AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811215492
Éditeur : Milady (10/07/2015)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur

« À la fois torride et charmant. » Maya Banks « De l'action, des personnages complexes, des sportifs sexy et la passion en toile de fond : un roman incontournable. » Fresh Fiction


Gray Preston vit de sa passion, la course automobile. Pour réaliser son rêve, il a coupé les ponts avec sa famille, une riche dynastie de sénateurs. Mais lorsque la popularité du coureur atteint des sommets, le père de Gray, e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
MissCroqBook
  08 octobre 2017
Maya Banks a décrit ce livre comme « à la fois torride et charmant ». Je trouve que cela résume assez bien ce sixième opus. Dans ce tome, l'auteure change de registre et abandonne les sports d'équipe au profit de la course automobile. L'apparition de ce nouveau sport apporte un nouveau souffle à la série et c'est fort appréciable.
Gray Preston est un passionné de sport et plus particulièrement de course automobile. Mais ce sport lui a demandé de nombreux sacrifices par le passé. Pour pouvoir réaliser son rêve et vivre de sa passion, il s'est brouillé avec son père, un homme politique d'influence qui ne pouvait concevoir que son fils ne suive pas la route tracée pour lui et abandonne l'université pour des rallyes.
Depuis lors, père et fils ne se parlent plus. Alors quand une jeune femme, Evelyn, vient à la rencontre de Gray pour lui demander de soutenir son père dans sa nouvelle campagne politique, Gray refuse. Evelyn a beau être charmante et attirante, il est hors de question que Gray se mêle de la campagne de son père et qu'il se serve de lui pour acquérir de nouveaux électeurs. Mais Evelyn n'a pas dit son dernier mot et compte bien parvenir à ses fins et impliquer le pilote dans la vie politique de son père. Et pour ça elle est prête à tout. Leur étroite collaboration pourrait bien créer quelques étincelles. Des étincelles aussi puissantes que torrides.
Comme pour tous les autres romans de la série, le scénario est cousu de fil blanc et on peut aisément en deviner les grandes lignes après avoir lu quelques chapitres. Malgré tout, l'histoire se lit vite et conserve un côté addictif. Elle est certes simple mais suffisamment bien construite pour que le lecteur ne s'ennuie pas et trouve l'envie de tourner les pages les unes après les autres.
Ce livre m'a plus ému que les autres notamment lors des retrouvailles de Gray avec son vieil ami malade.
Comme je l'ai évoqué plus haut, ce sixième tome nous fait découvrir un nouveau sport : la course automobile. On y découvre la vie sur les routes, les courses, les préparatifs… Alors que dans d'autres tomes j'ai décroché pendant les descriptifs de phases de jeu (parfois trop longs, surtout quand on ne maitrise pas les règles du sport en question), j'ai trouvé celui-ci beaucoup plus simple à lire. La description des épisodes de courses, souvent par Evelyn, elle-même novice dans ce sport, facilite la compréhension de l'action.
Gray est un des amis de fac de Garrett (le héros du tome 5). Ancien joueur de base ball à l'université, il a choisi de se consacrer à sa passion de toujours à la fin de ses études : la course automobile. Propriétaire de sa propre écurie, il est impliqué dans tous les domaines, de la course à la mécanique en passant par le marketing. Malgré son côté don juan, c'est un homme posé et sage, souvent de bons conseils et parfois maladroit dans ses décisions. Il est aussi viril que sexy. Bref, il a beaucoup d'atouts pour nous faire rêver.
Evelyn est une sorte de super woman de la politique. A tout juste 30 ans, elle est l'une des plus proches conseillères du sénateur Preston, le père de Gray. Et elle ne compte pas s'arrêter là dans sa carrière. Elle est ambitieuse et rêve de grimper encore quelques échelons. Elle est ouverte d'esprit, maligne, intelligente. Les deux héros ont beaucoup de charisme et apportent de la consistance au texte.
Je suis impatiente de lire le prochain tome sur Carolina, la soeur de Gray, et Drew, un ami de fac de ce dernier. le peu que l'on a appris de leur histoire passée a éveillé ma curiosité et je ne pense pas pouvoir résister longtemps avant de la satisfaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lespassionsdemeline
  09 septembre 2016
~ Gray, de son prénom Grayson, est un coureur de course automobile sur circuit. Il a sa propre écurie et un jeune joueur auprès de lui. Il se débrouille seule depuis son adolescence quand il a choisi sa propre voie pour le sport au lieu du droit comme son père le voulait.
Evelyn est une jeune femme qui va bientôt atteindre la trentaine. Elle ne vit que pour son travail dans la politique et auprès du père de Gray qui est sénateur.
~ Evelyn et Gray sont deux personnages très intéressants à découvrir. Ils ont deux mondes bien à eux et ils sont différents de caractère. Ensemble, par contre, leur monde se résume au sexe et à de longue balade.
~ Quasiment dès le début du roman, Evelyn et Gray se mettent ensemble mais sans projet concret d'avenir. Puis au fur et à mesure des chapitres, Jaci Burton nous met tous les tours de chauffe possible entre les personnages.
~ Au bout d'un moment, j'ai bien cru abandonné pour respirer un peu mais grâce à un chapitre qui m'a mise la larme à l'oeil, j'ai continué.
~ Justement, on a une mise en avant du travail de Gray et très peu de celui d'Evelyn. Toutefois, j'ai trouvé que Jaci Burton n'avait pas autant approfondi le sujet de la course automobile et que c'est pour cette raison qu'elle a préféré mettre en avant autant de scènes de sexe. J'ai trouvé ça dommage car j'aurai bien aimé en apprendre d'avantage.
~ J'ai apprécié découvrir l'entourage de Gray. On découvre un passé graveleux de Gray avec son père qui après autant d'année reste toujours aussi présent.
~ La petit intrigue entre les deux personnages est vraiment minimum et vient quasiment à la fin du roman. Jaci Burton n'a pas réussi à me faire vibrer comme ses autres romans d'autant plus que la situation des personnages n'est pas assez mise en avant. J'aurai sans doute ajouté d'autres péripéties aux personnages mais sans les faire pâlir. Malgré cela, elle réussit une fois encore à me convaincre sur ses pratiques d'écritures sportives même si ce celui-là et en deçà de ce à quoi je m'attendais.
~ le tour de chauffe est un bon roman mais il m'a manqué un peu plus de sensationnelle ou de bien fondé sur le sport de Gray.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Luxnbooks
  25 juillet 2015
Depuis quelques tomes, j'ai l'impression que la magie s'estompe un peu et je termine un peu déçue par ce sixième tome, qui est pour moi en dessous des autres. J'ai mis un temps fou à le terminer et j'ai décroché de ma lecture à de nombreuses reprises. Ce n'est pas que c'est mauvais, mais c'est lent et aucun rebondissement pour réveiller tout ça. La testostérone n'aura pas suffit à me garder accrocher.
Grayson Preston est le fils du sénateur Mitchell Preston, ayant choisi de s'éloigner de la politique pour vivre de sa passion la course automobile, où il excelle, depuis il n'a que de rare contact avec sa famille. Alors que sa popularité est en augmentation, son père y voit un moyen de rallier de nouveaux électeurs, puisqu'il est candidat à la vice-présidence. Pour superviser son fils, il envoie son assistante Evelyn Hill chargée d'élaborer la meilleure stratégie de communication, afin que les fans du pilote apportent également leur soutient au candidat. Ce que la jeune femme n'a pas compris, c'est que Gray déteste la politique et il déteste encore plus son père. Les différences entre leurs mondes vont entrer en collision et ils vont découvrir qu'ils ne sont pas si différents l'un de l'autre et s'apprivoiser.
Gray et Evelyn ont un caractère plutôt semblable et ils sont prêts à défendre bec et ongles leur passion. Evelyn est dévouée à son métier et elle entend bien mener une carrière politique, ainsi qu'une vie de famille. Malgré les découragements de son entourage, elle se donne corps et âme pour faire avancer sa carrière. Elle a des rêves plein la tête sur son futur, marié à un avocat, avec une maison et des gentils enfants qui jouent dans le jardin. Gray déteste la politique et entend bien rester le plus loin possible de cet univers qui lui a pris son père. Lorsqu'il rencontre Evelyn, l'attirance est immédiate, mais il déchante rapidement en apprenant qu'elle travaille pour son père. Ils ont tous les deux leur petit caractère explosif et ils ne vont pas attendre bien longtemps avant de se sauter dessus.
Comme dans les tomes précédents, le sport est mis en avant et on ressent quelques sensations fortes lorsque Gray est au volant de son bolide à pleine vitesse. J'étais plutôt contente de changer de décor et de passer aux sports automobiles. le fait que l'héroïne soit novice est appréciable, puisque le pilote lui explique en même temps qu'à nous et ça aide à s'imprégner. La lecture n'est pas désagréable, c'est juste que l'intrigue manque d'originalité, je m'attendais à plus d'action, associé la vitesse à une histoire qui bouge. Or même les scènes de sexe sont des copier-coller les unes, des autres… Au fil des pages, je me suis lassée et je n'ai pas été transportée par les sentiments des personnages, qui ne dégagent pas plus d'émotion que ça. Je garde espoir, sur le prochain tome qui je l'espère saura remonter le niveau de cette saga où le sport, la sensualité et l'érotisme sont au rendez-vous.
Lien : https://luxnbooks.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nyx
  03 août 2015
Dans le tome précédent, le lecteur comprenait que l'auteur allait changer de groupe de personnages - quoi qu'en gardant un lien entre les deux arcs. Sans surprise, nous commençons avec Gray, séduisant pilote automobile.
Personnellement je ne suis pas trop les sports mécaniques (à deux exceptions près que sont la moto et les 24h du Mans) donc j'étais curieuse de découvrir l'univers proposé par l'auteur.
On a bien droit à quelques scènes dans l'envers du décor, mais une fois de plus, l'auteur préfère laisser la part belle à ses personnages et aux scènes érotiques plutôt qu'au background.
D'un côté Gray : fils d'un riche sénateur, il s'est brouillé avec son père pour ne pas avoir choisi la voix sélectionnée par ce dernier, au profit du sport. Il refuse de communiquer avec son paternel, et se coupe même de sa mère et de sa soeur.
De l'autre Evelyn : déterminée à progresser en politique, la jeune femme est aussi brillante que jolie. Elle travaille pour le père de Gray sur sa campagne pour la vice-présidence. C'est ainsi qu'elle pense qu'un rapprochement père-fils serait bénéfique. Elle n'imaginait pas que ce serait aussi compliqué.
Gray refuse de traiter avec son père ou d'avoir quoi que ce soit à faire avec lui. Mais lorsque l'opportunité de passer du temps avec la séduisante Evelyn se présente, il se laisse fléchir.
Au rythme de leurs parties de jambes en l'air, Gray devient moins buté et accepte de mettre ses préjugés de côté pour laisser une chance à sa famille.
La grande incertitude de cette histoire est de savoir comme le pilote et la politicienne vont réussir à concilier leurs vies si différentes.
Le reste est plutôt sans surprises, ce que je regrette. J'étais vraiment enthousiaste par le choix des milieux pour cette histoire, mais l'auteur ne prend pas de risque et reste dans des bornes déjà vues.
Enfin, il y a beaucoup trop de scènes de sexe. Ils se sautent dessus quasiment de suite, et ça n'arrête plus par la suite. Certes c'est une romance, mais là on a 75% de scènes de ce type, c'est trop. Surtout lorsque c'est au détriment du reste.
En bref, de bonnes idées de départ, mais un traitement un peu trop superficiel à mon goût en raison d'une sur-abondance de scènes érotiques qui ne se justifient pas assez.
Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mara
  13 août 2015
Avec ce tome 6, on dit adieu aux membres de la famille Riley et on dit bonjour à la bande de copains de Garett (héros du tome 5): Gray, Drew et Trevor. C'est Gray qui ouvre le bal. Il est pilote automobile et propriétaire de sa propre écurie de course. Il a coupé les ponts avec son père sénateur qui désapprouve son métier. Mais lorsque celui-ci concourt pour la vice-présidence des Etats-Unis, il envoie l'une de ses assistantes pour le rallier à sa campagne. C'est Evelyn qui est choisit pour accomplir ce miracle. La jeune femme est entièrement dévouée à sa carrière, elle rêve de travailler pour quelqu'un qui travaille à la maison blanche. Entre Gray et Evelyn, la première rencontre est explosive. Pourtant entre les deux, la relation professionnelle va progressivement se transformer en relation privée.
C'est un tome très chaud, nos deux personnages ne peuvent pas se retrouver ensemble sans se sauter dessus. du coup par moment j'ai trouvé que l'intrigue passait au second plan sans réel raison. Même si je me doutais bien de comment toute l'histoire allait finir.

J'avais un peu peur de suivre la suite de la série sans les Riley. Mais au final ce tome s'est bien passé, même si je ne l'ai pas pas trouvé totalement à la hauteur des premiers tomes. J'ai trouvé Gray un tout petit peu moins charismatiques que les précédents héros. Mais j'ai quand même passé un bon moment, j'ai d'ailleurs lu d'une traite ce tome. Les scènes de se*xe cassent un peu le rythme de lecture par contre. Si l'auteur en avait mis en peu moins, je n'aurai pas été contre.

Tome qui crée une transition dans la série. Exit la série qui met en scène les différents membres d'une famille, bienvenue à la série d'une bande de copain. On retrouvera par contre les Riley au premier plan dans la nouvelle qui s'intercale entre les tomes 6 et 7. Pour ma part, je pense que je vais considérer qu'il s'agit d'une autre série... Mais je lirai les tomes suivants avec plaisir...
Lien : http://mondedemara.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
archi19archi19   09 septembre 2016
- Dit comme ça, on dirait que c'est facile. Mais l'amour n'est jamais simple. Quand on aime quelqu'un, on ne veut pas s'en séparer.
- Pour ce qui est de l'amour, je n'en sais rien, mais ce que je sais, c'est qu'oublier une partie de soi pour le bonheur d'un autre, ça ne rend pas heureux sur le long terme. Tu n'es pas d'accord ?
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : passionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3356 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre