AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Paul Gratias (Traducteur)
EAN : 9782869309418
244 pages
Éditeur : Payot et Rivages (01/06/1995)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 45 notes)
Résumé :
« Qui êtes vous ? » haletai-je.

L'inconnue recula — et pourtant je ne vis pas ses jambes bouger. Elle était presque à la fenêtre.

Et l'air me manqua de nouveau — envolé dans un cri étranglé de terreur. Je sentis mon dos s'incruster dans le fauteuil, mes yeux se river sur l'apparition, mes lèvres trembler, car je voyais maintenant le réverbère de la rue voisine... à travers elle.


Tom Wallace n'av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
darkmoon
  30 juin 2013
Baigné dans une atmosphère lourde, glauque, voire morbide, Echos est réellement impressionnant. Oscillant entre thriller, suspense et fantastique, anxiogène à souhait, c'est un roman qui en a dans le ventre.
Exquisément taillé pour captiver le lecteur, il déploie par la même occasion d'étonnantes qualités. A commencer par une ambiance torturée qui ne tombe jamais dans le kitch et l'excès, restant sobre et sachant parfaitement s'adapter aux situations et à l'hystérie croissante accompagnant Tom Wallace, protagoniste principal de cette histoire. Un héros apparemment banal mais qui va rapidement prendre cher, très cher même. Visions d'outre tombes, hallucinations visuelles et auditives, rêves et flashs prémonitoire, une horrifique spirale va entrainer ce pauvre et brave type dans une enquête sordide de meurtre. Épaulé par son enfant, pour le moins étrange lui aussi, Tom va devoir faire face à cette nouvelle réalité, communiquant avec l'entre monde, souffrant et sombrant peu à peu dans sa propre folie, sous les yeux horrifiés et désoeuvrés de sa femme. On se sent soudainement bouleversé tout comme cet homme en perte repères qui va devoir chercher la vérité pour pouvoir être en paix. Et là, le rythme s'emballe, à l'instar de notre rythme cardiaque, notre trouble et curiosité grandissante.
Le thème de l'hypnose est particulièrement dangereux, car il est facile de tomber dans le ridicule. Mais la difficulté est très bien gérée dans ce roman de Richard Matheson, qui réalise là un thriller fantastique captivant. le suspense est maintenu jusqu'au dénouement, qui sans être très surprenant, a au moins le mérite d'apporter des réponses cohérentes avec le reste de l'histoire, et laisse donc une impression très positive. On peut par contre regretter que l'hypnose soit reléguée au second plan au profit de la communication avec les morts dans la deuxième partie du livre.
Stressant, dérangeant, malsain, tout est réuni pour créer une atmosphère limite paranormale, sans en faire trop. Et on en ressort pleinement satisfait!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
grm-uzik
  04 juillet 2016
Plus je lis d'excellents bijoux du regretté Richard Matheson et mieux je comprends avec le temps pourquoi le Maître King, a tant d'estime pour cet auteur de génie, lui vantant tout les mérites en le citant par ailleurs, comme sa plus grande influence de son époque.
Enfin, revenons à nous moutons !
Voilà donc "Echos", un excellent petit roman qui se dévore en un clin d'oeil et sans temps mort. Certes, l'intrigue est dans son ensemble assez courte mais mine de rien, très percutante et terriblement efficace.
L'écriture, ainsi que la lecture sont, sans aucune prétention, vraiment très agréable. On y rentre tout de suite dans le vif du sujet jusqu'à l'ultime scène finale et notamment une fin révélatrice. J'ai beaucoup aimé la plongée progressive du personnage principal dans le cauchemar au fur et à mesure que ses "dons" de medium s'affirment, c'est écrit très sobrement, à tel point qu'on a parfois l'impression de lire un témoignage tellement c'est captivant. L'univers du héros et sa panique face à ce qui lui arrive sont très bien dépeintes. L'auteur excelle à rendre ses écrits de manière très habile avec des dialogues très réalistes, tout en ajoutant l'accent sur le réalisme et en rendant les éléments surnaturels. Cependant, bien que d'abord publié en 1958, je trouve qu'il n'a pas pris une seule ride, qu'il aurait pu tout aussi bien avoir été écrit aujourd'hui. La trame et les personnages sont "modernes" et intemporels qu'on ne peut différencier l'année que l'auteur avait rédigé cette petite perle. Je rappelle aussi que ce petit bijou diffère du film dans de nombreux détails. L'histoire de base est, bien entendu, la même, mais l'identité des participants - le fantôme, le tueur - est totalement différente. Quoi qu'il en soit, je recommande vivement cette oeuvre magistrale à tous les amateurs du genre : mystère, suspense et paranormal.
Sueurs froides garanties !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64
BambiGrincheux
  05 novembre 2019
On démarre cette histoire dans le typique et célèbre quartier parfait américain des fifties. On pourrait être les voisins d'Edward aux mains d'argents, ou reluquer vers la baignoire d'Américain beauty.
Comme souvent chez Matheson, c'est dans les détails de cette vie ordinaire que va se révéler le fantastique. Un vrai fantastique, au sens "Maupassant fantastique", celui ou l'on est jamais vraiment sur d'être témoin de quelque chose de surnaturel ou d'avoir été floué par les circonstances. Cet angle réaliste permet d'autant plus d'écailler la façade de différents foyer du quartier aux travers des yeux du narrateur et personnage principal, avec une dureté sans concessions.
Mais ce personnage n'est pas un héros. Ce n'est pas un vilain non plus. C'est un homme approchant la trentaine (comme moi :'( ) marié, attendant son second enfant . Mais avant tout un être imparfait, ayant tendance à interpréter, s'effrayer ou perdre ses moyens.
J'aime beaucoup cela chez Matheson. Que ce soit en littérature ou des ses scénarii : les personnages semblent vrais, en progression ou tout le contraire, avec des failles plausibles et des réactions crédibles et humaines.
Le sillon de peur va s'insinuer lentement d'abord dans la pensée du narrateur puis par rebonds chez sa femme. Au-delà des particularités que va développer le personnage, ce qui met mal à l'aise, ce sont bien les pensées de celui ci ainsi que les pensées qu'il distingue chez les autres. Tous sont pris au piège, se piègent ou essaie de piéger. le roman démarre avec un personnage en étude de psychologie, et l'on distingue dans les galeries de ce livre toutes les questions qui se posent sur la vie quotidienne et le libre arbitre, quand on s'interroge sur le mal que peut causer une compréhension parfaite des autres, je ne peux m'empêcher de revoir mes professeurs de sciences humaines.
Car oui, comme souvent, les intrusions fantastiques camouflent une réflexion sur le réel.
Le style n'est pas exubérant, pailleté ou habillé d'une poésie de miel, mais il évolue selon les besoins, joue beaucoup sur le rythme et a un effet magique sur moi que je retrouve dans quasiment chaque Matheson que j'ai pu lire : J'ai l'impression qu'il s'écrit comme je pense, que les phrases se conjuguent comme je vis. Chaque personnage, c'est moi, au moins partiellement.
Le scénario est soigné, avec ses rebondissements et faux-semblants, les révélations coups de poings et les pérégrinations interne du personnage principal.
Un grand moment de frisson, comme seul un oeil face au miroir en est capable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
la_fleur_des_mots
  07 janvier 2013
Encore un coup de maître de Richard Matheson qui délaisse les vampires pour s'intéresser aux fantômes. Richard Wallace est une homme ordinaire, marié, un pavillon de banlieue, des voisins sympathiques... bref, l'américain moyen ayant une petite vie confortable. Ce quotidien tranquille est bouleversé quand, à la suite d'une séance d'hypnose, il reçoit la visite régulière du fantôme d'une jeune femme assassinée, se découvre médium et doué de perception extra-sensorielle. Afin de se débarrasser du fantôme, il décide mener une enquête pour découvrir son meurtrier.
Je ne suis très férue d'histoires de revenants et de communication avec l'au-delà, mais j'ai dévoré ce thriller fantastique absolument palpitant. Dans un style remarquable et efficace, Matheson entraîne le lecteur dans cette histoire où les capacités du héros sont vécues non comme une force mais comme un fardeau dont il veut se défaire à tout prix. Un intrigue simple, sans fioritures, un suspense haletant jusqu'à la fin font de ce roman un livre d'exception.
David Koepp en a fait une adaptation cinématographique, sous le titre d'Hypnose, sortie en France en 2000.
Lien : http://bloglavieestbelle.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Holon
  10 août 2017

Bien avant les Stephen King, Dean Koontz, Peter Straub, un auteur du nom de Richard Matheson au début des années 50 qui nous racontais des histoires de fantômes de morts vivants de voyage dans le temps. Cela est sujet à caution mais je crois qu'il fut l'inventeur du zombie moderne avec son roman Je suis une Légende, Pour son roman Echos écrit en 1958 est une histoire de fantôme et de clairvoyance, Tom Wallace un sceptique se fait hypnotiser lors d'une soirée entre amis après sa vie n'est plus la même. L'auteur réussi avec ce récit à nous faire croire au surnaturel et clame haut et fort a une justice qui nous rattrape même dans la mort avec une nouvelle variante du bien et du mal, Bravo.
Commenter  J’apprécie          72

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
oliviersavignatoliviersavignat   27 juin 2020
Les mots utilisés par Anne étaient tellement simples : "rapporter les moules à gâteaux qu'Elsie nous a empruntés." Leur banalité confinait à l'absurde. Pourtant, ils me donnaient l'impression de tomber dans un gouffre de démence, où non seulement les objets usuels qui m'entouraient pouvaient m'inspirer de l'horreur, mais aussi les paroles les plus anodines échangées lors d'une conversation.
Commenter  J’apprécie          80
la_fleur_des_motsla_fleur_des_mots   10 janvier 2013
« Qui êtes vous ? » haletai-je.
L'inconnue recula — et pourtant je ne vis pas ses jambes bouger. Elle était presque à la fenêtre.
Et l'air me manqua de nouveau — envolé dans un cri étranglé de terreur. Je sentis mon dos s'incruster dans le fauteuil, mes yeux se river sur l'apparition, mes lèvres trembler, car je voyais maintenant le réverbère de la rue voisine... à travers elle.
Commenter  J’apprécie          31
grm-uzikgrm-uzik   02 juillet 2016
- "Ce que j'avais essayé de faire la nuit précédente, je le tentai de nouveau : me persuader qu'il s'agissait d'un simple cauchemar. C'est le genre d'explication que l'esprit accepte bien plus facilement, car la raison y trouve son compte ; elle permet de se raccrocher à quelque chose, même lorsque elle n'est pas vraie."
Commenter  J’apprécie          10
grm-uzikgrm-uzik   03 juillet 2016
- "Aux temps primitifs, avant que ne s'établisse la communication verbale, je suis sûr que ces talents paranormaux étaient très répandus. Cela n'a rien d'étonnant : comment l'Homme aurait-il pu exprimer toutes ses aspirations par des gestes et des grognements ?"
Commenter  J’apprécie          10
grm-uzikgrm-uzik   02 juillet 2016
- "Leur esprit refuse d'accepter certains phénomènes pourtant plausibles, mais ce qui relève du fantastique, ils sont prêts à l'avaler tout rond, quand leur émotivité entre en jeu."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Richard Matheson (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Matheson
Concept and storyboard artist Sylvain Despretz worked for more than a year on Ridley Scott's masterpiece Gladiator, as well as several of the director's legendary movies like Black Hawk Down, the very first (abandoned) project to revive Richard Matheson's I Am Legend. He also worked on Eyes Wide Shut, Harry Potter, David Fincher's Panic Room, and Luc Besson's The Fifth Element. -- Crowdfunding ends soon, check it out!
Kickstarter : https://bit.ly/320aJSy Kiss Kiss Bank Bank : https://bit.ly/38LkYMh
Latecomers: www.caurette.com
Original film artwork by Sylvain Despretz available through Gallery Daniel Maghen: https://bit.ly/31UY2Zw www.danielmaghen.com
+ Lire la suite
autres livres classés : hypnoseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'homme qui rétrécit

Richard Matheson a écrit ce roman...

dans les années 30
dans les années 50
dans les années 70
dans les années 80

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : L'homme qui rétrécit de Richard MathesonCréer un quiz sur ce livre