AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 280015022X
Éditeur : Dupuis (04/11/2011)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 248 notes)
Résumé :
Karine a pris une grande décision: elle allait CHANGER. Et d'abord de look: le pantalon rose et les barrettes dans les cheveux font place au look gothique et au noir hyper classe. Ensuite de caractère : Karine décide d'apprendre à dire non. Il y aura évidemment des rechutes mais elle peut compter sur Albin, son nouveau petit ami, pour l'aider à tenir ses bonnes résolutions et à prendre confiance en elle. À l'école, tout le monde trouve la nouvelle Karine, sexy et sû... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
c.brijs
  05 février 2012
Rien ne sera plus jamais pareil dans l'univers des Nombrils!

C'est le moins qu'on puisse dire! Voilà qu'en un tome, à l'univers cruel mais familier des ados s'ajoute un thriller haletant! Décidément, il ne faut pas se fier aux apparences! La douce et gentille Karine n'est plus. Au contact d'Albin, elle sombre de plus en plus dans le côté obscur de la force et fait le vide autour d'elle... Pourra-t-elle s'arrêter à temps ou franchira-t-elle le point de non retour? Et puis, cet Albin, il est bien trop blanc pour être honnête! Et si, sous ses airs angéliques se cachait un monstre?

Heureusement, Jenny et Vicky veillent, avec plus ou moins de bonheur... Officiellement, pour récupérer leur faire-valoir -elles ne peuvent décemment pas la laisser les supplanter dans le "palmarès de la plus belle fille de l'école"; officieusement, pour retrouver leur amie, la seule et unique vraie amie qu'elles aient jamais eue!
De coups de théâtre en rebondissements, on ne s'ennuie décidément pas dans ce tome, de loin le plus réussi de la série. Même Jenny atteint le fond de la bêtise - eh! oui! c'était encore possible d'aller plus bas- encore une fois pour notre plus grand bonheur... On assiste ainsi à de fameuses joutes verbales entre les deux pestes, comme par exemple ce moment d'anthologie:

- Vicky (frappant un reverbère de colère) : Argh! Maintenant je comprends pourquoi Karine s'habille tout en noir... C'est lui qui l'a inspirée!
- Jenny (se frappant le front en regardant le réverbère): le réverbère!! Mais bien sûûûûr! La ressemblance est trop frappante!
- Vicky: Mais non, idiote! Je parle de son albinos... Elle a dû fantasmer sur le Yin et le Yang et toutes ces conneries!
- Jenny: Quoi?! Parce qu'en plus de sortir avec ce plouc, elle fantasme sur deux chinois?
- Vicky: Ce gars a une très mauvaise influence pour Karine. T'as vu comme elle a changé? C'est pas elle du tout! La vraie Karine nous en voudrait de la laisser devenir comme ça! Jenny, en tant que véritables amies de Karine, il est de notre devoir de la ramener à la raison!
- Jenny: Euh... à la maison, tu veux dire?
- Vicky: Non. A la raison.
- Jenny: HaHa! Tu te trompes, Vicky. L'expression c'est "Ramener quelqu'un à la maison".
- Vicky: Non. On dit "Raison".
- Jenny: Euh, désolée, mais c'est "MAISON".
- Vicky: RAISON.
- Jenny: MAISON.
- Vicky: RAISON
- Jenny: MAISON
- Vicky (en se jetant sur Jenny et en l'étranglant): RÂÂÂH!
- Jenny: RHHH... O.K., O.K;: "RAISON"! rhhhhh...
- Vicky (tournant en rond comme un furie): AAAARGH! Cet Albin me rend folle! Il faut vite trouver un moyen de s'en débarasser! Là, ce soir!
(s'adressant à Jenny) Je t'attends à 19H à la maison.
- Jenny: ... Euh... A la RAISON, tu veux dire?
- Vicky (hurlant): A LA MAISON!
- Jenny: Mais tu viens de m'expliquer qu'on dit "Raison"!
- Vicky (porsuivant Jenny en la frappant avec son sac à main): RÂÂÂÂH!
- Jenny: O.K., Tu as maison, tu as maison!

Dans ce tome, sont évoqués également en filigrane quelques sujets brulants comme la drogue chez les jeunes ainsi que l'influence que certaines personnalités charismatiques peuvent avoir sur des personnes plus faibles! Présenté avec humour, le message de prudence n'en passe que mieux!

En conclusion: Un 5e tome qui allie humour, suspense, amour, amitié et qui relance plus que jamais notre intérêt pour la série! de nombreux questions restent en suspens... Malheureusement, notre curiosité quant au devenir de Karine ne pourra être assouvie que courant 2013!
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
sandrine57
  03 octobre 2012
Nouveau look pour une nouvelle vie! Karine, toute de noir vêtue, découvre les joies de l'amour et de la confiance en soi. Albin l'aide à en finir avec son statut de bonne poire mais le couple en noir et blanc est loin de faire l'unanimité. Jenny et Vicky sont jalouses du nouveau succès de leur ancien faire-valoir et Dan ne pense qu'à reconquérir celle qu'il a bêtement laissée s'échapper. Pour changer les choses, il n'y a qu'une solution, il faut séparer le couple d'amoureux par tous les moyens! Malheureusement, ce n'est pas si facile pour Jenny et Vicky d'élaborer un plan astucieux, elles qui sont aussi sottes que jolies. Karine n'est pas dupe de leurs pathétiques stratagèmes. Et si finalement elles ne voulaient que le bien de leur amie? Et si Albin cachait de sombres secrets?

Toujours aussi drôle que les précédents, ce cinquième tome recèle aussi une part de gravité et prend des airs de thrillers avec le personnage d'Albin, mystérieux et peut-être dangereux. L'influence qu'il exerce sur Karine est-elle bénéfique ou néfaste pour la jeune fille qui est peut-être passée d'une emprise à une autre? L'avenir le dira et en attendant on se régale de la stupidité de Jenny et Vicky, on rit de bon coeur à leurs gaffes et on se réjouit de voir Karine enfin épanouie.
Beaucoup d'humour, un zeste de gravité et une dose de suspense pour une BD qui sait se renouveler de tome en tome. Vivement la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
bdelhausse
  06 février 2019
A chaque critique d'un tome des Nombrils, c'est la même chose. Je suis admiratif de la prouesse réalisée par les auteurs: créer une histoire cohérente, et intéressante (tout en évitant d'être moralisateur), à partir de gags en une page. Chaque planche se termine en effet par une sorte de chute, le plus souvent drôle ou caustique.
Karine est amoureuse d'Albin, l'albinos. Il entreprend d'éloigner Karine de ses deux pétasses d'amies. Et de son ex également.
Karine change de look. Aux côtés d'Albin, tout blanc, Karine va s'habiller en noir. Gothique des cheveux aux talons aiguilles. Puis tout en blanc pour intégrer le groupe d'Albin. Et surtout, elle s'émancipe. C'est nouveau, mais tellement bienvenu. On découvre -enfin- une Karine qui répond, tient bon, impose sa volonté. Mais de nouvelles révélations sur Albin vont salir sa réputation et jeter le trouble. Pendant ce temps, la rumeur court sur le fait que Mélanie (sa plus grande rivale) semble avoir commis une tentative de suicide. Mais peut-être a-t-elle été poussée. Et on découvre un Albin manipulateur, calculateur...
Les auteurs arrivent à faire monter l'intensité dramatique à mesure que l'on tourne les pages. Il y a de l'humour, bien sûr, caustique et mesquin comme d'habitude, mais aussi un mystère et une progression vers davantage de drame. Et de nombreuses pistes s'ouvrent à mesure que le récit évolue. Je suis très fan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Cielvariable
  05 octobre 2018
Tome oh combien délicieux et satisfaisant puisque la douce Karine, éternelle victime et esclave de ses "amies" décide enfin de s'affirmer et de dire non. Au début du tome, trompée par son amoureux, trahie par une supposée nouvelle "amie" et peu écoutée par Jenny et Vicky qui ne la prennent jamais au sérieux, Karine traîne sa peine et fait pitié sans se révolter jusqu'à sa rencontre avec un drôle de personnage. Grâce aux conseils d'Albin l'albinos, Karine va peu à peu se transformer physiquement (en teignant ses cheveux, en changeant coiffure et vêtements) et psychologiquement (en commençant à dire non, en refusant d'être encore une fois une victime en utilisant la ruse pour démasquée la diabolique Mélanie et en quittant ses relations toxiques). C'est vraiment intéressant pour le lecteur de la voir enfin (il était temps!) réagir un peu. Elle est également en couple avec cet Albin qu'elle ne semble pas aimer autant que le beau Dan (de nouveau amoureux d'elle...) mais qui lui fait du bien en lui permettant de s'affirmer. Tout de même, la transformation est un peu extrême puisque Karine se permet maintenant des accès de méchanceté et elle se découvre des passions très différentes (groupe de musique d'Albin). Même si c'est pour des raisons très égoïstes, ses "amies" vont comploter pour lui faire voir la réalité et tenter de l'avertir que son nouvel amoureux n'est pas qui il prétend être. Ce dernier aura de bonnes explications à donner et Karine demeurera auprès de lui. le lecteur, lui, comprend vite que l'héroïne se fait encore une fois manipulée et qu'elle se retrouvera dans de sales draps sous peu... Intrigant, intéressant, palpitant! Une BD qui gagne en suspense et en profondeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ahessia
  16 octobre 2014
Un véritable rebondissement dans ce tome de la série Nombrils (que j'adooore littéralement ! )
Un changement d'ambiance, les trois héroïnes changent, grandissent, des ambiguïtés apparaissent .
Le passé d'Albin refait surface peu à peu ... Pour le bonheur des un(e)s et le malheur des autres !
Une très bonne suite aux quatre premiers tomes que je conseille vivement ! Une demi-heure de plaisir garanti (voire plus si relecture !! )
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (3)
Auracan   17 janvier 2012
Pour ce 5e opus, les auteurs ont mis le paquet pour donner à Karine la revanche qu'elle méritait. Delaf et Dubuc nous donnent l'occasion de savourer avec elle sa transformation. C'est drôle et toujours aussi bien imaginé. Déjà un classique de la BD humoristique !
Lire la critique sur le site : Auracan
BulledEncre   14 novembre 2011
En reniflant bien, on pouvait sentir une montée en puissance de la série, et on ne se trompait pas, elle atteint véritablement des sommets avec ce nouvel album ! Les raisons du succès ? D’abord on rit, de bon cœur, peut-être même plus que d’habitude, notamment grâce au Q.I. d’huître de la belle Jenny. Ensuite on s’insurge face à certaines situations cruelles, malheureusement d’un réalisme parfois glaçant, mais surtout on se délecte de voir évoluer les personnages.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   09 novembre 2011
Delaf et Dubuc nous enchantent avec ce nouveau tome fort réussi qui en font une des séries les plus populaires du journal de Spirou.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Meumeu99Meumeu99   14 août 2012
Dans cette pièce où il fait noir,
J'ai stupidement posé le pied,
La porte claque, il est trop tard,
Sur moi, le piège s'est refermé.

Comment ai-je pu en venir là ?
Je voudrais tant faire demi-tour,
Chasser la trace du faux pas,
Qui de mon coeur balaie le jour.

Dans cette pièce où il fait soir,
J'essaie de trouver la lumière,
Et lorsque viennent les idées noires,
Je pense à toi et il fait clair.


Dan
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Meumeu99Meumeu99   09 août 2012
Karine : Me parle plus de Vicky ! C'est le genre de fille qui se dit être ton amie et puis PAF ! elle te plante un couteau dans le dos !
Jenny : Quoi ! Vicky a essayé de te tuer !
Karine : Mais non Jenny, le couteau est une image.
Jenny : Décide-toi : c'est une image ou un couteau ?
Karine : Le couteau est une image.
Jenny : Ah.

Commenter  J’apprécie          120
PonielPoniel   26 octobre 2014
Dan : Vous avez raison, je dois regarder en avant !
Ses potes :
Bah, au fond... l'avant, l'arrière... ça dépend de quel côté on se place...
Tu vois, si on se tourne, l'avant est dans cette direction.
Wouaw ! T'as vu ? Il y a plein d'autres jolies filles par là !....
Commenter  J’apprécie          110
gnacouettesgnacouettes   25 novembre 2012
depuis quand voit-on des moches devenir belles? Depuis toujours...
Commenter  J’apprécie          130
LipheLiphe   16 août 2016
Pour toi, s'éclater, c'est mettre des tomates dans ton sandwich au jambon.
Commenter  J’apprécie          100
Lire un extrait
Videos de Maryse Dubuc (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maryse Dubuc
Les Nombrils présentent... Vicky
autres livres classés : fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Auteurs proches de Maryse Dubuc
Quiz Voir plus

Les nombrils tome 5

Quel est le vrai prénom du copain de Karine ?

Arthur
Albin
Alain
Angelo

7 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Les Nombrils, Tome 5 : Un couple d'enfer de Maryse DubucCréer un quiz sur ce livre