AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.72/5 (sur 537 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Indianapolis , le 24/11/1962
Biographie :

Mélanie Benjamin est le nom de plume de l'écrivaine américaine Mélanie Hauser (née Miller).

Elle publie "Confessions of Super Mom" puis "Super Mom sauve le monde".
Son troisième roman, "Alice I Have Been", a été inspiré par la vie d'Alice Liddell Hargreaves.

"L'Autobiographie de Mme Tom Thumb" se concentre sur la vie de Lavinia Warren Bump.
"Les Cygnes de la Cinquième Avenue", publié aux éditions Albin Michel, a été un best-seller international.

site de l'auteur:
http://www.melaniebenjamin.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Melanie Benjamin   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • Les Effinger de Gabriele Tergit, Nicole Henneberg aux éditions Bourgeois https://www.lagriffenoire.com/les-effinger.html • Ce que je sais de toi de Eric Chacour aux éditions Philippe Rey https://www.lagriffenoire.com/ce-que-je-sais-de-toi.html • Les Enfants du blizzard de Melanie Benjamin et Patricia Barbe-Girault aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/les-enfants-du-blizzard.html • 10, villa Gagliardini de Marie Sizun aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/10-villa-gagliardini.html • L'oubliée de Salerne - le roman de Trotula, médecin, sage-femme et féministe du XIe siècle de Henriette Edwige Chardak aux éditions le Passeur https://www.lagriffenoire.com/l-oubliee-de-salerne-le-roman-de-trotula-medecin-sage-femme-et-feministe-du-xie-siecle.html • Traversée du feu de Jean-Philippe Blondel aux éditions L'Iconoclaste https://www.lagriffenoire.com/traversee-du-feu.html • La Moisson des innocents: Les enquêtes du généalogiste de Dan Waddell et Jean-rené Dastugue aux éditions Babel Noir https://www.lagriffenoire.com/la-moisson-des-innocents-babel-noir-les-enquetes-du-genealogiste.html • À prendre ou à laisser de Lionel Shriver et Catherine Gibert aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/194341-a-prendre-ou-a-laisser.html • Grands diplomates: Les maîtres des relations internationales de Mazarin à nos jours. de Hubert Vedrine et Collectif aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/grands-diplomates-les-maitres-des-relations-internationales-de-mazarin-a-nos-jours.html • La trilogie de Corfou: Intégrale de Gerald Durrell, Cécile Arnaud aux éditions de la Table Ronde https://www.lagriffenoire.com/la-trilogie-de-corfou-integrale.html • Un éclat d'or et de solitude de Sarah McCoy et Anath Riveline aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/un-eclat-d-or-et-de-solitude.html • Les Mystères de Paris 1/4 de Eugène Sue aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/les-mysteres-de-paris-tome-1.html • Les Mystères de Paris 2/4 de Eugène Sue aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/les-mysteres-de-paris-tome-2-la-maison-de-la-rue-du-temple.html •

+ Lire la suite

Citations et extraits (98) Voir plus Ajouter une citation
Elle est donc désormais comme tout le monde a Paris - le cuir est réservé aux Allemands et tous les Parisiens doivent se contenter de semelles en bois dont le bruit sourd résonne sur le pavé parisien et se mêle au martèlement métallique des bottes nazies en un tel vacarme que les oreilles de Blanche bourdonnent. Bien que Paris soit une ville soumise depuis un bon moment, elle reste une ville bruyante,mais différente.
Commenter  J’apprécie          290
[ 1914 ]
Je venais de San Francisco, j'y étais née et y avais grandi, et tout le monde m'avait prévenue : à peine aurais-je jeté un coup d'œil à Los Angeles que je ferais demi-tour pour attraper le premier train qui me ramènerait chez moi. " C'est une ville de sauvages, aux mœurs débraillés, une ville de païens !" " Il n'y a pas un seul musée là- bas"
Commenter  J’apprécie          260
" Quand on vieillit, se voir quand on était jeune, c'est comme revenir à une promesse qu'on n'a pas tenue.
Commenter  J’apprécie          275
" Tout le monde se la jouait Hollywood!
Maintenant que nous savions que notre industrie n'allait pas disparaître , nous nous enracinions , dépensant l'argent que nous n'aurions jamais pu imaginer pouvoir gagner----- certains n'avaient pas assez d'instruction pour compter et c'est à quoi servaient les imprésarios et les conseillers financiers .
Les fils de chauffeur employaient maintenant eux- mêmes des chauffeurs .
Les filles de femmes de chambre avaient maintenant une vingtaine de domestiques .
Les vacances en Europe étaient de rigueur ...." .
Commenter  J’apprécie          241
Elle [mère de Truman Capote] détestait qui j'étais. (...) Elle n'était jamais fière de moi, jamais. J'aurais pu avoir écrit la Bible, elle aurait encore trouvé le moyen de dire, devant moi, que j'étais la plus grande déception de sa vie. (p. 35)
Commenter  J’apprécie          230
Son approbation ne lui suffisait pas, ne lui suffirait jamais ; l'amour d"une seule personne ne serait jamais suffisant pour Truman. Et c'était ce qui les différenciait car elle, elle n'avait besoin que de l'amour de Truman. Lui avait besoin du monde entier.
Commenter  J’apprécie          50
C'est Hollywood , pensais- je. On se réjouit de votre succès - à condition qu'il ne dure pas trop longtemps.
Commenter  J’apprécie          190
Tout le monde buvait trop car qui savait de quoi demain serait fait ?
(…) Tout pouvait disparaître du jour au lendemain. N'était ce pas ce que la guerre nous avait appris ?
Commenter  J’apprécie          180
Les quatre femmes courbèrent leurs cous toujours aussi élégants, rapprochèrent leurs têtes impeccablement coiffées, pour se concerter. Des colifichets et des plumes frémissaient à leurs bras à mesure qu'elles gesticulaient.
Commenter  J’apprécie          170
" Tu sais comment m'appelle Mr Brady chez World ? Pete. Comme s'il ne pouvait se résoudre à accepter que la personne qui dirige le département des scénarios soit une femme. Il me donne donc un prénom de garçon.
- Oh Fran.
- C'est la raison pour laquelle je m'habille ainsi ." Frances désigna d'un geste son élégante robe du soir. " Il peut bien m'appeler Pete, mais je le laisserai jamais oublier que je suis une femme. Et il ne faut surtout pas renoncer à notre féminité - ce qu'ils veulent , c'est notre esprit, notre cerveau.
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Melanie Benjamin (701)Voir plus

Quiz Voir plus

Ah la belle famille que voilà !

La famille Cunningham se réunit dans un hôtel isolé en pleine tempête de neige. Les membres n'ont jamais réussi à s'entendre et les cadavres s'amoncèlent. Roman de Benjamin Stevenson.

Darling Investigations, tome 1 : Un été mortel
Le gardien invisible
Le sang des Belasko
Tous les membres de ma famille ont déjà tué quelqu'un

16 questions
108 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , famille , humourCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}