AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : 10-18 (01/01/1981)

Note moyenne : 1/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Dickens brosse de ce pays une image de contrée perdue et malsaine où seuls surnagent quelques agrégats de grossière civilisation, îlots inhospitaliers que hantent des cohortes de camelots et charlatans de tout poil aussi roublards qu’imaginatifs. Cette description, que Kenneth Hayens juge superficielle et caricaturale, soulève outre-Atlantique un tollé de protestations que Dickens a bien du mal à contenir, et Kenneth Hayens avance l’idée que, malgré la vision sommai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   28 juin 2015
— Je suis riche, monsieur. Moins que d'aucuns le supposent, peut-être, mais cependant fort bien pourvu. Je ne suis pas avare, monsieur, bien qu'on aille jusqu'à porter cette accusation contre moi, à ce qu'on m'a dit, et que la chose soit couramment admise. Je n'éprouve aucun plaisir à thésauriser. Je n'éprouve aucun plaisir à posséder de l'argent. Le démon que l'on désigne ainsi ne peut me donner que du désagrément. […] La même raison qui m'empêche de thésauriser, dit le vieil homme, fait que je ne suis pas non plus prodigue. Il y a des gens qui prennent plaisir à entasser l'argent, d'autres à s'en défaire ; mais moi, je n'éprouve aucun plaisir en la matière ; la douleur et l'amertume sont les seuls biens qu'il m'ait jamais procurés. Je le déteste. C'est un spectre qui marche devant moi dans le monde et rend hideux tous les plaisirs de la vie en société.

Chapitre III : Où certaines autres personnes sont introduites dans les mêmes conditions qu'au chapitre précédent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
emdicannaemdicanna   02 avril 2020
C'était le moment ou les fermiers rentraient cahin-caha chez eux. Il n'y avait personne dans le parloir sablé de la taverne où il avait laissé son cheval. Il eut donc la jouissance de voir sa petite table tirée tout près du feu, et de trouver à s'exercer sur un bifteck cuit à point avec des pommes de terre fumantes qu'il savoura de tout son appétit. Devant lui aussi était posé un cruchon de cette bière du Wiltshire de la qualité la plus époustouflante ; l'effet combiné du boire et du manger fut si puissant, que M. Pinch était de temps en temps obligé de poser son couteau et sa fourchette pour se frotter les mains et ruminer son bonheur. Quand le fromage et le céleri firent leur entrée, M. Pinch avait tiré un livre de sa poche et ne livrait plus que de légères escarmouches aux comestibles ; un bouchée par-ci, un petit coup par-là, un bout de lecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emdicannaemdicanna   31 mars 2020
C'est là qu'on vendait des livres pour la jeunesse : on y voyait le pauvre Robinson Crusoe, seul dans sa force, avec son chien et sa hache, son chapeau en peau de chèvre et ses fusils de chasse, regardant d'un oeil serein le Robinson suisse et la foule des imitateurs dont il était entouré (...) Il y avait aussi les Contes persans avec des coffres qui volent, et des savants qui, pour mieux se livrer à l'étude de livres enchantés, s'enferment de longues années dans des grottes ; il y avait là encore Abudah, le négociant, avec la terrible petite vieille sortant d'une boîte dans sa chambre à coucher ; là encore le grand talisman, les Mille et une Nuits merveilleuses avec Kassim Baba coupé en quatre, et suspendu tout sanglant dans la caverne des quarante voleurs. Ces incomparables prodiges, frappant d'un éblouissement subit l'esprit de M. Pinch, y échauffèrent si bien la lanterne magique de son imagination, qu'au moment où il se retourna vers la rue animée, il crut voir autour de lui tout un cercle de djinns prêts à exécuter ses ordres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emdicannaemdicanna   19 mars 2020
Un Dickens moins connu et que je n'avais jamais lu, je l'ai retrouvé en rangeant mes bibliothèques.
3 tomes de plus de 400 pages chacun, qui vont m'accompagner pendant le confinement.

" ... c'était un de ces êtres hors de la règle commune, qui jamais n'ont à perdre leur premier air de jeunesse, vu que, encore très jeunes, ils semblent déjà vieux et sont ainsi tout de suite débarrassés."
Commenter  J’apprécie          20
emdicannaemdicanna   31 mars 2020
Mais qu'est-ce que l'or, l'argent, les pierres précieuses et l'horlogerie, auprès des librairies, d'où s'échappait une agréable odeur de papier fraîchement mis en presse, qui ravivait dans son esprit le souvenir de la grammaire toute neuve qu'il avait eue à l'école, il y avait longtemps de cela, et où il avait tracé en superbe écriture, sur la feuille volante, ces mots : "Maître Pinch, institution de Grove-House" ! Et cette senteur de cuir de Russie, et ces rayons rangés avec soin à l'intérieur, quel bonheur, rien que d'y penser ! En vitrine s'étalaient, dans leur primeur, les ouvrages nouveaux venus de Londres, grands ouverts, avec le titre et parfois même la première page du premier chapitre en évidence, afin de tenter l'amateur imprudent qui, après avoir lu le commencement, et sans pouvoir tourner la page, poussé par un désir aveugle, se précipiterait dans le magasin pour acheter le volume ! (...) Il y avait encore une collection de livres offrant de graves portraits et des noms consacrés par le temps. Il en connaissait bien le contenu et eût donné des trésors pour les avoir, sans égard à leur état, sur l'étroite planchette au-dessus de son lit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Charles Dickens (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Dickens
Bande annonce du film The Mystery of Edwin Drood (BBC 2012), adaptation du roman de Charles Dickens
autres livres classés : 19ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oliver Twist

Que signifie le Nom d'Oliver : Twist ?

Le danseur
Le fluet
Le tordu
L'Orphelin

20 questions
412 lecteurs ont répondu
Thème : Oliver Twist de Charles DickensCréer un quiz sur ce livre