AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
XXX Holic Rei tome 1 sur 4
EAN : 9782811618353
208 pages
Pika Edition (18/03/2015)
4.12/5   24 notes
Résumé :
Watanuki, un lycéen capable de voir les esprits et Yûko, une mystérieuse sorcière, sont de retour dans une nouvelle histoire, entre rêve et réalité. Une jolie femme trouve l’entrée de la boutique de Yûko, guidée par une force obscure. De quel mal souffre-t-elle et quel est son souhait ?
Entrez dans le monde fantastique et chimérique de XXXholic !
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Presence
  05 janvier 2016
Ce tome est le premier d'une nouvelle série débutée en 2013, prépubliée dans le magazine Weekly Young Magazine. Il s'agit d'un manga en noir & blanc, écrit, dessiné et encré par le collectif Clamp, composé de 4 managakas : Nanase Ōkawa, Mokona, Tsubaki Nekoi et Satsuki Igarashi. Il fait suite à xxxHolic, en 19 tomes parus de 2003 à 2011, des mêmes auteures. Ce premier tome met en scène les mêmes personnages que la série précédente : Kimihiro Watanuki, Yûko Ichihara, Shizuka Dômeki, Himawari Kunogi, Maru & Moro. Par contre Mokona n'apparaît pas.
Kimihiro Watanuki arrive dans le demeure de Yûko Ichihara, il lui apporte un cheesecake pour le White Day (le jour retour de la saint Valentin). Maru & Moro accueillent ensuite Shizuka Dômeki qui a apporté le champagne. Après avoir goûté, Yûko se change pour accueillir une nouvelle cliente. Cette dernière ne se souvient pas de ce qui l'a incitée à pénétrer dans cette boutique. Yûko lui demande de lui montrer ce qu'elle a dans son sac : 2 straps identiques pour téléphone portable, un neuf et un abimé.
Dans la deuxième partie du tome, Yûko envoie Watanuki et Dômeki en mission dans un appartement situé dans le même immeuble que celui de Watanuki. Ils pénètrent dans un appartement vide où trône un magnifique écran plat. S'ennuyant ferme, ils finissent par regarder le premier épisode d'une série que leur avait recommandée Himawari Kunogi (une amie de fac). Peu après, Watanuki est interpellé par une voix à laquelle il ne peut pas s'empêcher de répondre.
Pour un nouveau lecteur, cette entrée en matière peut s'avérer un peu abrupte : pas de présentation des personnages (en particulier les liens qui unissent Himawari aux 2 garçons, ou son histoire personnelle), pas de rappel sur la série précédente (d'où une grosse incompréhension sur cette histoire d'oeuf). On ne sait pas trop pourquoi Watanuki est inféodé à Yûko, et encore moins pourquoi il s'emporte à chaque fois que Dômeki ouvre la bouche.
Pour un lecteur de la série xxxHolic, il retrouve les personnages dans une situation semblant se situer avant la fin de la série, avec les mêmes individus, mais sans Mokona, ni mention de Kohane Tsuyuri. Néanmoins le plaisir de retrouver la superbe Yûko mener Watanuki par le bout du nez l'emporte bien vite sur des considérations oiseuses de continuité. La première moitié du tome reprend le schéma classique de la série précédente : Yûko reçoit une cliente (et même 2) et sert de catalyseur pour résoudre leur problème, sous les yeux ébahis de Watanuki. Pour ce premier cas, elle se contente d'être présente et de laisser les choses suivre leur cours, en donnant des explications à la fin à Watanuki et Dômeki.
Dès la couverture, le plaisir visuel est également bien présent. Les éditions Pika ont gardé les jaquettes avec un papier épais très lisse, sans être complètement plastifié, très agréable au toucher, avec des teintes un peu ternies et argentées ajoutant une sensation d'intemporalité. La finesse des traits est exceptionnelle, ainsi que cette étrange superposition entre les personnages et les carpes évoluant comme dans un étang. Cette sophistication de la dimension visuelle se retrouve tout au long des pages. Les Clamp manient toujours les arabesques avec grâce, qu'il s'agisse de volutes de fumée, des boucles d'une chevelure, d'un ectoplasme maléfique, ou des pétales d'une fleur.
Les personnages présentent tous un visage très lisse, un peu allongé, avec souvent de grands yeux, et une bouche détourée avec un trait très fin. Ils sont tous longilignes. Watanuki et Dômeki portent leur costume strict d'étudiant, la plupart du temps. Yûko bénéficie de magnifiques tenues, comme d'habitude : kimono ouvragé, robe fendue jusqu'à la hanche, impressionnante robe de feu dans le dernier chapitre. Sa poitrine semble avoir un peu forcie par rapport à la série précédente, ce qui apparaît lorsqu'elle se change derrière une paroi sur laquelle on devine son ombre, ou sur le dessin pleine page en page 135.
Comme à leur habitude, les Clamp se concentrent surtout sur leurs personnages, dans leurs dessins. Certes, le lecteur sait toujours où se déroule chaque scène, par le biais des arrière-plans en début ou en fin de séquence. le nombre de lieux est assez peu élevé : la boutique de Yûko, l'appartement vide visité par Dômeki et Watanuki, les pelouses de la fac où le trio d'amis déjeune. Lorsqu'un arrière-plan est présent, les artistes prennent grand soin d'y apporter des spécificités. Il peut s'agir du mobilier, des accessoires, ou encore des matériaux utilisés (un dallage en pierre par exemple). Lorsqu'il n'y a pas d'éléments figuratifs en arrière-plan, le fond de la case peut-être vierge, ou au contraire entièrement noir, ou encore strié de fines lignes parallèles pour insister sur un mouvement, ou au contraire sur une absence de mouvement. A quatre reprises les Clamp utilisent une variation sur les lignes parallèles en y ajoutant un motif qui se décompose sur ces lignes pour un effet saisissant (pages 71, 97, 102, 156).
Comme dans la précédente série, les pages d'intertitre entre 2 chapitres sont l'occasion d'admirer un dessin pleine page finement ouvragé, consacré à un portrait de l'un des personnages principaux. Par exemple, le deuxième montre Maru & Moro de plain-pied, adossées l'une à l'autre, dans des robes au drapé complexe, avec une reprise de la fleur qui décorait le premier dessin pleine page, consacré à Yûko. Ces images ne sont pas les seules à être enchanteresses. Tout au long de ce tome, le lecteur se régale de moments visuels typiquement Clamp. Il peut s'agir d'une représentation de Yûko en pleine gesticulation mimant un mouvement vif au pingpong, avec ses cheveux et sa ceinture tourbillonnant avec le geste, pour un effet aussi élégant que drôle. le lecteur sent son petit coeur se serrer à la vue de la première cliente, si fragile sur sa chaise, avec son petit air triste. Il ressent une irrésistible compassion à son endroit alors qu'elle revient pour une nouvelle visite avec 2 bandages (qui ne sont pourtant que 4 traits sur son poignet et sa cheville).
À chaque page où apparaît Yûko, elle vole la vedette avec une présence visuelle incroyable, de sa chevelure noir de jais, à ses poses gracieuses, allant de mutine à ténébreuse, avec des bijoux originaux. Dans la dernière séquence, elle domine Watanuki, avec sa grande taille élancée et un regard sombre inquiétant. le lecteur guette dans chacune de ses poses un signe sur son état d'esprit, en vain. Ce n'est que par ses mouvements, et l'expression de son visage qu'il peut se faire une vague idée de ce que peut penser ce personnage énigmatique qui en sait beaucoup plus long que les autres.
Watanuki est donc entièrement soumis à la volonté de Yûko, même quand elle se montre facétieuse au point de faire ce qui pourrait passer pour des caprices. Il continue de lui préparer de bons petits plats dont l'énoncé ouvre toujours une grande curiosité culinaire pour le lecteur, avec ces appellations exotiques (par exemple fondue de seiche fraîche, avec des feuilles de chrysanthèmes, ou riz aux petits pois, avec du poisson grillé et du shiokara). le lecteur retrouve les chicaneries entre Dômeki et Watanuki, ce dernier se conduisant comme un gamin. Dans ces moments-là, les Clamp forcent le trait dans son comportement, le montrant en train de gesticuler comme un pantin désarticulé. Elles font même observer par un autre personnage que "à force de surjouer, Watanuki va finir par étouffer son partenaire et tuer le comique de situation". C'est un peu déconcertant comme parti pris narratif. le lecteur peut le prendre comme une façon d'extérioriser le fort sentiment intérieur d'injustice qu'éprouve Watanuki.
Comme il s'y attend, le lecteur trouve une sentence ou deux sentences morales à l'issue du premier cas : "quand on considère que l'ensemble de son entourage n'est pas digne d'intérêt, c'est peut-être qu'on ne l'est pas non plus". Il est beaucoup plus décontenancé par la deuxième partie de ce tome. Elle commence comme une enquête, pour finir par des considérations tout en sous-entendus de la part de Yûko, renvoyant à l'oeuf donné à Dômeki dans la série précédente, et à une sentence "Toute chose prend sa source dans le voeu des hommes". le lecteur ne peut alors que supposer que les tomes suivants apporteront un éclaircissement sur cette deuxième partie.
C'est un grand plaisir de retrouver ces personnages tels qu'en eux-mêmes, et tels qu'ils étaient dans la série précédente. le lecteur apprécie que les auteures lui donnent l'occasion de passer encore un peu de temps avec eux. Il contemple à nouveaux les dessins si délicats et personnels des Clamp. Il prend le temps de savourer cette première enquête et cette deuxième partie si cryptique. En fonction de ses attentes, il décernera 4 étoiles pour une introduction qui ne se suffit pas complètement à elle-même, ou 5 étoiles pour le plaisir de pouvoir se replonger dans cet univers si singulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florencem
  31 mars 2015
J'avoue que je ne sais toujours pas trop ce que les Clamp ont voulu faire avec cette nouvelle série de XXX Holic Rei. Je ne me plains pas parce que j'ai adoré la première et la fin de XXX Holic m'avait laissé une sensation de tristesse que je n'aime pas ressentir à la fin d'une de mes lectures. Je me dis donc que peut-être cette fois-ci, l'issue sera différente. Même si les Clamp ne sont pas trop du genre à faire des happy end, surtout dernièrement.
Après la fin de ma lecture, je me dis cependant que Rei est peut-être, ou plutôt va devenir une alternative de XXX Holic. L'histoire de l'oeuf que Domeki offre à Himawari est de nouveau présente. Alors peut-être que cette fois-ci, il l'offrira à quelqu'un d'autre (Watanuki par exemple) et que nous verrons ce que cette décision aurait amené au final. Si c'est cela, d'une part je trouve cela très intéressant car la trame de XXX Holic a toujours été liée au destin des personnages, mais aussi parce que c'est une idée très originale. A ma connaissance, aucun auteur n'a encore fait ce genre de manoeuvre au sujet d'une de ses oeuvres. Les Clamp en sont d'ailleurs tout à fait capable, une telle idée serait digne d'elles.
Ce premier tome est donc pour l'instant assez semblable aux premiers de la série originale. Cependant, il faut avoir lu XXX Holic pour se plonger dans Rei sinon vous serez totalement perdu. On retrouve donc les premières intrigues où des personnes entrent dans la boutique de Yuko pour qu'elle leur apporte son aide qu'ils le souhaitent volontairement ou pas. le cas des deux meilleurs amies étaient assez flippant. Mais on retrouve bien l'ambiance du manga. le seul point négatif, c'est que Watanuki et Domeki ne sont pas encore à un stade de leur relation où ils sont réellement amis. J'entends par là que Watanuki crie à tout va et gesticulent dans tous les sens. C'est étrange car je ne me souviens pas d'avoir trouvé cela embêtant, avant… mais comme je suis aussi habituée à leur relation plus sereine, c'est un peu comme un retour en arrière négatif. Mais c'est vraiment le seul point négatif.
Pour le reste, le design est toujours aussi superbe. Les tenues de Yuko sont magnifiques. le côté calligraphie du dessin donne toujours autant de prestance à l'univers. Les éditions Pika ont cependant bien augmenté leur tarif en ce qui concerne le tome… Je trouve cela très limite car nous ne sommes pas loin des deux euros… En tant que fan, j'achèterais mais je ne trouve pas cela très correct. La première série était déjà bien plus cher qu'un tome classique (ce qui est tout à fait normal vu l'impression particulière du tome) mais sachant que la première série avait eu du succès, l'augmentation n'était pas justifiée…
La fin du tome reste très énigmatique. Yuko revient toujours sur le voeu des hommes, sur celui de Watanuki, de Domeki. Cela me fait vraiment penser que mon idée concernant l'oeuf est la bonne. Reste à savoir si cela est vrai, et j'ai vraiment hâte de découvrir le tome deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
shelters
  18 mai 2016
C'est toujours un plaisir de lire un manga de Clamp. J'aime beaucoup leur dessin élégant, stylisé, les détails et leurs histoires toujours plus surprenantes les unes que les autres. Dans cette nouvelle série, on retrouve Watanuki, lycéen capable de voir les esprits et Yûko, sorcière de son état. Ensemble, ils permettent à leurs clients de se libérer des esprits qui les hantent.
Un scénario pas très original j'en conviens, mais le must de ce manga réside dans l'ambiguité des personnages. L'univers des Clamp est particulier, reconnaissable, étonnant et lorsqu'on a terminé un volume, on attend la suite avec impatience. Incontournable.
Commenter  J’apprécie          70
Yumiko
  01 août 2015
Quelle belle surprise quand j'ai découvert il y a peu qu'une suite de cette série que j'aime tant avait vu le jour! J'ai peine à croire qu'un peu plus et je passais à côté de cette bonne nouvelle! Sitôt vu, sitôt commandé et je l'ai à peine reçu que je l'ai lu dans la foulée. Je peux vous dire que j'ai retrouvé l'univers et les personnages avec un énorme plaisir et que les histoires sont toujours d'aussi bonne qualité.
Une fois de plus c'est une histoire sombre qui nous emporte vers des chemins inattendus. Yûko nous prouve à nouveau que rien n'est laissé au hasard et que le coeur des hommes cache de bien terribles secrets.J'ai adoré suivre ce récit et jusqu'à la fin je me demandais comment il allait se terminer tellement le fil rouge était inquiétant.
A côté de cela, de nombreux mystères planent encore sur l'identité de nos héros, leurs origines et leur rôle à jouer. Watanuki n'a pas encore terminé son parcours et je me demande à quoi ressemblera cette fin et surtout qu'elle décision il doit prendre. Ce premier tome est donc accrocheur et nous donne envie d'en apprendre plus immédiatement et je pense que je ne serai pas du tout déçue de la suite!
En bref, cette série n'est pas à lire si vous êtes passés à côté de xxx Holic. Mais si la première saga vous a plu, n'hésitez pas à vous jeter sur cette suite car elle reprend avec brio une histoire déjà tellement passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Saralyn
  13 avril 2017
Quel joie de retrouver une nouvelle série de Clamp, surtout qui est la suite de xxx holic que j'avais adoré !
Pour cette suite, on trouve les mêmes ingrédients qui ont fait le succès de Clamp : les magnifiques couvertures, l'esthétique, l'ambiance, leurs personnages attachants, leur manière d'amener le folklore japonais, etc...
Dans ce tome, on suit deux histoires : la première suit 2 jeunes femmes, meilleures amies, se retrouvant à tour de rôle dans la boutique de Yûko... Puis Watanuki se retrouve confronter à une entité qu'il est le seul à attendre...
J'ai adoré ce tome et tout ce que je regrette avec Clamp c'est qu'il n'y ait pas plus de contenus !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Sceneario   14 avril 2015
C’est avec grand plaisir qu’on se replonge dans l’univers de xxx Holic.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   28 mars 2015
Le monde est plein de mystères. Cependant, même les phénomènes les plus troublants sont insignifiants s'il n'y a pas un humain pour les voir. Un humain pour constater, un humain pour les souhaiter. Les esprits, les spectres, les chimères... c'est parce que les humains les acceptent, les rejettent, les façonnent qu'ils reviennent encore et toujours inlassablement. Toute chose prend sa source dans le vœu des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
florencemflorencem   01 avril 2015
Quand on considère que l’ensemble de son entourage n’est pas digne d’intérêt, c’est peut-être qu’on ne l’est pas non plus.
Commenter  J’apprécie          120
SpyMyinaSpyMyina   07 août 2015
- Déjà, je t'avais fait un gâteau au chocolat pour la Saint-Valentin... Et tu m'en as demandé un autre pour le White Day! C'est pas normal!
- Mais moi aussi, je t'ai fait un cadeau ! Je t'ai donné l'occasion de faire de la pâtisserie !
- Ma foi...
- Ho ho ho ! Je t'autorise à pleurer sous le coup de l'émotion!
Commenter  J’apprécie          30
PresencePresence   05 janvier 2016
Ce soir au menu, ce sera du riz aux petits pois, avec du poisson grillé et du shiokara (préparation à base de calamar, ou autre produit de la mer, mariné dans du sel et fermenté).
Commenter  J’apprécie          40
PresencePresence   05 janvier 2016
Le monde est plein de mystères. Cependant même les phénomènes les plus troublants sont insignifiants s'il n'y a pas un homme pour les voir, un humain pour constater, un humain pour les souhaiter.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Clamp (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Clamp
Blood-C The Movie: The Last Dark Trailer
Notre sélection Manga Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
76 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre