AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782917817131
88 pages
Éditeur : Editions La Contre Allée (07/02/2013)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Jeune adulte, aujourd hui écrivaine, la narratrice s interroge sur l histoire qui l a façonnée avec laquelle elle doit encore composer aujourd hui. Elle se remémore les épisodes marquants de sa vie tout en questionnant ses choix les plus récents. Et puis ça fait bête d être triste en maillot de bain pourrait bien être le parcours d une émancipation à travers les âges et les usages. Une confrontation aux codes déterminés, inculqués pour le bien-être de chacun à l éco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Zakuro
  30 mars 2013
Amandine Dhée nous offre une ballade acidulée d'être au monde en exprimant les difficultés à devenir pleinement qui l'on est et au "droit d'être là" face à la froide et imposante machine administrative et institutionnelle qui entend modeler l'individu dans des règles et des normes.
"Chez nous, on aime les livres et on se méfie des institutions" est le fil fragile mais qui ne rompt pas de son parcours affectif et professionnel pour désarmer les jugements péremptoires sur ce qui se fait ou ne se fait pas ; Surmonter les angoisses et les appréhensions en gardant "toujours une fugue en poche quand ça fait mal" pour enfin accepter et vivre sans culpabilité les "imperfections" (parfaites) dans une société ordonnée et prescriptive.
On suit alors la petite fille écolière "qui se soumet pour avoir le droit d'être là", l'adolescente à qui l'on inculque "qu'il faut désormais mériter", l'adulte qui doit être "autorisée"administrativement pour être auteure.
La prouesse d'Amandine Dhée est d'écrire ses mots parfois très durs sans se départir de l'humour enfantin qui enchante le livre dans des phrases courtes très imagées où l'émotion affleure ; Les encarts de prescriptions qui parsèment le livre comme la lutte contre l'obésité du chat ou l'histoire de l'ogre qui ne veut pas tuer sont aussi des clins d'oeil amusants à ne pas manquer.
Ce roman est comme une bouffée d'oxygène indispensable !
Merci à Libfly et aux éditions La Contre Allée pour cette très belle lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Mladoria
  31 mai 2020
Encore une découverte géniale grâce à Exploratology (oui je sais cet achat date de 2017 mais je distille mes livres reçus via cette box parce que ce sont en général de très bonnes lectures ou comme ici un vrai coup de coeur) !!
Sous forme de petits chapitres thématiques très courts, on suit l'auteure (on suppose que les anecdotes ont une bonne part autobiographique, en tout cas c'est comme ça que je l'ai perçu) de sa naissance à sa renaissance en tant qu'auteure à travers des scènes de vie quotidienne jalonnées de ses impressions. Drôle, sensible, touchant, ce petit roman a fait resurgir en moi l'enfance des années 80-90 avec des choses qui parlent.
Le style est assez franc et direct. Les phrases sont courtes, souvent nominales comme des notes de journal intime jetées sur le papier mais à l'examen, certaines sorties sont de véritables perles.
Un petit côté Bobin pour le bien-être que procure cette lecture (même si personne ne peut également la poésie de sa prose), un parfum de glace fondue qui coule entre les doigts. de la nostalgie et une profondeur tendresse pour cette personne et sa construction au fil des ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
marlene50
  30 juillet 2020
Amandine Dhée s'interroge sur l'histoire qui l'a façonnée avec laquelle elle doit composée aujourd'hui.
Petit livre où elle jette pêle-mêle des anectodes d'une vie de l'enfance à l'âge adulte, inspirées de la vie quotidienne.
Beaucoup d'interrogations dans ce livre et de tristesse aussi.

Commenter  J’apprécie          130
Gaphanie
  22 janvier 2019
Des chapitres courts, décrivant chacun une tranche de vie. Des souvenirs d'enfance, mais pas que. Un ton décalé, toujours. Un style à part, indéfinissable, et de l'humour, beaucoup d'humour.
Pas de quoi donner lieu à de grandes réflexions métaphysiques, mais un divertissement plutôt agréable.
Commenter  J’apprécie          100
DHALLUIN
  02 octobre 2015
Ce titre reflète bien l'ensemble de l'ouvrage : une idée surréaliste.
De courtes séquences émaillent le contenu : des poèmes ? non ; quelques réflexions sur la vie de tous les jours ; des nouvelles ? non plus car certains chapitres ne prennent que deux pages. le fil conducteur ? une vie qui se déroule de page en page.
Le style s'adapte à l'âge du personnage décrit : pour un jeune, les négations sont construites sans le « ne » qui précède le verbe ; la ponctuation n'est pas toujours respectée. Par contre, le personnage adulte emprunte une stylistique totalement académique.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
PalmyrePalmyre   28 février 2018
Je suis un loup-garou de film américain, Je te préviens chéri, cette nuit je risque de changer un petit peu, des canines me viendront ainsi que des poils et j'aurai comme une envie de t'égorger, mais n'aie pas peur, ce sera toujours moi, enferme-moi dans la salle de bain, mets le verrou et ne l'ouvre sous aucun prétexte, tu m'entends aucun prétexte, même si je pousse des cris à te retourner le ventre, promets-le-moi. Demain matin tout ira bien. On boira une tasse de café chaud et on continuera la vie.
Quoi faire de la colère ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
marlene50marlene50   30 juillet 2020
Je suis un loup-garou de film américain, Je te préviens chéri, cette nuit je risque de changer un petit peu, des canines me viendront ainsi que des poils et j'aurai comme une envie de t'égorger, mais n'aie pas peur, ce sera toujours moi, enferme-moi dans la salle de bain, mets le verrou et ne l'ouvre sous aucun prétexte, même si je pousse des cris à te retourner le ventre, promets-le moi.
Demain matin tout ira bien.
On boira une tasse de café chaud et on continuera la vie.
Quoi faire de la colère ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marlene50marlene50   30 juillet 2020
Et aussi cette coccinelle qui s'est posée sur mon pull, il faut l'emmener sur le bout de son doigt et faire un voeu quand elle s'envole, mais là, au lieu de partir avec ses ailes, elle s'est tournée vers moi, m'a regardée avec ses yeux de coccinelle et je me suis demandé si par hasard, les coccinelles feraient pas elles aussi des voeux en nous voyant.
Commenter  J’apprécie          10
soleildunord59soleildunord59   27 juillet 2015
Aussi ce livre avec des hommes qui tuaient un mammouth avec de grands pics, j'ai pleuré d'énormes larmes, ma mère m'a dit que les hommes étaient obligés pour nourrir leur famille, et j'ai eu beaucoup de chagrin pour la famille mammouth
Commenter  J’apprécie          20
marlene50marlene50   30 juillet 2020
Aussi dans un musée, j'ai vu une très grosse tortue morte à cause d'un sac plastique ....

Aussi ce livre avec des hommes qui tuaient un mammouth avec de grands pics, j'ai pleuré d'énormes larmes .....
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Amandine Dhée (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amandine Dhée
L'excellente Amandine Dhée est dans le Zinc Confiné. On y parle féminité, littérature, et écriture. Le Zinc Confiné, c'est un (e) auteur/autrice que l'on aime et que l'on veut vous faire découvrir. Ils nous parlent de leur livre en cours, donnent des conseils d'écriture, et de lecture.
autres livres classés : obésitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16370 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre