AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266287678
288 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (14/08/2019)
4.05/5   111 notes
Résumé :
Cela fait trois ans que Rachel a déposé sa lettre d'amour à Henry dans son livre préféré. Trois ans de silence. Aujourd'hui, anéantie par la mort de son frère, Rachel revient dans la ville où elle a grandi et accepte à contrecoeur de travailler à la librairie... aux côtés de Henry.
Dans ce lieu particulier où chacun peut laisser des notes et des petits mots au fil des pages, tous deux vont réapprendre à se confier par lettres interposées. Une seconde chance ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 111 notes
5
19 avis
4
9 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

iris29
  22 décembre 2019
C'est un roman extrêmement touchant, profond, et bienveillant...
Cela fait un an que Cal, le frère de Rachel est mort noyé dans l'océan ( bleu) australien . Elle et sa mère ont beaucoup de mal , [ et on les comprend...], à s'en remettre et Rachel, retourne dans la ville qu'elle habitait trois ans auparavant, chez sa tante, histoire d'oublier que malgré ses énormes capacités intellectuelles, elle a raté son année de terminale , et n'ira pas à l'université.
Un travail dans une librairie lui est proposé, celle des parents, d'Henry, son meilleur ami d'enfance . Avant de déménager, elle lui avait écrit une lettre d'amour glissée dans un livre, il n'y a jamais répondu, il faut dire que depuis trois ans, il sort avec une garce nommée Amy.
Le bleu de tes mots ( Words in Deep Blue ), c'est des échanges épistolaires, des lettres qui sont glissées dans les livres de cette librairie d'occasion par des clients doux rêveurs. Une librairie qui ne va pas très bien et qu'il faudrait vendre avant la faillite, même si c'est un crève-coeur pour Henry et sa famille.
Roman très tendre, très touchant sur le deuil, la perte, les liens d'amitié, le Bleu de tes mots est tout sauf superficiel.
Henry devra choisir entre Amy et Rachel, accepter que l'amour puisse être à sens unique et se tourner vers des liens plus profonds , plus solides.
Rachel comprendra que derrière la douleur, il y a aussi la clarté, le bonheur...
L'auteure Jennifer Niven parle de cette oeuvre comme d'un "livre exquis", elle a raison. Et il est plus que cela aussi : il est "gentil", dans le sens "sain", bienveillant, lumineux. Et c'est rare.
Et en plus , il parle de livres, d'auteurs , de poésie, et même si la plupart des auteurs me sont inconnus ( J. Alfred Prufrock, D Walcott... etc) , d'autres oeuvres citées me parlent ( Bowie, Radiohead, Dickens, Orgueil et Préjugés et Zombies...) et le fait que l'auteure cite ce roman sur le même plan que Les Grandes espérances , me plaît, car elle annule tout ce que ses références pourraient avoir de snob, de pédant. Et il ne reste que l'amour qu'elle porte aux livres, et à la création en général. Son dernier (et seul) roman publié en France parlait de graffitis, d'illustrations.
Une envie d'ouverture, d'un roman qui voit plus grand, qui éduque, c'est rare
Le Bleu de tes mots est un très joli roman...
Challenge Plumes féminines 2020.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
iz43
  26 juillet 2020
Encore une belle découverte que je dois à la critique de mon amie Iris29. Et je dois dire que c est un gros coup de coeur.
Alors ne vous arrêtez pas sur ce titre qui sonne un peu mièvre car l histoire est loin de l être. Elle est émouvante et profonde.
Je me suis vite attachée à Rachel une jeune fille fracassée par la vie ou plutôt par la mort accidentelle de son frère Cal 10 mois auparavant . Rachel n a pu sauver son frère de la noyade. Douleur du deuil, poids d une culpabilité énorme sur les épaules alors qu elle n a rien à se reprocher. La dérive. le bac loupé.
Tout ça me parle par tant de justesse. Entre fracassé on se comprend. Mais tout est dit avec pudeur et douceur. Pas de grande crise. La douleur se tait.
Alors Rachel retourne dans la ville de son enfance qu elle a quitté 3 ans plus tôt auprès de sa tante Rose . Cette dernière lui a trouvé un travail dans une librairie . Il s agit de dresser l inventaire informatique de la bibliothèque épistolaire. Cette librairie fantastique est tenue par Sofia et Michael les parents d Henri son meilleur ami et surtout celui qu elle aimait. Avant de déménager rachel lui avait déclaré sa flamme en glissant une lettre dans son livre. Mais Henri n avait jamais répondu à sa déclaration d amour . Certainement trop occupé par Amy.
Librairie spécialisée dans le livre d occasion, c est un lieu extraordinaire. La bibliothèque épistolaire permet aux lecteurs d écrire leurs impressions dans les livres, d y glisser des lettres... formidable lieu d échange et de partage, la librairie ne rapporte malheureusement pas assez et est vouée à disparaître.
Si une librairie comme celle ci existait près de chez moi, je crois que je ferais partie des meubles à force d y traîner.
Bref j ai beaucoup apprécié cette lecture tant par l histoire qu elle propose : le deuil, la reconstruction, l amour... que par la forme: les citations d auteurs, les lettres.
Je suis.comme Henri , j adore découvrir une carte postale ou un ticket pour un spectacle à l intérieur d un roman d occasion.
Très belle lecture que j ai dévorée. J ai un peu pleuré . Parole de bisounours. Prenez le temps de découvrir cette pépite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
letilleul
  25 août 2019
Le Bleu de tes mots est un roman qui illustre à merveille le concept de bibliotherapie et qui pour déguster la romance est à écouter en mode vintage avec « les mots bleus » de Christophe. le lecteur est rapidement happé dans l'histoire de Rachel, Henry et sa famille et de l'attachement qu'ils ont pour la librairie. L'idée que des gens déposent des messages entre les pages des livres faisant d'eux des réceptacles uniques de souvenirs,sentiments amoureux, de déception ou d'espoir est des plus magiques. Il est vrai que le roman est prévisible mais les alternances de points de vus, les échanges indirects et épistolaires et cette jolie ambiance d'amour des livres en font toute sa saveur.
Commenter  J’apprécie          250
Milllie
  27 septembre 2020
Ce livre avait tout pour me plaire. Déjà l'intrigue est située dans une librairie comme on rêve tous d'en trouver : Howling Books ne se contente pas de vendre des livres d'occasion, c'est aussi une librairie où on peut flâner et surtout profiter de la Bibliothèque Epistolaire pour glisser quelques mots doux ou missives essentielles entre les pages d'un livre dont on sait que son destinataire ne résistera pas longtemps à l'ouvrir. Ensuite l'auteure évite les clichés propres au roman adolescent : ses personnages sont plutôt maladroits, peu sûrs d'eux et discutent beaucoup de livres et du pouvoir des mots.
On retrouve quand même la classique intrigue du garçon qui croit être amoureux d'une fille qui se moque de lui et ne voit pas que sa meilleure amie est en fait beaucoup plus qu'une meilleure amie mais cette trame est revisitée avec suffisamment de fraîcheur et de subtilité pour ne pas lasser. le fait que le roman se passe en Australie apporte aussi une petite note nouvelle au récit : l'océan est un personnage à part entière, avec la plage à 2 pas de la ville, voyager en Europe pour découvrir le pays d'origine des "grands" auteurs est le rêve absolu et quelques détails par ci par là nous changent des descriptions des ados parisiens ou new-yorkais que l'on croise plus souvent dans les romans.
Et pourtant... pourtant... j'aurais adoré adorer ce livre mais non, quelque chose n'a pas fonctionné. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'intrigue que j'ai souvent trouvée assez confuse (ou alors je n'étais pas réveillée ?). L'alternance entre les 2 époques (3 années avant quand Rachel quitte la ville et à son retour) m'a embrouillée, j'ai plusieurs fois été obligée de tourner les pages pour retrouver de qui on parlait ou à quelle époque on se situait. L'insertion des missives de la Bibliothèque Epistolaire est une jolie idée mais participe aussi à la confusion puisqu'au début on se demande ce que sont ces textes et leurs protagonistes. le récit était peut être trop lent pour m'embarquer vraiment mais je n'ai pas été captivée par ce roman, j'ai tourné les pages sans déplaisir mais sans véritable engouement non plus. Il manque un je ne sais quoi de peps ou de folie pour qu'on y croit vraiment et qu'on s'attache aux personnages et à cette librairie, peut être un peu plus de détails dans les descriptions pour nous les rendre vraiment vivants.
Bref un rendez-vous manqué, dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BOOKSANDRAP
  20 septembre 2019

Quel coup de coeur.
Drôle et touchant on aborde avec les larmes aux yeux, le deuil, l'amour avec un grand A et le sens de la vie. Une atmosphère unique, des émotions puissantes à toutes les pages, une jolie romance et surtout des livres partout partout partout ! Quoi de mieux ? J'ai adoré. Je me suis plongée dans ce bouquin en espérant y passer un bon moment et j'en ressors quelques semaines après ma lecture encore complètement sous le charme de cette histoire. C'est une jolie petite pépite que je vous recommande fortement.
Ça se dévore. Je n'ai pas vu les pages défilaient tant j'étais bien avec Rachel et Henry.

Le fait que toute l'intrigue se déroule dans cette librairie d'occasion apportait un vrai charme au récit. Cela nous permettait tout en suivant nos personnages, de flâner dans la librairie si particulière d'Henry. Etant une grande amoureuses des livres je ne pouvais qu'apprécier toutes les descriptions que l'auteure nous fait de ce merveilleux endroit. On a également le droit tout au long du roman à énormément de références littéraires cultes qui m'ont fait grandement sourire. C'est une excellente histoire pour tous les amoureux de la littérature.

La plume de l'auteure est magnifique. Pleine d'émotions. Puissante. Electrique.
Si vous êtes comme moi des petits coeurs d'artichauts, vous pleurerez à chaudes larmes. C'est à la fois difficile et terriblement beau. On découvre Rachel qui souffre de la perte de son frère, qui retrouve son amour d'enfance. On y suit Henry qui fait face à la vie d'adulte, aux choix compliqués.
C'est la première fois que je découvre une historie qui parle de bibliothérapie. La guérison par les livres. le fait de trouver dans les livres le réconfort qui arrivera à nous apaiser. Encore un détail qui m'a totalement fait craquer pour ce livre.

Pour conclure, je vous le recommande mille fois. C'est fluide, simple, l'histoire est magnifique et m'a totalement déchirée le coeur à la fois. J'en ai ri, pleuré, souri. J'ai adoré les personnages même si quelquefois Henry m'a tapé sur le système, ils sont attachants et doux. On les sent profondément gentils. C'est une histoire géniale, qui, même si elle n'est pas bourrée d'action, raconte à merveille une tranche de vie. Et ça se passe dans une librairie, ai-je besoin d'en dire davantage ?


Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (1)
Ricochet   16 octobre 2019
C’est une très belle surprise qu’est la découverte de ce roman pour ados. Entre pudeur et réalisme, l’écriture de l’auteure australienne Cath Crowley nous emporte dès les premières lignes par la sensibilité qui s’en dégage.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   25 août 2019
Cal et moi avons grandi à Gracetown. Nous avons déménagé pour Sea Ridge il y a trois ans, l’année de mes quinze ans. Mamie avait besoin qu’on s’occupe d’elle ; nous ne voulions pas qu’elle vende sa maison, et nous refusions de l’envoyer dans une maison de retraite. Nous passions déjà toutes nos vacances chez elle depuis notre naissance, été comme hiver, donc Sea Ridge était notre deuxième maison.
— Il ne reste plus qu’un an de lycée, dit Maman.
Peut-être, mais avant la mort de Cal, j’avais ma vie en main. J’avais d’excellentes notes, j’étais heureuse. L’an dernier, exactement à l’endroit où je me trouve en ce moment, j’avais dit à Cal que je voulais devenir ichtyologiste, pour étudier des poissons comme les chimères, qui ont évolué il y a quatre cents millions d’années. On avait essayé de s’imaginer le monde à cette époque.
— J’ai l’impression que l’univers s’est foutu de Cal, et de nous avec lui, dis-je à Maman.
Avant, Maman m’aurait expliqué avec calme et logique que l’univers rassemblait toute la matière et l’espace existants : le système solaire, les étoiles, les planètes et les galaxies, qui s’étendaient sur dix milliards d’années-lumière de diamètre. Tout ça n’avait tout simplement pas la capacité de se foutre de qui que ce soit.
Ce soir, elle s’allume une cigarette.
— C’est le cas, dit-elle en soufflant sa fumée vers les étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   22 décembre 2019
J'ai perdu mon épouse il y a vingt ans, (...).
J'écris " perdue", mais j'ai fini par détester cette expression. Ma femme n' était pas un trousseau de clés ou un chapeau.
Commenter  J’apprécie          220
letilleulletilleul   25 août 2019
Je lui avais proposé de venir à la librairie, quand elle avait besoin de changer d’air. On y entendait les oiseaux de temps en temps, dans le Jardin de lecture. Le bruit des pages qui tournent était étonnamment réconfortant, lui avais-je dit.
Commenter  J’apprécie          120
iris29iris29   23 décembre 2019
Parfois la science ne suffit pas. Par moment, on a besoin des poètes.
Commenter  J’apprécie          320
letilleulletilleul   25 août 2019
Cher Henry,
Je laisse cette lettre à la page de « La chanson d’amour de J. Alfred Prufrock » parce que tu aimes ce poème et que moi, je t’aime. Je sais que tu es avec Amy, mais bordel… elle ne t’aime pas, Henry. En fait, elle n’aime qu’elle-même, ça, c’est certain. Et moi je t’aime. J’aime que tu dévores les livres, que tu préfères ceux d’occasion. J’aime pour ainsi dire tout chez toi, et je te connais depuis dix ans, ce n’est pas rien ! Je pars demain. S’il te plaît, appelle-moi quand tu trouveras cette lettre, même s’il est tard.
Rachel
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Cath Crowley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cath Crowley
Un petit point sur mes réceptions dans l'IMM du mois d'avril ! Bon visionnage. Retrouvez toutes mes vidéos ici : https://goo.gl/HhFdOL
------------
**LES INFOS**
Les livres cités : - Apnée Noire de Claire Favan, éd Toucan Noir, Collection Thriller - Légend - Tome 1 de Marie Lu, éd le livre de Poche Jeunesse - La sorcière de Prince Island de Kendall Kulper, éd Hachette, Collection Black Moon - Dix minutes par jour de Chiara Gamberale, éd Michel Lafon - Geek Girl - Tome 3 de Holly Smale, éd Nathan - Nous les menteurs de E.Lockhart, éd Gallimard Jeunesse - Don't breathe a word de Holly Cupala, éd Harper Teen - A little wanting song de Cath Crowley, éd Ember - Stay de Deb Caletti, éd Simon & Schuster
------------
Blogueurs cités dans la vidéo : - Mon binôme Guillaume de Tribulations d'une vie : https://www.youtube.com/channel/UCfF2B3_lXIuDp1r¤££¤60Justine de FairyNeverland 63¤££¤ - Justine de FairyNeverland : https://www.youtube.com/channel/UC4BPfV0-504k6U23lBhpLNg - Lucie de Lulai Lis : https://www.youtube.com/channel/UC0C7g-BK8l¤££¤42Collection Thriller48¤££¤ - Jordan de WanderingWorld : https://www.youtube.com/channel/UCkSGmpbNuhr7qh0pG6qE8kA
------------
Des questions / Me contacter : mathieu.mazza83@gmail.com
Ma Page FB : https://www.facebook.com/EnjoyBooksaddict Mon Blog : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/ Sur Livraddict sous le pseudo : EnjoyBooks Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/17996444-mathieu-mazza Instagram : http://instagram.com/enjoybooksmathieu Twitter : https://twitter.com/EnjoyBooksMath
------------
Musique d'intro et de fin : Podington Bear - 60s Quiz Show Je filme avec un Samsung Galaxy S4 mini
+ Lire la suite
autres livres classés : librairieVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Graffiti Moon" de Cath Crowley

Qui est l'ombre ?

Dylan
Léo
Ed

9 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Graffiti moon de Cath CrowleyCréer un quiz sur ce livre

.. ..