AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Caroline Glorion (Collaborateur)
EAN : 9782020555289
161 pages
Éditeur : Seuil (21/09/2006)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Qui ne s'est pas senti piégé, à un moment ou à un autre, à l'Intérieur de sa propre famille ? Qui n'a eu l'Impression d'être écrasé par une réalité sur laquelle il n'avait pas de prise ? Cet ouvrage éclaire d'une lumière nouvelle ces situations, que nous connaissons tous - mon fils refuse d'étudier ; je n'arrive ni à changer mon couple ni à partir ; dois-je révéler u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bruno_Cm
  13 décembre 2019
Très bon livre d'introduction à la systémique mais aussi et surtout très bon livre pour éveiller, donner des idées à toute personne qui souffre, en famille, de sa famille. le regard posé par Elkaïm est utile, bienveillant, malin, créatif. Les résonances, les assemblages, ces concepts simples et évidents pleinement utilisés dans un sens bénéfique. Ce livre n'est pas pour les systémiciens confirmés, quoique ceux-ci trouveront ici une version simplifiée de plein d'apports de cette orientation thérapeutique majeure. Et pourraient référer ce livre à leurs patients/clients/amis/etc.
Commenter  J’apprécie          30
Colombe4
  15 juin 2012
Un très bon livre qui aborde le sujet sous un angle nouveau : les problèmes ne viennent pas des personnes en elles-mêmes, mais de la relation qui s'est tissée entre eux. A méditer !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_CmBruno_Cm   08 décembre 2019
Comment, d!s lors, l'un des deux peut-il, unilatéralement, interrompre ce processus ? C'est ici que l'intervention de ce tiers qu'est le thérapeute peut s'avérer nécessaire : elle peut débloquer la situation, et l'ouvrir à de nouveaux possibles. Mais ce tiers peut aussi être moi, ou mon partenaire - il n'est pas forcément nécessaire que nous soyons réellement trois ; je peux tenter de prendre cette place même si nous ne sommes que deux. Si je suis convaincu que charité bien ordonnée ne peut commencer que par l'autre, je pourrai peut-être faire surgir du nouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_CmBruno_Cm   08 décembre 2019
... c'est seulement si je m'exposais qu'autre chose que la répétition pourrait advenir. Je vais au combat, armé, cuirassé et protégé... mais c'est justement cette armure et cette cuirasse qui vont effrayer l'autre, et, quand il se sauve, je m'étonne ("Mais pourquoi se sauve-t-il ?") ; quand il se cuirasse, je m'étonne également ''Pourquoi se protège-t-il alors que je fais un pas vers lui ?"). Mais l'autre n'était pas supposé savoir que j'étais arrivé cuirassé uniquement pour me protéger au cas o il m'attaquerait - lui, tout ce qu'il voit, c'est que je suis un agresseur ! Très fréquemment, nous nous vivons comme attaqués au sein même d'un processus où nous sommes vus comme attaquants. Les armes offensives et les armes défensives sont les mêmes : avec une épée, on peut se défendre contre un agresseur ou attaquer un honnête homme pour lui voler sa bourse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_CmBruno_Cm   08 décembre 2019
Mais, se dira peut-être le lecteur, c'est faire peu de cas des responsabilités réelles de l'un ou de l'autre ! Ecouter, d'accord, mais si c'est l'autre qui a tort ? Je lui répondrai que le fait que l'autre "ait tort" n'empêche pas qu'on essaie de comprendre les raisons de son comportement, 'et j'ajouterai que ma pratique me montre que, dans la plupart des cas, les deux, en fait, ont raison - mon partenaires a eu raison d'exploser quand j'ai tenu mes propos, car j'ai déclenché sans le vouloir un ra-de-marée qui l'a envahi, t j'ai eu raison, quant à moi, d'être stupéfait par cette réaction cataclysmique à laquelle ne m'attendais nullement. Dès lors, le problème change de nature - il ne s'agit plus tellement de savoir qui a tort ou qui a raison, mais de créer une situation nouvelle o la paix peut resurgir entre nous?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_CmBruno_Cm   08 décembre 2019
La logique du "qui a tort ? qui a raison ?" est insidieusement perverse car elle suppose que, si l'un a tort, l'autre a forcément raison : elle fonctionne comme un système binaire. Or, c'est précisément de cette façon de voir les choses qu'il faut s'efforcer de sortir - ce n'est pas parce que j'ai raison que l'autre a tort. Reconnaître qu'il a ses raisons ne revient pas ç me donner tort. Et même si j'ai raison, le vécu de l'autre et sa fouleur me sont importants, et je dois les reconnaître. Je ne peux pas juger l'autre à mon aune personnelle. Si je veux le rencontrer, je dois le faire dans son altérité, dans ce qui constitue sa singularité, et accepter la différence de nos aunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_CmBruno_Cm   08 décembre 2019
Hommes et femmes, nous sommes tous des assemblages, et notre étoffe intime est un patchwork. Des éléments sociaux, culturels, familiaux, historiques, physiologiques, biologiques, sexuels, déterminés et aléatoires, le tissent, d'une manière complexe, parfois inattendue, et, en dernière instance, toujours individuelle.
J'y insiste; Les éléments qui nous constituent peuvent être déterminés, mais leur  assemblage est toujours imprévisible. C'est ce qui donne à chaque thérapie cette couleur qui n'appartient qu'à elle, et qui force le thérapeute à toujours inventer, sans pouvoir suivre des modèles préétablis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de Mony Elkaïm (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mony Elkaïm
Mony Elkaïm au congrmès international de psychothérapie à Bucarest, en juillet 2010
autres livres classés : Thérapie familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre