AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sidney Rosen (Éditeur scientifique)
ISBN : 2869840004
Éditeur : Hommes et Groupes (11/12/1998)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 10 notes)
Résumé :


Un passionnant recueil d'histoires que le "sage de Phoenix" racontait dans un but thérapeutique à ses patients.
L'extraordinaire thérapeute que fut Milton Erickson travaillait au niveau conscient et inconscient.

Se servant tour à tour de la surprise pour créer un choc, du jeu de mots, de l'humour - et de son talent littéraire - il renvoyait à ses patients une image d'eux-mêmes riche de possibilités de transformation.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
Bruno_Cm
16 juillet 2013
Ce livre est assez inégal. Comme la plupart des livres sur Erickson.
Mais, il contient l'une ou l'autre perle, l'une ou l'autre réflexion ou histoire qui nous "en bouchent un coin", nous font sourire et nous dire : "J'aurais bien aimé faire un truc aussi fou." Il est sans doute difficile de trouver dans nos contextes si aseptisés, normés, hyper-sécurisés, peureux, et paranos actuels, les moyens dont disposait Milton Erickson. Autres temps, autres moeurs.
Mais quand même, en se faisant confiance, en donnant sa confiance en son inconscient, et dans celui de l'autre, on peut sans doute jouer un beau jeu avec le patient. Exécuter une belle petite danse.
On peut sans doute prendre ce qu'on veut dans ce livre, à boire, à manger. Il y a de quoi faire.
Il m'a donné envie de jouer, encore, encore plus.
Commenter  J’apprécie          20
Prudence
17 août 2015
Oeil ouvert, esprit ouvert, beaucoup d'attention, d'observation, pas mal de déduction. Erickson m'évoque parfois un Sherlock Holmes de la thérapie (la cocaïne en moins, la canne en plus). Ce livre est un assemblage de petites histoires courtes, de recadrages, d'interventions paradoxales, de suggestions (directes et indirectes)... commentées et expliquées.
Commenter  J’apprécie          40
Thierre
28 mars 2015
Le meilleur livre sur Milton Erickson.
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_CmBruno_Cm09 juillet 2013
Voyez-vous, la transe hypnotique ne doit pas être une chose laborieuse. La simple confiance dans votre voix ; la simple confiance dans votre capacité à induire une transe, c'est cela le plus important. Et n'importe quel être humain entrera en transe - même des patients très paranoïdes - si vous faites bien attention. Je ne recommande pas l'hypnose avec des patients paranoïdes, parce qu'ils peuvent devenir paranoïdes aussi en état de transe. Mais, expérimentalement, j'ai déterminé que tous les patients peuvent entrer en transe - que n'importe qui le peut.
Maintenant, est-il nécessaire de savoir qu'on est en transe ? Et bien non. Quelle profondeur de transe est requise ? Toute transe, d'un degré suffisant pour permettre à l'inconscient d'avoir un regard, un regard mental, sur ce qui se passe, est suffisante. Dans ces moments, on apprend beaucoup plus que lors d'un effort conscient. Et vous devez utiliser votre esprit à un niveau inconscient, même lorsque vous l'utilisez à un niveau conscient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_CmBruno_Cm16 juillet 2013
Je crois que les thérapeutes devraient avoir en réserve, à tout moment, des remarques inattendues. Alors, quand les patients s'installent et racontent tout un laïus hors de propos, il faut les faire sortir de la voie dans laquelle ils ont engagé la conversation, les faire dévier par une remarque incongrue. Par exemple : "Je sais à quoi vous pensez. Moi aussi j'aime les trains."

Erickson a toujours été convaincu que c'était lui, et non le patient, qui contrôlait les séances de thérapie. Karen Horney a dit un jour : "Les patients font une thérapie, non pas pour soigner leur névrose, mais pour s'améliorer eux-mêmes. Si les patients pouvaient déterminer ce qui se passe dans une séance de thérapie, presque tous feraient inconsciemment tout leur possible pour empêcher un réel changement thérapeutique. C'est pourquoi, lorsque l'un deux se trouve engagé sur une voie sans issue, il est important que le thérapeute sache l'aiguiller sur une voie plus fructueuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_CmBruno_Cm14 juillet 2013
Pourquoi cette canne ?
A la fin d'une conférence que j'avais faite devant un groupe médical important, l'un des médecins me dit : "J'ai pris beaucoup de plaisir à vous écouter, j'ai suivi vos dessins, vos schémas et vos explications. Pourtant, il y a une chose que je n'arrive pas à comprendre. Pourquoi n'avez-vous pas utilisé la baguette qui était là ? Pourquoi avoir tourné autour de cette canne, que vous avez utilisée comme baguette ?"
Je répondis : "Je tourne autour d'une canne parce que je boîte. C'est tout aussi pratique qu'une baguette."
"Mais, vous ne boitez pas" dit-il.
Et il m'apprit que la plupart des membres de l'audience n'avait pas remarqué que je boitais. Ils ont juste pensé que c'était par affectation que je portais ma canne dans ma poche, et puis m'en servais comme d'une baguette.
Je suis passé par beaucoup de maisons, et un petit enfant m'a demandé d'un seul coup : "Qu'est-ce qui cloche avec votre jambe !" Parce qu'ils remarquent ça, eux. L'esprit d'un enfant est quelque chose d'ouvert. Les adultes ont tendance à se limiter eux-mêmes. N'importe quel magicien vous le dira : "Ne laissez pas les enfants trop près, car ils verront le truc." Les adultes ont l'esprit fermé, ils croient tout observer, mais ils n'observent pas. Ils ont attrapé un coup d'oeil de routine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm09 juillet 2013
Un thérapeute qui utilise les histoires d'Erickson a des chances de ressentir une diminution de sa propre anxiété. Par la suite, il sera mieux à même de se pencher de très près sur son travail - en aidant le patient à être plus ouvert, à trouver de nouvelles solutions et de nouveaux cadres de référence. Le simple fait de posséder un répertoire d'histoires peut lui procurer un sentiment de maîtrise, de contrôle et de compétence. En outre, lorsqu'un thérapeute lit ou expose un conte d'Erickson, il a des chances d'entrer lui-même en transe soit à cause de ses associations avec Erickson, soit à cause de "l'effet hypnotique" intrinsèque de l'histoire. Le thérapeute, en état de transe, n'aura pas seulement une diminution de son anxiété ; il sera en outre plus ouvert à ses propres associations inconscientes. Par conséquent, il sera bien plus capable d'aider le patient à se défaire de sa propre anxiété, à explorer ses potentialités intérieures et à trouver des façons différentes d'envisager les situations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm16 juillet 2013
On peut aussi considérer ce mode de "prescription de symptôme" comme une application du mot d'Alfred Adler à propos de la thérapie : "La thérapie, c'est comme cracher dans la soupe de quelqu'un. Après, on peut continuer à manger, mais on n'y prend plus plaisir." En rendant obligatoire la succion de pouce [tellement créatrice de problèmes], Erickson a "craché dans la soupe de cette fillette."
Commenter  J’apprécie          60
Video de Milton Erickson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Milton Erickson
Interview: Conseils de Milton H. Erickson aux hypnothérapeutes. Traduction sous-titrée Française. Durée 6 minutes.
autres livres classés : hypnoseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
241 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre