que les autres posent sur elle. Mais est-il vraiment facile de devenir une autre et à quel prix ?
Ce roman pour adolescentes frais et pétillant, plein d'humour, aborde pourtant le thème du monde de la mode, mais surtout celui de la quête d'identité et de l'anticonformisme.
J'ai aimé le regard que porte l'héroïne sur cet univers fait d'apparences, d'extravagances et de jalousie. Bien que vivant un conte de fée comme bon nombre de jeunes filles en rêveraient, elle garde les pieds sur terre.
J'ai trouvé les personnages secondaires attachants : un père fantasque, une belle-mère avocate, ma préférence allant tout de même à Toby, tellement agaçant au début mais qui se révèle si sensible par la suite.
Une histoire girly à souhait !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Shan_Ze
03 mars 2016
Harriet Manners, quinze ans, cérébrale et proclamée geek par ses pairs, rechigne à accompagner son amie, Nat qui veut à tout prix se faire remarquer par une agence de mode. Et c'est là que le pire arrive…
C'est la couverture qui m'a donné envie de lire ce livre : une jeune fille, les yeux grand ouverts, avec des couettes et lunettes. Résultat : des moments où mes lèvres s'étirent, d'autres où des rires s'échappent de ma bouche (de préférence dans le métro) ou pouffer discrètement (enfin, essayer)…. On ne s'ennuie pas avec Harriet ! Sans parler du père, un vrai gamin ! Mais tous les personnages ont des postures et paroles qui donnent des scènes assez hilarantes. Elle n'aime pas la mode et pourtant, elle va s'en servir pour se construire une personnalité. L'auteur parle avec humour de l'univers de la mode, surtout vu par quelqu'un qui n'est pas vraiment attiré par ce milieu. L'auteur décrit bien les différentes facettes de la mode même si beaucoup sont exagérées… Une petite remarque, je ne sais pas si j'aurai dit geek pour Harriet (plutôt intello ?) mais je ne connais pas les différents sens qui se cachent derrière ce mot.
A part ça, je me suis tellement marrée avec Harriet et sa clique que je pense remettre ça avec le tome suivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          205
argali
06 mai 2014
Ce roman jeunesse sympa revisite le mythe du vilain petit canard. Ici, nous avons affaire à une jeune anglaise de quinze ans, « intello » qui a du mal à se faire des amis. Elle sait tout sur tout. Et s'intéresse à tout sauf à ce qui plaît aux jeunes des son âge. Et cela agace prodigieusement les autres.
Quand elle est choisie par une agence de mannequin, on s'attend à ce qu'elle refuse, trouvant cela superficiel et futile. Au contraire, elle va se donner une chance de changer son image et par là même le regard des autres. Mais bien sûr, rien ne marchera comme elle le pensait.

J'ai apprécié ce roman humoristique qui, derrière des apparences frivoles et malgré quelques clichés, met en lumière le rejet de la différence, la jalousie, la concurrence… que ce soit dans le monde de la mode ou dans la cour de récré. Des phénomènes (trop) bien connus par les jeunes. On y parle aussi d'amitié, de relations familiales et de quête d'identité. Bref, un récit en phase avec le monde de l'adolescence.
Je suis cependant un peu surprise de l'appellation "geek" qui désigne ici une jeune fille studieuse, une "intello" alors que pour moi ce terme décrit une personne sans vie sociale en raison de sa passion des jeux vidéo.
Le ton est juste, cocasse, jeune sans être simpliste, les personnages sont attachants, que ce soit par leur immaturité, leur naïveté ou leur ténacité. Une jolie palette de personnalités qui nous font vivre une aventure énergique où les péripéties et les situations désopilantes s'enchainent avec bonheur.
Un roman léger, pétillant et sympa qui devrait plaire aux ados dès 13 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
sylvicha
26 septembre 2014
Harriet Manners est traitée par tous les élèves de son collège de "geek".... C'est vrai qu'elle est "décalée" avec sa passion pour les informations pointues mais inutiles dans la vie courante, sa manie de faire des listes et des diagrammes à bulles pour planifier les évènements. En fait, elle se sent come un ours polaire au milieu de la jungle.
Alors le jour où, en accompagnant sa meilleure amie à la Modexpo, elle est reperée par une agence de mannequin, le désir de changer de vie et surtout le regard des autres est trop fort : elle accepte quitte à devoir proférer un nombre incalculable de mensonges à ses proches.
Une histoire fraîche et drôle, sans prétentions, qui se lit avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          162
Citations & extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire25 mai 2014
Les gens qui planifient minutieusement les choses ne sont pas particulièrement connectés avec la réalité. Ils en ont l'air, mais c'est faux : au contraire, ils s'emploient à la découper en mini-portions pour ne pas avoir à contempler le tableau général.
Commenter  J’apprécie          180
Shan_ZeShan_Ze19 février 2016
Sur quoi ils éclatent de rire, et Annabel se penche pour l'embrasser, ce qui veut dire qu'ils se sont mutuellement pardonné leurs insultes. Franchement, on dirait un couple de poissons rouges : ils se chamaillent, et trois minutes après tout est oublié.
Commenter  J’apprécie          160
InstantEvasifInstantEvasif29 mars 2015
Et puis, l'adolescence s'est abattue sur nous, telle une grosse enclume rose à paillettes. Soudain, il y a eu des règles et c'était grave de les enfreindre : des règles sur la longueur des jupes, la coupe des pantalons, les couleurs d'ombre à paupières, la hauteur des talons.
Soudain, le monde s'est divisé entre ce qui était bien et ce qui était abominable. Et entre les deux, il y avait les gens qui, même pour sauver leur vie, n'auraient pas su distinguer l'un de l'autre. Les gens qui portaient des chaussettes blanches et des chaussures noires ; qui aimaient avoir du poil aux pattes parce que c'est tout doux la nuit. Les gens à qui le costume brebis manquait pour de vrai, et qui auraient secrètement aimé le porter pour aller à l'école, même quand ce n'était pas Noël.
Les gens comme moi, en somme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pays_des_contesPays_des_contes29 avril 2014
Je les regarde tour à tour. Quoi, c’est tout ? Non mais sérieux ?
Bon d’accord, je ne m’attendais pas à les voir se mettre à danser sur la table en agitant leurs Sudokus comme des plumes d’autruche, mais un tout petit peu plus d’enthousiasme, ça leur aurait fait mal ? C’est fantastique, Harriet ! auraient-ils pu me dire. Finalement, tu n’es peut-être pas aussi répugnante à voir qu’on l’a toujours cru. Quelle bonne nouvelle pour toute la famille !
Ou au moins quelques mots évoquant l’idée que ce serait l’élément le puis époustouflant qui soit jamais arrivé à quiconque, si c’était quelqu’un d’autre et si nous étions une famille complètement différente.
Annabel relève les yeux et me voit toujours plantée là, la bouche ouverte.
« Quoi ? C’est non, Harriet. Tu es trop jeune, et tu dois te consacrer à tes études.
- C’est non ? reprend Papa d’une voix incrédule. Comment ça, c’est non ?
Annabel le regarde calmement.
« Elle a quinze ans, Richard. Ce n’est absolument pas de son âge. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire24 mai 2014
La mode est une véritable anguille : vous essayez de l'attraper par le cou, elle vous glisse entre les mains pour filer ailleurs, et plus vous essayez de la rattraper, plus vous êtes ridicule.
Commenter  J’apprécie          90
Video de Holly Smale (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Holly Smale
Interview de Holly Smale (en anglais)
autres livres classés : mannequinatVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Geek girl Tome 2

Comment s'appelle l' héroïne?

Ursule
Béatrice
Harriet
Juliette

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Geek Girl, tome 2 : Model Misfit de Holly SmaleCréer un quiz sur ce livre
. .