AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021004946
Éditeur : Seuil (22/10/2009)
1.5/5   2 notes
Résumé :
Depuis quand, pourquoi et comment, conserve-t-on les édifices du passé ? La notion de « patrimoine » est-elle appropriée ? Au Moyen Âge, on n'hésite pas à utiliser les pierres des temples romains pour construire des édifices nouveaux. Personne ne s'en offusque : on n'attache pas un prix particulier à la conservation des constructions du passé. On ne considère pas qu'elles constituent un patrimoine historique, qu'il faut préserver. Le contraste est frappant avec notr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
charlottedesudermaniecharlottedesudermanie   31 octobre 2013
Certes, depuis le Quattrocento, l'intérêt suscité en Europe par les antiquités, puis par les monuments historiques, a toujours été accompagné de retombées financières. Il suffit de rappeler comment l'abbé Grégoire, dans son premier plaidoyer contre le vandalisme révolutionnaire, associe sans hésitation aux plus hautes considérations morales l'intérêt économique représenté par le tourisme européen: "les arênes de Nîmes et le pont du Gard ont peut-être plus rapporté à la France qu'ils n'avaient coûté aux Romains". (...) En 1978, le directeur de cabinet de Jacques Duhamel, alors ministre de la Culture, affirme que "le patrimoine est une richesse fossile gérable et exploitable comme le pétrole." (...) C'est pourtant à l'action de l'UNESCO, avec sa labellisation du patrimoine mondial, que la marchandisation patrimoniale doit son développement exponentiel. (...) Cette croisade pour la consommation mercantile du patrimoine n'est pas seulement dommageable aux visiteurs, à la fois trompés quant à la nature du bien à consommer et placés dans des conditions d'entassement et de bruit de toute façon impropres à une quelconque délectation intellectuelle ou esthétique. Elle aboutit trop souvent aussi à la destruction des sites labellisés, tant par l'érection des nécessaires structures d'accueil (hôtelières ou autres) que par l'élimination d'activités créatrices liées à la culture locale et à son identité, en particulier dans le cas des pays du Sud. Mais pour prendre, à l'inverse, un exemple européen, peut-on qualifier les effets de sa labellisation sur le haut site normand que fut, à travers le temps, le Mont-Saint-Michel?
Davantage encore, la croisade de l'UNESCO ne recule pas devant la labellisation de faux. Deux exemples: en Chine, dans un site magnifique situé à 1800 mètres d'altitude, aux confins du Tibet, dans le Yunnan, le village sur canaux de Lijiang, aux trois quarts détruit par un séisme, a été plus ou mois reconstruit à l'identique, vidé de ses anciens habitants et mis en scène selon les normes du tourisme culturel qui draine désormais sur le site des millions de visiteurs annuels, chinois et étrangers. En France, l'oeuvre de Le Corbusier, lourdement restaurée et couronnée par un faux intégral (l'église de Firminy), placée en tête des candidatures françaises pour le label 2007, a été coiffée au poteau par l'ensemble multiséculaire des fortifications de Vauban. Partie remise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Françoise Choay (1) Voir plusAjouter une vidéo

Les monuments historiques ; 1
Indicatif annonce de l'émission les monuments historiques, 1ère partie
- à 1'55 : citation de Maurice BARRES (0'15)
- à 2'55 : Françoise CHOAY, historienne, le concept de patrimoinehistorique depuis le 16ème siècle avec le début d'une passion pour les antiquités encore existantes; la naissance de notion de conservation à la révolution française avec la nationalisation des biens du...
autres livres classés : patrimoineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
347 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre