AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091211895
Éditeur : Editions de l'Epée (13/07/2018)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Pour Magdalena, 20 ans, jolie brune aux joues un peu creuses, une journée sans dégât des eaux,
coupure de courant, invasion de rats/termites/tigres est une BONNE journée.
Car comme tous les membres de sa famille avant elle depuis des millénaires, Magda est maudite.
Tout mal qu’elle pense attire le Mal sur elle. La plus petite de ses mauvaises pensées lui vaut un châtiment immédiat.
Il suffit qu’elle se dise que quelqu’un est moche pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  10 août 2018
Roxane Dambre nous a habitué à des romans truculents, plein d'humour et d'action.
Oh je ne dis pas que l'on s'ennuie avec Magda, loin de la. Car Magdalena est une jeune femme particulière, spéciale. Elle est victime d'une malédiction qui date de Mathusalem, enfin non de Jésus Christ plutôt.
Chaque mauvaise pensée de sa part entraîne une catastrophe en fonction de la pensée elle-meme. Quand cela ne concerne que vous c'est déjà galère. Essayez de vous rappeler le nombre de fois où dans une journée vous avez eu un pensée pas forcément méchante mais pas gentille. Maintenant imaginez une catastrophe, un incident, une panne pour chacune d'entre elles.
Vous voyez le contexte??
Magdalena le vit tous les jours depuis sa naissance. Et son père avant elle. Mais il faut savoir aussi que cela touche aussi ses affaires. Empruntez lui son parapluie, sa gomme, bousculez-la et vous serez "contaminé".
Ce roman ne ressemble pas aux autres de Roxane. Tout simplement parce que Magda ne ressemble pas à Lou, Aurora, Charlotte ou Siloe.
Magda est une jeune femme solitaire et renfermée. Elle évite toute relation pour ne faire du mal à personne. Même si cela doit l'enfermer dans cette solitude.
Magda est sensible, douce, et a particulièrement bon coeur. Lorsqu'elle se fait agresser, elle tente de "sauver" son agresseur de la Malédiction. Elle est adorable et sa tristesse profonde me la rend vraiment touchante.
Lorsqu'elle fait la rencontre de Ruben c'est tout un pan de sa vie qui s'envole. Il lui propose une solution, ou du moins une échappatoire.
Car Ruben est un être à part.Totalement irréaliste. Il semble ne jamais éprouver de mauvaises pensées. Il est naïf, touchant, vraiment irrésistible de balourdise. Il est franc et parfois trop clairvoyant vis à vis de Magda.
En fait il me fait penser à la nature joyeuse, naïve et encore innocente d'un enfant. Une page vierge que les aléas n'ont pas encore tachées, que la méchanceté des hommes n'a pas froissée ou déchirée.
Ce duo hautement improbable va ainsi chercher une solution au problème de Magda. Oh ils ne seront pas seuls mais je vous laisse découvrir l'équipe qui va les entourer. Là encore il y a du personnage intéressant humainement et humoristiquement.
Ce roman est différent des autres par son côté plus sombre, plus profond selon moi. La solitude de Magda, sa malédiction qui l'éloigne de tous en font un des personnages les plus torturés de sa bibliographie. La plume de l'auteure reste la même, pleine de touches d'humour et de légèreté mais elle nous montre aussi son sens du drame. Car vivre ainsi n'est pas une sinécure.
J'ai adoré encore une fois ce roman. Roxane Dambre a su m'émouvoir avec Magda, Ruben et les autres. J'ai lu ce roman la peur au ventre. J'ai ressenti l'espoir aussi et la déception. La peur, la colère ou même l'angoisse. Tous ces sentiments qui m'auraient apporté les pires ennuis si j'avais été comme Magda.On se rend ainsi encore plus compte de sa Malédiction, de son poids sur sa vie et ses relations.
On y trouve aussi une leçon de vie. Une leçon de courage . En observant Magdalena on comprend que l'adversité peut apporter la sagesse. Les générations de malmenés par la malédiction ont abouti à cette jeune femme prête à toute pour éviter aux autres les aléas de ses "problèmes". Elle est tout sauf égoïste. Elle a plus peur pour les conséquences de sa promiscuité sur les autres que pour elle-même. C'est un coeur pu qui s'ignore.
C'est donc encore un très bon moment de lecture qui m'a beaucoup touchée. Merci encore Roxane. Merci de tout mon coeur pour ce que tes romans nous montrent de toi. Continue ainsi à nous faire rêver, voyager, pleurèrent aussi parfois mais surtout vibrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire-une-passion
  22 juillet 2018
Un livre de Roxane Dambre ? Je suis dans les premiers à le lire, parce que... C'est Roxane, que j'adore ce qu'elle écrit et... que je suis faible, que voulez-vous ? Quand on aime, on ne compte pas. Et avec Magda, j'ai aimé la voir galérer, quand même. Oups.
La vie de Magda, 20 ans, est une catastrophe de chaque instant. Ce n'est pas qu'elle est maladroite (enfin... un peu quand même), mais plutôt qu'une malédiction pèse sur sa famille depuis des générations. Alors pour elle, interdiction d'avoir une mauvaise pensée, au risque que la personne en face d'elle ne souffre ou pire... ne meurt! Mais son chemin va croiser Ruben. Ruben qui pourrait être son sauveur, qui sait...
Magda, on s'attache vite à elle. Pourquoi ? Parce que franchement, vivre avec une malédiction sur le haut du crâne, c'est pas évident, voire même impossible. Et puis, il faut être honnête : l'être humain est fait de telle façon qu'il aime critiquer, râler et ricaner du malheur des autres (dans un moindre respect, quand même). Alors, forcément, voir Magda qui ne peut pas rire des bêtises des autres sans avoir une catastrophe à l'horizon, eh bien ça nous rapproche d'elle.
Alors, quand en plus elle fait la rencontre de Ruben, ce monsieur mystérieux, qui lui dit qu'il peut trouver une solution à sa malédiction, Magda est d'abord sur ses gardes. Mais en même temps... si elle pouvait vivre une vie normale et penser comme elle veut, ça fait rêver, non ? Mais évidemment, rien n'est simple, et ce qu'elle va vivre va changer à jamais sa vision ses choses.
Rassurez-vous, ce roman n'a rien de déprimant, de triste ou de moralisateur, car pour ceux qui connaissent l'auteure, vous savez à quel point l'humour tient une place importante dans ses romans (et sa vie. Si, si, je vous jure). Mais au-delà de l'humour et de la fiction, les messages qu'elle fait passer sont tout aussi importants : être bienveillant, à l'écoute et ne pas avoir de mauvaises pensées. Car quoi qu'on en pense, l'effet boomerang existe.
Quant au côté fantastique, ce n'est pas la base du roman (même si quand une personne a une malédiction au-dessus de la tête reste assez inimaginable...), il n'en est pas moins que l'histoire et les personnages nous tiennent en haleine jusqu'au bout. Bon, ne vous attendez pas non plus à beaucoup d'action, c'est surtout la psychologie qui est mise en avant. Néanmoins, vous aussi vous vous prendrez vite au jeu ! Et attendez-vous à une fin assez particulière, bizarre et... bien trouvée, quand on y pense ! Même si j'imaginais autre chose, je dois dire que Roxane a réussi à me surprendre !​
​En résumé, plongez vous aussi à la rencontre de Magda et l'épée de Damocles qu'elle a au-dessus de la tête. Plongez dans cette aventure particulière, qui mêle fantastique, remise en question et... tellement de choses dont je ne peux pas parler ici, au risque de vous spoiler. Mais c'est du Roxane Dambre et de toute façon, vous n'avez pas le choix : vous devez la lire. Point.
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bleuopale
  13 août 2018
Pour son nouveau roman Roxane Dambre nous présente Magda, jeune fille d'une vingtaine d'année qui est affligée d'un handicap assez encombrant : elle est maudite. Sa malédiction héréditaire, remonte, selon son père qui en est lui-même affligé, à plus de 2000 ans... autant dire que cela ne date pas d'hier. Pour Magda, passer une bonne journée, c'est donc quand aucun incendie, dégât des eaux, invasion d'insectes ou météorite n'est venu s'inviter dans sa vie. La Malédiction, Magda a appris à vivre avec. Elle n'a ni animaux de compagnie, ni amis et encore moins de petit ami. Elle a un assurance habitation à toute épreuve et n'a jamais vraiment quitté Paris.
La vie de Magda va prendre un tournant nouveau en rencontrant Ruben, jeune thésard plein d'optimisme qui, en tant que scientifique étudie les personnes maudites pour tenter de contre-carré les malédiction. Et si ce jeune homme tenait la solution pour que Magda puisse vivre comme tout le monde ?
Roxane Dambre nous propose un roman dans la lignée d'Aurora paru l'année dernière aux éditions de l'épée. Un personnage principal féminin plutôt solitaire, une sujet religieux, traité par un coté fantastique original et une quête qui traduit une recherche d'identité de l'héroïne. Magda est un peu plus sombre que des romans comme Un karma (presque) parfait mais l'humour, qui est et reste le point fort de cette jeune autrice, rend ce roman plus attachant que triste. Comme d'habitude, Roxane Dambre dévoile des personnages sensibles et optimistes, ce qui est toujours extrêmement agréable à lire.
J'ai peut être un peu moins accroché à Magda car comme pour Aurora, je trouve qu'il manque un petit quelque chose au roman pour qu'il soit un coup de coeur. Il manque de cette magie que l'on retrouve dans Scorpi, Animae ou même Un karma (presque) parfait avec des personnages secondaires importants et très travaillés (perso Arthur comme Daniel ou Philippa, je les ai trouvé extra). L'intrigue est peut être aussi trop linéaire et même si la fin est inattendue et surprenante, le reste de l'intrigue du livre manque un peu de profondeur.Cependant, je ne regrette pas d'avoir lu Magda. Comme avec chaque roman de Roxane Dambre j'ai passé un très bon moment. L'humour de l'autrice y étant pour beaucoup ! Mais j'ai aussi aimé le message que ce court roman transmet : éviter les mauvaises pensées car le karma existe et vous retournera tout le mal que vous pouvez y mettre.
Au final, une chouette lecture. Ce n'est certainement pas le meilleur roman de Roxane Dambre mais c'est tout de même un livre sympathique qui ,avec son format court, se lit tout seul. de l'humour, des personnages attachants et une intrigue originale qui en font une belle lecture pour l'été !
Lien : https://chutmamanlit.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nemo-
  04 juillet 2018
Après Lou d'Animae, Charlotte de Scorpi, Aurora, Siloé et son karma, voici Magda, la nouvelle héroïne de Roxane Dambre, dont j'ai fait la connaissance hier soir. Il faut dire que j'ai lu le livre d'une traite, tellement j'ai été conquise par l'histoire et par les personnages!
Quel plaisir, dans chaque roman de l'auteur, de retrouver cette belle écriture dynamique, fluide et source de bonne humeur!
J'ai trouvé l'idée de base particulièrement originale : toute la vie de Magda, une jeune femme de 20 ans, est parasitée par une malédiction héréditaire! Dès qu'elle pense quelque chose de négatif, pouf, un problème lui tombe dessus, proportionnel à la pensée en question!
Vous imaginez mener une vie sans jamais avoir de pensée négative? impossible! Donc même si Magda essaie d'avoir une vie normale, elle est sous pression constante, n'ose pas s'éloigner de Paris par peur d'un accident, ne peut rien tenter de nouveau... l'horreur!
Magda est donc un personnage très particulier, qui diffère des autres personnages féminins de l'auteur : sans être négative malgré tout ce qui lui tombe dessus puisque cela entraînerait des conséquences graves, elle n'est pas joyeuse ou réellement dynamique, du moins au début : elle apparaît plutôt comme résignée face à un avenir bien peu prometteur. Ce n'est que peu à peu qu'elle ose se laisser aller à l'espoir et à la joie de vivre de nouvelles expériences!
C'est d'ailleurs une des grandes forces de Roxane Dambre de réussir à imaginer des personnages féminins sans qu'aucun ne ressemble à l'autre, chaque héroïne a vraiment sa propre personnalité.
Le second personnage que l'on rencontre est Ruben, un chercheur totalement décalé par rapport au quotidien... et aux femmes. Comme dirait Magda "un chercheur, quoi". Il pourrait être caricatural s'il n'était pas jeune, drôle et totalement inconscient de ce que la malédiction pourrait lui faire.
Enfin, il y a Pilou, qui vous fait de l'oeil sur la couverture, un chat en peluche, compagnon de Magda qui a dû renoncer à avoir des animaux de compagnie à cause de la malédiction...
C'est donc aux côtés de ces personnages que j'ai dévoré ce roman, attendrie devant l'émerveillement de Magda lorsqu'elle découvre le monde, l'amitié, l'espoir, le tout relevé d'humour et de répliques qui sonnent juste!
J'avais pressenti une partie de la fin mais pas complètement, donc quelques surprises dans les dernières pages!
Un seul regret : le roman est trop court, il se lit bien trop vite et je reste un peu sur ma faim à ce niveau-là... Mais j'ai passé un excellent moment et je l'ai reposé, comme tous les romans du même auteur, avec le sourire aux lèvres et une sensation de bien-être.
Pour adultes mais il peut être lu à partir de 12-13 ans comme Aurora par des bons lecteurs.
Lien : http://abrrracadabra.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
blueindigoauteur
  29 octobre 2018
Encore une superbe histoire, lue d'une traite ! Tout s'enchaine avec tellement de facilité qu'on arrive au bout en se disant : "déjà fini ?" Un excellent moment de lecture ! Les personnages sont super attachants, les références historiques saupoudrées avec malice, le tout laissant planer un peu de mystère et conclut le récit rondement. Je recommande !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 juillet 2018
...quand Galilée a dit que la Terre tournait autour du Soleil, cela paraissait si aberrant à l’époque que ça lui a valu l’excommunication. Nous ignorons tout des ondes, car nous avons du mal à les observer. Mais on sait que certaines traversent l’univers et que d’autres ont assez de puissance pour pulvériser des planètes entières si elles se trouvent sur leur chemin. Partant de là, pourquoi les ondes que nous émettons n’auraient-elles aucune influence sur notre environnement ?
Muette de sidération, j’écoutais de toutes mes oreilles. La Malédiction serait une histoire d’ondes émises par mon cerveau ? Je ne pouvais pas croire quelque chose d’aussi simpliste !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 juillet 2018
Il fallait vraiment que je dorme. J’avais beau avoir vingt ans, lire dans mon lit jusqu’à des heures indues ne me réussissait pas. Pourquoi avais-je fait une chose pareille, la veille ? Comme si mes prochaines soirées promettaient d’être très remplies ! D’ailleurs, et si je la relisais ce soir, cette histoire d’amour si jolie où aucune mauvaise pensée à l’égard des personnages ne venait traverser mon esprit ? Car oui, même une mauvaise pensée à l’encontre de quelqu’un qui n’existait pas pouvait provoquer un dégât des eaux chez mon voisin du dessus et me faire atterrir le plafond sur le nez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BleuopaleBleuopale   13 août 2018
Je souris avec gratitude. Il dormait peut être avec Melchior le dromadaire et il était à coté de la plaque une fois sur deux, mais il savait parler aux asociaux chroniques dans mon genre. Ou alors Jean-Michel lui avait laissé des consignes. C'était possible aussi.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   16 juillet 2018
D’ailleurs, j’évitais le coiffeur comme la peste, depuis ce jour funeste où je m’étais retrouvée avec des cheveux moitié bleus moitié carbonisés la veille d’un entretien d’embauche. Une seule mauvaise pensée avait suffi, aussi justifiée soit-elle. Maintenant, je demandais à ma mère de les couper. Une bonne coupe droite au niveau des épaules, sans fantaisie, sans relief, mais sans danger, et avec une longueur suffisante pour cacher mon front que je trouvais trop grand.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BleuopaleBleuopale   13 août 2018
-Il a un nom ? s'enquit Ruben en désignant le chat blanc duveteux sur mes pieds.
- Pilou, répondis-je, pas très sûre qu'une jeune femme de vingt ans soit censée dormir avec une peluche - mais sans possibilités de m'en assurer à cause de mon absence d'amis.
- C'est mignon. Moi j'ai un dromadaire qui s'appelle Melchior.
Ah. Donc j'étais normale. Quoique. Nous parlions de Ruben, pas de conclusions hâtives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Roxane Dambre (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roxane Dambre
Focus - Animae T1 de Roxane Dambre
autres livres classés : malédictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
327 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre