AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791095566007
Éditeur : (30/09/2015)

Note moyenne : 4.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Washington, Maison-Blanche. Le président Stafford doit maintenant trancher.
De sa décision dépend la destinée de millions d'hommes et de femmes. Tout peut basculer, et sur ses mots viendront se briser des vies pourtant si éloignées de lui.
Mais est-il réellement maître de ses choix ?
Est-il possible que sa toute-puissance ne soit qu'une illusion suspendue au vol d'un papillon ?
Et si , après cela, vous ne les regardiez plus jamais voler comme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
UnKaPart
  16 octobre 2017
La théorie du chaos – qui n'a rien à voir avec un traité de boxe –, tout le monde en a une vague idée avec la popularisation de l'expression “effet papillon” via des travaux scientifiques de renom comme Jurassic Park et Retour vers le futur. En substance, un papillon qui pète en Australie peut déclencher l'apocalypse sur Pluton par le biais d'un enchaînement complexe et exponentiel de causes-conséquences (ce qui n'est pas vraiment l'effet papillon mais c'est ce qu'en a retenu l'imaginaire collectif). Voilà pour les grandes lignes de la théorie qui, de Diderot à Lorenz en passant par Bradbury (Un coup de tonnerre), nous vaut d'être envahis de lépidoptères plus puissants qu'une horde de super-héros dopés à l'uranium enrichi.

Quand je lis “effet papillon” à propos d'une intrigue de roman, je deviens méfiance et circonspection. Moitié parce que mon dossier psychiatrique porte la mention “paranoïa aiguë”, moitié parce le thème est souvent mal traité (en un ou deux mots).
Combien de fois ai-je lu des histoires où les causes-conséquences défiaient la crédibilité, la vraisemblance et/ou la logique ?… Tu sais, quand tu sens que l'auteur force pour rentrer le machin carré dans le trou rond ? (Inutile de chercher une métaphore sexuelle, je te parle de jeu d'éveil avec les formes pour les tout-petits.)

Le vacarme du papillon, en dépit de son titre, lie en douceur et avec discrétion les personnages, les événements, les éléments, des temps forts aux rencontres les plus anodines.
Bien sûr, si tu t'amuses à tracer le schéma d'ensemble sur papier, tu vois l'artifice littéraire, l'édifice construit de A à Z pour coller à la théorie. Mais pendant la lecture, tu te laisses porter par le flot sans voir les sutures entre les pièces. Pas de liens superflus ou chargés exprès, pas de grosses ficelles, pas de néon pour marquer l'astuce. Jamais l'auteur n'appuie la construction pour te montrer à quel point il est malin, architecte discret qui s'efface derrière son oeuvre.

J'ai déjà pas mal disserté sur la collection Parabellum (Pink Konnexion de Lucienne Cluytens, le champ des sirènes de Claude Vasseur, Eté pourri à Melun Plage de Nicolas Duplessier), le petit dernier n'a pas à rougir de la comparaison avec ses aînés.
En y repensant… Je vais carrément me reposer là tout de suite. Pause bien méritée, crois-moi. Laissons plutôt la parole au directeur de collection, Maxime Gillio pour ne pas le nommer, qui a eu le nez creux dans ses sélections.
“L'une des raisons qui m'ont poussé à accepter ce texte, c'est cette impression, dans les premiers chapitres, de lire du Frédéric Dard, époque le tueur en pantoufles : une écriture alerte, presque guillerette, évoquant le quotidien bonhomme de truands à la petite semaine. Jusqu'à ce que le patelin laisse la place au tragique, et que la marche du monde, funeste et grotesque, enclenche tous ses rouages.
La deuxième raison, c'est l'humanité qu'Eric Chavet donne à chacun de ses personnages, aussi minimes soient-ils. de vrais portraits, touchants et en nuances, qui font qu'on n'oublie aucun de ces caractères.
Enfin, l'écriture de l'auteur est d'une extrême qualité. On sent le soin porté au choix de chaque mot, le travail d'orfèvre dans le style, des phrases pesées et repesées à la virgule près.”
Mon avis est le même. Construction excellente, personnages marquants et écriture agréable. Il a tout dit, le reste ne serait que paraphrase et fatigue inutile.
Lien : https://unkapart.fr/le-vacar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheEdenofBooks
  06 juillet 2016
« le vacarme du papillon » est un livre publié en auto-édition par l'auteur français Eric Chavet. Pour en découvrir plus sur cet auteur, je vous invite à faire un petit tour sur sa page: https://www.facebook.com/Eric-Chavet-150878945243453/?fref=ts
Il s'agit d'une enquête policière contemporaine se déroulant en France (et plus précisément à Lyon et dans ses environs).
Il m'est difficile d'en faire un résumé car dans ce récit, il n'y a pas de narrateur ni de personnage principal mais beaucoup de protagonistes. Ils sont tous liés les uns aux autres par une intrigue commune; une toute grosse affaire de corruption ! On les découvre au fur et à mesure de l'avancement de l'intrigue. Parmi les principaux, il me faut vous citer :
Léon Lebon dit Gras Double, une sorte de parrain malveillant versant dans toutes sortes d'affaires …
Roberto et sa pauvre mama qui va se faire enlever par deux des sbires de Gras Double – Michel et le Blondin- à cause des bêtises de son rejeton de fils.
Et enfin, la commissaire Hèlène et son fidèle commandant Julien qui vont vite être pris dans une enquête qui va vite les dépasser !
Mon avis: Je ne savais pas à quoi m'attendre à la lecture du synopsis.
Et bien, j'ai ma réponse: ce fut 480 pages de pur plaisir!
Dès le début, on se laisse emporter par la plume experte de l'auteur. Il nous fait passer d'un personnage à l'autre tout en avançant habilement dans une intrigue bien ficelée. Les motivations de chacun, la personnalité et la psychologie des personnages sont bien décrites malgré leur grand nombre. Pas de temps mort, ni de longueurs. Au niveau du style, les phrases sont rédigées avec une belle aisance et dotées d'un vocabulaire étoffé.
Bref, je n'ai relevé aucun point négatif! Ce qui veut dire que si vous aimez le style policier, je vous le conseille!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sagweste
  18 juin 2016
L'effet papillon vous connaissez tous : le battement d'ailes d'un papillon à un bout du monde peut créer une tornade de l'autre côté de la Terre. Une théorie bien réaliste malheureusement.
Ici l'auteur met cette théorie au profit d'une enquête policière dont les faits s'imbriquent les uns dans les autres pour notre plus grand bonheur et qui va dépasser nos frontières.

Dès le début j'ai été scotchée, on passe de personnages en personnages, tous liés par la scène de départ sans le savoir. Mais nous lecteurs, nous suivons le déroulé inexorable des implications que ce papillon a déclenché.

La commissaire, son commandant, Gras Double, Roberto, sa mère, Michel, emberlificotés dans une enquête à la marge, les uns voulant faire tomber les autres, mêlant corruption et trahison.
Des scènes cocasses relevées d'un humour qui allège le tout, un certain attendrissement pour le bras armé d'un mafieux. Beaucoup de ressentis différents dans ce livre, l'auteur ayant réussi à suivre le fil rouge, rendant tous les personnages importants.

Je ne vais pas vous parler plus de l'histoire au risque d'en dévoiler le coeur, mais sans aucune hésitation laissez porter par le vacarme du départ, par cette commissaire et son commandant qui vont se trouver mêler à plus dangereux qu'ils n'auraient voulu, par Michel et son chef Gras Double qui font régner la peur mais qui commencent à être d'un « autre temps », par la DGSI qui vont surfer borderline pour sauver leurs intérêts.
Bravo.
Lien : http://saginlibrio.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
givory
  05 octobre 2015
J'ai vraiment aimé ce livre découvert par hasard. Pour le rythme, l'humour, et la façon d'aborder autour d'une histoire policière ces histoires croisées de personnages, qui ne se doutent pas que leur destin a été emporté par un simple papillon... Dommage que ce livre ne soit disponible actuellement qu'en format Kindle.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
UnKaPartUnKaPart   20 septembre 2017
C’était tout ça, son métier de facteur. Le vélo, et les gens. Même les chiens, ennemis déclarés de sa corporation, l’appréciaient… Sauf celui de la maison jaune. Un chien con comme ses maîtres, des citadins venus construire dans le massif du Vercors une bâtisse d’inspiration provençale, dessinée par un architecte "soleilophobe", à l’ombre de tout, sombre comme le cul d’un âne.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : Chaos (théorie des systèmes)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1707 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre