AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749936357
Éditeur : Michel Lafon (24/05/2018)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Alex a disparu ! Pire, le sortilège de la sorcière Morina l’a transformée en enchanteresse maléfique. Cela ne pouvait tomber plus mal, car la brèche entre le Pays des contes et notre monde est désormais ouverte : héros comme vilains peuvent passer de l’un à l’autre selon leur bon vouloir.

Alors que New York découvre avec stupeur l’existence de la magie, Conner, aidé de Rouge, Boucle d’or, Jack et de son armée littéraire, doit à tout prix libérer sa sœ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
DevoreuseDeLivres99
  14 septembre 2019
Si vous n'avez pas lu ce livre et que vous ne voulez pas être spoilés, ne lisez pas cette critique !
Après avoir lu d'une traite le cinquième tome du Pays des contes, qui m'a énormément plu, j'ai directement enchaîné avec le sixième tome. Je crois d'ailleurs que c'est celui-ci que je préfère.
Morina, une horrible sorcière, a jeté un sortilège à Alex pour qu'elle lui obéisse ! Et d'autres sorcières, comme la Reine des Neiges et la Sorcière des Mers, se joignent à elle pour envahir l'autre monde ! Conner se met alors à chercher désespérément un moyen de libérer sa soeur du sortilège... Et de sauver le monde par la même occasion.
J'ai beaucoup le prologue, quand on voit Conner à son anniversaire de quatre-vingt ans. J'ai été heureuse de savoir qu'il avait réussi sa carrière d'écrivain avec succès.
J'ai trouvé le début un peu long, comme les deux premiers tomes, mais à partir du moment où les sorcières pénètrent dans l'autre monde, les aventures sont captivantes et j'ai eu du mal à m'arrêter de lire.
Il est amusant de voir les réactions des personnages du Pays des contes quand ils se rendent dans l'autre monde, car ils n'y sont jamais allés et ils croient presque avoir des hallucinations en découvrant la télévision, le réfrigérateur, les voitures, les avions, etc... Même les sorcière sont étonnées de découvrir que les armes sont si développées.
Un des moments que j'ai vraiment adoré est quand Conner et ses amis pénètrent dans Central Park. Alex y a créé un bouclier pour que personne n'y pénètre, mais Conner y entre par un passage abandonné de métro. Les sorcières ont fait les scouts prisonniers pour qu'ils cuisinent des bonshommes géants en pain d'épice. Ces pâtisseries seront l'armée des sorcières ! Heureusement, Grenouille, Rook, Cornelius et le Conseil des fées arrivent juste à temps dans l'autre monde.
C'est là mon deuxième moment préféré, quand la bataille fait rage entre les sorcières et les fées. de leur côté, les momies, les Joyeux Compagnons et les Enfants Perdus combattent la Méchante Sorcière de l'Ouest, Peter Pan et les pirates de Tribordia affrontent ceux du Capitaine Crochet, et l'Homme de fer-blanc, Trollbella et les cyborgs luttent contre la Reine de Coeur et son armée.
Quand les méchants de la littérature meurent, ils se dissipent sous la forme des mots que leur auteur a utilisé pour les décrire. J'ai trouvé que cette façon de mourir était poétique.
Pour conclure, j'ai vraiment adoré cette série, que je conseille aux enfants à partir de neuf ans. Cela nous permet de découvrir ou redécouvrir des contes, mais aussi des classiques comme le Magicien d'Oz, Peter Pan, Alice au pays des merveilles, Robin des Bois ou encore le Roi Arthur.
C'est avec une réelle tristesse que j'ai achevé le Pays des contes, car j'étais déçue de quitter cet univers merveilleux et toujours plein de surprises !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ewylyn
  20 septembre 2018
Le voici, le voilà le dernier tome de cette saga absolument merveilleuse qu'il me tarde de la relire ! A peine la dernière page terminée que je complote déjà pour me trouver du temps et recommencer depuis le début... Ce sixième opus a été un réel coup de coeur. Il est plus court que les autres tomes, mais il est intense, riche en émotions, inoubliable à l'image de toute la saga qui entre désormais dans mon panthéon des oeuvres préférées.
L'histoire est une suite directe au tome 5, pas de temps mort et nous voilà projeté dans la grande guerre qui se prépare, qui enfle et explose. J'ai beaucoup aimé cette histoire qui nous plonge dans le pays des contes et au coeur de New York envahit par le pays des contes. Cela donne des situations rocambolesques, des moments hilarants et des quiproquos savoureux. Conner est bien décidé à retrouver sa soeur et à la sauver, Morina est bien décidée à détruire les mondes et Grenouille cherche plus que tout un moyen de quitter le terrible monde du miroir. Entre la magie, de bonnes surprises et des retrouvailles bien pensées, bataille, rebondissements et plans machiavéliques, le final est franchement plaisant. Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer et j'admets avoir eu un gros coup de coeur pour l'arc narratif autour de Grenouille.
L'auteur donne une très belle conclusion à sa saga à travers un prologue et un épilogue qui se complète avec le récit, bourré de références au premier opus avec un chouette clin d'oeil aux dernières lignes, avec quelques références sur la propre vie de Chris Colfer. La bataille aurait pu être un poil plus complexe, toutefois, vu le nombre très important de personnages impliqués, je suis contente que l'auteur ai fait simple. En plus de ça, je ne suis pas branchée batailles, donc si je n'ai pas lu en diagonale cette partie, c'est qu'elle devait être parfaite dans le rythme et l'écriture. Savoir qu'il s'agit là du dernier tome donne une saveur particulière, même si la fin ne se ressent que dans les toutes dernières pages, on savoure chaque instant passé avec chacun des protagonistes.
Ces derniers sont tellement attachants ! L'auteur nous a donné des personnages inoubliables et très loufoques. Robin des Bois est une pépite avec son style inimitable de parler, Arthur est si loyal, Mère l'Oie est fidèle à elle-même, Rouge reste naïve et centrée sur la mode, Grenouille est un réel coup de coeur... Chaque personnage, antagonistes ou non, apporte sa touche, son univers (Peter Pan, Alice au pays des merveilles, les contes, etc.), sa personnalité et sa manière d'être. Ce qui fait qu'une fois réunie, c'est un sacré chantier, irrévérencieux, haut en couleur et hilarant ! Les répliques m'ont souvent arrachés un sourire, en particulier Rouge, Robin des Bois, la reine Cyborg, la Mère l'Oie...
Après avoir mis Conner et son don pour l'écriture en avant, ce tome-ci met un point d'honneur a conclure l'arc narratif sur Alex, ses pouvoirs, son histoire. C'est le gros coup de coeur (après Grenouille) de ce tome. Les émotions d'Alex, ce qu'elle a enduré et ce qu'elle ressent, ce qui lui arrive est très touchant, pour ma part, ça m'a énormément fait du bien de me retrouver là-dedans et d'avoir de si beaux messages à conserver. Les jumeaux sont séparés, mais l'un est l'autre savent se débrouiller seuls et surtout, ils nous prouvent qu'ils seront toujours l'un pour l'autre. le duo Alex et Conner a été fantastique à suivre du début à la fin, ce final a totalement assuré !
L'univers ne gagne pas en précision, mais je trouve qu'il apporte de jolies conclusions, notamment avec cette belle surprise concernant la méchante reine. Chaque problème majeur a eu pour moi des réponses, même si je regrette de ne pas en avoir davantage. Je pense que vu l'importance de l'univers, l'attachement ressenti envers les personnages, c'est triste de devoir les laisser et j'aurais aimé les revoir, en apprendre plus sur eux. En tout cas, les explications et conclusions sont très chouettes et me suffisent pour cette première lecture. Pareil pour la plume de Chris Colfer qui gagne encore du galon avec ce tome. L'auteur maîtrise son univers, ses personnages, il leur donne du peps, un humour bien particulier. Les descriptions comme les dialogues font avancer le récit, c'est fluide et très agréable à lire, c'est précis et soigné sans être trop indigeste.
Pour moi, cette lecture fut un coup de coeur, c'est divertissant, amusant, entraînant. C'est une lecture qui fait du bien, je retrouve de vieux amis, je vis avec eux des moments de rires, de tensions, d'aventures et de magies. J'avais très souvent un sourire aux lèvres devant les réactions des personnages, leurs répliques, devant certaines situations comme ce pauvre général de l'Armée qui essayait tant bien que mal de sauver New York sans réellement comprendre ce qu'il devait faire. J'ai eu beaucoup d'affection pour les personnages, j'ai apprécié le récit, ce qu'il offrait en terme de rebondissements, de final. Comme je l'ai dit, cette saga restera dans mes tops séries et je la relirais comme je peux relire mes contes préférés, avec l'intention de passer un chouette moment sans prise de tête, retrouver des amis, se souvenir des grands moments. C'est ça la magie du pays des contes, elle se consomme sans modération, dans une plongée en enfance où l'on retrouve son âme d'enfant durant six tomes.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sourisetdeslivres
  03 juillet 2018
J'ai repoussé ma lecture au maximum.
Pourquoi ? Je ne voulais pas terminer cette série formidable.
Une de mes séries jeunesse préférées, mais ça y est, cette fois, c'est fini.
À moins que Chris Colfer nous entraîne dans une autre saga. Bref, parlons maintenant toi et moi de ce pays des contes.
Je ne vais pas pouvoir t'en dire énormément, 6e tome, tu imagines le nombre de spoilers.
Ce sera donc une chronique moins longue qui ira plus à l'essentiel même si j'ai tellement envie d'en dire et d'en raconter sur cette saga que j'adore, et ce depuis 6 ans ! Au début du livre, Conner a 80 ans, écrivain à succès, il vient fêter son anniversaire dans une librairie et célébrer son oeuvre. Il a été un écrivain jeunesse prolifique et reconnu. Tout se passe bien jusqu'à ce qu'une petite fille fan de l'auteur lui demande où est passée sa soeur Alex.
Stupéfaction, Conner ne se souvient absolument pas de sa soeur.
Il en est certain, il a dû laisser un indice dans ses livres. Ainsi, le vieil homme relit ses écrits.
Grâce à ses souvenirs qui remontent à la surface, Chris Colfer te rappelle, habilement et en quelques phrases, ce qui s'est déroulé dans les opus précédents.
J'ai lu ce passage avec beaucoup de nostalgie.
Ensuite, tu plonges dans ce qui est le tome 6. Alex a disparu, les deux mondes, celui des humains et celui des contes sont sur le point de se rencontrer.
Chris Colfer t'entraîne dans une course contre la montre palpitante afin de sauver Alex et la ville de New York.
Tu vas retrouver tous les personnages que tu as pu croiser au cours des tomes précédents, importants ou pas comme Bree, Rook, la confrérie des soeurs Grimm, Grenouille ; Robin des bois, Peter pan et les enfants perdus, la mère l'oie, Merlin, rouge, Jack, Arthur, Trollbella, les amis d'Oz, Boucle d'or, etc.
Les gentils, mais aussi les méchants comme la méchante sorcière de l'Ouest, capitaine crochet, la Reine de coeur, etc.
Mershante qui va te donner une jolie leçon sur l'apparence, jolie et importante, c'est bien une des forces de cette saga : aborder des valeurs nobles, des faits de société dans un pays imaginaire.
Ce tome n'échappe pas à la règle.
Ainsi, tu aborderas le thème de la rédemption, du bonheur, la mort qui n'est pas une fin en soi.
Des sujets forts, mais avec toujours cet humour qui court lui aussi tout au long des tomes. Conner est espiègle, Trollbella et ses mots inventés, rouge et ses jeux de mots.
C'est vraiment une saga que je te recommande, certes, c'est une saga jeunesse, mais si tu as envie de lire des contes ou si tu as aimé les contes comme moi étant enfant et que tu veux retrouver cette sensation cette saga est parfaite pour ça.
Il y a de l'action, de l'émotion, des rebondissements, de l'humour, des protagonistes tous attachants, aucun tome n'est en dessous. Chacun apporte son lot de questions, de réponses et de réflexions.Je suis triste de fermer ce roman, mais je sais que je le relirai et que c'est une saga que je lirai à nouveau à mes petits-enfants.
Oui, je vois loin.🤣
Je redoutais énormément la fin qui ne présageait pas du tout un happy end, je ne t'en dirai pas plus, j'ai été émue, très émue.
En bref
Chris Colfer t'emmène dans un New York sur le point d'être détruit, tu as de l'action et du suspens tout au long, l'auteur joue avec tes nerfs en te faisant miroiter une fin qui n'est pas celle que tu voudrais.
Il réunit les personnages que tu as rencontrés et te fais des petits flashbacks des opus précédents, mais complètement intégrés dans celui-ci.
Conner va être face à la décision la plus importante de toute sa vie.
Un dilemme horrible.
Scènes de batailles entre le bien et le mal, rebondissements, suspens, réflexion tout y est pour que tu clôtures cette saga en beauté et qu'une nouvelle fois tu sois complètement immergé dans ce pays des contes.
Qu'il est agréable de plonger de cet univers !
Si je disparais un jour tu sais où me trouver 😉

Lien : http://unesourisetdeslivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire-une-passion
  14 juin 2018
Ah... le pays des contes. C'est une grande histoire d'amour entre cette série et moi. Quand j'ai su qu'un sixième tome était prévu, j'étais tellement heureuse ! Mais maintenant que je l'ai terminé, je suis triste que ce soit déjà fini. Une série que je classe haut la main dans mon top depuis des années.
Alex a disparu ! Pire encore : le sortilège de la sorcière Morina l'a transformée en enchanteresse maléfique. Et comme si cela ne suffisait pas, la brèche entre le Pays des contes et notre monde est désormais ouverte. Alors que les humains découvrent avec stupeur que la magie existe, Conner doit retrouver sa soeur et essayer de sauver les deux mondes. Aidé par ses amis, il va tout faire pour trouver une solution, quitte à se mettre lui-même en danger.
Quel bonheur de replonger dans cette merveilleuse aventure ! Dès les premiers mots, j'ai su que j'allais aimer ce dernier tome. Que j'allais, une nouvelle fois, prendre plaisir à l'aventure aux côtés de personnages atypiques qui ont su me toucher durant 6 tomes. Mais cette fois, tout est plus sombre, tout est plus adulte. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, et les personnages non plus !
Il est assez compliqué de vous parler de l'intrigue de ce tome, étant donné tout ce qu'il s'y passe. Il serait dommage de gâcher la découverte de ce dernier opus, mais sachez qu'il clôt parfaitement bien cette saga. Les personnages évoluent, prennent des décisions parfois difficiles et qui auront forcément un impact sur la suite des événements. Mais ce que j'ai le plus aimé ici, c'est la relation des jumeaux. Séparés par le mal, on sent à quel point Conner vit cette séparation difficilement. Il veut sauver sa soeur, mais en même temps, il est triste de la voir devenir méchante. Il ne sait pas quoi faire et est perdu.
Bien sûr, il a toujours ses amis sur qui il peut compter et qui sont une présence non négligeable, mais une relation de jumeaux est difficile à expliquer et à vivre tant qu'on ne l'est pas nous-mêmes. Mais du côté de l'intrigue, outre cette relation importante et bien amenée, les lecteurs ne seront pas en reste. L'auteur ne ménage pas ses personnages et leur en fait voir de toutes les couleurs, pour un final explosif !​
​En résumé, j'ai l'impression que cette chronique ne reflète absolument pas mon bonheur d'avoir pu lire cette série et ce dernier tome, et pourtant ! C'est une saga que je vous conseille fortement. Vous allez à la fois retourner en enfance en retrouvant des personnages de contes que vous avez toujours connu et, à la fois, voyager et vivre une aventure extraordinaire en compagnie de personnages tous plus attachants les uns que les autres ! Alors, qu'attendez-vous ? Vous aussi ouvre le livre du Pays des contes et revenez avec des étoiles plein les yeux...
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PedroPanRabbit
  14 juillet 2018
Dans la continuité de la maturité atteinte avec le précédent tome, Chris Colfer entame cet opus avec un bond dans le futur qui met un peu plus en relief ses talents d'auteur et son imagination. Dans ce premier chapitre très émouvant, on retrouve un Conner vieillissant, devenu auteur célèbre, entouré de ses enfants et petits-enfants. C'est parce qu'il cherche à se souvenir ce qu'il est advenu d'Alex que le roman nous raconte alors l'ultime bataille du pays des contes. Ce procédé narratif totalement inattendu dans la trame tissée par l'auteur depuis le début de son cycle a le mérite de retenir notre attention.
Malheureusement, après cette alléchante amorce, la continuité du roman sera à mon sens un cran en-dessous du très bon cinquième tome. Chris Colfer, lui-même pourtant très bon, en fait peut-être un peu trop pour s'assurer du caractère explosif de son final, péchant ainsi par excès : les scènes d'attaques des monstres de la littérature, les statues qui s'animent, Alex sous sortilège (en lévitation, les cheveux flottants et les yeux luminescents... tadaaa!)... Too Much et trop convenu à la fois, dans le sens où les grandes scènes d'invasions et de batailles entre les buildings de New-York évoquent un peu trop le dixième Royaume et Les sorcières d'Oz, deux mini-séries que j'ai déjà comparées à la saga de Colfer, et qui traitaient également de confrontation entre monde normal et monde des contes.
Si la sincérité de Chris Colfer reste toujours aussi évidente (on ne peut la nier, et ce depuis le premier roman), son désir de trop en raconter en trop peu de pages donne à ses rebondissement très vite expédiés des allures de tergiversations sans fin, faisant apparaître et disparaître au gré des besoins des personnages sous-exploités, qu'il sort du chapeau juste quand il faut pour lui permettre de faire avancer son intrigue. Des inégalités de débutants qu'il avait pourtant totalement corrigées avec -j'y reviens toujours (mais en même temps, comment ne pas faire autrement?)- l'excellent tome 5...
Reste évidemment qu'on lit ce volume final avec un certain plaisir (même s'il est coupable, mais puisque c'est le final, justement...), et qu'on reste définitivement, résolument, indubitablement, attaché à cette galerie de personnages réinventés (de l'extravagante Reine Chaperon Rouge totalement mégalomane à Boucle d'Or la badass) dont on aura beaucoup apprécié suivre l'évolution, ainsi que son duo de héros (et un Conner qui, on en est plus que jamais sûr, est une projection littéraire de Chris Colfer lui-même, et donc on ne peut que l'adorer) qu'on quitte à regret malgré tout. A l'image de son incipit, la fin du roman, dans le futur, est pleine de promesse et d'émotion...
En bref: Un ultime opus un peu trop convenu, surtout face au tome précédent qui était totalement abouti. Cependant, on retrouve avec le même plaisir les personnages principaux auxquels on découvre s'être furieusement attaché, et auxquels il est d'autant plus difficile de dire au revoir... Chris Colfer est un jeune auteur prometteur dont on attend les prochains écrits avec curiosité!
Lien : https://books-tea-pie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
DevoreuseDeLivres99DevoreuseDeLivres99   12 septembre 2019
- Vous abandonnez bien vite, bande d'imbéciles ! lança la Méchante Sorcière.
- VOUS ENTENDEZ CE BRUIT STRIDENT, MES JOYEUX COMPAGNONS ? LA VOIX DE LA SORCIÈRE EST ENCORE PLUS LAIDE QUE SON VISAGE, JE NE PENSAIS PAS QUE C’ÉTAIT POSSIBLE.
- Silence !
- FRANCHEMENT, REGARDEZ-LA, LA SORCIÈRE EST TELLEMENT MOCHE QUE QUAND ELLE EST NÉE, LE MÉDECIN A DU CROIRE QU'ELLE SORTAIT PAR LE SIÈGE !
- Bon, ça suffit...
- LA SORCIÈRE EST TELLEMENT MOCHE QU'AU DERNIER ENTERREMENT OU ELLE EST ALLÉE, LE MORT S'EST RÉVEILLÉ ET S'EST ENFUI !
- Si tu ne te tais pas, je...
- LA SORCIÈRE EST TELLEMENT MOCHE QU'ELLE A ÉTÉ CHOISIE COMME MASCOTTE DE L'ECOSSE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DevoreuseDeLivres99DevoreuseDeLivres99   12 septembre 2019
- REGARDEZ CE LAIDERON QUI COMMANDE LES WINKIES ! SAVEZ-VOUS COMMENT NOUS, A LOXLEY, NOUS APPELONS UNE FEMME AVEC UN SEUL ŒIL, DES VÊTEMENTS HIDEUX ET LE VISAGE BURINE ?
- Je ne sais pas, Robin, répondit Petit Jean. Comment ?
- UNE CÉLIBATAIRE !
Commenter  J’apprécie          00
TheNoseInBooksTheNoseInBooks   14 juin 2018
Peu importe les transformations de notre monde, les enfants du monde entier ne changent jamais. Tous les enfants naissent avec un même besoin d'amour, de respect et de compréhension. Ils sont unis par les mêmes peurs, la même compassion et les mêmes convictions. Ils sont dévorés par une curiosité infinie, une soif de savoir et un besoin d'aventure. La plus grande tragédie de la vie reste de voir comment l'on ôte aux enfants ces qualités. Nous pourrions accomplir de grandes choses si nous gardions cette vision toujours renouvelée. Songez combien ce monde serait merveilleux si nous le voyions à travers les yeux d'un enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TheNoseInBooksTheNoseInBooks   14 juin 2018
Le seul pouvoir que nous ayons sur la mort, c'est la façon dont on choisit de la définir. Personnellement, quand quelqu'un meurt, je ne crois pas qu'il ou elle cesse d'exister. Les gens que nous aimons le plus resteront à jamais vivants, grâce aux histoires que l'on raconte et aux souvenirs que l'on partage. Tant que nous gardons ceux que nous aimons dans notre cœur, leur cœur continue de battre à travers le nôtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ElwingElwing   20 juillet 2018
- D'accord. Je trouverai ce satané Saint Graal, mais c'est bien pour te faire plaisir. Tu penses qu'il me faudra combien de temps ?
- Oh, il te faudra des années, s'amusa Alex. Peut-être même des décennies. Selon la légende, tu dédies ta vie à cette quête.
Arthur se pencha contre Alex et l'embrassa passionnément sur la bouche.
- Je le ferai en deux mois.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Chris Colfer (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris Colfer
GLEE - I Have Nothing (Full Performance) (Official Music Video) HD
autres livres classés : féesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox