AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782262015169
334 pages
Perrin (15/03/2001)
4.5/5   2 notes
Résumé :
Retrace les cinquante mois d'occupation de Paris par les Allemands, de sa chute à sa libération..
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Paris 40-44.

Un livre immersif dans le quotidien des parisiens lors de la seconde guerre mondiale. Ils étaient 3 millions au recensement de 1936 mais plus que 700 00 au moment de l'entrée des troupes allemandes ayant pris la fuite lors de l'exode les enfants étant été évacués en priorité. À la mi août Paris était déjà à 1,7 millions de ses habitants jusqu'à la fin de la guerre. Comment été la vie ? Les hivers ont été terribles la solution : rester au lit ! Dans les grands appartements été même aménagé des cabanes en bois, des igloos pour se protéger du froid. On allait au cinéma, au café, et dans le métro y retrouver une source de chaleur. Les loisirs battaient leurs plein : le cinéma atteind des reccords frôlant le milliard de francs de recette en 1943. Il est un lieu de rencontres, chauffé et éclairé, il permet une évasion fort indispensable en ces temps difficiles. La lecture fut aussi privilégiée jamais autant d'ouvrages n'ont vu le jour. 6400 titres/an. L'occupation allemande c'est les restrictions et la représsion. En 1941 sont poursuivis tous ceux qui sont pris à traceurs des V ou des croix de Lorraine. C'est aussi la chasse des réseaux de résistance, tel que le réseau du musée de l'homme. Les rafles de résistants, des juifs, le Vel d'hiv le triste camps de Drancy. La première déportation vers Auschwitz à eu lieu le 27/03/1942 sur 1148 hommes 19 survivront. La vie est dure et c'est des épreuves alimentaires qui entraînent plusieurs manifestations pathologiques: la démence, le suicide, l'alcoolisme, les psychoses, les angoisses.

" Dormir c'est le seul plaisir : c'est ne plus vivre" peut on lire en p 250. C'est à partir du printemps 1943 que Paris s'affirme comme la capitale de la résistance. La situation a Lyon est devenue intenable. En août 1943 le comité national de la libération CPL fut créé par André Tollet. C'est Henri Rol Tanguy qui fut chef national du FFI de 4 départements. Enfin à l'année 1944 dans Paris toute activité devint impossible, bombardements puis insurrection parisienne "cette semaine folle "jusqu'à sa libération le 25 août 1944.

Eugénie 39/45

Commenter  J’apprécie          30

Un ouvrage complet (autant que faire se peut) sur la période de l'Occupation à la Libération dans la capitale. Un sujet objet de bien des fantasmes et de polémiques que l'ouvrage permet de mieux comprendre .

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Comment pourrait-on nier enfin que la gigantesque explosion de joie de la foule parisienne dans les journées des 24,25 et 26 août 1944 a joué le rôle d'une immense catharsis? En ces jours,les Pariisiens,dans leur défoulement,ont procédé à un rite purificateur,à la manière antique,destiné à évacuer les souillures d'une interminable occupation à jamais abolie.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Paul Cointet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Cointet
60 ans de l'exécution de Pierre Laval (1/2). 2000 ans d'Histoire sur France Inter de Patrice Gélinet avec Jean-Paul Cointet (historien) 14.10.2005
« Chacun tend l'oreille et nous attendons la salve nous annonçant la fin du traître. 15 octobre 1945, Pierre Laval a expié. » (Les Actualités françaises)
Il y a 60 ans, le 15 octobre 1945, sur un sentier longeant la prison de Fresnes, Pierre Laval était fusillé à quelques mètres d'une poignée de curieux qui se précipitèrent aussitôt pour ramasser les éclats de bois ensanglantés du poteau d'exécution. Ils voulaient garder le souvenir macabre des derniers moments de l'homme le plus détesté de France.
Un an après la Libération, au moment où les Français comptaient leurs morts et accueillaient les rescapés des camps de concentration, Pierre Laval était à leurs yeux responsable de toutes les souffrances et de toutes les horreurs de l'Occupation.
L'incarnation d'une politique de collaboration qui avait atteint son point culminant après son retour au pouvoir le 18 avril 1942, et quelques mois avant la grande rafle du Vel-d'Hiv, la création de la Milice et l'envoi en Allemagne des travailleurs du S.T.O.
+ Lire la suite
autres livres classés : occupationVoir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2763 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre