AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782746744189
540 pages
Autrement (24/08/2016)
3.96/5   96 notes
Résumé :
« Les héros sont toujours gouvernés par le cœur, les lâches par le cerveau. Ne l’oublie jamais. »

Nelson, jeune scout à lunettes, passe l’été 1962 au camp Chippewa, dans le nord du Wisconsin. Au programme : veillées au coin du feu, courses d’orientation dans la forêt, bains dans le lac glacé… et soirées clandestines.Trente ans plus tard, que reste-t-il du garçon d’antan chez ce vétéran à jamais hanté par la guerre du Vietnam ?

Nickolas ... >Voir plus
Que lire après Des hommes de peu de foiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 96 notes
" Toujours prêt " cette petite phrase résonne dans la tête de Nelson comme une petite musique depuis l'âge de huit ans. Une fois par an Nelson par avec son père au camp scout de Chippewa dirigé par Wilbur un vieil homme attaché aux idéaux scout.
Nelson a deux passions, son clairon c'est d'ailleurs son surnom dans le camp, et les cartes de base-ball. Son seul regret c'est d'être seul, sans véritable amis, sauf peut-être Jonathan. le scoutisme chez la famille de Nelson ou de Jonathan est un héritage père fils, un passage de flambeau obligé.
Nickolas Butler dans son roman " Des hommes de peu de foi "nous fait découvrir un monde particulier avec ces codes d'honneurs le scoutisme.
On va suivre la vie du petit Nelson, le souffre douleur du camp Chippewa, on va le voir grandir et s'affirmer et même devenir un héros.
Dans ce roman d'autres personnages comme Jonathan, Trevor ou Rachel vont se greffer à l'histoire et graviter autour de Nelson. Je n'en dirais pas plus sur cette histoire, par contre je peux vous dire que Nickolas Butler a su me toucher par son écriture, une certaine douceur dans le ton. Croix de bois croix de fer si je mens je vais en enfer.
Bon je vous laisse les ami(e)s comme dirait Hugo, j'apprends les noeuds marins, et allumer un feu sans m'asphyxier et j'ai cour de clairon.
Commenter  J’apprécie          768
Coup de coeur ! ● 1962. le jeune Nelson Doughty est scout depuis qu'il a huit ans. Tous les ans il va avec son père Clete au camp de Chippewa dans le Wisconsin. le camp est dirigé par Wilbur Whiteside, un vieux monsieur plein de vertu et qui tente de l'enseigner aux jeunes gens. Nelson est sensible à cet enseignement et s'applique à obtenir les insignes des scouts pour finir « Eagle », la consécration suprême. Pourtant, son père ne lui montre pas beaucoup d'affection, et le bat même parfois, comme il bat sa femme notamment lorsqu'elle essaie de s'interposer. Au camp, Nelson sonne le clairon tous les matins, un instrument qu'il tient de son grand-père, qui l'a lui-même utilisé pendant la guerre de 14 ; il n'a pas d'amis, en dehors peut-être de Jonathan Quick, et est l'objet de mauvais traitements de la part de ses condisciples. ● le roman est divisé en trois parties auxquelles s'ajoute un épilogue ; si la première se passe en 1962, la deuxième se déroule en 1996 et la troisième en 2019, nous permettant de suivre les familles des personnages sur trois générations. ● J'ai adoré tous les romans que j'ai lus de Nickolas Butler, La Maison dans les nuages, le Petit-fils, Retour à Little Wing, et celui-ci ne fait pas exception : quel beau texte ! On a envie de le lire d'une traite, on ne peut pas le lâcher ! ● Les personnages, décrits de façon approfondie, sont extrêmement attachants, et la structure du roman nous permet de les voir grandir puis vieillir, de même qu'elle permet de voir les Etats-Unis changer, et pas pour le meilleur. ● Mais ce que j'aime par-dessus tout chez cet auteur, c'est son goût pour la nuance. Rien n'est manichéen alors que tout pourrait l'être dans ses histoires. ● Je lis dans d'autres critiques que ses idées seraient conservatrices. Pourtant dans la dernière partie il y a bien une réelle dénonciation du trumpisme et du républicanisme dans sa version actuelle (aux Etats-Unis bien sûr). Je ne sache pas que le goût pour la vertu soit spécifiquement de droite : la gauche ne peut-elle pas aspirer à la vertu ? En fait l'auteur a le tact et l'intelligence d'échapper à ses classifications sommaires et il est dommage de ne pas le voir. ● Son refus des extrêmes ne se constate-t-il pas dans un passage comme : « une ambiance propice aux ondes malveillantes semble envahir l'Amérique actuelle. Les citoyens s'indignent hâtivement à tout propos, se réfugient dans une attitude défensive archaïque et critiquent les arguments des uns et des autres plutôt que de chercher un terrain de compromis, à défaut d'un terrain d'entente. » ● J'aime aussi son style très agréable, avec de très belles descriptions de la nature, des fulgurances poétiques. ● C'est un auteur d'une grande sensibilité qui fait preuve de tendresse envers ses personnages et sait passionner le lecteur avec des histoires magnifiques qui brassent des grands thèmes comme l'amitié, l'honnêteté, la transmission, l'humanisme, l'héroïsme… ● C'est un magnifique roman et je ne saurais trop vous conseiller de lire les livres de Nickolas Butler.
Commenter  J’apprécie          6210
Ce roman nous décrit la vie de Nelson, d'abord petit scout sans cesse harcelé au camp Chippewa devenu soldat charpenté pour la guerre mais toujours fidèle aux valeurs du scoutisme et à l'amitié.

Je suis peut-être passée un peu à côté de ce roman qui aborde de nombreux thèmes - la guerre, les armes à feu, la vulnérabilité des femmes face à certaines situations, l'amitié et le deuil aussi - puisque j'ai surtout été marquée par l'écriture de Nickolas Butler et par la relation mère-fils qu'il nous décrit au fil des pages.
L'écriture de Nickolas Butler est très simple mais pas simpliste et elle est surtout, ce qui m'a séduite, empreinte de tendresse et d'humanité pour ses semblables et en particulier pour les femmes.
À travers l'histoire de Nelson, l'auteur s'intéresse au rapport mère-fils et nous propose une vision un peu idéalisée, forte et chaleureuse de cette relation. Ces mamans sont douces et aimantes, souvent seules et toujours admirables. La relation avec le père est souvent difficile, maladroite, chaotique, parfois absente, la mère reste le pilier, l'îlot de tendresse et de sécurité dans un monde où tout n'est que folie, dans un monde où l'on rencontre beaucoup trop d' "hommes de peu de foi".

Au final une impression un peu mitigée pour cette lecture que j'ai tout de même appréciée. C'est sans aucun doute une ode à l'amitié, une histoire d'amour entre mères et fils, un constat sans fioritures sur la société américaine des années 60 à nos jours mais je ne peux pas dire que, pour moi, cela ait été beaucoup plus qu'une histoire bien écrite.
Commenter  J’apprécie          411
Nelson est encore jeune quand on fait sa connaissance dans ce roman. Il passe beaucoup de temps au camp scout de Chippewa et y obtient toutes les insignes qu'il peut espérer. Sans ami, moqué par tous, il se réfugie dans ses connaissances du monde et ses cartes de baseball. Adulte, il s'engagera dans l'armée américaine et combattra aux côtés d'amis soldats dans des guerres desquelles il reviendra en ayant perdu à chaque fois un petit bout d'âme. Vieil homme, il tiendra la tête de ce même camp scout qui l'aura vu grandir...
A travers les yeux de Nelson, Nickolas Butler dresse à nouveau un portrait de l'Amérique sans concession. Avec son habituelle tendresse, il nous offre des personnages attachants et qui pansent nos blessures avec les leurs... Un auteur à lire !!!
Commenter  J’apprécie          432
Titre : Des hommes de peu de foi
Auteur : Nickolas Butler
Année : 2016
Editeur : Autrement
Résumé : 1962 camp Chippewa dans le nord du Wisconsin. le jeune Nelson est un enfant inadapté, harcelé par ses camarades scouts et raillé pour son manque de courage et son peu d'estime de lui-même. Trente ans plus tard le même Nelson est devenu chef du camp, sa silhouette s'est épaissie et la guerre du Vietnam reste une plaie ouverte dans sa mémoire.
Mon humble avis : Première lecture d'un livre de Nickolas Butler, auteur apprécié et estimé dont la réputation à aujourd'hui largement dépassé les frontières de son Wisconsin d'adoption. Butler est un écrivain qui nous parle d'histoires simples, de femmes et d'hommes se débattant dans une société où le bien et le mal sont intimement mêlés. L'auteur américain est un maître dans la description d'une nature paisible et rassurante (est-ce du nature writing?) mais aussi dans la dissection quasi chirurgicale qu'il fait de ses personnages. Des hommes de peu de foi est un roman qui couvre deux génération d'hommes dont les idéaux vont se heurter à la guerre mais aussi à leurs propres démons et l'évolution du caractère de Nelson est maîtrisé à la perfection par l'auteur. Vous l'aurez deviné j'ai beaucoup aimé ce roman qui traite de thèmes aussi larges que la filiation, le divorce, la probité, la transmission, l'honneur et la déchéance. C'est excellemment bien traité, l'écriture est simple et élégante et le message d'une simplicité et d'une humanité presque désarmante. Avec ce roman Butler réussit une prouesse : faire de tous ses personnages principaux des êtres attachants et presque vivants, le lecteur est dans cette oeuvre happé par le quotidien des deux héros dont le destin est intimement lié et passionnant. Evidemment le style n'est pas flamboyant et d'aucun le trouveront plat et sans artifices mais à l'image d'autres auteurs américains tels que Richard Russo ou Richard Ford, le fond l'emporte sur la forme et la qualité de narration est telle que l'on revient au texte avec un immense plaisir. A travers cette oeuvre l'auteur nous conte aussi l'Amérique, celle des hommes du peuple et des idéaux perdus, celle qui rêve à un monde meilleur, se targue d'humanisme mais se heurte à une réalité cruelle, celle qui prône des valeurs de virilité et d'entraide mais se drape d'individualisme. Superbe vous dis-je...
J'achète ? : Sans parler de ce grand roman américain dont on nous rabâche les oreilles depuis des décennies, des hommes de peu de foi est un roman mené de main de maître, conscient et terriblement attachant. 
Lien : https://francksbooks.wordpre..
Commenter  J’apprécie          360


critiques presse (1)
Telerama
21 septembre 2016
En suivant ses personnages, Nickolas Butler signe un magnifique roman sur une Amérique qui n'a, malgré tout, pas ­encore rompu avec ses rêves des ­années 60.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
« Pour dire la vérité, Nelson, ces garçons ne deviendront pas tous des hommes décents, de bons êtres humains. Nous faisons de notre mieux, travaillons d’arrache-pied pour les guider et les instruire. Pourtant au final… Parmi les garçons ici présents, il y aura un assassin, un voleur de banque, certains seront coupables de fraude fiscale, d’autres tromperons leur femme. Je le regrette. Mais quand je t’entends souffler dans ce clairon, je n’entends pas que du vent. Ce que j’entends résonne loin dans le temps. C’est quelque chose de positif. Ne te laisse pas décourager, Nelson. »
Commenter  J’apprécie          320
"Le fléau des fleurs"... Elle a toujours pensé que les gens feraient mieux de consacrer leur argent à la préservation d'espèces ou d'espaces sauvages menacés, ou à des gens dans le besoin, plutôt qu'à l'achat de fleurs importées d'Amérique, d'Afrique ou d'Amérique du Sud. Quel gaspillage de carburant, de chaleur et de travail... Tout ça pour qu'elles encombrent les chambres funéraires ou les chambres d'hôpital, jusqu'à ce qu'elles se fanent et meurent, laissant un halo de pétales à balayer et à jeter à la poubelle.
Commenter  J’apprécie          250
Il grimace et s'approche d'elle, c'est comme s'il rampait.
Elle recule lentement sur le chemin. Elle doit se maîtriser pour ne pas s'enfuir en courant, mais après tout ils sont adultes et il n'a pas eu de geste déplacé, pour le moment. Juste la drague vulgaire habituelle que les femmes endurent toute leur vie, jusqu'au jour où, en vieillissant, leur corps devient tout simplement invisible.
Commenter  J’apprécie          260
Je veux que tu goûtes à tout. Je ne veux pas que tu t’engages dans une certaine voie à cause d’un putain d’atavisme et parce que tu t’ériges en parangon de vertu. Pour le moment, tu vois le monde en bien et mal, en noir et blanc, mais quand tu auras notre âge, tu comprendras que c’est pas si simple. On est tous des salauds. On baise tous la femme des autres, on vole au boulot, on triche sur notre déclaration d’impôt. Et si jamais tu refuses de tricher, t’es le dindon de la farce, le gros crétin. Alors qu’est-ce que je suis censé faire, t’envoyer démuni dans ce monde ? (...)Un monde de dessins animés et de catéchisme où tout le monde est heureux et a beaucoup d’enfants ?
Commenter  J’apprécie          140
- il me semble que je n’ai jamais très bien compris pourquoi les gens tombent amoureux, finit-il par dire. Et si je me fie à mon expérience, il est vain d’essayer de raisonner avec une personne amoureuse. Cela dit ( il mastique son petit pain) , l’amour n’appartient pas au domaine de la raison. L’amour est une émotion.
Commenter  J’apprécie          300

Videos de Nickolas Butler (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nickolas Butler
📻 Nouvel horaire pour l’émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 Quatre filles dans le vent de Christian Cazalot et Eric Cazalot aux éditions XO 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/quatre-... • 📚 Duchess de Chris Whitaker et Julie Sibony aux édition Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/duchess... • 📚 Je suis la maman du bourreau de David Lelait-Helo aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/je-suis... • 📚 Le massacre de Gardelegen de Jean-Luc Cartron aux éditions L'Harmattan 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-mass... • 📚 Les Vertueux de Yasmina Khadra aux éditions Mialet Barrault 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/les-ver... • 📚 Son odeur après la pluie de Cédric Sapin-Defour aux éditions Stock 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/son-ode... • 📚 Guyanes de Jean-Paul Delfino aux éditions Héloïse d'Ormesson 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/guyanes... • 📚 Le Gang des rêves de Luca Di Fulvio, Elsa Damien aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-gang... • 📚 La Maison dans les nuages de Nickolas Butler aux éditions Stock 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/la-mais... • 📚 Le petit-fils de Nickolas Butler aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-peti... • 📚 Le Magicien de Colm Tóibín aux éditions Grasset 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-magi... • 📚 Les Buddenbrook : Le déclin d'une famille de Thomas Mann aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/les-bud... • 📚 Des lendemains qui chantent de Alexia Stresi aux éditions Flammarion 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/des-len... • • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • 👀 Notre Newsletter 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel •
+ Lire la suite
autres livres classés : scoutismeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (212) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3102 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..