AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782221217146
384 pages
R-jeunes adultes (18/04/2019)
3.1/5   41 notes
Résumé :
Cette histoire est vieille comme le monde. Elle parle d'amour.

IZZY a toujours voulu suivre des études de médecine‚ mais son emménagement à Brooklyn est venu perturber ses plans‚ d'autant plus qu'elle a l'impression de s'éloigner de sa famille et surtout de son frère jumeau‚ qu'elle comprend de moins en moins.
TRISTAN lui‚ est un jeune prodige des échecs qui vit chez sa tante sous la protection de Marcus‚ son cousin délinquant. Il rêve de deven... >Voir plus
Que lire après Izzy + TristanVoir plus
Number 10, tome 1  par Daugherty

Number 10

C.J. Daugherty

3.92★ (89)

1 tomes

Trinkets par Smith

Trinkets

Kirsten Smith

3.54★ (134)

We are young par Clarke

We are young

Cat Clarke

3.84★ (200)

Outliers, tome 1 par McCreight

Outliers

Kimberly McCreight

3.83★ (578)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,1

sur 41 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
7 avis
2
5 avis
1
1 avis
Les réécritures de mythes, c'est toujours une curiosité, une tentation à laquelle on a envie de céder. le mythe de Tristan et Iseulf revisité dans un style équivalent à Baz Luhrmann avec Roméo et Juliette : de quoi faire sucomber n'importe quel bookadict.

Mais au final... quelle déception ! La traduction parfois un peu bancale y est-elle pour quelque chose ? Sans doute. Mais en dehors du langage qui m'a rebuté, j'ai trouvé les personnages vraiment creux et presque parodique.
Tant pis.
Commenter  J’apprécie          180
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de romance contemporaine. ça change un peu de ce que je lis en ce moment, à savoir principalement des lectures de SFFF (lectures de l'imaginaire). J'attendais beaucoup d'Izzy + Tristan mais ça ne l'a malheureusement pas fait avec moi.

Je connais l'histoire de Tristan et Iseult dans les grandes lignes, le roman original est d'ailleurs dans ma PAL. Et ce roman n'est en rien une réécriture moderne de ce classique. Les seules références à ce couple mythique sont les prénoms des deux personnages principaux et la fatalité de leur couple. C'est tout. Je n'ai fais aucun autre rapprochement entre les deux couples.

Izzy + Tristan, c'est l'histoire d'un coup de foudre entre deux jeunes gens que tout oppose, qui viennent de deux univers différents mais qui s'attirent comme des aimants. Ils vont vivre leur amour secrètement, par peur de faire du mal à leurs proches et pour se préserver des avis des autres. Et comme pour les vrais Tristan et Iseult, leur histoire d'amour est aussi belle que tragique.

Je ne me suis aucunement attachée aux personnages, je suis restée insensible du début à la fin et même ce qui est arrivé à la fin ne m'a pas fait versé de petite larme! ça ne m'a fait ni chaud ni froid. C'est fort dommage!

J'ai eu du mal avec le style d'écriture de l'autrice. C'est extrêmement moderne, très détaillé, écrit à la première personne, avec un certain patois, il y a un langage assez cru et certains termes ne m'ont pas plu. C'est à la fois fluide et compact, c'est très étrange. On a une alternance de chapitres/points de vue: le point de vue de la Dame (Izzy), le point de vue du Cavalier (Tristan) et le point de vue de la Tour (Brianna), ce qui est une bonne idée vu que les échecs ont une grande place dans l'histoire. Parfois, le personnage s'adresse au lecteur et c'est plutôt pas mal.

Une lecture qui m'a assez déçue, je m'attendais à tellement mieux, à être complétement chamboulée mais rien de tout cela. Ce n'est pas non plus une mauvaise lecture, je ne me suis pas ennuyée mais voilà, je n'en garderai pas de souvenirs, je pense.

Merci à Babelio et aux éditions Robert Laffont, Collection R pour l'envoi de ce roman.
Commenter  J’apprécie          80
Izzy + Tristan est un livre que j'ai acheté pour une bouchée de pain chez France Loisirs après l'avoir vu en magasin il y a deux trois ans. Je me suis lancée dedans sans même connaître le mythe original de Tristan et Iseut dont il est une relecture. C'était une lecture très moyenne...

Izzy + Tristan va mettre en scène des personnages modernes dans des thématiques très actuelles mais pas moins banales. Tristan et Izzy sont contraires ; l'un est noir et vit dans un milieu modeste chez sa tante, l'autre est blanche et riche. Mais le coup de foudre prévisible va être inévitable entre les deux protagonistes et se met alors en place la fameuse histoire de l'amour interdit qui va les pousser tous les deux à se voir en secret et braver les interdits. Autour d'eux gravitent des personnages presque plus intéressants parfois, car j'ai en effet adoré détester Marcus notamment, le cousin de Tristan. C'est un caïd intraitable et invincible, craint et admiré à la fois de tout le quartier. C'est lui qui se mettra entre les deux amoureux.

Un triangle amoureux va rapidement se dessiner au fil des pages, et c'est ce que j'ai préféré dans le roman. Tristan est amoureux de Izzy, Marcus est amoureux de Izzy, Brianna est amoureuse de Marcus... Ceci va mener les deux jeunes filles à monter un stratagème aussi excitant que malin mais un peu malsain. Excitant parce qu'il a fallu attendre la presque première moitié du roman pour qu'il intervienne et dynamise la lecture, pour qu'il redonne vraiment du souffle au roman assez lent jusque là. Malin parce que je n'y aurais pas pensé du tout. Mais malsain parce qu'on imagine, en tant que lecteur, des conséquences assez graves et dérangeantes. Jamais l'autrice cependant ne vient les coucher sur le papier ; le comportement de chacun des éléments du triangle amoureux n'a jamais collé avec ce que j'avais imaginé et je l'ai trouvé souvent incohérent.

Izzy + Tristan, finalement, c'est une histoire d'amour, de jeunesse, de rivalité, un cocktail plutôt sympa sur le papier mais bien moins accrocheur que prévu dans le roman. Il ne s'y passe pas grand chose, mais j'ai quand même apprécié lire la vie quotidienne de ce quatuor durant la première moitié de l'histoire, jusqu'à ce que l'ennui finisse par me gagner. Izzy + Tristan, c'est aussi une histoire qui aborde des thèmes d'actualité comme le racisme et la discrimination (de classes et de races), toujours entre les lignes, sans lourdeur. Jusqu'aux derniers chapitres où l'autrice vient mettre en scène le mouvement Black Lives Matter, un peu comme un cheveu sur la soupe. La fin est précipitée, surprenante mais pas d'une façon agréable pour autant. Qu'est-ce que la manifestation vient faire ici soudainement ? Qu'est-ce que l'attrait pour cette cause vient faire ici soudainement, de cette façon ?... Izzy + Tristan n'a jamais autant été ancré dans la réalité qu'au cours de ceux trois ou quatre tout derniers chapitres et ce décalage ne m'a pas plu.

J'accorde ★ ★ ☆ ☆ ☆ à Izzy + Tristan. Rien ne s'est passé comme prévu. La fin du roman, qui manque souvent de rebondissements, m'a paru trop injustifiée et rapide, même si le rôle qu'y a joué Dorie m'a intriguée et m'a plu (il faut le mettre en parallèle avec le mythe original). Je n'ai pas apprécié Izzy plus que ça, Tristan m'a plu grâce à son don original pour les échecs mais globalement, le roman est trop lent et plat parfois pour que les connexions entre les différents personnages parviennent à nous tenir en haleine.
Commenter  J’apprécie          20
Je remercie NetGalley et les Éditions Robert Lafont de m'avoir confié ce service presse. La quatrième de couverture a suscité ma curiosité et cela m'a permis de découvrir la plume et le récit de Shannon Dunlap.

Izzy est une jeune lycéenne pleine d'ambition. Elle souhaite ardemment devenir médecin. Son frère jumeau Hull s'oriente vers une toute autre voie. Il convoite les places de délégués de classe, il aime être sur le devant de la scène.

Lorsque leurs parents déclarent que toute la famille doit partir s'installer à Brooklyn, leur univers bascule. Comment réagiront-ils face à une telle décision ? Les changements ne s'annoncent pas sous les meilleurs auspices. Pourtant, ils n'ont pas d'autres choix.

À Brooklyn, un autre milieu s'ouvre à eux. Tout est si différent…

Nos jumeaux fraîchement débarqués dans leur nouvel univers s'éloigneront progressivement l'un de l'autre.

Issy s'efforcera de s'intégrer de son mieux dans cet endroit inconnu. Elle fera la connaissance d'une bande de jeunes : Marcus, Tyron, Tristan, Dorie et Brianna.

Lorsque ses yeux se pose sur ce jeune homme au regard de braise et à la peau foncée, notre héroïne et immédiatement attirée. Il se nomme Tristan et il vit chez sa tante Patrisse et son cousin Marcus.

Dans leurs existences, il y a le lycée et les compétitions d'échecs. Izzy trouvera sa place au sein de cette bande et participera à diverses festivités et autres loisirs.

Au fil des pages, l'auteure nous dresse le portrait de nos protagonistes. Nous nous apercevons que certains cumulent les frasques et les délits. Tristan a eu une enfance chaotique et s'efforce de paraître fort, alors qu'il cache des blessures profondes.

Shannon Dunlap nous dévoile au fil des pages, les petits secrets, les dérapages et les défauts de chacun. le milieu dans lequel ils évoluent les contraint parfois à dépasser les limites de la légalité.

Nous assistons à des bagarres, petits trafics, des menaces. Heureusement, la passion pour les tournois d'échecs les aide à faire retomber la pression.

Issy et Tristan parviendront-ils à s'avouer ce qu'ils ressentent l'un pour l'autre ? Une dispute sérieuse survient et cela n'augure rien de bon. Nos amoureux seront forcés de prendre une décision. Serait-ce l'opportunité qu'ils espéraient ? Un coup de pouce du destin ?

Ils prendront conscience d'un certain nombre de choses. Tristan rêve de devenir grand maître aux échecs. Décidera-t-il de saisir sa chance ? Il sait que l'occasion ne se représentera pas, mais son coeur est meurtri.

Nos tourtereaux vivront-ils leur amour au grand jour ? Ils ont bravé bien des obstacles, mais il semblerait que le meilleur reste à venir.

Pourtant, nul ne sait de quel côté le danger peut arriver. C'est au moment où ils baissent la garde que le pire peut se produire…

Shannon Dunlap à une plume fluide. Elle nous transmet toute une panoplie d'émotions.

Cependant, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Durant la première partie de l'intrigue, j'ai enchaîné des longueurs. Heureusement, la seconde moitié est plus rythmée. Ma curiosité et mon enthousiasme ont repris le dessus. Malgré tout, ce ressenti tout à fait personnel a perturbé ma lecture.

La fin est bouleversante, personne n'en sort indemne. L'auteure nous décrit les évènements qui s'enchaînent très vite avec beaucoup de justesse, elle choisit des mots qui nous touchent, qui nous frappent en plein coeur.

Je vous invite à lire ce roman pour vous forger votre opinion.

Un hymne à la différence, à l'espoir et à la force inaltérable de l'amour avec un grand A.
Commenter  J’apprécie          00
De toutes les histoires d'amour intemporelles de la littérature Tristan et Yseult est l'une de celle que je connais le moins, bien que j'ai regardé le dessin animé qui en a été tiré dans les années 2000 une bonne centaine de fois durant mon enfance. Aussi, grâce à mon ami internet, je me suis offert une petite mise à niveau avant de découvrir la version adaptée et modernisée de cette romance tragique, par Shannon Dunlap.

Tristan, jeune prodige des échecs, vit avec sa tante dans un quartier pauvre de Brooklyn où son cousin, Marcus, petit délinquant notoire, règne en maître. Mais sa vie bascule quand débarque dans le quartier en pleine gentrification une famille fortunée dont la fille Izzy ne le laisse pas indifférent, ni Marcus d'ailleurs. Une série d'événements et de quiproquos vont alors entraîner tout le monde dans une destinée dont personne ne semble pouvoir s'échapper. Car comme chacun sait, les histoires d'amour sont les plus belles et les plus anciennes histoires du monde, mais elles n'ont pas pour autant des fins heureuses.

Avant toute chose, parlons un peu de l'adaptation en roman moderne et young adult de l'un des texte fondateurs de la littérature. Après ma remise à niveau et après avoir lu le texte dans sa version originale, j'ai donc pu comparer consciemment ou inconsciemment les points communs et les différences entre les deux histoires. On admire donc le talent avec lequel Shannon Dunlap a modernisé l'histoire en gardant les personnages et certains moments cruciaux qu'elle remet au goût du jour en les plongeant dans le New York contemporain entre gentrification et guerre des gangs.

Parlons maintenant du livre en lui-même. Pour être tout à fait honnête, j'ai un avis assez mitigé sur cet ouvrage qui m'a plu tout en me laissant malgré tout à l'extérieur de l'histoire la plus part du temps. Si j'ai trouvé la narration intéressante, la réécriture bien menée et la lecture fluide, je suis cependant restée en dehors de la lecture sans que je ne puisse réellement l'expliquer. Peut-être est-ce dû au fait que je ne me suis pas réellement attachée aux personnages.

Pourtant Izzy comme Tristan sont deux personnages assez charmants chacun dans leur genre. On admire leur intelligence, le courage d'Izzy, l'envie de s'en sortir de Tristan et leur amour l'un pour l'autre, tendre et pur. Mais malgré tout, cela n'a pas suffit pour que je m'attache réellement à eux bien que j'ai suivi avec intérêt les différentes péripéties qu'ils subissent.

D'ailleurs je crois que c'est ça que j'ai préféré dans ce roman : cette espèce d'impression pernicieuse qui ne nous quitte pas d'un bout à l'autre de notre lecture que quelque chose va mal tourner à un moment. Elle est largement influencée par les toutes premières lignes du roman aussi inquiétantes qu'intrigantes et elle reste collée à la peau du lecteur au fur et à mesure que celui-ci regarde impuissant la machine se mettre en place jusqu'au moment où l'équilibre fragile dans lequel évolue les héros vole en éclat, jusqu'au point de rupture, de chute, de non-retour.

J'ai aimé l'ambiance de ce roman dans un quartier de Brooklyn populaire, pauvre et basé sur l'entraide entre voisins et des règles un peu vieux jeux, qui se voit soudain envahi par des citadins en mal d'espace, venus faire grimper les prix des loyers. J'ai aimé le côté loi de la rue et les thématiques soulevées dans cette histoire notamment celle de l'égalité des chances aux États-Unis, ou plutôt de l'absence d'égalité des chances, du racisme ordinaire qui peut prendre toutes les formes et des quelques petits miracles d'humanité qui arrivent quand les gens, même différents, apprennent à se connaître.

Une lecture donc pas extraordinaire bien quelle compte plusieurs points positifs. Il m'a malgré tout manqué un je ne sais quoi pour être totalement emportée par cette romance. Que je conseille malgré tout aux fans de Tristan et Yseult, aux amoureux des réécritures modernes de classiques de la littérature, et à tous ceux et celles qui aiment les histoires d'amour aussi belles que tragiques.
Lien : HTTP://mabibliothequerose.bl..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Je m'affale sur le lit et ferme les yeux. En même temps, de cette impression que quelque chose se referme sur moi, quelque chose qui veut m'étouffer, un truc qui si sournois que je serai mort avant d'avoir réussi à mettre le doigt dessus.
Commenter  J’apprécie          10
Il y a des moments où on se précipite tous les deux vers quelque chose. As-tu déjà couru un marathon et pris un point de repère à l'horizon ? Au début, il semble ne jamais avancer, comme si tu ne devais jamais l'atteindre. Mais, quand tu t'en approches, vers la fin, il t'arrive dessus si vite, tu réalises que tu allais toi aussi à cette vitesse-là tout du long, fonçant vers ce point précis, aspiré au cœur du trou noir.
Eh bien, ça fait cet effet-là. C'est exactement ça.
Commenter  J’apprécie          00
Le fait est que nous nous habituons à inventer une histoire dont nous sommes le héro. Si nous faisons quelque chose de bien, c'est parce que nous sommes des gens bien. Et si nous faisons quelque chose de mal, eh bien, c'est une imprudence excusable et nous comptons sur des circonstances atténuantes. Ça ne change cependant rien au fait que, parfois, nous agissons bien, et, parfois, nous agissons mal. Qu'aucun de nous n'est irréprochables.
Commenter  J’apprécie          00
Je repense à cette galerie des regrets avec tous ces moments où je n'ai pas su faire ce qu'il fallait. Une chaîne ininterrompue de moments regrettables : l'histoire de ma vie. Or même un débile ne peut pas ne pas voir quand toutes les planètes s'alignent comme ça pour lui. Si bien que je pose ma main sur sa joue et je me penche pour l'embrasser.
Commenter  J’apprécie          00
Je crois [...] que la plupart des gens ne tombent pas subitement amoureux, que c'est un processus lent et que c'est seulement beaucoup plus tard qu'ils modifient les circonstances de leur première rencontre pour mieux coller au scénario de l'amour au premier regard.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : réécritureVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus

Lecteurs (98) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1427 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..