AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : SIE215940_237
Éditeur : Black Sparrow Press (01/01/1994)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Charles Bukowski examines cats and his childhood in You Get So Alone at Times, a book of poetry that reveals his tender side. He delves into his youth to analyze its repercussions.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
zaphod
  24 juillet 2014
Je suis jaloux de Bukowski.
Je pourrais l'être pour son style ou ses succès féminins, mais c'est pas ça.

J'étais parti avec mes filles pour quelques jours de vacances à Bordeaux et au cap Ferret.
Le premier soir, au restaurant, je commande une demi bouteille de vin blanc (37.5 cl, soyons précis) pour arroser le poisson.
En fin de repas se présente un superbe plateau de fromages, et je me sens obligé de l'accompagner d'un verre de vin rouge.
Le lendemain, je me réveille avec un mal aux cheveux qui me poursuit jusqu'en début d'après-midi.
Je me dis, "Ce doit être la fatigue du voyage, ou alors peut-être que le verre de rouge était de trop, ou la combinaison des deux?".

Pour ne pas rester sur une incertitude, je renouvelle l'expérience le soir même, mais je fais l'impasse sur le fromage.
Et de nouveau, je me réveille avec mal aux cheveux.

Comme j'ai un esprit scientifique, je sais que deux observations ne représentent pas un échantillon significatif. Je rejoue donc le scénario le troisième jour, avec le même résultat.

Hé! Je ne vous sens pas passionnés par ce que je raconte, mais c'est important pour moi!

Je peux vous assurer que j'ai étudié le phénomène de près depuis deux semaines, en variant les paramètres de cépage et d'appellation (j'ai même essayé du vin bio).
Il semblerait que je sois devenu en quelque sorte allergique au vin.

Et c'est dramatique, parce que le vin, c'était un peu mon seul point commun avec Bukowski, ce qui nous reliait.
Comment ce type a pu absorber autant de liquide et continuer à écrire? Il devait avoir le crâne solide (sans parler du foie).

Je vais continuer à lire du Bukowski, mais j'ai l'impression qu'il n'aura plus la même saveur qu'avant.

Hé, mais, heureusement, il me reste la bière!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1910
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
zaphodzaphod   18 juillet 2014
I return upstairs and my two cats follow me, they are fine fellows, we have no discontent, we have no arguments, we listen to the same music, never vote for a president. one of my cats, the big one, leaps on the back of my chair, rubs against my shoulders and neck. “no good,” I tell him, “I’m not going to read you this poem.” he leaps to the floor and walks out to the balcony and his buddy follows. they sit and watch the night; we’ve got the power of sanity here. these early a.m. mornings when almost everybody is asleep, small night bugs, winged things enter, and circle and whirl. the machine hums its electric hum, and having opened and tasted the new bottle I type the next line. you can read it to your lady and she’ll probably tell you it’s nonsense. she’ll be reading Tender Is the Night.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zaphodzaphod   18 juillet 2014
sometimes when everything seems at its worst when all conspires and gnaws and the hours, days, weeks years seem wasted— stretched there upon my bed in the dark looking upward at the ceiling I get what many will consider an obnoxious thought: it’s still nice to be Bukowski.
Commenter  J’apprécie          10
zaphodzaphod   18 juillet 2014
when you’re young a pair of female high-heeled shoes just sitting alone in the closet can fire your bones; when you’re old it’s just a pair of shoes without anybody in them and just as well.
Commenter  J’apprécie          10
zaphodzaphod   18 juillet 2014
I get sentimental and decide not to fuck her: one more man for her won’t help and one more woman for me won’t matter—besides, she doesn’t look that good.
Commenter  J’apprécie          10
zaphodzaphod   21 juillet 2014
take a writer away from his typewriter and all you have left is the sickness which started him typing in the beginning.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Charles Bukowski (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Bukowski
Le dernier verre, Charles Bukowski Lecture par Georges Claisse
autres livres classés : vinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur la vie et l'oeuvre de Charles Bukowski

Charles Bukowski, écrivain américain d'origine allemande est auteur ...

De romans
De poésie
De délits alcoolisés
Les trois

7 questions
456 lecteurs ont répondu
Thème : Charles BukowskiCréer un quiz sur ce livre