AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266305754
464 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (20/05/2020)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Dévoré d'ambition
Poussé par la compétition
Il va découvrir que la soif de pouvoir a un prix
C'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Eroblin
  26 mai 2020
J'ai dévoré la trilogie des Hunger Games, aussi quand j'ai su que Suzanne Collins allait écrire un roman se passant 64 ans avant l'histoire de Katniss et que, de plus, elle allait s'attarder sur le tyran Snow, je me suis demandé si j'allais le lire. Quel intérêt, me suis-je dit, de raconter la jeunesse de Coriolanus Snow ? La possibilité qu'il devienne un personnage sympathique, qu'il développe de notre part une certaine empathie me semblait facile. Suzanne Collins évite cet écueil de justesse, grâce notamment à la deuxième partie du roman et à la fin.
Mais revenons un peu sur l'intrigue : nous faisons connaissance avec un jeune Coriolanus de 18 ans, vivant chichement avec sa cousine et sa grand-mère en voie de devenir sénile dans un appartement qui, s'il a beau être situé au coeur de Panem, n'en est pas moins décrépit et en ruines à l'image de la fortune des Snow. Mais Coriolanus sait que l'apparence est vitale et, ainsi, il parvient à cacher la misère dans laquelle il vit. Ce qui lui importe c'est de réussir, et la réussite passe par les 10ème Jeux des Hunger Games. Pour ceux et celles qui ont lu la trilogie et qui se souviennent de la médiatisation à outrance et de l'encadrement totalitaire des Jeux, on est surpris au début quand on lit dans quelles conditions misérables sont sélectionnés les tributs, puis parqués dans un zoo avant d'être lâchés dans un amphithéâtre en ruines. On a l'impression d'assister à des Jeux de seconde zone. Mais en fait, cela fait à peine 10 ans que la guerre est finie et que chacun lèche ses plaies, et le gouvernement de Panem n'a pas les moyens d'offrir du spectacle. Ces Jeux vont tout changer car il a été décidé que les tributs seraient conseillés par des jeunes lycéens, c'est ainsi que Coriolanus se retrouve en charge d'une fille du district 12 Lucy Gray. Au cours de cette dixième session, non seulement Coriolanus va tout faire pour que sa candidate gagne, mais il va faire la connaissance d'une scientifique- l'horrible Dr Gaul- qui va l'amener à réfléchir sur une meilleure organisation des Jeux pour que ceux-ci deviennent à la fois un divertissement et une épée de Damoclès pour les participants et les districts dont ils font partie. Je ne vous dirai pas si Lucy Gray gagne et ce qui arrive ensuite à Coriolanus mais on peut voir ce roman comme un apprentissage pour le futur président Snow. Sous nos yeux, il se débarrasse de tous ces sentiments qui étouffent l'ambition et la dernière page nous le révèle dans son costume de tyran en devenir. A découvrir !
Challenge Multi-défis 2020
Challenge Pavés 2020
Challenge Plumes féminines 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Saruim
  24 mai 2020
(Si vous vous fichez de ma vie perso descendez pour lire la critique tout de suite) Enfin ! Quand une saga se termine, en lisant la dernière phrase du dernier livre on pense tout de suite "Est ce que c'est vraiment terminé ? Est ce qu'il y aura une suite ?" Hunger Games ne fait évidemment pas exception. J'ai commencé ma lecture le 22 mai car, bien que j'avais commandé le roman pour le recevoir le jour de sa sortie j'avais décidé de finir le roman que j'avais commencé afin de lire cette nouvelle aventure Hunger Games sans autre histoire dans la tête. J'ai donc lu le roman en moins de 48h (il fait un peu plus de 600p.) Je l'ai terminé aujourd'hui même, à 3h du matin. Et je fut étonné, non pas que des gens l'ai déjà lu, mais de voir que 5 personnes avait déjà donné une note au roman pour une moyenne de 3,3 étoiles (seulement.) En revanche, personne n'avait encore donné son avis. Moi qui m'était empressé de tapé "La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur avis" sur Google dés que je fut sorti de ce moment étrange, ou en refermant un livre qui vous a plus vous vous remémorer toute l'histoire, j'en fut relativement déçu. C'est pourquoi je me suis créé un compte et suis en train de rédiger ma toute première critique.
CRITIQUE :
Comme je l'ai dit plus haut, j'attendais ce roman avec impatience. Je fut encore plus ravi de voir que Suzanne Collins n'avait pas fait les choses à moitié, 600p alors qu'elle nous avait habitué jusqu'à lors à 400.
Le livre raconte donc à mon avis ce qui sont les mois les plus importants de la vie de Coriolanus Snow, dit le Président Snow. On nous présente dès le début non pas un fils à papa milliardaire, mais un jeune homme qui vit avec sa cousinne et sa grand-mère et qui est forcé de boire de la soupe aux choux tellement sa situation financière est critique. En effet la grande famille Snow est sans le sou, lui est toujours à l'école, sa cousinne Tigris, pour les plus connaisseurs d'entre vous, vous l'aurez devinés travaille dans la mode mais elle ne gagne pas assez d'argent pour subvenir au coût de la vie au Capitole.
Bref, maintenant que la situation initiale est posée je vais aller plus vite sur la suite. C'est la dixième édition des Hunger Games, qui sont loins d'être ce qu'ils seront dans les aventures de Katniss. Sous certains aspect ils sont même plutôt ratés. Les jeux, jusqu'à lors suscitant peut d'intérêt dans les districts comme au Capitole, le gouvernement décide de leurs apportés des modifications. Dorénavant, chaque tributs aura un mentor, qui sera désigné parmi les meilleurs élèves de l'académie. On assiste donc à un distribution des tributs, évidemment les tributs des meilleurs districts pour les meilleurs élèves. Et la, comble du désespoir, notre cher Coriolanus Snow se voit attribuer la fille du district 12. Une certaine Lucy Gray Baird on ce rend vite compte que Lucy Gray plutôt qu'une punition va se révéler le plus merveilleux cadeau qu'ai jamais reçu Coriolanus.
J'ai adoré la plume de l'auteure, la relation entre Coryo et son entourage plus particulièrement Lucy Gray, surtout quand on sait ce qu'il devient. J'ai adoré les nombreuses chansons. le livre est plein de rebondissements et la fin !
Je ne saurais décrire mon état en lisant les 30 dernières pages, un mélange de déception, de surprise mais le pire de tout du résignement. Sans me vanter je suis plutôt doué pour deviner la fin d'un récit. Mais la ça été une torture si bien que je tentais de m'auto persuadé qu'il y aurait une suite. Malheureusement non. Je ne vous spoilerez pas mais ce livre m'a vraiment fait penser au sensations que j'ai quand je rerereregarde Star Wars III. Ce sentiment de gâchis et de se dire que si on pouvait changer ne fut ce qu'un seul élément de l'histoire tout s'arrangerait.
Bref, j'ai adoré je pense que je relirer les dernières pages pour être bien sur de ne rien avoir loupé parce mine de rien il était tard et j'ai pu louper des petits détails. Je rajoute aussi que je suis parfaitement d'accord avec la phrase prononcée par le grand auteur au dos du bouquin.
Pour terminer je dirais que je suis impatient de voir l'adaptation qui en sera faite au cinéma. J'espère que le film fera aux moins 3h pourquoi pas le couper en deux parties, la au moins se serait justifiés. Et je suis encore plus impatient que Suzanne Collins écrivent un roman du même style sur Haymitch j'en rêve !
Bonne journée à tous et puissent le sort vous être favorables. Et n'oubliez pas "la neige se pose toujours au sommet".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Insideyourbooks
  25 mai 2020
C'est avec grand plaisir que j'ai replongé dans l'univers des Hunger games, et avec d'autant plus d'impatience que nous nous plaçons des années avant les jeux que nous connaissons dans la trilogie. La naissance du monstre n'est-elle pas intrigante ?
Coriolanus peut paraître surprenant, mais reste détestable malgré les efforts de l'auteure pour le rendre attachant et éveiller notre empathie ; hypocrisie, superficialité, dédain... Mais le monstre ne fait que sommeiller, et ce jeune lycéen oscille encore entre équité et égoïsme.
Pour ce qui est des "easter eggs", les premiers m'ont émus, en particulier une certaine chanson.. Mais ils deviennent vite lourds et on sent avec méfiance des fils tendus artificiellement : dommage !
Je suis cependant charmée par cette histoire et satisfaite ! J'ai découvert une autre facette de Panem et des Districts, l'histoire reste originale et peut se lire à part entière ; en bref, elle mérite à mon sens son existence !
Commenter  J’apprécie          50
Louann1
  24 mai 2020
Corionalus Snow, 18 ans, est mentor pour la première fois lors de la dixième édition des hunger games. A son grand désarrois, il se retrouve avec la fille du district douze.
Je dois dire que je ne m'attendais absolument pas à ça ! Quel livre ! Snow est un personnage complètement différent. Cette fille du douze au caractère bien trempé est géniale. Je ne veux pas trop en dévoiler de peur de spoiler, mais à retenir que cette lecture a été super et je la recommande fortement.
Commenter  J’apprécie          50
Lizzy135
  26 mai 2020
C'est toujours aussi addictif !
On découvre un pays, Panem. Pays ravagé par la guerre, entrain de se relever doucement. Et Coriolanus Snow en jeune étudiant. Je m'attacherai presque à ce personnage étonnant aux multiples facettes. En quête de justice, de droiture, de paix.
Nous sommes sur la 10eme édition des hunger games. Une édition qui est loin d'être celle que l'on connait avec Katniss Everdeen.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Bibliobs   25 mai 2020
Prequel aux aventures de Katniss Everdeen, qui se sont vendues à 100 millions d’exemplaires dans le monde, ce nouveau tome se penche sur l’adolescence de son ennemi juré. Un produit bien ficelé, mais plutôt pour les fans acharnés.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
InsideyourbooksInsideyourbooks   25 mai 2020
- Il est certain que ça ne fait que confirmer son opinion sur l’humanité. Surtout le fait d’utiliser des enfants.

- Comment ça ? s’étonna le doyen Highbottom.

- Parce qu’ils sont considérés comme innocents. Sauf que, si les plus innocents d’entre nous se changent en tueurs dans les Hunger Games, que peut-on en déduire de nous ? Que notre nature est intrinséquement violente.
Commenter  J’apprécie          40
InsideyourbooksInsideyourbooks   25 mai 2020
Si les gens supposés vous protéger jouaient de manière si désinvolte avec votre vie, comment vous en sortir ? Pas grâce à eux, c'est une certitude. Et si on ne pouvait pas se fier à eux, en qui avoir confiance ?
Commenter  J’apprécie          10
cici899cici899   22 mai 2020
Les Hunger Games eux-mêmes avaient ceci de génial qu'en opposant des enfants des districts entre eux ils garantissaient au Capitole de garder les mains propres. La torture qu'avait subie Marcus était sans précédent. Sous la férule de la Dr Gaul, le Capitole venait de franchir un nouveau palier dans les représailles.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Suzanne Collins (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Suzanne Collins
Vidéo de Suzanne Collins
autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Hunger Games

Quelle est le plus grand atout de Katniss dans le jeu?

Sa force physique
son don pour le tir à l'arc
sa connaissance des plantes médicinales
Son sens de l'humour

6 questions
4525 lecteurs ont répondu
Thème : Hunger Games, tome 1 de Suzanne CollinsCréer un quiz sur ce livre