AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782382921470
448 pages
Bouquins (06/01/2022)
4.26/5   47 notes
Résumé :
Entre roman noir et récit d’initiation, Dieu est un voleur qui marche dans la nuit est le fruit de sept années d’enquête sur la secte Heaven’s Gate, rendue célèbre par le suicide collectif de ses trente-neuf adeptes en mars 1997

Californie, 1997. Trente-neuf corps retrouvés dans une villa. Uniformes noirs. Draps mauves sur le visage. La mort semble être venue à eux paisiblement. Et pourtant, un signal clignote sur tous les ordinateurs : « Alerte rouge... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 47 notes
5
21 avis
4
13 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Pancrace
  12 février 2022
Votre vie est vide de sens, le monde dans lequel vous vivez vous oppresse, vous dépasse et c'est l'impasse…
Ne partez plus en sucette mais en soucoupe volante. L'apocalypse est proche.
La recette ? Rejoignez Rat et Laboratoire, Bo et Peep, Chip and Dale, Do et Ti, le couple aux multiples facettes, les prophètes de la secte ufologique de l'Heaven's Gate.
Soyez élu au Niveau Supérieur en vous débarrassant de vos émotions terrestres malsaines et de votre corps, ce véhicule de chair et d'os trop exigeant.
Votre vie est ailleurs, votre mort est ici. Ce monde de perversions n'est qu'illusion.
« La seule émotion que vous devez ressentir est la haine de ce monde humain. »
Ce serait à mourir de rire si, en 1997 on n'avait pas retrouvé trente-neuf corps gisant dans un appartement de San Diego en Californie.
Quentin Bruet-Ferréol retrace dans un texte très fouillé mi-enquête mi-roman écrit avec un grand détachement et parfois beaucoup d'humour le parcours chaotique et tragique des deux fondateurs plus allumés qu'éclairés de ce groupuscule de détraqués.
En parallèle, en plein flash mystique suivez l'errance d'un des plus anciens et dévoués disciple, Barthélemy devenu Théody qui abandonnera toutes ses attaches terriennes, ses biens, les siens et même sa chérie car l'abstinence est la règle. Il sera tout de même trahi par sa tuyauterie, il ne pourra s'empêcher de jouer avec son robinet.
« La discipline essora chaque élève jusqu'à sa dernière goutte d'humanité. »
Je suis resté scotché par la facilité déconcertante à embrigader d'un discours puéril une population de paumé faisant de M.Spock, le lieutenant aux oreilles pointues de Star trek ou de Yoda le maître Jedi de Star Wars des êtres supérieurs d'un niveau supérieur !
C'est impensable de se laisser berner aussi simplement et de voir des complots partout où le gouvernement américain dissimule des présences extraterrestres. Et pourtant…
Quentin Bruet-Ferréol fait avec brio l'étalage de ces dérives sectaires. Rappelez-vous le carnage des davidiens et les soixante-treize morts à Waco au Texas ainsi que les quarante-huit corps carbonisés ou asphyxiés de la secte du Temple Solaire retrouvés à Trient en Suisse. Ils devaient rejoindre Sirius.
Soyez vigilants, l'engrenage de l'Heaven's gate peut-être vous guette. Eveillez-vous avant qu'il ne soit trop tard. Lisez ce livre.
Pour ma part, j'ai cru longtemps que les Daleks allaient envahir la terre…J'avais 11 ans !


Merci à la masse Critique de Babelio et aux éditions Bouquins de cette découverte.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          528
Melieetleslivres
  10 mars 2022
C'est l'histoire vraie d'une secte qui a choqué le monde en mars 1997 lorsqu'un appel anonyme a poussé un policier de San Diego en Californie à entrer dans un manoir de millionnaire au milieu d'une résidence ultra-riche et y faire une macabre découverte. l'Amérique entière a découvert trente-neuf corps dans des lits superposés, habillés de sortes de vêtements amples et noirs, recouvert d'un tissu en losange violet cachant leur visage, tous avec les mêmes baskets aux pieds, et tous portant un insigne triangulaire portant des mentions relatives aux ovnis.
Dans certaines pieces se trouvaient de nombreux ordinateurs allumés sur un site « The Heaven's Gate », le nom que porterait cette secte. Des centaines de pages remplies d'un charabia ésotérique-Martien-Catholique-Bouddhiste, et d'une foi aveugle dans ce leader, appelé Do. Cet homme avec les yeux complêtement écarquillés, a rassemblé ces trente-huit personnes pour un voyage vers l'au-delà. Ils devaient embarquer dans un vaisseau spatial extraterrestre, qui se cachait dans la queue de la comète Halle-Bopp. Des dizaines et des dizaines de cassettes VHS sont retrouvées, des heures de « prêche » de Do, se présentant lui-même comme un extraterrestre, aidant ses adeptes à parvenir à l'état d'individu « au dessus de l'humain ». Des cassettes avec chaque adepte, assis sur une chaise de plastique blanc, coiffé « au bol », femmes ou hommes, tous un peu androgynes, parlant de leur « départ » avec une grande joie, allégresse et même excitation.
Lorsque l'auteur de ce livre, journaliste spécialisé dans les mouvements sectaires s'aperçoit un jour que le site de cette secte est toujours actif, vingt ans après, il se rend compte qu'il y a donc des gens qui ont pour mission de maintenir le site tel qu'il était dans les années 90. Alors qu'à l'époque il n'y avait que 1,7% de la population mondiale qui était connectée au Web.
Quentin Bruet-Ferréol a cherché et trouvé des interlocuteurs qui se disent encore adeptes de cette secte, et qui s'en veulent de ne pas être « partis avec eux« , ou qui en veulent à Do de ne les avoir pas prévenus, et d'anciens adeptes s'étant dégagés de la secte avant ce suicide de masse. Présenté comme un roman, l'auteur se sert de témoignages et de recoupements pour retracer l'itinéraire de ce leader, avant qu'il se fasse appeler Do, lorsqu'il se déplaçait avec sa « compagne/déesse/savante » depuis le milieu des années 1970. Comment se sont-ils retrouvés à séduire des jeunes et des plus âgés, dans ces moments où toute la jeunesse américaine se cherchait, cherchait un sens à leur vie. Un personnage principal, Barthélemy sera le fil rouge de la reconstitution, de ses pensées, des pensées de la plupart des adeptes, à accepter de délaisser leurs biens, de s'éloigner de la sexualité, des rapports de couple (six des victimes hommes se sont fait castrer chirurgicalement), comment les deux leaders, s'appelant d'abord « Rat » et « Laboratoire » ont réussi à séduire, hypnotiser, laver le cerveau, contrôler des centaines de gens. Avec une écriture brillante et détachée, avec pas mal d'humour dans les formulations : « Comme tant d'autres, Barthélémy était parti avec une fleur dans les cheveux et revenait avec des poux sur la tête » (p.87)
Le titre est une citation de la Bible, parce que les deux leaders (la femme étant morte avant, de maladie) se prélassaient dans de grands hôtels et mangeaient dans de grands restaurants, avant de s'en aller pour payer, avec pour excuse qu'ils étaient des Dieux. Alors qu'ils prônaient l'ascèse chez leurs adeptes, et contrôlaient leur nourriture et leurs actions.
On découvrira que seul le culte de la personnalité de cet homme, Do, cherchant à se faire connaître d'une manière éclatante, échouera à tous ses essais pour faire parler de lui, jusqu'à décider, en fin de compte, que le suicide collectif serait la solution.
C'est étonnant, intéressant, cette manière de raconter cette quête des leaders, celle des adeptes, essayant de trouver un sens à leur vie, leurs réactions, leur cheminement pour arriver jusqu'à ce geste ultime. Un livre éclairant sur l'emprise que peuvent avoir des cerveaux dérangés sur des hommes et des femmes fragiles. Et surtout, ce fut la première secte de l'Âge d'Internet.
Lien : https://melieetleslivres.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          305
Romileon
  29 janvier 2022
Le 22 mars 1997, 39 personnes sont retrouvées suicidées dans une belle et opulente maison de Los Angeles.
Qui sont-ils ? Comment expliquer leur geste ?
Ce sont des membres de la secte Heavens Gate.
Leur croyance ?
Un mix de religion chrétienne, de bouddhisme, de science-fiction (oui, oui, ils croient en Jésus Christ mais aussi aux Jedis, à Spok (oui, le Spok de Star Trek)) et de légendes mythiques genre Atlantide…
Le projet de l'auteur, il me semble, est de nous donner à voir comment des individus peuvent se laisser embarquer dans un projet aussi délirant et c'est en suivant l'un d'entre eux sur quelques 20 ans que nous allons comprendre, enfin tenter de comprendre comment un individu un peu paumé, plutôt tenté par les bières et les joints, en quête d'un sens à donner à sa vie, versé dans une certaine mystique ésotérique a pu se laisser happer par la séduction des deux gourous Do et Ti.
On suit avec intérêt la déconstruction d'une personne qui accepte sans discuter les pratiques les plus absurdes fondées sur des théories encore plus absurdes : la Terre est foutue, nous sommes les élus et par le suicide nous allons atteindre le Niveau supérieur qui nous permettra d'embarquer à bord d'une soucoupe volante dissimulée dans l'erre de la comète Bopp-Hale.
Du délire ! Oui.
En laïque pur jus, il m'est toujours difficile de comprendre la foi en général, même si je la respecte évidemment. Mais dans ce cas de figure, je me sens encore davantage en décalage…
Ici, l'auteur montre bien deux aspects de l'emprise que vont subir les adeptes.
Leur fragilité d'abord car ils présentent tous une particularité : la recherche de leur place dans le monde, uen inquiétude, un sentiment de décalage par rapport à leurs contemporains.
L'autre est fondée évidemment sur la personnalité des deux Maîtres de la secte qui par leur charisme, leurs discours suffisamment alambiqués pour prêter à des interprétations floues mais assénés avec une grande conviction s'attachent des partisans dévoués. Et même si, parfois, Do ou/et Ti sont bien obligés d'admettre s'être trompés, l'aveu de leurs erreurs renforce encore la foi des fidèles.
Si l'écriture en soit n'est pas particulièrement marquante, le choix de la narration interne permet au lecteur de s'immerger dans les méandres des pensées de Barthélémy, Barth, Jmmody (oui c'est le même), ses coups de coeur, ses doutes, le confort d'un « quotidien sous contrôle, sans avoir ni à penser, ni à prendre la moindre initiative » bref, sa recherche d'une perfection conforme aux diktats fixés par Do (et Ti).
Merci à Babelio et les Editions Bouquins pour cette Masse critique privilège qui m'a amené à lire un roman vers lequel je ne serais probablement pas tournée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Foufoubella
  30 janvier 2022
Ce qui est très plaisant avec les masses critiques privilégiées, outre le fait de recevoir un roman dans ma boîte aux lettres en échange d'un avis et d'avoir l'opportunité, souvent, de lire des livres en avant première, est de sortir de ma zone de confort. Parfois, malheureusement, ça ne le fait pas. Mais parfois, comme ici, ça le fait grave! Et, clairement, Dieu est un voleur qui marche dans la nuit (j'aime beaucoup le titre) est un livre/roman que je n'aurais pas lu s'il ne m'avait pas été directement proposé. J'aurais peut-être (et je dis bien peut-être) pris le livre entre mes mains en librairie mais l'aurais reposé me disant que le sujet et le thème n'allaient pas forcément me plaire. Et je serais alors passé un côté d'un super moment de lecture.
Quentin Bruet-Ferréol a réalisé un vrai travail d'investigation sur la secte Heaven's gate qui a défrayé la chronique aux Etats-Unis en 1997 lorsque les 39 adeptes qui vivaient ensemble se sont suicidés (je ne divulgâche rien, cela se passe dans les premières pages du livre). Moins spectaculaire que le temple solaire, et moins connue aussi en Europe, cette secte existait pourtant depuis plus de vingt ans, avec à sa tête les charismatiques Marshall et Bonnie.
Mais qu'on ne s'y trompe pas, si l'auteur a bel et bien réalisé des recherches pour coller au plus près de la réalité (ce qui est d'ailleurs vérifiable, même si les sources sont principalement en anglais), il s'agit bien ici d'un roman puisqu'il met en scène un membre du groupe, appelé Barthélemy, que le lecteur suivra dans le processus complet d'adhésion.
Je ne pensais pas passer un aussi bon moment avec ce livre. J'ai été happée dès les premières pages, ayant l'impression de commencer un thriller – ce qu'il n'est pas – et me laissant emporter par l'histoire sans m'en rendre compte.
La plume est alerte, rythmée, en plus d'être drôle et teintée d'ironie et de cynisme à certains endroits. le fond est documenté, sérieux, mêlant habilement fiction et faits réels, le tout sans jamais être chiant à lire.
Le gros point fort de ce roman est sans conteste son auteur qui parvient à ferrer son lecteur par une construction narrative très habile.
En résumé, un livre que je conseille, il pourra plaire à beaucoup de lecteurs, férus de thrillers ou polars, intrigués par les faits divers ou toute personne qui aime les plumes ayant une vraie marque, sans pour autant être complexe. Ce roman regroupe tout cela, une réussite d'après moi.

Un grand merci à Babelio, et particulièrement à Pierre, pour me l'avoir proposé dans le cadre d'une MC privilégiée, ainsi qu'aux éditions Bouquins pour l'envoi de ce livre, sans oublier Quentin Bruet-Ferréol pour m'avoir fait passer un aussi bon moment.
Lu en janvier 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
BiblioJoy
  28 janvier 2022
Roman inspiré d'une histoire vraie. Celle du suicide collectif de 39 personnes de la secte d'Heaven's Gate en Californie aux Etats-Unis en 1997.
« - La plupart des trente-neuf n'étaient pas fous (…) Cela pourrait vous arriver à vous ou à vos enfants. Je sais que c'est effrayant pour beaucoup de gens, mais c'est comme ça ».
Une plongée dans un fait divers étrange, des disciples en quête d'une vie meilleure, d'éternité, d'immortalité et d'absolu.
Depuis la découverte du site Internet de la secte, l'auteur remonte le cours de l'histoire depuis les années 60 afin d'apporter un éclairage, des éléments, à travers différents personnages, quant au mécanisme complexe de la manipulation mentale que l'on tente de comprendre. Mystères et zones d'ombres demeurent.
Ça donne froid dans le dos.
Mais que s'est-il vraiment passé ? Et comment c'est possible ? C'est totalement fou et pourtant bien réel.
Un récit complètement hallucinant sur l'endoctrinement.
Comment peut-on basculer dans un état de totale illumination, accepter dépouillement psychologique et matériel, renoncer à tout libre-arbitre, à la vie terrestre…
Victimes en perdition aux yeux des uns, voie salvatrice et ultime extase pour les autres que de quitter la Terre – la promesse d'un départ dans l'espace - voyage cosmique – âmes en partance en vaisseau spatial…
Le pouvoir de convaincre des gourous pour soumettre corps et âmes les futurs adeptes est terrifiant et terriblement efficace. Démonstrations – Références bibliques – Emprise.
Retournement de cerveau, bourrage de crâne, théories abracadabrantes, une histoire qui a conduit au suicide collectif aux allures de rituel sacrificiel. C'est effarant.
Des manipulateurs transforment leurs proies en illuminés qui les vénèrent jusqu'à en mourir, tous (?) intimement convaincus du bien-fondé de leurs pensées et de leurs actes. Une dévotion extrême. Une foi inébranlable en leur maître.
« L'inconfort de vivre fait de vous des élus des dieux (…) le Niveau Supérieur parle et il s'adresse directement à vous, ici et maintenant (…) Je suis là pour sortir quelques humains de cet âge d'obscurantisme ».
Un contexte de l'époque propice aux expérimentations de ce type, une période florissante pour les sectes.
Mode new-âge – adeptes du complotisme, théories sur les ovnis, croyances aux extraterrestres, prédictions sur la fin du monde - contreculture – ésotérisme…
C'est une histoire stupéfiante. Un roman très bien documenté par le long travail d'enquête de l'auteur.
*
Merci beaucoup à BABELIO – masse critique - de m'avoir offert une lecture très intéressante, et vers laquelle je ne me serais peut-être pas dirigée spontanément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234


critiques presse (2)
RevueTransfuge   17 août 2022
Ce roman, enquête approfondie sur la secte Heaven’s Gate, s’intéresse au cheminement initiatique du héros qui se laisse emporter dans cette aventure sur les routes américaines à la fin des années soixante-dix, sur la trace de deux gourous élusifs.
Lire la critique sur le site : RevueTransfuge
SudOuestPresse   07 février 2022
Quentin Bruet-Ferréol signe un premier roman captivant inspiré du suicide collectif d’une secte en 1997.

Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
RomileonRomileon   24 janvier 2022
Un peu trop enthousiasmé par la lecture de Walden ou la vie dans les bois de Thoreau, Barthélémy décida de s'installer avec Harmony sur les terres vierges du Nord du Canada pour vivre au plus près de la nature. Contre toute attente, il faisait vraiment glacial dans la forêt, et Barthélémy la trouva bien plus inhospitalière qu'il se l'était imaginée en lisant dans sa chambre. Incapable de chasser quoi que ce soit, mourant de froid dans une cabane isolée, il dut se résoudre à l'impensable : prendre un emploi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AllilyAllily   30 janvier 2022
Theody ne savait pas quoi dire. Le crachotement d'un arrosage automatique se chargea de remplir le silence, et Do et lui se regardèrent. Le véhicule de son maître avait vieilli et ses yeux paraissaient plus bleus encore sous ses cheveux blancs. Toute sa vie, Theody avait rêvé de rencontrer Dieu et, aujourd'hui encore, il avait la certitude que cet être n'avait rien d'humain. La divinité était en lui et c'était un dieu souffrant, en proie aux doutes et à la tristesse. Un dieu qui avait aimé et perdu un être cher. Un dieu qui se sentait seul au monde.
Un dieu qu'on abandonne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Doralex72Doralex72   21 janvier 2022
Que si tu croisais Dieu dans la rue, tune le reconnaîtrais même pas. Dieu n’a pas besoin de nous. Ni besoin de nous parler, ni de se faire admirer. Que dalle ! la seule trace qu’il ait laissée sur terre c’est ce vide dans notre coeur que seul l’amour peut cicatriser.
Commenter  J’apprécie          20
Amnezik666Amnezik666   24 janvier 2022
Lorsqu’il y a trop d’explications différentes, c’est que personne n’y comprend rien.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Quentin Bruet-Ferreol (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Quentin Bruet-Ferreol
Historiquement vôtre - Stéphane Bern
autres livres classés : sectesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2949 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre