AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sophie Bastide-Foltz (Traducteur)
EAN : 9782742765577
425 pages
Actes Sud (24/01/2007)
4/5   105 notes
Résumé :
Fille d'un "religieux laïque" et maître ès calligraphie, frustrée d'avoir vu l'accès au savoir réservé, dans la tradition bhoutanaise, aux seuls garçons, la jeune Tsomo, un an après la mort de sa mère bien-aimée, prend prétexte de la nécessité d'aller pieusement célébrer sa mémoire dans un temple éloigné de son village pour quitter sa famille. C'est alors que la jeune fille entame sa longue marche, véritable odyssée qui la mène de son village près de Thimphu, la cap... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 105 notes
5
10 avis
4
20 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Luneaucoeur
  30 avril 2021
"Je ne crois pas à ce qu'on me dit. Je crois à la façon dont on me le dit.", précise le merveilleux berger des mots Christian Bobin...
La frénésie qui règne au sein de la communauté humaine ; la perpétuelle convoitise d'indigentes jouissances pour oublier notre dénuement ; lorsque dans notre existence les anecdotes se prétendent Evénement : lire.
Mais que lire... tous les livres naissent-ils libres et égaux ? Leur suffit-il d'être imprimés pour exister ? L'ultime livre à emporter sur une île déserte serait-il celui qu'il te reste à écrire... la raison du livre, la livraison d'horizons...
"Le cercle du karma" renferme certes des graines de richesse. Cet exil volontaire vers la lucidité contre soi-même ; les centaines de kilomètres parcourus à la recherche de la clarté quand, à chaque pas, nos pieds meurtris nous libèrent de l'enclos du monde et dilatent nos univers interdits ; découvrir, au seuil du désespoir final, que la compassion libère de l'antique malédiction ; voilà a priori de réjouissantes promesses !
Mais, hélas, je n'ai pas cru à ce que l'auteur m'a dit.
L'écriture n'éclot pas, ne m'enchante ni me contrarie, n'effleure pas la toile de mes rêves, me trahit avec des personnages trop superficiellement dessinés.
Des graines de richesses certes, mais peut-on butiner des graines boudant l'efflorescence ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          323
ninamarijo
  15 avril 2016
Le Bhoutan un pays mal connu c'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai littéralement dévoré ce roman initiatique qui nous fait découvrir ce royaume du « BNB » (bonheur national brut) ses coutumes et le bouddhisme.
L'héroïne, Tsomo, une femme délaissée par son mari, se rebelle contre sa condition femme, vouée au foyer et à sa famille. Elle rêve d'avoir accès à la culture, à la connaissance du bouddisme, des textes sacrés et des rites.
Tsomo avec une détermination sans faille, un courage admirable, prend son bâton de pèlerin et quitte les siens. Elle entreprend un long voyage, d'abord au Bhoutan puis au Népal et en Inde. Dans ses pas nous découvrons ce royaume himalayen du bout du monde. Tsomo va lutter, tranquillement au jour le jour, pour trouver sa voie, accomplir son karma. . Elle rencontre aide, amitié, solidarité et surtout compassion auprès du Rinpoché.
Ce livre nous plonge au coeur du Bhoutan autrement dit du bouddhisme car ne dit-on pas qu'au Bhoutan « la terre est bouddiste, le ciel est bouddiste ».
Dans ce très beau récit il se dégage beaucoup de sérénité et d'humilité.
Notre bonheur serait-il inversement proportionnel aux biens de ce monde ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
LePamplemousse
  06 juillet 2013
Tsomo est née fille au Bhoutan, pays où l'accès au savoir est réservé aux garçons. Mais cette petite fille va s'accrocher à l'idée que le savoir n'est pas réservé qu'aux seuls fils et qu'elle aussi y a droit.
Toute sa vie durant, elle va tâcher d'échapper à son destin.
Après la mort de sa mère, prenant prétexte de faire un pélerinage, elle va quitter sa famille et s'émanciper.
Ce foisonnant récit initiatique est une invitation à voyager au coeur d'une culture profondément méconnue.
Commenter  J’apprécie          250
litolff
  20 septembre 2012
Un stupéfiant voyage dans le temps que cette lecture qui se déroule pourtant dans les années 60. Mais cette histoire se passe au Bouthan, petite enclave bouddhiste entre le Tibet, le Népal et l'Inde, où la vie moderne n'était pas encore arrivée jusque là (je ne sais pas ce qu'il en est maintenant...).
J'ai beaucoup pensé au livre et au film "7 ans d'aventure au Tibet" en lisant l'odyssée de Tsomo, jeune femme maintenue dans l'analphabétisme par son père (à quoi bon éduquer une fille ?) et rejetée par son mari, qui se lancera pleine d'espoir et d'inquiétude sur les routes du Bouthan .
Quête métaphysique, voyage initiatique, étude ethnologique, ce roman est tout ça à la fois, un récit empreint d'une grande sagesse où l'on découvre, effarées (pour nous les femmes) ce qu'était la condition féminine dans les années 60, dans les coins reculés de l'Himalaya.
Un roman qui m'a donné l'envie d'aller faire un petit tour au Bouthan, même si, bien évidemment, les choses ont du changer depuis le voyage de Tsomo...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
008micado
  11 mars 2020
Dans un village, non loin de la capitale du Bhoutan, Tsomo, première fille et troisième enfants d'une famille de 12, est née l'année du singe, sous le signe du voyage selon son karma. Son père est un gomchen, un religieux qui jouit d'un grand prestige au sein de la communauté, il est craint par ses proches. Les gens sont entourés de toute sorte de divinités qu'ils apaisent en permanence afin de vivre en paix et de tenir des maladies éloignées de leur existence. C'est à sa tante Dechen que l'on fait appel en cas d'échec pour lutter contre les infections et Tsomo l'accompagne parfois. C'est une société où battre les enfants en vue de leur inculquer la discipline est bien vu. La petite Tsomo observe les élèves de son père quand elle n'est pas occupée à quelques tâches domestiques. Elle aussi voudrait avoir la chance d'apprendre à lire et à écrire. Mais son père lui explique qu'une femme se doit d'apprendre à cuisiner, à tisser, à tenir un foyer. C'est une société où les femmes répètent comme un mantra : « je ne suis qu'une femme »...
Sa mère meurt en couche. Peu de temps après, son père amène une nouvelle femme qui deviendra la belle-mère des enfants.
Tsomo décide de partir en pèlerinage à Trongsa pour le premier anniversaire du décès de sa mère. C'est à partir de cette première quête de sagesse que la jeune fille va peu à peu tomber amoureuse et se découvrir.
J'ai lu ce livre presque d'une traite, j'étais impatiente de suivre et comprendre cette jeune femme qui jamais ne baisse les bras malgré une société qui culpabilise et se moque en permanence des femmes. Une histoire pleine de sagesse sereine et qui m'a beaucoup apprit sur le bouddhisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   04 mai 2009
Accepter l'aumône l'incita à une réflexion plus approfondie qui lui fit prendre conscience que charité et partage étaient deux choses bien différentes. C'étaient généralement les pauvres qui partageaient ce qu'ils avaient, tandis que les riches faisaient la charité. Les pauvres partageaient sans motivation aucune, pas même pour acquérir des mérites. Ils partageaient, poussés par une compassion qui leur venait de leur propre expérience. Ils savaient ce que signifiait avoir faim ou manquer de chance. Le pauvre vieil homme qui donnait la moitié de son chapati à un mendiant, la jeune femme qui se privait de son vieux châle pour couvrir un jeune inconnu dormant sur un morceau de carton posé à même les dalles de pierres froides autour du chorten : leur compassion était vraie, inconditionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
babycomeback44babycomeback44   23 mai 2015
Beaucoup de ces fleurs qui tombent vont laisser des ébauches de fruits derrière elles. Pense à tous les grains que nous semons. Contrairement aux êtres humains, les arbres donnent tout ce qu'ils ont. Ils ne gardent rien pour eux-mêmes, savent à quel moment donner et retenir.
.
Commenter  J’apprécie          150
babycomeback44babycomeback44   23 mai 2015
Nos vies sont comme cette lampe sur l'autel. Nous naissons et vivons un temps, brillons parfois d'une lumière intense, ou bien nous vacillons, mais nous mourrons tous.la vie est transitoire. Nous ne faisons que passer. Imagine que tu es un pèlerin sur la terre, mais aussi dans ton corps, qui est comme une maison que nous devons quitter un jour. Quel que soit le temps que dure son pèlerinage, le pèlerin a un but précis, qui est d'accumuler des mérites et de prier pour tous les êtres sensibles. Nous pouvons tous choisir d'être des pèlerins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ninamarijoninamarijo   11 mars 2016
Arrête de pleurer. Ne sais-tu pas que tes larmes vont se changer en pluie, que la vapeur sortant de ta bouche va se changer en brume et que ton frère qui est mort ne pourra pas trouver son chemin vers sa future existence ?
Commenter  J’apprécie          80
ninamarijoninamarijo   19 mars 2016
Nos vies sont comme cette lampe sur l'autel. Nous naissons et vivons un temps, brillons parfois d'une lumière intense, ou bien nous vacillons mais nous mourons tous. la vie est transitoire nous ne faisons que passer.
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : BhoutanVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1570 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre