Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio

Étienne Barilier (Traducteur)
EAN : 9782832109731
260 pages
Slatkine Editions (01/04/2020)
3.8/5   5 notes
Résumé :
Christian Stangl, Walter Bonatti, Severino Casara, Maurice Herzog, Ueli Steck…

Les exploits de ces figures majeures de l’alpinisme ne sont plus à prouver. Toutefois, elles ont toutes été confrontées à un moment de leur carrière à une polémique.

Le but de ce livre n’est pas de rétablir la vérité sur quelques-uns des chapitres les plus controversés de l’histoire de l’alpinisme, mais de scruter les conséquences qu’un présumé mensonge a eue... > Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Nastie92
  26 juillet 2020
« Qu'un alpiniste mente est une chose inconcevable. C'est un titre nobiliaire des hommes de la montagne que cette loi d'honneur absolue, qui n'a jamais eu besoin, grâce à Dieu, de normes ou de sanctions. » a dit le célèbre écrivain italien Dino Buzatti, cité par l'auteur.
Si seulement les choses étaient aussi simples !
Un homme parfait ne ment pas, mais les alpinistes, en dehors de leurs exploits montagnards, sont des hommes comme les autres... et donc, certains mentent.
Mario Casella n'a pas cherché à dresser un catalogue des mensonges connus dans ce domaine, mais il a choisi dix-sept affaires emblématiques qui permettent une bonne réflexion sur le sujet du mensonge en montagne : "Le but de ce livre n'est pas de rétablir la vérité sur quelques-uns des chapitres les plus controversés de l'histoire de l'alpinisme, mais de scruter à chaque fois les conséquences qu'un présumé mensonge a eues sur la vie de celui qui l'a raconté ou en fut victime."
La démarche est intéressante.
L'auteur est journaliste et par son expérience professionnelle en connaît un rayon sur l'art de mentir en politique.
Il est tout naturel qu'après avoir vu tant de menteurs à l'oeuvre ce très bon alpiniste amateur ait voulu creuser la question du mensonge dans un milieu qu'il aime particulièrement : la montagne.
Le mensonge est abordé par le prisme de la psychologie : pourquoi ment-on ? que se passe-t-il dans notre tête lorsque nous décidons de mentir ? comment persévère-t-on alors que les preuves de la tromperie sont accablantes ?
Autant de questions sur lesquelles le texte nous fait réfléchir à travers des exemples.
Cet ouvrage n'est pas un roman, ce n'est pas un récit d'ascensions ou d'expéditions, c'est un écrit journalistique, fruit d'une enquête approfondie sur chaque affaire, appuyé par une documentation conséquente, en témoigne la volumineuse bibliographie fournie dans les dernières pages. Chapeau bas à l'auteur pour ce travail colossal !
Oui, l'alpinisme n'est pas que beauté et lumière, il recèle une part d'ombre : c'est une activité humaine.
Le livre est dédié "À celui qui a supporté l'injuste poids du mensonge parce qu'accusé à tort d'avoir menti ; à celui qui a raconté le faux, dans l'espoir que ces pages aideront à comprendre le pourquoi de son acte." et si certains chapitres m'ont laissée sur ma faim parce que trop peu développés ou n'allant pas dans les directions que j'aurais voulu voir explorées, il réalise globalement bien son objectif.
Si l'histoire de l'alpinisme vous intéresse, vous connaissez certainement déjà quelques-uns des faits relatés ici et vous retrouverez avec plaisir des grands noms de grimpeurs qui vous ont fait rêver ; ce fut mon cas.
Le poids des ombres est parfois bien lourd à porter dans son sac !
Je remercie Babelio pour son opération masse critique et les éditions Slatkine pour leur envoi.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          35 3
blandine5674
  10 juillet 2020
L'auteur, journaliste et guide de montagne, commence par faire référence aux deux livres qui m'ont le plus fascinée sur les imposteurs. Justement L'imposteur de Javier Cercas et L'adversaire de J.C. Carrère. Affaires Enric Marco et Jean-Claude Romand.
Seul celui qui pose le premier pas sur une montagne obtient la gloire et ses accotés. Jamais les médias ne parlent du deuxième. L'auteur se penche surtout sur les conséquences des mensonges et falsifications. Comment continuer à porter le reste de sa vie un tel sac à dos aussi lourd ? On constate une nette différence sur la concurrence homme-homme ou femme-femme. Quel bonheur de retrouver les noms des plus grands alpinistes comme Bonatti, Messner, Balmat, Paccard, Terray, Rebuffat, Lechenal, etc. Mis à part Herzog qui, une fois de plus, est décrié. Écriture journalistique. Un joli épilogue où l'auteur fait un condensé entre l'écriture et la montagne. Grand merci à Masse critique et aux éditions Slatkine.
Commenter   J’apprécie          31 0
petitours
  14 août 2020
Beaucoup de titres ont été publiés sur le dépassement et la grandeur des alpinistes illustres, quelques auteurs aussi se sont mis en quête de la vérité d'ascensions inachevées. Mais Mario Casella se livre ici à un travail différent : le journaliste et guide de haute montagne cherche moins à établir les faits qu'à comprendre le voyage intérieur de ceux qui ont travesti la vérité, prétendant atteindre des sommets indomptés, de ceux qui souffrirent des années durant des soupçons parfois injustes, de ceux là enfin qui durent payer à perpétuité le poids de la honte et de l'infamie. Les portraits sont pour la plupart connus des amoureux de montagne : des contradictions entre les versions de Herzog et Lachenal pour leur premier 8000, aux zones d'ombre portant sur l'ascension de Uli Steck en face sud de l'Annapurna, en passant par l'impossible voie du compresseur, probablement jamais montée par Cesare Maestri. L'ouvrage est bien mené : même s'il ne cherche pas à établir les faits, il fourmille d'anecdotes, et le travail d'investigation a mené l'auteur à rencontrer nombreux des alpinistes qu'il dépeint. Certains confessent et se repentissent, d'autres luttent pour leur vérité, certains sont mutiques, d'autres ont des comptes à régler. Un travail journalistique très bien mené !
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          8 1
dupuisjluc
  08 janvier 2021
Montagne et mensonge ne sont pas compatibles dans l'imaginaire populaire, si je dis que j'ai fait un sommet c'est que je l'ai fait... Et bien, il semble que cela ne soit pas toujours le cas et ce livre se penche sur certaines affaires pas pour essayer de découvrir le vrai du faux mais pour en décortiquer le mécanisme et surtout les effete souvent ravageur sur les carrières jusque là sans taches de certains...
J'ai apprécié le propos et les affaires, je regrette une totale absence d'images qui permettraient en montrant les montagnes et les voies dont on parle de mieux appréhender certaines réalités.
Commenter   J’apprécie          0 0

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
blandine5674 blandine5674   09 juillet 2020
Une réhabilitation au moins partielle pour l’homme qui, après l’ascension de 1786, redescendit de la montagne avec une grave ophtalmie des neiges. Alexandre Dumas s’en souvenait aussi quand, assis à table à Chamonix avec Jacques Balmat, il lui demande, à la fin du repas :
« - Et le Docteur Paccard, dis-je, est-il resté aveugle ?
- Ah ! oui, aveugle ! il est mort il y a onze mois, à l’âge de soixante-dix-neuf ans, et il lisait encore sans ses lunettes. Seulement il avait les yeux diablement rouges.
- Des suites de son ascension ?
- Oh ! que non !
- Et de quoi alors ?
- Le bonhomme levait un peu le coude…
En disant ces mots, Balmat vida sa troisième bouteille. »
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          11 0
Nastie92 Nastie92   03 octobre 2020
Au fond, quand on ment avec élégance et inventivité, on voudrait toujours, d'un côté convaincre qu'on est en train de dire la vérité, et de l'autre être démasqué, afin que soit reconnu notre talent. Parfois l'assassin confesse son propre délit demeuré impuni, afin que l'enquêteur reconnaisse son habileté.
Umberto Eco
Commenter   J’apprécie          12 0
Nastie92 Nastie92   07 septembre 2021
Le seul fait que tu sois allé sur la Lune ne signifie pas que tu sois un expert dans tous les domaines. Quand tu rentres, il devient plus difficile de trouver quelque chose de nouveau. [...] Tout à coup tu te retrouves sur la Terre et tu dois chercher une nouvelle montagne à escalader. Mais tu n'en trouves pas une qui présente le même défi, le même risque, la même aventure, pour la même satisfaction. C'est pourquoi tu continues à chercher...
Eugene Cernan
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          8 0
blandine5674 blandine5674   10 juillet 2020
Les trois thèmes les plus récurrents dans les mensonges des hommes sont [...] : la voiture, le travail et le temps libre. Les femmes en revanche mentent plus souvent quand elles parlent de poids, d’âge et de comportement dans les achats. Au quatrième rang dans l’échelle des mensonges figure, pour les deux sexes, la fidélité. Cependant les dénis des femmes tiennent plus souvent de l’autotromperie, spécialement quand elles parlent de l’infidélité de leur compagnon.
Andrea Haefely
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          7 0
Nastie92 Nastie92   11 octobre 2021
Or, quiconque énonce une chose qu'il croit ou s'imagine être vraie, bien qu'elle soit fausse, ne ment pas. En effet, il a une telle confiance dans son énoncé qu'il ne veut exprimer que ce qu'il a dans l'esprit, et qu'il l'exprime en effet.
Saint Augustin
Commenter   J’apprécie          12 2

autres livres classés : mensonges Voir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura




Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
101 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animaux Créer un quiz sur ce livre