AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253083054
Éditeur : Le Livre de Poche (15/03/2017)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Night Vale : une sympathique communauté au cœur du désert, où de mystérieuses lumières nous survolent pendant que nous faisons tous semblant de dormir. Un endroit à part, peuplé de spectres, d’anges et d’extraterrestres, où prennent vie théories conspirationnistes et légendes urbaines… Une ville où il ne fait pas bon croiser les créatures encapuchonnées qui ont investi le nouveau parc à chiens interdit au public, où la police secrète a pignon sur rue, où l’ac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
LiseronDHiver
  25 mai 2016
Bienvenue à Nightvale est à l'origine un podcast audio à l'ambiance bien particulière. Mystères et théories du complot s'y côtoient dans un univers surréaliste à l'atmosphère indescriptiblement étrange. J'avais un peu peur de ne pas retrouver l'humour du matériau d'origine, ou de ne pas l'apprécier sous forme écrite. Mais les faits sont là : Ça marche !
L'écriture n'est pas différente de celle du podcast. le style est identique, mais je n'ai pas eu l'impression de lire une transcription d'une piste audio, tout simplement car le style de l'auteur est travaillé, presque comme un texte de théâtre : on peut le lire ou l'écouter avec la même aisance. le résultat final est ainsi très fidèle au podcast, tant dans le ton que dans la narration.
J'ai beaucoup apprécié de retrouver cette ambiance atypique, parfois très drôle pourvu que l'on parvienne à débrancher de son cerveau tout les circuits logiques les plus classiques. C'est la condition sine qua non pour pouvoir entrer dans cet univers, dans ce monde fait de complots farfelus et de surréalisme (un ado qui se transforme en cafetière n'étonnera personne, à Nightvale). Je pense vraiment que ce genre d'humour n'est pas adapté à tout les lecteurs. Mais si ça ne vous fait pas peur, ce livre peut vraiment offrir une expérience de lecture unique et intéressante.
Les auteurs jouent plutôt bien sur cet aspect pour brouiller les pistes et instiller le doute. Il en devient ainsi très difficile de deviner ce qu'il va se passer. le suspense est maintenu jusqu'au bout. Parfois même, le texte sort de son habituel registre pour explorer d'autres pistes… Avec succès : L'un des passages de la fin du livre, mettant en scène une créature monstrueuse, m'a vraiment marqué par son ambiance lourde se rapprochant plus de l'horreur fantastique que du registre comique “habituel”. C'est encore une grande force de Bienvenue à Nightvale, cette versatilité bien maîtrisée permettant d'explorer plusieurs styles avec brio.
Et dans tout ce bazar, les personnages principaux sont un peu perdus, eux aussi. L'histoire aux allures d'enquête les emmène dans des directions qui changeront leurs vies. Jackie et Diane, les héroïnes, sont vraiment intéressantes. Elles s'opposent sur beaucoup de points mais se complètent également et vont évoluer l'une en fonction de l'autre. Elles sont aussi l'occasion de réfléchir sur l'adolescence, le rôle des parents et sur le fait de grandir.
Les sous-thèmes de ce genre (politiques, sociaux, …) sont au coeur même de Bienvenue à Nightvale, et j'étais contente de les y retrouver, aussi bien à travers Jackie et Diane que ponctuellement au sein du texte, lorsque quelques critiques bien senties se glissent entre les lignes.
J'ai juste été un peu déçue de la fin de l'histoire qui m'a semblé un peu fade, pas assez ambitieuse pour l'univers dans lequel elle s'inscrit. Je m'attendais à plus, même si le tout reste bien mené.
Enfin, ça a été très intéressant pour moi de pouvoir ENFIN découvrir la vérité sur l'homme à la veste fauve et à la mallette en daim (sûrement LA figure mystérieuse de Nightvale). Quelques apparitions de Cecil Palmer au micro de son émission de radio réjouiront les fans tout en explorant un peu plus certains points de l'intrigue.
Je ne peux que vous conseiller ce livre si vous chercher une expérience de lecture atypique et que l'humour absurde et surréaliste ne vous fait pas peur. Et si vous doutez trop, rappelez-vous juste qu'un redoublage en français du podcast est disponible, et qu'il est de très bonne facture…
Lien : http://liserondhiver.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Gr3nouille2010
  01 avril 2016
Bienvenue à Night Vale ou comment dépeindre notre société sous les traits de l'absurdité, de la subtilité et du farfelu. Ce roman est très particulier, soit on aime soit on n'aime pas. Pour ma part, j'ai été curieuse du début à la fin, mais je m'attendais un peu à autre chose pour cette fin... On a les réponses à nos questions mais je ne sais pas, soit je suis complètement passée à côté sans la comprendre, soit elle est trop "banale" par rapport à tout le reste...
Jackie a 19 ans et gère le mont-de-piété de la ville de Night Vale. du plus loin qu'elle s'en souvienne, elle a toujours eu 19 ans et a toujours fait ce travail. Un jour, un homme à la veste fauve portant une mallette en daim, s'arrête dans sa boutique de prêt sur gage et lui donne un papier où il y a écrit King City. Par la suite, elle a beau tout essayer, ce papier ne s'enlève jamais de sa paume, ou revient directement s'y réfugier lorsqu'elle le jette. Plus elle essaye de comprendre, plus elle essaie de se rappeler qui est cet homme ou comment il est, moins elle y arrive. Malgré tout, elle tente de faire sa petite enquête.
Diane élève Josh seule depuis sa naissance car le père s'est séparé de Diane dès le départ, prétextant qu'il était trop jeune pour être père. Mais Josh, maintenant adolescent, a très envie de découvrir qui est son père, contre l'avis de Diane... Malgré tout, elle aussi est sur sa trace, car elle l'a croisé par hasard et veut lui parler.
Ces deux femmes finissent par se rencontrer et s'entraider dans leurs recherches, car leurs histoires respectives ont finalement un lien...
Pour situer un peu Night Vale, voici ce que l'on peut y trouver : une Police Secrète pas discrète du tout et qui ne résout pas grand chose, des scientifiques qui ne savent pas ce qu'ils font mais qui le font bien, un animateur de radio locale qui sait tout de vous, des personnes qui changent d'apparence sans que cela ne choque personne, des bibliothécaires comparés à des monstres qu'il faut absolument éviter, des anges auxquels on ne croit pas et que l'on ne voit pas mais qui sont bel et bien là, sans parler de toutes les petites manies quotidiennes des habitants... Tout ça dans la plus simple normalité de cette petite ville. le temps est aussi quelque chose de complètement abstrait pour certains... Tout se déroule comme nulle part ailleurs. Et il y a tant d'autres choses bizarres encore !
Au début, quand j'ai lu le premier chapitre, je me suis dit que c'était peut-être un recueil de plusieurs histoires loufoques. Finalement non. Tout a bien un lien et un sens, malgré toutes les choses bizarres que l'on découvre. Je pensais que j'allais me perdre dans les détails et les bizarreries propres à Night Vale parce que, franchement, il y en a un nombre incalculable. Mais étrangement, on n'est pas perdu un seul moment, on finit toujours par faire les rapprochements nécessaires à tel ou tel événement et tout est fait pour attiser notre curiosité. du moins, ça a marché pour moi, je n'avais qu'une envie : découvrir les autres bizarreries que réservait Night Vale et, surtout, découvrir le fin mot de l'histoire. Car il y a bien une intrigue ! Bizarre certes, mais intrigue quand même.
On retrouve pas mal de choses de notre société mais dépeinte en plus décalé et avec plus de transparence qu'il n'y parait. Et je n'ai sûrement pas tout découvert des subtilités de l'histoire... En tout cas, l'éducation, les autorités, les médias et le travail sont clairement montrés du doigt, parmi quelques anormalités tout à fait normales pour les habitants de Night Vale.
On rencontre toutes sortes de personnages étonnants et loufoques.
Jackie et son âge bloqué à 19. On ne sait pas trop si elle a un problème avec le temps ou si le temps s'est vraiment arrêté en ce qui la concerne. Comme je le disais, le temps est très bizarre à Night Vale. Elle n'a jamais véritablement rencontré d'hommes, n'est jamais tombée amoureuse, n'a jamais eu d'enfants, et perd de plus en plus la mémoire. Ce qui ne l'aide pas à grandir non plus.
Diane est une mère célibataire, élevant son ado extraterrestre tout seul. On ne sait pas bien ce qu'il est en réalité, mais il change souvent de formes...
Cecil, l'animateur de la radio locale, donne des informations sur tout un tas de choses pas forcément intéressantes. Quoi qu'il en soit, il est au courant de tout et ne se gêne pas pour en parler à l'antenne, même lorsque ça ne le regarde pas et que ça doit rester secret... Il passe de temps à autres des annonces de ses annonceurs et, là encore, on sent bien le petit clin d'oeil à notre société...
Enfin, il y a l'homme à la veste fauve qui reste un grand mystère tout au long du roman, dont je ne parlerai pas trop du coup, mais qui a une grande importance dans l'intrigue puisqu'il en est un peu la base.
Tous les personnages communiquent avec une franchise déconcertante. Enfin, c'est plaisant à lire, ça ajoute à notre émerveillement, mais c'est également hallucinant tout ce qui peut sortir de leur bouche.
Franchement, je ne saurais pas vous dire si j'ai aimé ou non. J'ai adoré découvrir Night Vale et ses habitants hors du commun. J'ai adoré suivre Jackie et Diane au gré de leurs bizarreries. Et à aucun moment je n'ai eu envie d'abandonner ce roman, loin de là. Mais la fin me laisse sceptique. Je me suis un peu dit "Tout ça pour ça ?". Je ne sais pas trop pourquoi. Il faut se faire sa propre opinion, soit on accroche et on passe, dans le pire des cas, un bon moment, soit on n'accroche pas et on passe à autre chose, simplement.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nyx
  22 mars 2016
Voici un livre très particulier...inclassable. Je le rangerai dans la catégorie de ces livres "on aime ou on n'aime pas, mais il n'y a guère de compromis". Je vais donner mon avis, mais je vous conseille surtout de vous faire votre propre opinion, il est tellement à part...
Un livre pas comme les autres. Voici ce qui me vient en tête immédiatement en pensait à Night Vale. Night Vale est une ville où le bizarre est la norme et où rien ne se passe comme on l'attend. La Police Secrète est partout et bien visible, les bibliothécaire sont une espèce particulièrement dangereuse et où un enfant qui change de forme est normal.
Jackie a 19 ans...depuis toujours. Elle n'a aucun souvenir d'avoir eu autre chose que 19 ans et d'avoir tenu sa boutique de prêt sur gage aux règles immuables (comme enterrer les portes le soir en partant...) mais un jour tout change. Et à Night Vale ce n'est pas bien. Un jour un homme lui donne un bout de papier dont elle ne peut se débarrasser. Quoi qu'elle fasse, le papier marqué "King City" revient toujours dans sa main gauche. A partir de là tout déraille. Dans le but de retrouver sa vie, Jackie va se mettre à enquêter sur King City, une ville que rien ne semble atteindre.
Diane est mère célibataire. Son fils change de forme en permanence, mais elle le reconnait toujours, et comme pour tout adolescent, la communication est parfois difficile. Mais elle mène sa petite routine et les choses se passent bien (enfin sauf la Vieille Femme Invisible qui a élu domicile chez elle et lui fait des blagues). Un jour, elle voit le père de son fils en ville...partout. Mais dès qu'elle s'en approche il disparait.
Ces deux femmes si différentes vont braver les règles établies à Night Vale en cherchant à comprendre et à traquer l'objet de leur obsession. Leur quête les rapprochera et ensemble elle tenteront d'atteindre King City qui semble être la clé de leurs malheurs...ça et le mystérieux homme à la veste fauve qui a donné le papier à Jackie.
Voilà le pitch. Mais quand on lit l'histoire, cela ne semble pas si évident ! Il faut atteindre une bonne moitié du livre pour "comprendre" ce qu'il se passe et déterminer la trame du récit, la quête des jeunes femmes.
Je m'attendais à de l'absurde, mais pas comme ça. Je pensais lire une sorte de Disquemonde moderne, une idée à la Thursday Next. Que nenni. Dans cette ville, seul le bizarre est le mot d'ordre. Mais chacun, va travailler "normalement".
J'ai été longue à la détente, mais j'ai fini par comprendre que Bienvenue à Night Vale est une critique assez acide de la société. Cela m'a frappé avec la radio. Il n'y a qu'une radio qui diffuse en ville, et tout le monde l'écoute (un autre exemple de la critique des média c'est la TV : elle décide du programme, s'adresse à vous par votre prénom, interagit avec vous, mais si vous la coupez, l'émission continue à vous parler...). Bref, l'animateur radio, Cecil, fait des intervention ici et là dans le roman, des "entre chapitres" qui semblent sans queue ni tête et qui racontent des choses totalement farfelues.
Les auteurs critiquent tout, de l'éducation, au monde du travail en passant par les média et la police. Mais c'est dissimulé derrière le vernis d'étrangeté du livre...
En résumé, Bienvenue à Night Vale est un roman comme aucun autre. Impossible de le comparer à quoi que ce soit ni de le rattacher à un genre en particulier. Impossible de prédire si vous allez aimer ou pas ce roman, la seule solution est d'essayer :)
Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          106
BettieRose
  06 mai 2016
Merci à Babelio et Bragelonne pour cette lecture dans le cadre d'une Masse Critique.
Attention, voici un sacré O.V.N.I. livresque même si jusqu'à preuve du contraire, les livres ne volent pas. Mais il se pourrait bien qu'ils en soient capables à Night Vale vu que les bibliothécaires y sont les plus vicieuses des créatures. Night Vale, charmante commune où rien n'a de sens, si ce n'est le sens qu'on lui donne à ce sens. Oui, vous avez bien lu. Bon, je n'ai absolument pas l'humour des auteurs qui ne s'arrêtent pas une seconde pour nous faire tomber dans un monde absurde, irréel, surréaliste, farfelu, loufoque, invraisemblable, délirant, hors-norme, fou, sens dessus dessous, un monde où le temps n'a pas de prise sur les gens, une ville où veillent des agents d'une agence gouvernementale aussi floue que menaçante qui ne savent pas enlever le flash des appareils photo. Une ville où vous n'avez pas le droit de croire aux anges, où vous pouvez prendre une décharge par votre téléphone si vous contactez quelqu'un que vous ne devriez pas essayer de joindre, voilà c'est que Night Vale.
Ce roman est tiré d'un podcast américain qui tourne depuis 2012 et diffuse deux émissions par mois. le but est de proposer des histoires tordues et intelligentes à la fois, étranges, mais merveilleuses. Night Vale est tout cela : une ville effrayante et attirante. Un endroit qu'on veut à tout prix à éviter, mais absolument visiter. Les règles de vie y sont absurdes, véritable critique de notre réalité. Car oui, derrière ses apparences de comédie burlesque, cet ouvrage drôle dépeint avec complexité et sévérité notre société en usant et abusant des codes de l'absurde, et de l'extravagant.
Les personnages du roman vont se retrouver confrontés à une sorte de problème commun. Deux femmes qui ne s'apprécient pas plus que cela vont devoir unir leurs forces pour mettre la main sur un homme qui leur cause des ennuis. Depuis qu'un mystérieux visiteur est venu à la boutique de Jackie, cette dernière est prisonnière d'un morceau de papier collé dans sa main. Impossible de s'en défaire. « King City » martèle le satané papier. Elle n'est pas la seule à subir ça. Comment Diane se retrouve-t-elle mêlée à cela ? Et bien, son fils pourrait bien être celui d'un homme qui pose problème. Jackie est une jeune femme curieusement bloquée à 19 ans. Elle n'a jamais passé d'autre cap. Certes, le temps à Night Vale est particulier, mais sur Jackie encore plus que les autres. Elle est même incapable de nous dire depuis combien de temps elle a 19 ans. Diane élève seule son fils adolescent qui peut prendre n'importe quelle forme, qu'elle soit humaine, plus ou moins ou pas du tout. Quel quotidien de vivre avec un insecte, une larve, un vers, un garçon, bref la métaphore de l'adolescence dans sa forme la plus exacerbée. Diane et Jackie vont donc devoir collaborer. Au passage, nous rencontrerons une Police secrète aussi inefficace que peu discrète, un animateur de radio locale totalement déjanté (au fait, vous a-t-il parlé de son petit ami scientifique qui ne résout rien, mais la science, c'est sérieux), des bibliothécaires très dangereux, des informations télévisuelles que vous ne pouvez pas couper et dont les présentateurs s'adressent directement à vous, des participations à des loteries automatiques… Bref un monde délirant.
Mais alors ce roman étrange, on aime ou pas ? Et bien j'ai envie de dire que c'est difficile à prévoir. Au début, je trouvais le concept complètement dingue et j'ai bien eu peur de ne rien y comprendre. Finalement, ça se lit très facilement, bien que parfois l'humour frise la lourdeur, et l'on s'attache à cette histoire à l'ambiance si particulière. On se sent bien dans ces pages, même si l'on ne sait pas toujours où veulent en venir les auteurs, ce qu'ils veulent faire vivre à leurs personnages. Par contre, il est difficile de parler d'empathie ou d'attachement aux personnages, ils sont tellement particuliers dans un monde absolument étrange qu'il n'est pas aisé de s'y identifier. Toutefois, on apprécie de suivre leurs aventures, certaines hilarantes, d'autres plus cocasses. Bref en lisant ce livre fantasmagorique attendez-vous à tout sauf ce à quoi vous vous attendez, OK ? Ah, surtout, ne soyez pas surpris, cette semaine, on saute le vendredi, mais promis la semaine prochaine il y en aura deux pour se rattraper.
En bref :
Ce roman est totalement loufoque, déjanté et c'est une jolie critique bien acide de notre société grâce à une belle maitrise du cynisme et de l'absurde. Une pointe de science-fiction, de burlesque et des personnages hors du commun donnent à ce livre une ambiance agréable. Toutefois, l'humour, parfois un peu lourd, peut dérouter le lecteur. Toujours est-il qu'on finit par passer un moment bien « sympathique » à Night Vale sous les yeux d'une agence gouvernementale aussi floue que menaçante. Bienvenue à Night Vale et profitez de votre voyage. le retour n'est pas garanti.
Lien : https://bettierosebooks.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  04 avril 2016
Un roman étrange, en grande partie irracontable, qui nous immerge dans une ambiance à la Boris Vian. Les personnages sont comme enfermés dans leur ville, leur milieu, leur identité et les objets ont leur propre vie. Une menace plonge sur les habitants sans qu'elle soit vraiment déterminée.

Nous suivons principalement deux femmes. Diane est la mère de Josh qui reste instable et prend souvent des formes aussi diverses que celle d'un lampadaire ou d'une araignée-loup. Ils sont tous les deux, sans le savoir, à la recherche de Troy, le père de l'enfant.
Le second personnage principal est Jackie, une éternelle adolescente, coincée depuis plusieurs centaines d'années à dix neuf ans et responsable de l'organisme de prêt sur gage de la ville. Un jour un homme lui laisse un mot dont elle n'arrive plus à éloigner de sa main.
Les deux femmes s'interrogent sur leur identité et sur le fonctionnement de Night Vale. Elles vont se heurter aux murs divers qui se dressent devant leur quête et vont finir par s'allier afin de chercher à mieux comprendre les événements.
Les dangers sont nombreux dans cette inquiétante ville. Mais le péril présenté comme le plus grand est la bibliothèque. L'odyssée épique qu'elles vont vivre à l'intérieur des locaux est mon moment préféré du livre.
Une histoire qui mêle absurde et logique au grand plaisir du lecteur. L'humour est permanent et il y a beaucoup de belles trouvailles dans ce roman dense et intense.
Ce livre inspiré d'un Podcast déjanté est à conseiller pour tous les curieux et les lecteurs tentés par l'absurde et l'étrange.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   28 mars 2016
Parfois, Diane entend dire que Troy est devenu actuaire. Ou fleuriste. Agent de police ou de péage. Professeur. Musicien. Comédien de stand up. Une fois, une terrible rumeur indiqua même qu'il était devenu bibliothécaire, mais Diane ne voyait pas comment Troy aurait pu se changer en la plus vile des créatures maléfiques, malgré le comportement qu'il avait eu envers elle. Etait-il même possible qu'un humain devienne bibliothécaire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LiseronDHiverLiseronDHiver   02 mai 2016
Serrés les uns contre les autres autour d'une table, Carlos et son équipe de cinq scientifiques étaient environnés de rangées de béchers qui bouillonnaient, et d'un tableau à craie couvert de chiffres sur lequel était également inscrit le mot "science !" dans diverses écritures très recherchées. Dans certains cas, ce terme était même accompagné de cœurs roses. On se serait presque cru dans un labo de niveau universitaire, en somme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Acr0Acr0   05 juillet 2016
Hier soir, lors d’une conférence de presse, le Conseil municipal a rappelé à tout un chacun que le parc à chiens devait profiter à l’ensemble de la communauté, et qu’il était donc important que personne n’y entre, ne le regarde ou ne lui accorde ne serait-ce qu’une pensée. Ils ont prévu d’ajouter un nouveau système de caméras très avancé afin de garder en permanence un œil sur sa grande enceinte noire, et si quelqu’un s’avisait d’essayer de la franchir, il y serait effectivement contraint et l’on n’entendrait plus jamais parler de lui. Si vous voyez des silhouettes encapuchonnées dans le parc à chiens, non, vous n’avez rien vu du tout. Les silhouettes encapuchonnées ne présentent absolument aucun risque, et il ne faudrait pas s’en approcher coûte que coûte. Le Conseil municipal a clos la conférence de presse en dévorant une patate crue par petites bouchées, avec ses dents tranchants et ses langues râpeuses. Il n’y eut pas de questions, même si l’on a pu relever quelques hurlements consécutifs au communiqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kadelinekadeline   08 mai 2017
Et maintenant, un mot concernant les bibliothécaires. Nous sommes tous, depuis notre plus jeune âge, sensibilisé à ces créatures ô combien dangereuses et indignes de confiance qui rôdent dans nos bibliothèques municipales. Nous nous rappelons tous avoir écouté, enfants, des vieillards en costume froissés serrant d'antiques volumes contre leur coeur.
Commenter  J’apprécie          10
kadelinekadeline   08 mai 2017
Nous nous conformons à la méthode scientifique. Quel que soit le degré d'avancement du champ de recherche, toute découverte scientifique se fonde sur la méthode que nous avons tous apprise à l'école élémentaire.
[...]
La méthode scientifique comporte quatre étapes :
1. trouver un objet dont vous voulez approfondir la connaissance.
2. relier ledit objet à une machine à l'aide de câbles ou de tubes.
3. Ecrire des choses sur un support à pince.
4. Lire les résultats imprimés pour la machine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : surréalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13298 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
. .