AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Danièle Grivel (Traducteur)Roland Lacourbe (Préfacier, etc.)
EAN : 9782702421284
251 pages
Éditeur : Le Masque (06/03/1991)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Présentation de l’Éditeur :

Une des plus étourdissantes énigmes du maître des problèmes impossibles, écrite en 1935 et jusqu’à ce jour inédite en France.

(Source : Le masque – 1991)

Mon avis :

Un roman daté, au charme désuet, mélange de meurtre sur le Nil et d’Arsène Lupin, en plus méchant, qui joue au chat et à la souris avec son alter ego, commissaire de police de son état.

Cela di... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
collectifpolar
  19 janvier 2021
Dans un château de l'Orléanais, un comte français ayant beaucoup voyagé explique à ses invités qu'il connait un pays dans lequel la superstition voudrait que ce soit le sort des traitres d'avoir le front transpercé par une licorne, cet animal fabuleux qui selon la croyance populaire possèderait, entre autres pouvoirs, celui de se rendre invisible...
Sur la palier du premier étage et devant plusieurs témoins digne de foi, un homme est alors frappé par un agresseur invisible, portant au front une horrible blessure, et s'écroule aux pieds de sir Henry Merrivale qui s'apprêtait à monter l'escalier pour lui porter secours...
Les meurtres de la Licorne est vraiment un des excellents Carr
Maître des problèmes de chambre close est il le prouve ici une nouvelle fois
Ses oeuvres oscillent toujours entre le fantastique et l'énigme pure, domaines contradictoires s'il en est, et l'art avec lequel il jongle entre les deux a fait de lui l'un des plus grands de la littérature policière
"Ma méthode? Je l'ignore. Je m'installe confortablement et je réfléchis." Voilà comment sir Henry Merrivale explique son extraordinaire talent à élucider les crimes les plus inexplicables et les mystères les plus retors.
Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LizzieB
  21 août 2020
Un livre vraiment étourdissant. Un criminel et un policiers jouent au chat et à la souris. Ils passent tous les deux comme des maîtres en matière de déguisement et en tours de passe-passe. le criminel est surnommé Flamande, personne ne sait à quoi il ressemble vraiment, mais ses crimes font la une des journaux. À sa poursuite, on trouve l'inspectent Gaston Gasquet. L'un et l'autre ne se sont jamais vu, et tout au long de l'intrigue le lecteur va se demander qui est l'un et qui est l'autre. Vont-ils se livrer finalement ce face à face auquel tous le monde s'attend ? Si oui, qui aura le dernier mot ? de plus, un meurtre sera commis devant plusieurs témoins, mais dont l'arme du crime est inconnue et introuvable !
J'ai aimé ce livre qui nous entraine dans les campagnes perdues de la France, il y a beaucoup d'action, ainsi qu'un meurtre impossible à élucider.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   19 janvier 2021
Alors que s’élevait un concert de protestations, notre hôte, imperturbable, nous guida à travers le hall. La pâle lueur des lampes électriques accentuait les ombres, on aurait dit que des formes palpitaient. Je jetai un coup d’œil nerveux par-dessus mon épaule, puis me reprenant, je regardai à nouveau d’Andrieu. Il nous indiqua une porte sur la gauche et nous introduisit dans une vaste pièce où flambait un énorme feu bienvenu. C’était une sorte de salon, garni de meubles blancs et or de style Empire. Dans l’air flottait ce mélange d’odeurs de café, de cire et de rideaux qui imprègne toutes les maisons françaises, mais les murs étaient noircis par l’humidité comme si la pièce avait été condamnée pendant des années. De toute évidence, il ne s’agissait pas là du bureau qu’occupait habituellement d’Andrieu. L’éclairage était dispensé par des appliques en globes de cristal, et sous les fenêtres, rugissait le fleuve. Seul détail incongru : une tête de léopard de Sumatra accrochée au-dessus de la cheminée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   19 janvier 2021
Mes gestes produisirent précisément l’effet inverse de celui espéré. Le chauffeur dut les interpréter comme un avertissement, ou alors il remarqua le vide au dernier moment. Je ne sais pas exactement ce qui se passa car j’étais ébloui par les phares. Il y eu un crissement de pneus ; une colonne de lumière monta presque à la verticale dans le ciel puis tournoya et une vague vint nous lécher les mollets. La boue immobilisa le véhicule à quelques centimètres du fleuve, près de nous. J’eus le temps de voir, à son profil, qu’il s’agissait d’un taxi Citroën avec deux personnes à bord – ni l’une ni l’autre ne ressemblait à nous poursuivants. Quelqu’un paraissait tempêter sur la banquette arrière. Puis la vitre se baissa dans un bruit sec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   19 janvier 2021
Auguste nous débarrassa de nos manteaux mouillés, sauf le dernier arrivant qui, tout de noir vêtu, se tenait raide, à côté du feu.
- Je vous remercie, monsieur, de nous offrir l’hospitalité, déclara-t-il à d’Andrieu, mais la situation est épouvantable. ‘Il s’exprimait d’un ton saccadé, pianotant nerveusement sur sa serviette et redressant le torse à chaque phrase.) Le pilote dit que nous ne pourrons pas repartir avant demain…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   19 janvier 2021
Personnellement, je ne saisissais pas la différence entre tuer des policiers par balle et les noyers. Mais l’heure n’était pas aux subtiles distinctions. Il fallait agir selon son instinct. Je me hissai donc sur le siège en appelant de la voix et de la main, et l’ennemi arriva.
Commenter  J’apprécie          00
LizzieBLizzieB   21 août 2020
Permettez-moi d'abord d'énumérer un certain nombre de faits. Ensuite, j'aimerais que vous me disiez comment vous auriez réagi en pareilles circonstances
Commenter  J’apprécie          00

Video de John Dickson Carr (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Dickson Carr
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour sa sixième chronique, le 19 octobre 2016, Fabien aborde l??uvre de John Dickson Carr. Fabien Delorme est aussi conteur. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.fabiendelorme.fr/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : avionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2015 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre